CCIGinfo no 7 - 2011

download CCIGinfo no 7 - 2011

of 8

  • date post

    07-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    234
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Septembre 2011

Transcript of CCIGinfo no 7 - 2011

  • SOMMAIRE

    www.ccig.chConsultez notre site rgulirement mis jour

    Elections fdrales

    Que signifie pourvous tre la voixde lconomie Berne?Christian Lscher(CL). De par mesactivits profession-

    nelles dans une tude de cinq asso-cis et 45 collaborateurs, je me sensproche des proccupations des PME.Faciliter la vie des entreprises, cra-trices de richesses et demplois, estindispensable. Pour ce faire, il y a lieude plaider en faveur dune fiscalitmesure cet effet, je dfendrai larforme III des entreprises et dunebureaucratie moins lourde, comme leprne linitiative Stop la bureau-cratie! que le PLR va bientt dpo-ser. En outre, il y a lieu de porter uneattention particulire la place finan-cire. A Genve, elle reprsente 20%du PIB. Les recettes gnres par lconomie permettent de financerlEtat social.

    Quels sont les dossiers que vousdfendrez?CL. Lavenir de la traverse du lacest aujourdhui entre les mains deBerne. La volont de la raliserdevrait souffler sous la Coupole.Pourtant, ce projet nest pas port la Chambre haute. Au sujet deson financement qui pourrait servler tre lobstacle principal pourla Confdration , le partenariatpublic-priv est une solution quimrite dtre tudie.

    La scurit reprsente galement pourmoi un sujet important. Bien que lesdossiers soient dcids Berne, ils sontvcus au quotidien Genve. Je pensepar exemple laberration des jours-amende, la problmatique des requ-rants dasile frapps dune non-entreen matire ou la rvision de la Loifdrale instituant des mesures visantau maintien de la sret intrieure.

    Enfin, je suis sensible larticle 104de la Constitution fdrale, qui stipule que la Confdration veille ce que lagriculture contribue lapprovisionnement dune part et la conservation des ressources natu-relles et lentretien du paysagedautre part. La seule possibilitpour Genve de rpondre ces exi-gences constitutionnelles, eu gard lexigut de son territoire, estdamliorer la densification du sol.

    Comment voyez-vous lavenir deGenve Berne?CL. A Berne, Genve commence exister. Le canton a t trop long-temps trait part et dfavoris. Pourpallier cette situation, le ConseildEtat a fait beaucoup defforts, maisGenve doit sengager encore plusdans la vie fdrale pour que les dos-siers qui lui assureront une croissancequalitative avancent. Pour ma part,jai la volont sincre de continuer tre un des avocats de Genve Berne et si possible dans la Chambreo les lus ont le plus de poids.

    Le 23 octobre prochain, les Genevois sont appels choisir leurs reprsentants aux Chambres fdrales. Lenjeu est detaille pour le canton, une plthore de dossiers dcids Berne ayant une influence sur lconomie genevoise. Les Genevois doiventpouvoir compter sur des candidats conscients des besoins de Genve pour assurer son dveloppement. Cest pourquoi la CCIGappelle soutenir le duo de lEntente Christian Lscher - Luc Barthassat. Ces deux candidats, au bnfice dun excellent bilande lgislature au national, se sont engags de nombreuses reprises aux cts de la CCIG dans les combats quelle a mens.Ils expliquent en quoi ils seront les reprsentants de lconomie genevoise.

    Lscher-Barthassat: le ticketgagnant pour lconomie genevoise

    Bulletin dinformation de laChambre de commerce, dindustrieet des services de Genve

    Elections fdralesLa CCIG soutient les candidats reprsentant desentreprises membres. Dcouvrez lintrt que ceux-ciportent la vie conomique genevoise!

    PAGE 3

    infoSPONSORSLe Starling Geneva Hotel & Conference Center offre denouvelles chambres affaires qui comprennent zoneprivative et salle de runion pour 12 personnes.

    PAGE 4

    Septembre2011 No7

    MENSUEL

    www.ccig.ch

    Efficacit nergtiqueAvec son nouveau programme AMBITION NEGAWATT,SIG propose aux entreprises de rduire durablement leurconsommation dlectricit et leurs missions de CO2.

    PAGE 7

    ARRIVALS

    NEW OPENING!Le confort de voyager lger et dacheter prix dtaxs larrive

    Que signifie pourvous tre la voixde lconomie Berne?Luc Barthassat (LB).En tant que viticul-teur et paysagiste,

    je suis actif dans un pan non ngli-geable de lconomie genevoise. Jesoutiens les acteurs de ce secteur dansleur travail constant pour tre reconnuscomme de vrais entrepreneurs et nonplus comme de simples percepteurs deprestations. Pour illustrer mes propos,je citerais les efforts consentis pour lacertification des produits du terroir.Limiter lconomie genevoise lagri-culture serait rducteur. Cest pourquoije suis galement sensible la Genveinternationale et la place financire.Ce sont de rels atouts pour Genvetant au niveau de limage que desretombes conomiques.

    Quels sont les dossiers que vousdfendrez?LB. Mon cheval de bataille est la formation professionnelle de nosjeunes, avec ou sans papier. Ces der-niers constituent la Suisse de demainpour lavenir de notre AVS, maisaussi pour le succs de notre cono-mie. Notre pays cre des richesses etpour ce faire doit pouvoir sappuyersur une main duvre qualifie. Delapprentissage aux hautes tudes,il y a lieu dinvestir davantage dans laformation. En outre, lEtat devraitsoutenir davantage les entreprises

    formatrices. Par exemple, ce devraittre un critre prpondrant dans lesprocdures de marchs publics.Berne devrait sengager davantagedans les nergies renouvelables enencourageant et en soutenant desformations de pointe dans cedomaine. Les valeurs du centrecomme le dveloppement durable etses trois piliers me tiennent curcar elles permettent de maintenir unquilibre et une cohsion sociale.

    Enfin, lavenir de Genve passe ind-niablement par le dveloppement deses infrastructures. De ce fait, je porteune attention particulire au dossierde la traverse du lac. Les grands tra-vaux ne doivent pas tre mens uni-quement de lautre ct de la Sarine.Il faut tout mettre en uvre pour queGenve soit entendue sur le dossierdes infrastructures.

    Quavez-vous particulirementapprci pendant ces six annes Berne?LB. Jai particulirement apprci lac-cs des rseaux multiples tels que lesassociations professionnelles, les autresparlementaires, les lobbyistes ou lessyndicats. Cela ma permis dappren-dre travailler ensemble. Genve doitdavantage utiliser les relais Berne.Cest dans la capitale que tout sedcide et il est donc trs importantdy tre bien reprsent pour que lecanton de Genve obtienne la placequil mrite dans la Suisse.

    Propos recueillis par Pascale Roch-Gigandet

    2 EDITORIALLes Rencontres dumanagement durable :un nouveau service pournos membresinfoCOMMERCE

    INTERNATIONAL- TVA intra-communautaire- Prix Gallatin 2011- LatCam: Nouveau Monde - Nouvelles opportunits

    3 infoVIE POLITIQUEElections au Conseil national

    4 infoSPONSORSDe Crowne Plaza StarlinginfoCHAMBRE- 9e Evnement conomiquede la CCIG

    - La CCIG forme des pros

    5 infoCHAMBRE- Midi du 23 juin 2011- La gestion des risques

    6 infoRH- Certificat de la CCIG- Fiche pratique

    7 infoENTREPRISELefficacit nergtique:un enjeu capital

    8 infoAGENDA- Prochain Midi de la Chambre- 2e Salon du vin de la CCIG- Sminaires- Confrence: Nouveauts en matire darbitrage et de mdiation commerciale

    - Prochain Petit djeuner des PME et des start-up

    - Salon Communica 2011

  • 2Septembre2011 No7

    NATHALIEHARDYNDirectrice adjointe

    EDIT

    ORIA

    L

    17 SEPTEMBRE 1755,fondation de Vacheron Constantin.

    B o u t i q u e t e m p o r a i r e V a c h e r o n C o n s t a n t i n 1 , P l a c e d e L o n g e m a l l e 1 2 0 4 G e n v e T l . + 4 1 ( 0 ) 2 2 3 1 6 1 7 4 0w w w . v a c h e r o n - c o n s t a n t i n . c o m

    En cette rentre 2011, la CCIG lance une nouvelle formulede rencontres destines aux chefs dentreprises: les Rencontresdu management durable. cet effet, elle sest associe auService cantonal du dveloppement durable et la Haute Ecolede Gestion de Genve. Ces rencontres poursuivent un objectifdouble: promouvoir le management durable et favoriserlchange dexpriences concrtes.

    Depuis que le canton sest dot dune loi sur lagenda 21,qui gouverne laction de lEtat en matire de dveloppementdurable, la CCIG sest attache dfendre le point de vue selonlequel lconomie doit tre reconnue comme un partenaire part entire. Et il faut reconnatre que la Chambre a toujourstrouv une oreille trs attentive auprs des autorits charges dece dossier. Pendant de nombreuses annes, lEtat a inscrit sonprogramme moult actions de sensibilisation des entreprises audveloppement durable. lpoque, ce travail de formation delopinion tait indispensable, la notion de dveloppement dura-ble demeurant bien souvent trs abstraite. Un chemin consid-rable a t parcouru en dix ans. De plus en plus dentreprisesinscrivent le dveloppement durable au rang de leurs priorits.Pour preuve, plusieurs voles de cadres ont appris mettre enuvre les principes du dveloppement durable en entreprisegrce la formation en management durable mise sur pied parHEC Genve et la Haute Ecole de Gestion de Genve, que laCCIG soutient financirement depuis son origine.

    Il est maintenant temps de franchir une nouvelle tape, caril manquait encore Genve un lieu dans lequel les managerspourraient partager leurs expriences pratiques. Cet espaceexiste dsormais: les Rencontres du management durabledbuteront dans la seconde partie de lautomne, la CCIG.

    Nous sommes trs heureux davoir pu rpondre, grce lacollaboration du Service du dveloppement durable et de laHaute Ecole de Gestion, un besoin que nos membres expri-maient de plus en plus souvent. Rendez-vous dici quelquessemaines dans nos publications pour le programme et lesdtails pratiques.

    Les Rencontresdu management durable:

    un nouveau servicepour nos membres

    La CCIG, Taxand et lOsec organi-sent, le 27 septembre prochain de13h30 17h30, un sminaire sur lethme de la TVA intra-communau-taire destin aux entreprises basesen Suisse mais actives sur le marchde lUnion europenne.

    Me Nathalie Habibou du CabinetArs