La Pensee 1963 Gilbert Mury

download La Pensee 1963 Gilbert Mury

of 167

  • date post

    15-Sep-2015
  • Category

    Documents

  • view

    285
  • download

    5

Embed Size (px)

description

Sobre Althusser

Transcript of La Pensee 1963 Gilbert Mury

  • La Pense (Paris)

    Source gallica.bnf.fr / La Pense

  • Centre d'tudes et de recherches marxistes (France). La Pense (Paris). 1939.

    1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numriques d'oeuvres tombes dans le domaine public provenant des collections de laBnF.Leur rutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n78-753 du 17 juillet 1978 : *La rutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la lgislation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. *La rutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par rutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produitslabors ou de fourniture de service.

    Cliquer ici pour accder aux tarifs et la licence

    2/ Les contenus de Gallica sont la proprit de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code gnral de la proprit des personnes publiques.

    3/ Quelques contenus sont soumis un rgime de rutilisation particulier. Il s'agit :

    *des reproductions de documents protgs par un droit d'auteur appartenant un tiers. Ces documents ne peuvent tre rutiliss, sauf dans le cadre de la copie prive, sansl'autorisation pralable du titulaire des droits. *des reproductions de documents conservs dans les bibliothques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signals par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothquemunicipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invit s'informer auprs de ces bibliothques de leurs conditions de rutilisation.

    4/ Gallica constitue une base de donnes, dont la BnF est le producteur, protge au sens des articles L341-1 et suivants du code de la proprit intellectuelle.

    5/ Les prsentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont rgies par la loi franaise. En cas de rutilisation prvue dans un autre pays, il appartient chaque utilisateurde vrifier la conformit de son projet avec le droit de ce pays.

    6/ L'utilisateur s'engage respecter les prsentes conditions d'utilisation ainsi que la lgislation en vigueur, notamment en matire de proprit intellectuelle. En cas de nonrespect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prvue par la loi du 17 juillet 1978.

    7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute dfinition, contacter reutilisation@bnf.fr.

  • LA PENSEEREVUE DU RATIONALISME MODERNE

    ARTS SCIENCES PHILOSOPHIE

    FONDATEUR

    PAUL LANGEVINt

    COMITE DIRECTEUR

    GEORGESTE1SSIER

    JEAN ORCEL

    GEORGESCOGNIOT

    PAUL LABERENNE

    HELENE LANGEVIN

    Secrtaire de Rdaction

    MARCEL CORNU

    NOUVELLE SRIE

    N 108AVRIL19 6 3

    La lutte de classesdans l'Antiquit classique,

    par Charles PARAIN

    Un demi-sicle d'utopie,par A.-L. MORTON

    Matrialisme et hyperempirisme,par Gilbert MURY

    Le lamarckisme chimique de Wintrebert,par Pierre BOITEAU

    Sur l'histoire de l'anthropogense,par Wolfgang PADBERG

    Qu'est-ce qu'un Africaniste?par Yves BENOT

    Quatre vingt-Treize en 1963,par Marcel CORNU

    PARAIT TOUS LES DEUX MOIS

    168, RUE DU TEMPLE, 168 PARIS-IU'

  • LA PENSEFonde en 1939 sous la direction de Paul LANGEVINt et Georges COGNIOT

    COMITE DIRECTEUR

    Georges TEISSIER,Professeur la Sorbonne.

    Jean ORCEL,Professeur au Musum.

    Georges COGNIOT,Agrg de l'Universit.

    Paul LABERENNE,Professeur agrg de l'Universit.

    Hlne LANGEVIN-JOLIOT-CURIE,Matre de recherches au Centre Nationalde la Recherche Scientifique.

    COMITE DE PATRONAGE

    Pierre ABRAHAM,Ecrivain.

    Louis ARAGON,Ecrivain.

    Eugne ACBEL,Professeur honoraire la Sorbonne.

    Emmanuel AURICOSTE,Sculpteur.

    Maurice BOITEL,Avocat la Cour d'Appel de Paris.

    Charles BRTJNEAU,Professeur honoraire la Sorbonne.

    Daniel CHALONGE,Astronome.

    Jacques CHAPELON,Professeur honoraire l'Ecole Polytechnique.

    Andr CHOLLEY,Professeur la Sorbonne.

    Marcel COHEN,Directeur d'tudes l'Ecole des HautesEtudes.

    Pierre COT,Agrg des Facults de Droit.

    Eugnie COTTON,Directrice honoraire de l'Ecole normalesuprieure de Svres.

    Docteur Jean DALSACE,Chef de consultation l'Hpital Broca.

    Louis DAQOTN,Cinaste.

    Docteur Henri DESOUXE,Professeur la Facult de Mdecine de Paris.

    Roger DESORMIERE,Compositeur de musique.

    Jean DRESCH,Professeur la Sorbonne.

    Docteur DUCCING,Professeur la Facult de Mdecine deToulouse.

    l'Ecole des Hautes

    Aurlien FABRE,Inspecteur primaire de la Seine.

    Daniel FLORENTIN,Ancien directeur des Poudres, prsident deVU.N.I.T.E.C.

    Georges FOURNTER,Matre de Confrences la Sorbonne.

    Jean FREVILLE,Ecrivain.

    Pierre GEORGE,Professeur la Sorbonne.

    Jacques HADAMARD,Membre de l'Institut.

    Alfred JOLIVET,Professeur honoraire la Sorbonne.

    Ernest KAHANE,Matre de Confrences la Facult deMontpellier.

    Docteur H.-Plerre KLOTZ,Professeur au Collge de Mdecine desHpitaux de Paris.

    Emile LABEYRIE,Gouverneur honoraire de la Banque deFrance.

    Jeanne LEVY,Professeur la Facult de Mdecine de Paris.

    Jean LURAT,Artiste peintre.

    Lon MOUSSINAC,Ecrivain.

    Fernande SECLET-RIOU,Inspectrice primaire de la Seine.

    Eisa TRIOLET,Ecrivain.

    Jean WIENER,Compositeur de musique.

    Jean WYART,Professeur la Sorbonne, membre del'Institut.

    COMITE DE REDACTION

    Gilbert BADIA. Guy BESSE, Pierre BOITEAU,Jean BRTJHAT. Jean CHESNEAUX, EugneCOTTON, Jean GACON, A-G. HAUDRI-COURT, J.-F. LE NT, Roger MAYER,

    Paul MEIER, Grard MELHAUD, CharlesPARAIN, Michel RIOTJ, Albert SOBOUL,Jean VARLOOT.

  • LA PENSE

    SOMMAIREDU NUMRO 108 (MARS-AVRIL 1963)

    Charles Parain :Les caractres spcifiques de la lutte de classes dans l'Antiquit

    classique 3

    A.-L. Morton :

    Un demi-sicle d'utopie (De Robert Owen et Charles Fourier William Morris) 26

    Gilbert Mury :Matrialisme et hyperemprsme 38

    Wolfgang Padberg :Sur l'histoire de l'anthropogense 52

    Pierre Boiteau :Le lamarckisme chimique de Wintrebert 63

    CHRONIQUES

    Marcel Cornu : Quatrevngt-Treize en 1963 91

    Roland Desn :Sur le matrialisme de Diderot 98

    Claude DucheS: L'aube dissout les monstres 110

    Yves Benot:A propos du congrs africaniste d'Accra : qu'est-ce qu'un

    africaniste ? 113

    Jean-Jacques Goblot : Les- origines de la pense grecque . i12f

  • LIS TRAVAUX ET LES JOURS

    Vie de Klim Samguine . Les orphelins du bois de laSaudraie. Histoire de la Rsistance. L'Imprimerienationale sous la Commune. Jacques Stephan Alexis. Hommage Jacques Hadamard 125

    LES LIVRES

    Littrature :Francis Jourdain : De mon temps. Pierre Daix : Naissance de la

    posie franaise (III). Diderot : Le Neveu de Rameau. GunterGrass : Le Tambour. Le Chat et la Souris. Andr Stil : Le dernierquart d'heure. P. Vaillant-Couturier : Vers des lendemains quichantent. Lawrence Durrell : L'Ile de Prospra. A. Moravia :Agostino . 129

    Histoire :

    Voltaire : Essai sur les moeurs. Contributions l'histoire dmographique-

    del Rvolution franaise. A. Manfred : Marat. L. Cahen et M.Braure ; L'volution politique de l'Angleterre moderne 141

    Marxisme :Isaiah Berlin : Karl Marx. A. Kettle : Karl Marx, Founder of Modem

    Communlsm 145

    Sciences humaines :CI. Lvi-Strauss : La pense sauvcge. J.-F. Le Ny : Le condition-nement. Marcel Cohen : Etudes sur le langage del'enfant. J. Delayet P. Pichot : Abrg de Psychologie 147

    Politique :Lo Figures : Le Parti communiste franais, la culture et les intellectuels. A. Fabre-Luce : Six milliards d'insectes 153

    Archologie :

    Archaeologia Polona (t. IV et V). 155

    AU PROCHAIN NUMRO: Georges Cogniot : Pour le 80e anniversaire de lamort de K. Marx : Marx et l'ducation. Jean Bruhat : Aragon, historien de l'U.R.S.S. Joseph Keedhcm : La tradition scientifique chinoise*

  • LES CARACTRESSPCIFIQUESDE LA LUTTE DE CLASSES

    DANS L'ANTIQUIT CLASSIQUEpar Charles PARAIN

    N' ne peut se reprsenter convenablement et prsenter clairementle rle qu'ont jou les luttes de classes dans l'histoire de laGrce et dans celle de Rome qu'en vitant de transposer d'une

    faon mcanique les conditions et les formes actuelles de lalutte de classes dans le pass.

    De toute vidence, plus on s'loigne du prsent, plus il estdifficile de dceler et de prciser les lois particulires de dve-

    loppement des modes de production successifs. Ds le dbut du Mamjeste com-muniste, Marx soulignait que le processus historique qui avait conduit l'ins-tauration du mode de production capitaliste avait entran une simplificationet une clarification de la lutte des classes : Dans la Rome antique nous trou-vons des patriciens, des chevaliers, des plbiens, des esclaves... et dans cha-cune de ces classes des gradations particulires... Le caractre distinctif denotre poque, de l'poque de la bourgeoisie, est d'avoir simplifi les antago-nismes de classes . Elle les a simplifis, mais non pas fait natre comme unfacteur nouveau du grand dveloppement historique.

    Un premier point considrer est ce qu'on peut appeler la limitation desluttes de classes, limitation due une volont plus ou moins dlibre et plusou moins agissante des socits de maintenir dans leur sein une certaine galitsociale. Mais, mme dans cette ligne d'volution qui semble chapper aux anta-gonismes de classes, se vrifie, et d'une manire particulirement convaincante,que la lutt de classes est bien devenue ce stade de l'histoire, en corrlationavec le progrs des forces productives, le moteur essentiel du dveloppement'historique.

    En second lieu, si tout au moins les classes opprimes ont des structuresmoins nettes et moins fermes, si les luttes de classes en restent souvent desformes plus lm