L'Ecole valaisanne, mars 1965

download L'Ecole valaisanne, mars 1965

of 31

  • date post

    02-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

description

 

Transcript of L'Ecole valaisanne, mars 1965

  • ... avec un plateau que l'on peut rgler la hauteur convenable et qui rsiste notre farouc.he volont de marquer partout notre empreinte personnelle .. . avec un ingnieux encrier qui n ' incite pas aux btises ... avec suffisamment de place pour ranger notre

    re

    nous les

    aimons

    Usines Embru Ruti ZH

    rp 055/44844

    sac ou notre serviette, nos cahiers et nos livres ... en un mot un pupitre de cons truction robuste qui nous habitue de bonne heure aux exigences de la vie et nous donne du plaisir tudier. Voil ce qu 'apporte le mobilier scolaire Embru.

    Agence de Lausanne, Exposition permanente: Chemin Vermont 14 , cp 021/266079, prendre rend

    L'ECOLE I/ALA/SANIYE Bulletin mensu,el du Personnel enseignant du Valais romand

    IXe anne Mars 1965 No 7 .

    ---

    Lo Biollaz C. Sierro - M. Praplan P. Mudry N. Savary M. Veuthey C. Gribling

    P. pignat NI. Praplan R. Theux

    SOMMAIRE

    Partie gnrale

    10 ans de mthode Cuisenaire en Valais Ce qu'en pensent les inspecteurs scolaires La mthode Cuisenaire et les coles sdulloises Et aprs ... ! Delacroix: chevaux sortant de la mer . S.O.S. - La ll'cotine, menace croissante ! Bulletin Cuisellaire No 17 -18

    Partie officielle et corporative Avec ,le Chur Mixte du P. E. du Valais romand Education dentaire dans 'les coles . AMGVR: Cours rgionaux de printemps 1965 .

    Journes ski Fri'bourg - 74e cours normal suisse 1965

    Partie pratique

    Vocabulaire: 'le vent Travaux manuels pour Pques

    RENSEIGNEMENTS L'ECOLE VALAISANNE parat Sion le 15 de chaque mois, juillet et aot excepts.

    Publicit: Publicitas, Avenue du Midi, Sion - Tlphone 244 22.

    Rdaction: P. Bourban, ODIS, Rawyl 47, Sion, tl. 2 93 65.

    Dlai de rdaction: le 1er de chaque mois.

    Edition, administration et expdition: ODIS, Rawyl 47, Sion, tl. 29365.

    Impression: Fiorina & Burgener, Sion.

    Abonnement annuel: Fr. 10.-, C.C.P. 19 -12, Etat du Valais, Sion (pour le per-sonnel enseignant, l'abonnement 'est re-tenu sur le traitement du mois d'avril).

    Pages 3 et 4 de la couverture: (10 insertions) 1/1 Fr. 700.-

    X Fr. 200.-% Fr. 380.-

    Pages ordinaires, 1 insertion: 1/1 Fr. 60.-% Fr. 33.-X Fr. 18.-l/s Fr. 10.-

    5 insertions: rabais de 5 % 10 insertions: rabais de 10 %

    2, 5 7 9

    12 15 37

    33 33 34 34 35

    1

  • 2

    10 ans de Mthode Cnisenaire en Va ais

    C'est au dbut de l'anne 1955 que le Valais prenait contact pour la premire fois avec les nombres en couleurs (NC) l'occasion d'une tourne en Suisse de M. Georges Cuisenaire.

    Il n'est peut-tre pas inutile, au terme de cette premire dcennie, de faire en quelque sorte 'le point et de suivre brivement le chemin parcouru par la mthode Cuisenaire (MC) dans notre canton. Car, de petite semence qu'elle tait au dbut, la voil devenue une plante vi-goureuse aux fruits nombreux et prometteurs.

    , D'une faon toujours plus certaine, il nous apparat que c'est M. Maxime Evquoz, jusqu'en mai 1963 Chef de service de l'Enseigne-ment primaire, que revient le trs grand mrite d'avoir permis et favo-ris l'introduction des Ne en Valais.

    Rgler des questions administratives, laborer lois et rglements, recevoir ceux qui frappent votre porte, n'est-ce pas l le sort de tout chef de service? Cela n'a cependant jamais empch IVl. Evquoz d'tre d'lln abord facile et accueillant et surtout de rester constamment au courant de toute mthode pdagogique susceptible d'amliorer l'ensei-gnement ou d'apporter aux matres un complment de fonnation. Nous 'ne citerons qu'un exemple. C'est l'esprit d'initiative de LVI. Ev.quoz et , sa clairvoyance que depuis plus de 20 ans le personnel ense~gn~nt valaisan bnficie chaque anne de cours de perfectionnement, alors que dans d'autres cantons ce genre de cou:'s n' ~xiste que depuis : ou 4 ans seulement, ou mme pas du tout. C est chre que la MC allau trouver en Valais un terrain favorable sa diffusion. Que M. Maxime Evquoz veuille trouver ici la sincre gratitude de tous les matres et lves qui, grce lui, ont le bonheur de bnficier d'un enseignement renouvel du calcul par l'emploi des NC.

    En 1955, aucune exprience valable n'avait t encore ralise en Suisse avec les rglettes Cuisenaire. Le Valctis n 'tant pas quip d'un laboratoire de pdagogie exprimentale, il fallait trouver des classes o serait exprimente la nouvelle mthode de calcul avant d'en gn-raliser l' ~mplC!i dans le canton. Cette tche fut confie aux classes d'application des deux coles normales de Sion. .

    En mai 1958 sur invitation de Mlle Yvonne Gross, la dynam~que prsidente de la SIVR et fervente ctdepte des N.C, le Va!a~s r~cevait la premire visite de M. Cuisenaire. A cette ~ccaswn, le genwl ~nv~nteur des rglettes donna 2 journes d'informatwn au personnel ense~gnant

    et pu,t cons taie;' que sa mthode avci t t parfaitement comprise et applique dans les classes-pilotes des coles normales.

    Quelques nwis p lus card , le Di partem ent de l'Instruction publique (DIP) dcidait officiellem ent la gnralisation de la MC dans les classes. Il est vident qu? l' introduction d'une nouvelle mthode d'en-seignem en t ne peut tre ralisi e que si les matres sont forms, et bien forms. Ds 1959, le DI P organisa chaque anne plusieurs cours d'ini-tiation l'emploi des Ne. Ces cours ont connu un succs toujours croissan t, de r.orte qu'actuellement la presque totalit du personnel enseignant valaisan a pu les suivre. Le Valais tant le premier canton organiser des sessions de ce genre, de trs nombreux collgues suisses et trangers y participrent galement. D'autre part, les classes Cuise-naire ont reu un nombre impressionnant de visiteurs, tous dsireux de se rendre compte par eux-mmes de l'efficacit des Ne. C'est ainsi que nous avons eu la v isite du collge des Inspecteurs de Fribourg et de Vaud, et cL plusieurs reprises celle de Monsieur S. Roller, professeur de pdagogie exprimentale l'Universit de Genve, qui a toujours suivi nos travaux avec beaucoup d'intrt. Nous lui exprimons ici toute notre reconnaissance. Parti du Valais, le l1wuvement Cuisenaire a gagn actuellem en t tous les cantons suisses.

    L 'introduction d'une nouvelle mthode pdagogique tant une entreprise la fois longue et dlicate, l'action du DIP ne s'est pas limi-te former les matres par un cours d'initiation. Ds le dbut, un conseiller pdagog'ique fut charg de suivre dans leur classe les matres utilisant les rglettes. Cette formule, adopte depuis par d'autres can-tons, est certainement celle qui assure le mieux une diffusion efficace des NC. Elle encourage les m atres, les stimule et leur vite de com-mettre des erreurs toujours possibles, lorsqu'il s'agit d'appliquer un nouveau procd d'enseignement, surtout lorsque celui-ci va l'encont're de la pesanteur pdagogique dont parle si bien Madeleine Goutard.

    Des sances d 'information furent galement organises l'inten-tion des autorits scolaires locales et des parents. Nous pensons tout spcialem ent cL la confrence donne cL l'Aula du Collge de Sion par M. le professeur S. Roller qui trs tt, marqua un profond intrt pour l'exprience valaisanne des NC. Le public de Suisse romande en gn-ral fut inform de la MC par la presse, la radio et surtout par les missions de la T V des 5 septembre et 21 octobre 1962, missions ra-lises dans une petite cole de montagne, la Rosire / Orsires, et dans les classes d'application de Sion.

    Aprs quelques annes seulement de pratique de la MC, le DIP s'est immdiatem en t rendu compte qu'une adaptation du plan d'tudes deven~it ncessaire. Ce travail dlicat fut ralis par MM. les inspec-

    ,3

  • teurs Sierro et Brard. Les manuels de calcul leur tour devaient tre revus dans une perspective nouvelle. C'est P, Sr. Marie-Etienne, ma-tresse d'application l'Ecole normale, que revient le grand mrite d'avoir dot nos classes de trois nouveaux manuels entirement conformes la pdagogie renouvele du calcul. Ces manuels, en usage dans les coles du Valais et du canton de Fribourg, sont hautement apprcis, non seulement des matres et des lves, mais galement de nombreux professeurs de mathmatique de Suisse et de l'tranger.

    Ds avril 1962, c'est la publication rgulire, dans L'Ecole valai. sanne , du Bulletin Cuisenaire que rdige M. le professeur Roller de Genve. Ces bulletins constituent dj une brochure de 150 pages dans lesquelles les matres peut:ent puiser de prcieux renseignements capables de les guider dans l'emploi judicieux des NC.

    A plusieurs reprises, un certain nombre de matres ont eu l' OCca sion de parfaire leur formation en assistant aux confrences de M. Caleb Gattegno et de Mlle Madeleine Goutard. Ces exposs avaient pour but de montrer les multiples possibilits qu'offre le matriel Cuisenaire au service de l'enseignement renouvel du calcul tous les degrs de l'cole primaire. Voil brivement esquiss le bilan du pass.

    Pour l'avenir, tout un travail d'approfondissement, de systmatisa-tion et de contrle devra invitablement tre entrepris pour permettre la MC de se dvelopper normalement et de produire les fruits qu'on est en droit d'en attendre. Vu l'extension prise par les NC, la formation de moniteurs qualifis, capables de diriger des groupes de travail, de vient urgente. Mais nous savons que le DIP tudie attentivement toutes ces questions en troite collaboration avec MM. les Inspecteurs et les Ecoles normales. L'effort accompli jusqu' ce jour sera ainsi trs heu-reusement poursuivi. Ds la prochaine session pdagogique valaisanne du mois d'aot, les cours Cuisenaire seront ports ct une semaine avec introduction d'un cours spcial pour l'emploi des rglettes au degr suprieur.

    Une plume plus qualifie crira peut-tre un jour tout ce que l'cole valaisanne doit la merveilleuse invention de M. Cuisenaire. Mais dj, nous pouvons affirmer que la MC a t pour notre canton l'occasion de sortir en quelque s