Lettre d'informations d'ALIMSO - f©vrier 2014

Lettre d'informations d'ALIMSO - f©vrier 2014
Lettre d'informations d'ALIMSO - f©vrier 2014
Lettre d'informations d'ALIMSO - f©vrier 2014
Lettre d'informations d'ALIMSO - f©vrier 2014
download Lettre d'informations d'ALIMSO - f©vrier 2014

of 4

Embed Size (px)

description

Découvrez la lettre mensuelle d'ALIMSO : l'association des Lecteurs, Internautes et Mobinautes du journal Sud Ouest (http://www.alimso.fr/). Au sommaire : ¤ un compte-rendu de la rencontre avec les dirigeants du média Sud Ouest qui nous dévoile la stratégie numérique de ce groupe de presse basé à Bodeaux. ¤ L'édito de Marcel Desvergnes. ¤ Retour sur la convention signée avec l'APACOM (Association des Professionnels de la communication en Aquitaine). ¤ L'agenda des prochaines rencontres ALIMSO. Consultez aussi le blog de Thierry MAGNOL, modérateur de Sud-Ouest : http://mediateur.blogs.sudouest.fr

Transcript of Lettre d'informations d'ALIMSO - f©vrier 2014

  • 1. Lettre dinformation des lecteurs internautes et mobinautes Fvrier 2014 Numro 13 EDITO Comit de Rdaction Directeur de la publication : Marcel Desvergne Rdacteur en chef : Danile Caillau Rdacteur : Tristan Bossis Les choix de SUD OUEST Adresse : 23, quai des Queyries 33094 Bordeaux cedex Contact : alimso.asso@gmail.com www.alimso.fr Sommaire Edito 1 Stratgie de SUD OUEST 2 Rencontre ALIMSO/SO 3 Convention APACOM 3 Agenda 4 Le 17 janvier dernier l'quipe dirigeante de SUD OUEST a dvelopp la stratgie du journal auprs de cent lecteurs prsents et attentifs tout au long de ce caf de l'actualit ALIMSO exceptionnel. Le compte rendu que vous trouverez page 2 en donne l'essentiel. Il tait important de mettre en valeur les choix exposs et les dcisions prises constituant une stratgie face aux difficults de la presse confronte la rapidit quotidienne de notre relation linformation. Laccent mis sur le numrique pour sduire de nouveaux lecteurs et dvelopper les recettes publicitaires, larticulation bimdia entre le papier et le numrique, la tendance lactivit numrique pluricrans avec une personnalisation de plus en plus grande de linfo, la confirmation de lobligation de tenir compte des ractions des lecteurs, de leurs demandes pour btir le contenu de l'information, l'affirmation que lassemblage de linformation locale, rgionale et internationale sera conserv sont autant dlments qui nous rassurent. La signature dun accord avec la rgie publicitaire de Google pour vendre des services, lannonce quen avril lensemble du journal sera imprim en couleurs, sans hausse de prix, que les journalistes peuvent devenir une marque aussi sur les rseaux sociaux, quune nouvelle rubrique consacre la vrification des faits soit installe, que des contenus journalistiques plus longs soient proposs, que le data journalisme et la gamification pour faire jouer linternaute sur lactualit deviennent des moyens de sadapter aux volutions de lectures des lecteurs, internautes et mobinautes montrent la ractivit de SUD OUEST. Il est inutile de rappeler que linformation a un cot, quelle doit tre mise en perspective par les quipes de journalistes bimdia et quelle tienne compte de nos besoins dhabitants dun territoire li lvolution du monde. En phase avec ces volutions, votre association vous propose un ensemble cohrent dactivits. Elles vous sont dvoiles dans cette lettre. Nos nouvelles offres dactions ne peuvent que renforcer les liens entre nous, lecteurs, et les professionnels de SUD OUEST. Marcel Desvergne Prsident 1
  • 2. Une premire : les patrons de SUD OUEST nous dvoilent la stratgie du groupe Une centaine de personnes se sont retrouves, le 17 janvier dernier dans une salle du Mgarama, linitiative dALIMSO pour prendre connaissance de la stratgie future du Groupe SUD OUEST. Quatre des responsables les plus importants de Sud Ouest, Olivier Gerolami prsident directeur gnral du groupe Sud Ouest (GSO), Patrick Venries, directeur gnral dlgu et directeur de la publication Yves Hart, rdacteur en chef et directeur adjoint de linformation, Sbastien Marraud, chef de la rdaction internet, , sous la houlette de Jean Petaux de l'IEP de Bordeaux, ont pris le temps dexpliquer aux lecteurs du journal leur plan de bataille pour 2014/2015 et en dbattre. Une recherche dalliance Dans cette priode difficile pour lensemble de la presse, le groupe a une visibilit et une stratgie , affirme Olivier Gerolami. Il revient lquilibre grce au plan de dpart volontaire (120 personnes au Midi Libre , proprit de GSO et 125 personnes Sud Ouest ). Le PDG a galement confirm que les actionnaires de GSO cherchaient de nouveaux fonds propres mais que le mouvement de concentration de la presse quotidienne rgionale observ ces dernires annes pouvait aussi passer par des alliances ou des fusions. Nous navons pas la capacit de faire des acquisitions aussi nous cherchons des alliances, notamment en matire de Rgie publicitaire. Nous allons faire du conseil et de la vente de solutions pluri mdias. Ainsi nous avons des accords avec TF1, France TV, le Figaro etc. Sudouest.fr a connu une progression de son audience de 50% entre 2011 et 2012 ainsi qu'entre 2012 et 2013. Mais les recettes numriques ne sont pas encore suffisantes. Une dition du soir numrique Pour tenter d'y remdier, Sud Ouest a lanc un nouveau site semi-payant le 16 dcembre dernier. "Nous dveloppons des contenus journalistiques plus longs, du data journalisme et nous faisons jouer linternaute sur lactualit", a indiqu Sbastien Marraud, chef de sudouest.fr. De plus, au premier trimestre 2014, une dition du soir numrique va tre lance. "A chance de 2 3 ans, lobjectif est que 10% des recettes viennent des abonnements numriques", a annonc Olivier Gerolami, qui rappelle que toutes les rdactions au sein du quotidien sont dsormais passes au bi-mdia. Mais cela implique des formes dcriture diffrentes selon les supports, explique Yves Hart. Les contenus web sont plus ractifs, explique-t-il en prenant pour exemple Serge le lama : quand linformation est passe sur le Web, elle est devenue mondiale ! En effet laudience volue trs rapidement. Le support implique des sujets diffrents, explique Sbastien Marraud. On connait la seconde prs combien de temps les internautes lisent un article. De ce fait, la hirarchie du journal est dicte par le lecteur et pas seulement par le journaliste et la rdaction en chef ! Le temps de lchange Plusieurs questions furent ensuite abordes par les lecteurs dans la salle : la distribution par porteurs, laccessibilit partout dans le monde par internet, le passage tout couleur du journal au printemps sans augmentation de prix, le juste quilibre entre linformation de proximit, le national et linternational, la pertinence pour SUD OUEST de garder des du journal (dintervention du mdiateur par rapport aux drapages dans les commentaires du site du journal). De nouveaux rendez-vous Olivier Grolami a cltur la rencontre en remerciant ALIMSO de cette initiative, ce qui a permis Marcel Desvergne, Prsident dALIMSO dannoncer la 2eme rencontre Stratgie SUD OUEST 2015, le jeudi 25 septembre 2014 quelques jours avant le 27 septembre, 2me Portes ouvertes de SUD OUEST, un mois aprs le 70eme anniversaire du journal, le 29 aot 2014. 2
  • 3. Rencontre ALIMSO/SUD OUEST Pau : questions/rponses franches ! Accueillis la mdiathque Andr Labarrre de Pau, Thierry Magnol, mdiateur de Sud Ouest, Pierre-Yves Crochet, reprsentant de la rdaction Internet, Nicolas Rebire, chef dagence en Barn et Odile Faure, chef de la rdaction Pau-Barn et Soule ont rpondu aux questions de lecteurs invits cette nouvelle rencontre ALIMSO/SUD OUEST le 28 janvier dernier. Inquitudes sur lavenir de ldition de Pau, les relations entre le Pays Basque et le Barn, interrogations sur le dveloppement du site du journal, prise en compte dune future dition du soir par le web, confiance dans le professionnalisme des journalismes bi-mdias, changements induits par le site payant, demandes dune information vrifie, lecteurs devenus fournisseurs dinformations, furent autant de questions abordes. La ncessit de dfense citoyenne de linformation ft galement traite. La rencontre a t de bonne qualit grce aux rponses franches des quatre permanents de SUD OUEST. Ce type de rencontre a de lavenir. Une convention avec lAPACOM Le 30 janvier dernier, lors de leur assemble gnrale, les professionnels de la communication dAquitaine se sont lis ALIMSO avec la signature dune convention. Les deux associations sinforment mutuellement de leurs activits et organiseront un dbat en commun. Sur la photo, Guillaume Petit, Prsident de lApacom et Patrick Duprat secrtaire gnral dALIMSO 3
  • 4. AGENDA Manifestations ouvertes tous adhrents et non adhrents RENCONTRES ALIMSO-SUD OUEST SUD OUEST rencontre ses lecteurs, internautes et mobinautes Bordeaux - Mai Bayonne - Juin Saintes - Octobre CAFE DE LACTUALITE Jeudi 24 avril 18 h Hollande, 2 ans aprs avec les 3 ditorialistes de SUD OUEST Bruno Dive, Yves Hart, Christophe Lucet - Musee d Aquitaine, Bordeaux. Lundi 11 mai La Plume dans la plaie loccasion de la remise du prix AlbertLondres avec Annick Cojean, Jean-Claude Guillebaud, Yves Hart, IJBA Bordeaux. Date prciser 1914 1918, lhistoire dans le Sud Ouest avec la rdaction et le mdiateur de SO, le CLEMI, lEducation nationale. Jeudi 25 Septembre La stratgie de SUD OUEST 2015 Bordeaux Samedi 27 septembre Les 2eme Portes ouvertes de SUD OUEST : Centre dimpression ouvert la journe, Tv7 et toutes les productions du groupe SAPESO et rencontre historique avec les Anciens de SUD OUEST . Octobre La condition numrique avec Bruno Patino et Jean-Franois Fogel. Cap Sciences Bordeaux Octobre Tourisme, littoral et conomie : terres et mer Rochefort Participation des oprations de nos partenaires LES RENCONTRES SCIENCES PO/SUD OUEST 11 Alle Ausone - Domaine Universitaire - 33607 PESSAC Cedex Jeudi 20 fvrier 17 h : Grand oral de Bernard CAZENEUVE Jeudi 6 mars 17 h : Grand oral de Franois FILLON Jeudi 13 mars 17 h : Grand oral de Bernard STIEGLER Jeudi 3 avril 15 h La Rochelle : La Rochelle et la question du patrimoine Jeudi 17 avril 17 h : Pourquoi commmorer 14-18 ? AQUINAUTES - LES AMIS D'Aqui.fr : AQUIFESTIVES Rocher de Palmer - 1 Rue Aristide Briand Cenon. Samedi 8 mars 11 h : Lallongement de la dure de vie, une formidable opportunit avec Solange Mnival, Vice-prsidente en charge de la sant et des formations sani- taires et sociales au Conseil Rgional dAqui