NEMATODOSES INTESTINALES DU CHIEN ET DU CHAT octobre 2007 Ascaridoses Trichurose Strongyloses...

Click here to load reader

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    107
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of NEMATODOSES INTESTINALES DU CHIEN ET DU CHAT octobre 2007 Ascaridoses Trichurose Strongyloses...

  • Page 1
  • NEMATODOSES INTESTINALES DU CHIEN ET DU CHAT octobre 2007 Ascaridoses Trichurose Strongyloses digestives Spiruroses digestives
  • Page 2
  • Ascaridoses Toxocara canis : chien Toxocara cati : chat Toxascaris leonina : chien, chat
  • Page 3
  • Toxocara canis Parasitose trs frquente du chien (jeunes +++) Nmatode blanc mle : 10 cm femelle : 15 18 cm Vit dans lintestin grle, chymivore
  • Page 4
  • Toxocara canis : cycle (1) Trs complexe Oeufs (trs rsistants) rejets dans le milieu extrieur Deviennent infectants en 15 20 jours (L2)
  • Page 5
  • Toxocara canis : cycle (2) Infestation dun jeune chien : migration entro pneumo tracho entrale Infestation dun chien adulte : migration entro pneumo somatique
  • Page 6
  • Cycle entero-pneumo-tracheo-entral (jeune chien +++) Idem cycle Ascaris de l homme L2 foie cur D poumon (L3) trache estomac (L4) intestin (adulte)
  • Page 7
  • Cycle entero-pneumo-somatique (chien adulte) L2 cur D poumon cur G organisme = s enkystes en tat d hypobiose mle : restent vivantes 1 an femelles : chaque chaleur : nouvelle migration intestin (adultes) trans placentaire (ftus) mamelles lait jeunes
  • Page 8
  • Toxocara canis : contamination Ingestion doeufs contenant L2 (chiots et adultes) Ingestion de L2 via le colostrum ou le lait (chiots) Contamination ante-natale par les L2 en migration chez la mre (chiots) Ingestion dun hte paratnique contenant les L2 (chiots et adultes)
  • Page 9
  • Toxocara canis : clinique Incubation Troubles respiratoires : toux, pneumonie Troubles digestifs ballonements +++ alternance diarrhes-constipation vomissements Atteinte gnrale Pronostic
  • Page 10
  • Toxocara canis : diagnostic Diagnostic clinique : jeune chien symptmes (ballonements, troubles du transit, mauvais tat gnral) Diagnostic parasitologique : oeufs dans les selles +++ (75/90 m)
  • Page 11
  • Toxocara cati Parasite du chat identique Toxocara canis sauf : Aucune mue dans le poumon : pas de troubles pulmonaires Pas de transmission trans placentaire
  • Page 12
  • Toxocara : incidence en pathologie humaine Larva migrans viscrale Ingestion des oeufs de Toxocara Migration des larves Enfants +++ Hyperosinophilie +++ Signes cliniques trs varis : fivre, toux, douleurs, rash, urticaire, hpatomgalie... Diagnostic : clinique, srologie +++
  • Page 13
  • Toxascaris leonina Cycle uniquement digestif Pas de transmission trans placentaire et galactogne : parasitisme dadultes Peu frquent (campagne) Faible pouvoir pathogne
  • Page 14
  • Ascaridoses : traitement Ascarifuge : Piprazine Ascaricides : Pyrantel Lvamisole Nitroscanate Benzimidazoles et Pro-benzimidazole Avermectines Depsipeptides
  • Page 15
  • Piprazine 200 mg/kg/j per os 3 jours de suite Citrate, adipate, hydrate Chien et chat Action uniquement sur les formes adultes des Ascaris (do traitement tous les 15 jours) Faible toxicit et action ascarifuge produit de choix pour les jeunes animaux Expulsion des vers intacts ( dtruire)
  • Page 16
  • Pyrantel Pamoate : 5 mg/kg (chien), 20 mg/kg (chat) Actif sur les formes adultes et larvaires des nmatodes digestifs (Ascaris et Ankylostomes) Bonne tolrance gnrale Ne pas associer la piprazine
  • Page 17
  • Lvamisole 4 7 mg/kg per os Actif sur les formes adultes et larvaires des nmatodes digestifs (Ascaris et Ankylostomes) Chien et chat Index thrapeutique limit (pese prcise de lanimal)
  • Page 18
  • Nitroscanate 50 mg/kg per os Actif sur les formes adultes et larvaires de Nmatodes (Ascaris, Ankylostomes) et de Cestodes (Taenia, Dipylidium) Chien Bonne tolrance gnrale
  • Page 19
  • Benzimidazoles (1) Actifs sur la plupart des formes adultes et larvaires de Nmatodes digestifs (Ascaris, Ankylostomes et parfois Trichure) et certains Cestodes Administration per os Trs bonne tolrance gnrale
  • Page 20
  • Benzimidazoles (2) Oxfendazole : 11,3 mg/kg/ x 3 j (Asc, Ank, Trich, Taenia, Dipylidium) Mbendazole : 20 mg/kg/j x 2 j (Asc), x 5 j (Ank, Trich, Taenia) Oxibendazole : 15 mg/kg (Asc, Ank) Flubendazole : 22 mg/kg/j x 2 j (Asc, Ank), x 3 j (Trich, Taenia) Fenbendazole : 50 mg/kg/j x 3 j (Asc, Ank, Trich, Taenia)
  • Page 21
  • Pro-benzimidazole : Fbantel Utilis en association (synergie avec le pyrantel) Chien
  • Page 22
  • Avermectines Actif sur les formes adultes et larvaires des Nmatodes digestifs et respiratoires et les ectoparasites Milbmycine oxime (chien) : 1 mg/kg per os (Asc, Ank, Trich) Moxidectine (chat et chien) : 1 2,5 mg/kg en spot on (Asc, Ank, Trich) Slamectine (chien et chat) : 6 mg/kg en spot-on 1 fois/mois (Asc, Ank)
  • Page 23
  • Depsipeptides Nouvelle famille Actif sur les adultes et les formes larvaires des Nmatodes du chien et du chat Formulation en spot on
  • Page 24
  • Toxocara : prophylaxie (1) Vermifugations systmatiques Chiot : tous les 15 jours, du 15 me jour 3 mois tous les mois de 3 6 mois Chienne reproductrice : 2 3 jours avant la saillie 15 jours avant et 15 jours aprs la mise bas puis tous les 15 jours jusquau sevrage (2mois) Chien adulte : 4 fois par an (polyvalent)
  • Page 25
  • Toxocara : prophylaxie (2) Prophylaxie sanitaire Lavage du sol au jet deau Brossage du sol Dsinfection la vapeur deau sous pression
  • Page 26
  • Trichurose Trichuris vulpis : chien Parasitose cosmopolite Frquente
  • Page 27
  • Trichuris vulpis 3 7 cm de long Une partie effile, une partie paisse et enroule Implants dans la muqueuse du colon et du caecum Histiophages et hmatophages
  • Page 28
  • Trichuris vulpis : cycle Oeufs (trs rsistants) rejets dans le milieu extrieur Contamination par ingestion des oeufs avec de la terre, des aliments, de leau Adultes dans le tube digestif en 3 mois
  • Page 29
  • Trichuris vulpis : clinique Forme asymptomatique Forme classique : colite chronique = alternance constipation et diarrhes Forme grave = diarrhes profuses parfois hmorragiques, douleurs, anmie, ictre, altration de ltat gnral
  • Page 30
  • Trichuris vulpis : diagnostic Diagnostic clinique pidmiologie troubles digestifs rebelles aux thrapeutiques antiseptiques et antibiotiques Diagnostic parasitologique : oeufs dans les selles
  • Page 31
  • Trichuris vulpis : traitement Moins sensible aux anthelminthiques que les autres nmatodes intestinaux Benzimidazoles (Mbendazole, Flubendazole, Oxfendazole, Fenbendazole) et Fbantel Milbmycine oxime et moxidectine Oxantel
  • Page 32
  • Trichuris vulpis : prophylaxie Destruction des oeufs : collecte quotidienne des crottes sols ciments plus faciles assainir (jet deau, brossage, vapeur deau sous pression) viter humidit et lombre des sols non durs Vermifugation rgulire
  • Page 33
  • Strongyloses digestives Ancylostoma caninum : chien Ancylostoma tubaeforme : chat Uncinaria stenocephala : chien et chat Ollulanus tricuspis : chat
  • Page 34
  • Ancylostoma Parasitose des collectivits Nmatodes rougetres, de 10 15 mm Vivent dans lintestin grle Hmatophages
  • Page 35
  • Ancylostoma : cycle Oeufs rejets dans le milieu extrieur --> L1 -->L3 Contamination par : voie transcutane +++ voie orale ingestion dhtes paratniques Migration des L3 (coeur, poumon, TD) Adultes en 15 20 jours
  • Page 36
  • Ancylostoma : clinique Phase dinvasion (pntration cutane des L3) : papules, rythme, prurit Phase de migration (L3) : toux, pneumonie Phase dtat ( adultes dans le grle) : troubles digestifs : diarrhe parfois hmorragique anmie (pleur des muqueuses, essoufflement, oedmes, pistaxis) symptmes gnraux : fatigue, amaigrissement...
  • Page 37
  • Ancylostoma : diagnostic Epidmiologie : collectivit, midi Clinique Parasitologie : mise en vidence des oeufs dans les selles
  • Page 38
  • Ancylostoma : traitement Per os : tous les ascaricides (Nitroscanate, Pyrantel, Lvamisole, Benzimidazoles, Avermectines) Nitroxinil : 15 mg/kg Par voie injectable : Nitroxinil : 10 mg/kg (SC) et moxidectine
  • Page 39
  • Ancylostoma : prophylaxie Vermifugations rgulires Destruction des parasites dans le milieu extrieur : oeufs et larves lavage des sols ramassage des crottes suppression des zones meubles, humides, ombrages
  • Page 40
  • Uncinaria stenocephala Chymivore (non hmatophage) diarrhes non hmorragiques et pas danmie Larve survit 0C plus frquent dans toute la France
  • Page 41
  • Ankylostomes : incidence en pathologie humaine Agents de Larva migrans cutanes
  • Page 42
  • Ollulanus tricuspis Vit dans lpaisseur de la muqueuse stomacale du chat Femelles pondent des L3 directement infestantes Souvent asymptomatique
  • Page 43
  • Spiruroses digestives Spirocerca lupi : chien Spirura rytipleurites : chat
  • Page 44
  • Spirocerca lupi Rouge vif, de 3 8 cm Hmatophages Vivent dans des nodules de la paroi de lsophage (estomac et aorte)
  • Page 45
  • Spirocerca lupi : cycle Oeufs limins dans les crottes Contamination par ingestion de lHI (coloptre coprophage) ou dun hte paratnique (oiseau, rongeur, lapin, lzard, grenouille ) contenant la larve L3 Adulte en 4 mois minmum
  • Page 46
  • Spirocerca lupi : clinique Signes digestifs : dysphagie, rgurgitation, vomissements Signes gnraux : asthnie, anmie, amaigrissement Signes respiratoires : dyspne, toux Signes nerveux : agressivit, convulsions Atteinte vasculaire
  • Page 47
  • Spirocerca lupi : diagnostic Suspicion clinique Anmie Radiographie thoracique Endoscopie +++ Parasitologie : oeufs dans les crottes
  • Page 48
  • Spirocerca lupi : traitement Difficile Anthelmintique (aucune AMM en France) Ivermectine Autres : lvamisole, nitroxinil, fenbendazole Traitement symptomatique
  • Page 49
  • Spirura rytipleurites Adultes (2 3 cm) vivent implants dans lestomac du chat Cycle : idem Spirocerca lupi Clinique : nauses, vomissements, dyspepsie