L'Ecole valaisanne, décembre 1980

download L'Ecole valaisanne, décembre 1980

of 30

  • date post

    02-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    219
  • download

    2

Embed Size (px)

description

 

Transcript of L'Ecole valaisanne, décembre 1980

  • Votre enfant est peut-tre dou. Mais s'il ne l'tait pas?

    Il faut qu'un enfant puisse dvelopper tous ses dons, mais il n'est pas ncessaire d'investir plus qu'il ne faut. Au dbut un simple piano de location peut suffire. Ensuite, si votre enfant se montre vraiment dou, vous pourrez louer ou acheter un instrument plus cher. Sinon, vous regretteriez de vous tre dcid trop vite. (Dduction de la location en cas d'achat ultrieur.)

    HugMusique La grande maison

    qui laisse le plus grand jeu possible

    Successeurs de Hallenbarter Sion , 15. rue des Remparts

    tl. (027)22 1063

    .=

    .= Notre force

    c'est le choix

    (rffi\'\ l ",a.liel .~;;~) e "II- i\''''':: ~O.le ~Ieall

    S.~H,\\II. [0 Meubles et ti~ Machines de bureau Papeterie Atelier de rparations 02624344 I.II~I~I~ N .

    MARTIGNY Place de la Poste SION Place du Midi 48

    MONTHEY Place de l'Htel de Ville

    TOUT POUR TOUS AUX GRANDS MAGASINS INI\JOVATION

    Brigue - Vige Sierre - Martigny

    Commandes tlphoniques Livraisons domicile

    Dcembre 1 980 N 4

  • C'est bonnard d'avoir un livret d'~e-Jeunesse

    la tianque cantonale. ~ Ainsi,jesuiS moins tent de dpenset' tout mon argent d'un seul coup. Et pour ce que)'conomise,jetouche un bon intrt. Plus tard, je ferai verser mon salaire sur un compte mon nom

    C'est un bon dpart pour mes relations futures avec la banque . ..

    I[ e~ BANQUE CANTONALE DU VALAIS 11

    ~ODULEX PLA NUNGS-SYSTEME

    SCURITASSURE

    Maintenant nous avons un plan-horaire d'cole total et idal ... )) ... nous disent les instituteurs, qui travaillent avec l'horaire total MODULEX. Les tableaux MO-DULEX pour la planification des leons sont simples, lisibles, faciles modifier et conviennent pour toutes combinaisons. Ils sont livrables pour des classes de n'importe quel nombre d'l-ves (avec possibilit de complter) et pour toutes sortes de formations. Des indications prci-ses sur les surfaces les plus petites sont possibles, grce aux vastes gammes de couleur ainsi qu'aux lettres et chiffres affichables. Vous avez ci-dessus l'exemple d 'un tableau de planifica-tion (100 cm. de largeur x 50 cm . de hauteur) qui contient cinq classes, 12 enseignants dans 11 locaux et 1 jour de 9 heures du lundi au samedi (prix environ Fr. 325 .-). Avec les tableaux de planification MODU LEX vous pouvez prsenter clairement 40 classes ou plus ainsi que tous les locaux spciaux. Faites votre prochain horaire d'cole sur un tableau de planification MODULEX, Sans engagement demandez la documentation ou nos conseils gratuits

    MODULEX AG PLANUNGS-SVSTEME 8102 OBERENGSTRINGEN ZH, Rebbergstrasse 10 - Tl. (01) 7502520

    L'COLE VALAISANNE

    RDACTEUR DLAI DE RDACTION

    DITION, ADMINISTRATION, RDACTION

    IMPRESSION, EXPD ITION

    ABONNEMENT ANNUEL

    TARIF DE PUBLICIT

    DONNES TECHNIQUES

    RGIE DES ANNONCES:

    ENCART

    Bulletin mensuel du personnel enseignant du Valais romand

    Dcembre 1980 XXVe anne

    parat Sion le 15 de chaque mois,juillet et aot excepts.

    M. Jean-Franois Lovey,

    Le 25 de chaque mois. (Docun1.ents photographiques en noir et blanc).

    ODIS, Gravelone 5,1950 Sion, tl. (027) 21 62 86.

    Imprimerie Valprint S.A., Sion.

    Fr. 20.~, CCP 19 - 12 , Etat du Valais, Sion (pour l personnel ensei-gnant, l'abonnement est retenu sur le traitement),

    Couverture : 4 e page avec 1 couleur (minimum JOfois) mais avec changement de texte possible

    I I I page Fr. 3500,-112 page Fr. 1800,-114 page Fr. 1000.-118 page Fr. 600.-

    Pages intrieures:

    Il lpageFr. 300.-1/2 page Fr. 160.-113 page Fr. 120,-114 page Fr. 90,-118 page Fr. 50 .-

    2 e el3 e pages avec J couleur (minimum JOfois) mais avec changemenl de lexte possible

    111 page Fr. 3200,-1/2 page Fr. 1650.-114 page Fr. 900.-118 page Fr. 500 .-

    Rabais pour ordres fermes: 5 fois : 5 %, lOfais: 10 %.

    Dlai des annonces: le 1 er de chaque mois. Surface de la composition: 155 x 230 mm. Impression: offset.

    Pub licitas S.A., Sion, tl. (027) 21 21 Il et ses agences de Brigue, Martigny, Monthey.

    Les encarts sont accepts. Prire de se renseigner de cas en cas au-prs de Publicitas S.A.

  • SOMMAIRE

    DITORIAL Jean-Franois Lovey

    DUCATION ET SOCIT Maurice Zermatten Jean-Daniel Barman Marguerite Stoeckli Anna T. Veuthey

    ACTUALIT PDAGOG IQUE Jocelyne Gagliardi P.Demont Groupe de presse Entremont

    DIDACTIQUE C. Philippoz Jean-Jacques Dessoulavy Francois Mathis Paul Curdy

    VIE CORPORATIVE Alfred Monnet B. Clivaz Roger Salam in

    NOUVELLES ACQUISITIONS ODIS CFPS

    INFORMATIONS OFFICIELLES DIP ODIS

    INFORMATIONS GNRALES AEPSVR Pro Juventute

    Pas facile de .. . ...

    L'cole et la culture populaire . . ................. . A votre sant (2 e partie) ............. ... .......... . Activit mdico-sociale en Valais ...... ........... .......... ..... ... ....... . L'homme quotidien ... .. .......... .. .. .. ..... . .... .. ... ... .... .. .. . .. .. .. .. .... ..

    Connaissance de l'environnement: du fond et de la forme . Activits sportives: Enqute auprs des lves ............... .. .. . Un groupe d'enseignants l'coute des parents .............. ... .

    Porte-lettres ........... .. .. . Divertissements de Matix ; solutions Cration potique . Patinage .

    Cocktail ..... ........... .. ...... ... ....... .................................. .. .... .. ........ ..... . Enseignement du dessin: une association est fonde Matres de travaux manuels du CO .... .. ........ ... .. ....................... .

    Les principales acquisitions du mois '.' Travaux en consultation .

    1 nscription en vue de l'obtention du brevet pdagogique Horaire de Nol ............. ... ..... .. .. ............ .. ......... ............................ ..

    Cours de ski de fond L'enfant et la circulation

    Photos: Clauqe Vouilloz - Oswald Ruppen - Robert Hofer - Serge Rappaz

    2

    5 16 21 25

    26 27 .29

    33 34 36 38

    41 43 44

    45 46

    51 53

    54 55

    PA S FACILE DE ...

    Le thme de la rdaction, ce jour-l, tait Nol )). Suiet classique, on en conviendra, sur lequel des gnrations enti-res de ttes vagabondes se sont penches, recherchant, avec une bndictine patience, l'originalit et l'tincelle l o reposait depuis longtemps, sous la cendre des images jaunies, une affligeante somme de banalits. Mais qu'importe, le thme de la rdaction restait, ce jour-l, Nol )). Il faisait beau encore, comme en un jour opaque d'arrire-automne et pourtant la classe tait frileuse, tendue; peut-tre devinait-elle qu'il est des mditations dont on sort meurtri. Transfigur. Il y avait dans l'air un peu de tension, un peu de cette irrpressible fbrilit qui prcde les grandes visions. Les lves commencrent leur travail avec prudence et application, posant patiemment les jalons indispensables la confection de leur humble texte. C'est ainsi que les uns chiffonnaient nerveuse-ment les extrmits cornes de leurs feuilles blanches alors que les autres plantaient au plafond leur dsespre qute d'inspira-tion. Lentement le dcor s'installa .' quelques sapins altiers aux troncs noueux, aux branches charges de neige et de promesses; une nuit sans lune, ple, opaline, nacre, un peu douce peut-tre, mais si gnreuse; quelques lumires dans le lointain, hsitantes et fil-tres. Et, sur tout cela, un grand silence que ne trouait mme pas l'apparition d'un ange, car les anges taient immobiles ce soir-l. Quelques lves soucieux et concentrs, poussaient la vraisem-blance et la vrit historique jusqu' y faire figurer un buf et un ne; d'autres, douillettement emmaillots, se trituraient les mnin-ges imaginer l'apparence paillete d'une crche; d'autres enfin peignaient des rois qu'on dclara mages, venus offrir leur me et la myrrhe et l'encens. Louables efforts o la mmoire se parait de sentiments et de symboles. Tous parlaient avec respect et reconnaissance d'un enfant par le ciel donn; tous voquaient, avec des toiles dans la plume, une innocence ne l'orient ds faubourgs . /! en tait un, au fond de la classe, isol, malhabile, l'il embu de soleil couchant, qui n 'avait, pour habiller sa feuille, pos que cette nigmatique phrase .'

    {( Dieu! qu'il est difficile de bien chant'er Nol. Lecteur, il m'aurait plui d'tre cet enfant-l. Jean-Franois Lovey

    3

  • L' cole et la Culture populaire

    Quoiquefort connue, l'anecdote mrite d 'tre rappele: Un ministre fi'anais, excd par les revendications des artistes. osa dire : Ds 'que l'on me parle de culture, j'prouve l'envie de sortir mon revol-ver.

    Je vous demande de ne pas tirer sur le pianiste. J'implore votre cl-mence pour la raison que je ne me suis pas offert " on m'a demand de vous dire ce que je pense des rapports de l'cole avec la culture populaire. Je n'entreprends donc pas une aventure impossible qui viserait voquer les crations sublimes de l'esprit humain, celles qui constituent la Grande culture. Elle fit la gloire d'Athnes et d'Alexandrie, de Rome et de Constantinople, de Florence et de Ver-sailles, pour ne citer que quelques-uns des lieux privilgis o elle rayonne d'un clat qui n 'est pas teint. Mon ambition est plus mo-deste. Je vais tenter de dfinir notre humble culture populaire valaisanne, el de montrer quels sont les rapports qu'elle devrait entretenir avec l'cole. Il me semble que cette question peut vous intresser puisque vous tes tous appels, quel que soit le degr de votre enseignement, r~flchir aux meilleurs moyens de prparer les enfants et les ado-lescents la vie qui, virtuellement, sera la leur. Voil pourquoi je vous prie de ne pas sortir votre revolver avant de m'avoir cout.

    Commenons par quelques ap-proches de dfinition. Qu'est-ce que la culture? Une ralit mo-rale, spirituelle, intellectuelle qui rsiste toute dfinition. Comme l