UNE FILIERE INDUSTRIELLE D’EXCELLENCE EN MARTINIQUE

download UNE FILIERE INDUSTRIELLE D’EXCELLENCE EN MARTINIQUE

of 25

  • date post

    30-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    27
  • download

    0

Embed Size (px)

description

UNE FILIERE INDUSTRIELLE D’EXCELLENCE EN MARTINIQUE. LE RHUM. La matière première: la canne à sucre. -Importée par Christophe Colomb aux Antilles dès 1493 -Aujourd ’ hui sélectionnée selon les données écologiques de chaque région et les objectifs d ’ exploitation - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of UNE FILIERE INDUSTRIELLE D’EXCELLENCE EN MARTINIQUE

  • LE RHUM

  • -Importe par Christophe Colomb aux Antilles ds 1493

    -Aujourdhui slectionne selon les donnes cologiques de chaque rgion et les objectifs dexploitation

    -Rcolte manuellement ou mcaniquement gnralement entre Fvrier et Juin.La matire premire:la canne sucre

  • Essor de la production rhumire, indpendante de la sucrerie, dans la seconde moiti du XIX me sicle.

    La progression des parts de march du rhum lie la surproduction mondiale qui affecte toute lconomie sucrire.

    les petits planteurs se reconvertissent dans la fabrication de rhum agricole (ou rhum zabitant, ou rhum de vesou .

    Histoire du rhum agricole

  • La destruction de Saint-Pierre entranera une baisse de 37 % de la production. Le renouveau samorce en 1905 : le monde rhumier a survcu et les usines se sont modernises. En 1913, la Martinique compte quatre-vingt-six distilleries et seize usines et il sensuit des annes fastes avant une priode de dclin dans les annes 50.

    Histoire du rhum agricole

  • Depuis novembre 1996, les rhums agricoles de la Martinique bnficient de lAppellation dOrigine Contrle A ce jour, la Martinique est le seul pays au monde possder ce label.

    Seuls ont droit lAppellation dOrigine Contrle MARTINIQUE les rhums obtenus par distillation du jus de cannes sucre qui rpondent des critres prcis et qui font lobjet de contrles permanents.

    Les rhums pour lesquels est revendique lAppellation dOrigine Contrle Martinique ne peuvent tre mis en circulation sans un certificat dagrment dlivr par LOrganisme De Gestion sous le contrle de l INAO.

    Lappellation dOrigine:Une dmarche dexcellence

  • Je vous remercie de votre attentionCONNAISSANCE DU RHUM MARTINIQUE

  • - Les distilleries agricoles Neisson, Depaz, JM, St James, Favorite, Le Simon, La Mauny- Les ngociants-leveurs Habitation St-Etienne, Clment, Dillon - La Sucrerie du Galion-Les planteurs de canne -Les emplois: 3900 directs et indirects

    Les acteurs de la filire

  • MARTINIQUE :7 distilleries agricoles (JM, DEPAZ, NEISSON, RMSJ, LA FAVORITE, LE SIMON, LA MAUNY) 2 distilleries de rhum de sucrerie (LE GALION, RMSJ)3 ngociants leveurs (DILLON, HSE, CLEMENT)

  • - 3 872 ha plants en canne sucre

    - 187 planteurs au total dont 65 livrant la Sucrerie

    - 175 305 tonnes de cannes livres en units industrielles La Production agricole en 2012

  • -7 distilleries agricoles rceptrices : 127 937 tonnes 72 353 hap (hectolitres dalcool pur) de Rhum agricole Rendement production distilleries agricoles 102,8 l rhum 55vol./tonne de canne

    -La Saem du Galion : 47 368 tonnes de cannes Production 2012: Rhum sucrerie: 9 718 hap Rhum Grand Arme: 4 029 hap La Production industrielle en 2012

  • le rhum agricole : il est obtenu par distillation du jus de canne. Aprs broyage des cannes, le jus recueilli appel vesou est tamis et distill aprs fermentation.

    le rhum industriel ou de sucrerie : il est obtenu par distillation de la mlasse. La mlasse est un rsidu semi-liquide issu du procd de cristallisation des sucreries o le jus de canne concentr en sirop est spar en deux : le sucre cristallis et le liquide mre pur : la mlasse. .

    Les types de rhum

  • Rhum agricole BlancBrass et ar durant deux mois minimum avant commercialisation il est rduit par adjonction deau de source ou dminralise

    -Rhum Elev sous boisObtenu aprs un sjour de 12 mois minimum en vaisseaux de bois

    -Rhum VieuxVieilli en fts de chne dune capacit de 650 litres pendant 3 ans au minimumLe rhum agricole

  • - Un tissu industriel rhumier bien rparti sur le Nord, le Centre et le Sud.

    -Un cadre interprofessionnel bien organis et une interaction interprofessionnelle et avec les Pouvoirs publics diffrents niveaux Le Contexte

  • Le Comit de Dfense des rhums de la MartiniqueCoderum qui regroupe les distilleries agricoles et de sucrerie et rgule le march et assure la promotion des produits.

    Le Syndicat de dfense de lAppellation dOrigine Rhum Martinique SDAORAM qui contrle les conditions de production en liaison avec lINAO et est, plus gnralement charg du suivi de lAOC.

    Le Contexte

  • Le Conseil Interprofessionnel du Rhum des DOM Cirt-Dom qui est charg de la reprsentation de la profession auprs des instances nationales la gestion des contingents dexportation.Eurodom qui est mandat par le Cirt-Dom pour reprsenter les rhums au niveau europen.Le Centre Technique de la Canne et du Sucre CTCS qui apporte la profession une contribution technique prcieuse tant dans lencadrement des planteurs quau plan de la recherche applique.Le Contexte

  • Les distilleries:-des units rnoves qui ont effectu des investissements importants dans la mise aux normes environnementales.

    -des units o la recherche de productivit et de qualit des produits est une proccupation constante.

    -des units soumises un cahier des charges rigoureux dans le cadre de lAOC, label de qualit du rhum.Le Contexte

  • -Commercialisation sur le march local

    Rhum agricole: 25%Rhum de sucrerie: 4%

    -Mais surtout lexport : 62 473 hap (Tous rhums confondus) dont sur le march franais: 58 262 hap

    La commercialisation

  • Aide Poseidom la transformation de la canne en rhum agricole destine compenser la diffrence entre le cot des production des units des DOM et celui de leurs concurrents .Aide lamlioration de la qualit du rhum agricole ,du sucre et des rhums de sucrerie.Appui la commercialisation du rhum agricole au travers de manifestations et ddition de supports de communication. Ces mesures ont favoris dindniables progrsLes aspects financiers

  • Mais difficult de mise en uvre des programmes dappui financier

    Restrictions daccs ces programmesConcernant les bnficiaires ( exclusion non-PME, MAE..)Concernant le contenu des mesures (Limitation des financements irrigation, seuils, retards)Do une sous-consommation des crditsLes aspects financiers

  • Prserver la comptitivit du rhum des DOM par le maintien du dispositif fiscal lexportDanger des accords Mercosur, Prou-ColombieEnveloppe de 120000 hap pour le rhum des DOM dont 54 485 hap pour la Martinique

    Les dispositions contingentaires paramtre essentiel de la viabilit de la filire

    Les Enjeux

  • Garantir une production cannire fragilise par:-les calamits agricoles de ces dernires annes-des cots de production importants- des restrictions lusage des herbicides- labandon de petits planteurs

    Augmenter les surfaces plantes par des dispositifs incitatifs

    Les Enjeux

  • Prserver une sole cannire pour lAOC face aux menaces durbanisation et damnagement routier au mpris de la rglementation

    Obtenir une meilleure adaptation des financements aux besoins de la filire qui souffre des restrictions lligibilit des acteurs de la filire

    Les Enjeux

  • Merci