jjogpogp - OPH Villejuif

of 8/8
n ° 2 Juin 2013 De nouveaux projets l’Office jogp jogp mf kpvsobm eft mpdbubjsft mf kpvsobm eft mpdbubjsft ................................................... L’édito du président Dossier La propreté : un engagement collectif L’Office Pratique L’édit é D i L’Offi P ti P2 - Evènement P5 - Propreté P6 - Actu travaux P7 - Actu HLM Au Sommaire 4 8 3 A l’occasion de l’inauguration de la résidence FLora Tristan - P2
  • date post

    17-Jun-2022
  • Category

    Documents

  • view

    1
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of jjogpogp - OPH Villejuif

02-OFFICE INFO-2013.inddDossier La propreté : un engagement collectif
L’Office PratiqueL’édité D i L’Offi P ti P2 - Evènement P5 - Propreté P6 - Actu travaux P7 - Actu HLM
Au Sommaire
4 83
.......................................................
ÉVÈNEMENT
Armand Gouret Les habitants de la résidence A. Gouret étaient invités à une réunion d’information sur le projet d’aménagement Campus Grand Parc qui aura un impact fort sur le quartier.
Mme Le Maire et P. STAAT, Président de l’OPH étaient présents pour répondre aux interrogations des habitants. En effet, cette réunion était l’occasion de présenter la ZAC CAM- PUS GRAND PARC, son périmètre et ses enjeux stratégiques avec l’opportunité de constructions nouvelles, de logements, d’équipements, de commerces, et bientôt deux stations de mé-
tro à proximité.
Après une présenta- tion générale du pro- jet, l’OPH avec le sou- tien de la ville a tenu à rassurer les locataires et s’est engagé sur : - La construction de logements sur les ter- rains proches avant la
démolition du bâtiment A.GOURET, pour permettre aux habi- tants de rester dans le quartier s’ils le souhaitent et proposition d’un relogement sur d’autres groupes pour ceux qui souhaitent quitter le quartier. - Le maintien d’un taux d’effort logement sensiblement équiva- lent au taux actuel, à surface égale.
Paul Vaillant Couturier
Le 16 avril 2013, La réunion avait lieu avec les loca- taires de Paul Vaillant Couturier afi n de présenter la nouvelle organisation du travail des gardiens et d’ex- pliquer le déroulement des travaux sur les ascenseurs.
La nouvelle organisation et la création d’une loge centrale à PVC, permettra de : • donner plus de disponibilité aux gardiens pour les loca- taires • libérer une équipe plus importante pour l’entretien • rationaliser le travail et optimiser les moyens techniques.
Cette réunion était également l’occasion de pré- senter les travaux des ascenseurs, de visualiser le planning et l’accompagnement qui sera envisagé pour les locataires qui le souhaiteront. Les travaux ont débutés le 29 avril dernier (détails des travaux P6).
Le 20 avril, avait lieu l’inauguration de l’esplanade Pierre Yves Cosnier et de la résidence Flora Tristan, clô- turant ainsi la zone d’aménagement du centre ville de Villejuif.
La résidence Flora Tristan située au coeur du centre ville, entourée de la médiathèque Elsa Triolet, du marché, du théâtre Romain Rolland et de nombreux commerces... ac- cueille depuis décembre 2012, 31 familles. «Un beau cadeau de noël» témoigne l’une des locataires, qui a pu s’installer avec toute sa famille dans un F4 tout neuf. Un moment de convivialité, qui s’est déroulé en
présence de C. CORDILLOT, maire de Villejuif, P. STAAT, président de l’OPH, Laurent GARNIER, conseiller général, Jean-Pierre NOURRISSON, directeur de la SADEV 94, les élus, la directrice, l’architecte de la résidence et l’entreprise Brézillon.
Les résidences, rencontres et évènements
«...Notre centre-ville aujourd’hui rénové donne toute sa place aux logements car c’est ainsi que nous
concevons notre cœur de Ville : populaire, vivant, ouvert à tous, créateur d’échanges et de mixité.»
extrait du discours de Mme Le Maire
« un beau cadeau de Noël» témoigne l’une des locataires
« Villejuif, riche de sa diversité, est une ville sédui- sante où il fait bon vivre. Villejuif est une ville où la population est attachée aux valeurs républicaines que nous partageons tous de liberté, d’égalité et de fraternité. Villejuif a fait le choix de l’humain et de la dignité. C’est le fruit des engagements et des combats de ses habitants depuis plus de 80 ans.....»
P. STAAT, Président de L’OPH
.......................................................
l’Office jogp l’Office jogp JUIN 2013 3
Patrick STAAT, Président de l’OPH-Villejuif avec Claudine CORDILLOT, Maire de Villejuif, Laurent GARNIER, conseiller général, Jean- Pierre NOURRISSON, directeur de la SADEV 94, les élus, la directrice, l’architecte et l’entreprise BREZILLON
Pour continuer à répondre aux be- soins des villejuifois
Le logement constitue avec l’emploi et la santé, une des trois préoccupations ma- jeures des Français. Dans un contexte de précarité accrue et d’infl ation des prix de l’habitat, la vocation du logement social est d’offrir un logement de qualité à ceux qui ne peuvent se loger au prix du marché.
Des milliers de personnes, de familles de Villejuif trouvent dans ce patrimoine un lieu de vie digne. Il est une assurance collective contre les aléas de la vie, mais aussi le moyen de mixité sociale. Au re- gard du pouvoir d’achat, dans un contexte de fl ambée des prix, il faut mesurer que d’une part le poste logement dans le bud- get des ménages est au premier rang des dépenses, d’autre part près de 80% des ménages villejuifois peuvent prétendre au logement social de par leur revenu.
Dans cette période de crise économique, le renforcement de l’offre de logements à
prix abordables constitue un élément es- sentiel de soutien à apporter aux Villejui- fois. Le logement social est « patrimoine commun de la Nation ».
Mme Cécile Dufl ot – ministre de l’égalité des territoires et du logement – a réaffi r- mé l’objectif d’une production de 150.000 logements sociaux par an, même si elle soupçonne qu’il ne sera «probablement» pas atteint cette année. «Il faut une mo- bilisation générale sur le terrain pour le logement social, sans excuses et sans échappatoires» a-t-elle affi rmé.
Dont acte, Madame Dufl ot, à l’OPH Ville- juif, nous sommes prêts.
Au-delà de l’intérêt général qui anime notre OPH depuis sa création, c’est une exigence citoyenne forte, qui nous demande de répondre à l’at- tente des Villejuifois. C’est ce à quoi, nous nous attache- rons contre vents et marées.
P. STAAT Président de
Aujourd’hui ... Julian Grimau
Julián Grimau, est un symbole de la résistance du peuple espagnol à la dicta- ture de Franco. Né en 1911 et mort le 20 avril 1963 à Madrid, il fut un dirigeant du Parti communiste d’Es- pagne, et exécuté par le régime franquiste.
Après un exil en Amérique latine, il sera élu membre du comité central et résidera clandestinement en Espagne afi n de poursuivre de l’inté- rieur la direction de son parti.
Activement recherché, le di- rigeant communiste Julián Grimau, est arrêté à Madrid en 1962. Après six mois de tortures et d’interrogatoires violents, un procès a lieu : il sera condamné à mort et fusillé.
En Europe et en Amérique latine, les manifestations, télégrammes et articles de la presse internationale sont nombreux à dénoncer cette condamnation à mort. Il s’agit d’un des épisodes les
plus marquants et média- tiques dans l’histoire de la lutte contre le franquisme.
Julián Grimau sera fusillé au petit matin du 20 avril 1963 dans la cours de la prison de Carabanchel.
Il restera un symbole de la résistance à la dictature qui, malgré la solidarité et une mobilisation mondiale ne pourra être sauvé.
Il y a 50 ans... un homme dans l’histoire
de la lutte contre le franquisme* *Dictature en Espagne de 1939 à 1977,
imposée par le général Franco
.......................................................
DOSSIER
Constat Un constat inquiétant et des paysages dégradés... Jets d’ordures par les fenêtres, saleté aux abords des résidences, encombrants dans les parties communes… Téléviseurs, sommiers, machines à laver, meubles... il y a un peu de tout ! Voici quelques exemples d’objets retrouvés au pied des immeubles …
L’entretien des parties communes QUI ? Cette mission de nettoyage est confi ée aux gardiens, et/ou à des entreprises extérieures. En effet, afi n de proposer une propreté optimum, l’OPH- VILLEJUIF est accompagné par une société de net- toyage qui intervient sur les tâches de balayage et balayage/lavage des escaliers 2 fois par semaine. Elle participe également à la sortie des containers et encombrants le matin. Un contrôle de la prestation est effectué quotidiennement par les gardiens et une réunion a lieu de façon hebdomadaire pour ajuster les prestations.
QUOI ? Le nettoyage des parties communes comprend les cages d’escaliers, les halls d’immeubles, les sous-sols, locaux collectifs (local poubelles, à vélos), les ascenseurs, les couloirs d’étages, les abords extérieurs, les parkings…
Chaque semaine, les gardiens sont également mobilisés pour débar- rasser les encombrants abandonnés ici et là par les locataires de cer- tains quartiers. Le temps occupé par les gardiens à traiter les mauvais comportements se fait au détriment du service et de la disponibilité, et cela représente un coup évident sur les charges locatives.
Une répercussion sur les charges Les charges suivantes sont répercutées chaque mois sur la quittance de loyer : - Le temps passé par les employés et les prestataires. - Les achats de consommables ou produits d’entretien. Elles sont estimées en fonction des chiffres de l’année pré- cédentes et régularisées une fois par an en fonction des dé- penses réelles.
.......................................................
PROPRETE : UN ENGAGEMENT COLLECTIF encombrants, locaux de tri, parties communes... Nous sommes tous concernés !
132 locaux de tri 752 bacs verts (ordures ménagères)
343 bacs jaunes
ce qui représente environ 2 000 tonnes de déchets collectés, auxquelles il faut ajouter 182 tonnes d’encombrants
Quelques chiffres L’OPH-Villejuif, c’est 3117 logements et...
Ma résidence n,est pas
STOP !
Alors n’oubliez pas : pour le bien etre de tous et surtout pour le votre !
Ne jetez pas vos déchets au sol Soyez responsable de vos animaux : ramassez les déjections canines Ne laissez pas vos poubelles dans le couloir Utilisez les containers dédiés au tri sélectif N’abandonnez pas de déchets, ou d’encom- brants sur les parkings ou les espaces verts, respectez les jours de ramassage
A vous de jouer ...
DOSSIER
les encombrants 2 fois par mois, les encombrants sont collec-
tés sur les différents groupes, par une entreprise spé- cialisée. Les encombrants doivent être descendus la veille du ramassage. Le calendrier de la collecte est affi ché dans les halls et à la loge des gardiens.
Exemple d’objets encombrants acceptés : • sommier, matelas, ferraille • petits meubles, vélos et objets divers • cartons volumineux
Un collectage du petit électroména- ger a également été mis en place par la
C.A.V.B. (Communauté d’Agglomération de Val de Bièvre) le 4ème samedi de chaque mois rue Jean Jaurès, à côté du Monoprix.
Marche à Suivre DÉCHETS & ENCOMBRANTS
Astuces encombrants le saviez vous ?
Reprise gratuite des Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) Les distributeurs ont l’obligation de proposer
à leurs clients une solution de reprise gratuite de l’ancien équipement, lors de l’achat d’un équipement neuf. (exemples : TV, appareil ménagers, équipement in- formatique…)
la déchetterie la plus proche : 44 rue Victor hugo - Ivry Sur Seine Pour tous vos déchets tels que : • Les vitres, le verre, les gravats (plâtre, sanitaire, béton, plomberie, etc.) • Les pneus • Tous les bidons contenant de la peinture ou de l’huile • l’électroménager • Tous les objets ou produits dangereux (bouteilles de gaz, batteries,...)
FRAGILE
1
2
bouteille plastique, brique et carton, barquette aluminium, boîte de conserve, canette, carton, journal...
Le Verre : pot de confi ture, bouteille...
Conteneur à verre 50 points de collectes à Villejuif
bac jaunebac vert
chacun d’entre nous produit 590 kg de déchets par an et par habitant dont : 390 kg dans nos poubelles et les conteneurs de tri, 200 kg en déchetterie…
En france...
390 kilos
et les cartons ?...
.......................................................
Remplacement des ascenseurs Paul Vaillant Couturier
Des ascenseurs neufs ! Afi n d’assurer la sécurité et un fonctionnement optimal, les 6 ascenseurs de la résidence Paul Vaillant Couturier vont être remplacés par des ascen- seurs neufs. l’Offi ce a également prévu la mise en place d’une plate forme élévatrice ainsi que la création de rampes d’accès à l’extérieur des halls, pour ré- pondre aux règles d’accessibi- lité pour tous. Les travaux s’étaleront pour les 6 ascenseurs du 29 avril 2013 au 10 janvier 2014.
Les façades
Place du Moutier Ravalement
Coup de neuf place du Mou- tier. Les travaux de ravale- ment de la façade ont débuté. Entreprise : EMMER
Paul Vaillant Couturier
Place du Moutier
Julian Grimau Restauration et améliora- tion de la façade
Afi n d’assurer la sécurité et de restaurer la façade de la résidence, les travaux suivants ont été entrepris : - reconstitution des bétons en façade - réparations diverses - remplacement des garde-corps Entreprise : DAS RAVALEMENT
l’Office jogp
ACTU HLM
Villejuif - Léo Lagrange
HÔTEL DE VILLE
.......................................................
Les projets de l’OFFICE suite au bureau du Conseil d’Administration du 15 avril 2013
ZAC ARAGON
ZAC PASTEUR 3
Robert LEBON
Assemblée Générale des HLM les 29 et 30 Mai 2013
«Les Offices dans le Plan d,urgence»
Tous les ans, une Assemblée Générale rassemble l’ensemble des offi ces HLM (270 sur toute la France qui logent 2 200 000 familles et emploient 48 000 personnes).
Elle permet de faire le point sur les questions d’actualité et d’interpeller - le cas échéant - les pouvoirs publics sur la situation des or- ganismes. En cette période d’importante crise du logement et dans un contexte écono- mique très défavorable les sujets d’in- quiétude ne manquent pas.
Alors que des engagements de construc- tion de 120 000 logements sociaux par an ont été pris pour assurer le droit au logement garanti par la loi, les condi- tions de réalisation ne sont pas toutes au rendez-vous. Ce droit au logement, mis en place lors de la précédente mandature, dont on savait d’ailleurs – comme l’a rappelé un congressiste – qu’il serait inapplicable en zones tendues (région parisienne et grandes métropoles régionales) faute d’offre suffi sante, et en gros inutile dans les autres régions, touchées par la dé- sindustrialisation, et où la pénurie de
logements n’existe pas. Si quelques points positifs ont été ob- tenus grâce, en particulier, aux luttes menées ; - baisse de la TVA à 5 % pour la construc- tion neuve à partir de 2014 (mais dans le même temps elle passe de 7 à 10 % pour les autres travaux) - arrêt du prélèvement sur le potentiel fi nancier des organismes
Des nuages s’amoncellent toujours sur l’avenir, et les marges liées aux bonnes nouvelles annoncées sont mangées par des évolutions négatives dans d’autres domaines ; - le doublement des aides à la pierre promis ne fait l’objet d’aucun calendrier précis - les normes et la réglementation qui augmentent viennent renchérir le coût des opérations. - la baisse des taux des subventions de l’État - le recul des aides des collectivités lo- cales touchées par l’augmentation de leurs propres charges - une intervention moindre d’Action Lo- gement (ex 1% patronal)
Dans la résolution adoptée par l’As- semblée Générale il est rappelé : - que les organismes ont besoin de sta- bilité pour s’engager dans le long terme, de visibilité sur les fi nancements.
La période antérieure a été caractérisée en effet par un mouvement incessant des dispositifs, en général dans le sens de la dégradation. - que les fonds d’Action Logement doi- vent être répartis équitablement en di- rection de logement social à hauteur de la production réelle et non être mobili- sés prioritairement pour recapitaliser les sociétés HLM - que l’APL doit conserver son pouvoir solvabilisateur - que les réfl exions en cours ne doivent pas contraindre à la fusion d’organismes lorsque ce n’est pas le choix fait locale- ment, et que ces mêmes offi ces ont fait la démonstration de leur effi cacité sur les territoires communaux
Les présidents des organismes du Val-de-Marne, en particulier, sont fortement intervenus pour amender la résolution adoptée et y faire ins- crire clairement la demande de dou- blement des aides à la pierre. La ministre de l’égalité des territoires et du logement, dont l’intervention a clôturé l’Assemblée Générale, a pris connaissance, à la fois de l’engage- ment des offi ces dans l’effort pour produire du logement neuf, mais aus- si des conditions d’accompagnement nécessaires pour parvenir à l’objectif conjoint qui a été fi xé.
La population de Villejuif progresse tous les ans et le nombre de deman- deurs de logements sociaux est en constante augmentation.
C’est pour répondre à cette demande croissante que L’Offi ce est sollicité sur différents secteurs d’aménagement de la ville. 5 projets sont donc actuellement en étude de faisabilité et déboucheront, ou non, à terme sur des opérations de logements neufs. Avec notamment le projet Campus Grand Parc, où l’objectif est de construire plusieurs centaines de logements. Pour le groupe R. Lebon, les réfl exions démarrent pour examiner comment s’inscrire dans un programme de rénovation urbaine.
Des projets à suivre...
Toutes les infos pratiques
.......................................................
Nos services peuvent, en urgence, de- voir prendre contact avec vous. Nous vous conseillons donc de nous renvoyer l’encadré ci-dessous en com- plétant vos Nom, Prénom, adresse et vos coordonnées.
Plus tôt nous prendrons contact avec vous, plus tôt nous pourrons intervenir.
NOM Prénom :........................................................................
............................................/...............................................
Une fuite d,eau, un cambriolage,
une fenetre restée ouverte en votre absence ?...
Vigilance... Cambriolage
Protégez votre domicile
• N’inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés. • Si vous avez perdu vos clés et que l’on peut identifi er votre adresse, changez im- médiatement vos serrures. • Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, dans la boite à lettres... • Fermez la porte à double tour, même lorsque vous êtes chez vous. • De nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes, surtout si elles sont accessibles depuis la voie publique. • Avant de laisser quelqu’un pénétrer dans votre domicile, assurez-vous de son iden- tité en utilisant l’interphone ou le judas de la porte. • Signalez au commissariat de police tout fait suspect pouvant laisser présager la préparation ou la commission d’un cam- briolage.
En cas d’absence durable, vacances d’été par exemple
• Prévenez vos voisins ou le gardien de votre résidence de votre absence. • Faites suivre votre courrier ou faites le relever par une personne de confi ance : une boite à lettres débordant est un signe de longue absence. • Ne laissez pas de message sur votre répondeur téléphonique qui indique- rait la durée de votre absence.
Si vous êtes victime d’un cam- briolage

secondes
(juillet - août - décembre)
dans la journée
source : ONDRP (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales)
Quelques chiffresLes conseils à suivre...
1
2
3