Business models de l'internet

download Business models de l'internet

of 73

  • date post

    25-Jul-2015
  • Category

    Marketing

  • view

    130
  • download

    4

Embed Size (px)

Transcript of Business models de l'internet

1. 1 OBJECTIFS DU COURS Prsenter les donnes thoriques et pratiques ncessaires pour apprhender les business models de linternet Faciliter la professionnalisation des participants en abordant : Les enjeux et dbats des praticiens ; Les stratgies des acteurs majeurs du domaine ; Les sources d'information et vnements professionnels incontournables. 2. 2 EVALUATION DU COURS BUSINESS MODELS DINTERNET Une note est attribu pour la matire Business models de linternet Un dossier est rendre pour le vendredi 13 mars. Les sujets seront communiqus le 6 mars Environ 5 pages, possibilit dadjoindre des annexes Consignes : indication des sources, forme soigne, copi coll accept 3. 3 TESTS DE CONNAISSANCES : QCM http://bit.ly/webfrancais 4. 4 PARTICULARITS DE LCONOMIE NUMRIQUE 5. 5 PLAN DE LINTERVENTION BUSINESS MODELS DE LINTERNET Introduction la nouvelle conomie Le contexte en 2015 Facteurs-cls de succs sur internet Business models 6. 6 EXERCICE 1. Parmi les 20 personnes les plus riches au monde, quel secteur dactivit est le plus reprsent ? 2. Quelle est lge moyen des milliardaires de ce secteur ? 3. Comment ont-ils obtenu leur fortune ? 7. 7 LA NOUVELLE CONOMIE : 3E RVOLUTION INDUSTRIELLE Quest-ce quune Rvolution Industrielle ? Une priode de forte croissance ne dune innovation permettant des gains de productivit croissance gomtrique Les Trois Rvolutions Industrielles Textile et machine vapeur Acier, chemin de fer, lectricit et chimie Traitement de linformation 8. 8 LA RVOLUTION DE LINFORMATION Une productivit dcuple grce au traitement de linformation Fin de la socit de consommation de masse Nouveaux modes de production Lpuisement des ressources Source : PWC, 2014 & FT 500 9. 9 EN QUOI LA NOUVELLE CONOMIE SE DISTINGUE- T-ELLE DES AUTRES SECTEURS DACTIVIT ? Le savoir est le facteur principal de production La loi des rendements dcroissants, base de la thorie conomique moderne, ne sapplique pas La valorisation des socits et les modles conomiques sont diffrents 10. 10 LA VALORISATION DES SOCITS DE LA NOUVELLE CONOMIE Une start-up na pas vocation devenir une entreprise familiale, transmise de gnration en gnration. Sa destine est soit lintroduction en bourse, soit le rachat par un grand groupe. 11. 11 LE CONTEXTE EN 2015 12. 12 EXERCICE EN QUIPE Vous avez dcid dorganiser lESG une confrence visant faire la promotion de votre formation. 1. 1. Choisissez les 6 principaux thmes actuels qui seront dvelopps dans les ateliers 2. 2. Identifiez les 10 principaux relais (mdias, influenceurs) que vous allez solliciter 13. 13 UN SECTEUR SANS FRONTIRES Internet supprime les distances Les sites et services internet ont une vocation de diffusion globale Que manque-t-il ces grands noms pour devenir de rels succs ? 14. 14 THING GLOBAL, ACT LOCAL La gestion des diffrences culturelles et linguistiques relativit des symboles, des couleurs, des formes, etc. Les marques internationales Google, Facebook, eBay ont-ils besoin de sadapter aux particularits locales ? 15. 15 LES OBJETS CONNECTS Web: tous les objets peuvent tre connects et envoyer des donnes 16. LRE DU BIG DATA Big data: vitesse, volume, varit 1 anne sur internet quivaut 5 ans dans les autres secteurs Multiplication des points daccs linternet : smartphones, tablettes, tlvision connecte et, prochainement, automobiles et autres objets connects audience disperse : rseaux sociaux, mobilit, comportement cross canal 17. DCENTRALISATION DU POUVOIR Le pouvoir de linformation LUnion fait la force 18. 19 DE LANALOGIQUE AU DIGITAL Tous les mdias deviennent numriques 19. CLOUD COMPUTING Lessor des offres as a service 20. 21 DE NOUVEAUX CONSOMMATEURS 21. 22 22. 23 LE MULTI-CRANS . 1/4 des internautes ont dj comment sur Internet un programme TV quils taient en train de regarder 23. 24 CUSTOMER EMPOWERMENT Les consommateurs ne croient plus les marques Ils cherchent linformation et savent dcrypter les messages publicitaires Les internautes achtent seuls des produits (pas de vendeur), impriment leurs documents, crivent des commentaires et des avis... 24. LA LONGUE TRANE Dans les rayons, la place est limite Distribution en masse dun nombre limit de produits Internet rvolutionne la loi de loffre et de la demande Selling less of more 25. LCONOMIE COLLABORATIVE Lusage prime sur la proprit 26. 28 VERS UN MARKETING CENTR SUR LES VALEURS 27. 29 SPONSORING : UN INVESTISSEMENT RENTABLE ? Efficace pour les professions rglementes Une visibilit qui dpasse les frontires dun pays et du temps Au del du sponsorship : le naming Est-il rentable de dpenser 20 millions par an pour sponsoriser le Real Madrid ? 28. 30 LEXEMPLE DU TOUR DE FRANCE Lun des vnements sportifs les plus suivis au monde, avec 100M de budget, dont 35 % des sponsors Lquipe FDJ a t renomme fdjeux.com entre 2002 et 2004 La caravane est la principale attraction du Tour 29. 31 MCNAT Le mcnat traditionnel est absent du web Un mcenat particulier et dsintress : Ecole 42, Halle Freyssinet, Kima Ventures 30. 32 LES CAUSES HUMANITAIRES Google.org, internet.org et beaucoup dautres 31. 33 LENVIRONNEMENT DES AFFAIRES 32. 34 UNE JUNGLE AU NIVEAU MONDIAL Un march mondial peu contrl et o les mauvaises pratiques courantes Fraudes, hacking, spam, phishing 33. 35 LENVIRONNEMENT EN FRANCE Linternet et France : Fortes contraintes fiscales, juridiques et administratives Les Franais champions de linternet ltranger il est vident que le fait qu'un entrepreneur puisse tout perdre en cas d'chec et se faire prlever prs de 60% en cas de succs donne rflchir sur l'ide de se lancer dans une aventure entrepreneuriale en France. Jeff Clavier 34. 36 LEADERS ET CHALLENGERS DE LINTERNET DANS LE MONDE 35. 37 EXERCICE (ENVIRON 4 PERSONNES) Etablissez la liste des 5 pays leaders de linternet mondial, avec un ou deux exemples phare pour chacun dentre eux 36. 38 LES FRANAIS : DES CHAMPIONS DE LINTERNET LTRANGER Linternet et France : Fortes contraintes fiscales, juridiques et administratives Les Franais champions de linternet : il est vident que le fait qu'un entrepreneur puisse tout perdre en cas d'chec et se faire prlever prs de 60% en cas de succs donne rflchir sur l'ide de se lancer dans une aventure entrepreneuriale en France. Jeff Clavier 37. 39 DO VIENNENT LES LEADERS MONDIAUX DE LINTERNET ? Les deux premires puissances mondiales aux deux premires places La deuxime division : Japon, Inde, Allemagne, Core, Russie, Grande-Bretagne, Isral, Scandinavie 38. 40 FACTEURS-CLS DE SUCCS DANS LE WEB 39. 41 EXERCICE EN QUIPE LESG DCIDE DOUVRIR UNE BRANCHE E- LEARNING, QUI SERA GRE DE MANIRE INDPENDANTE DE LECOLE DE COMMERCE. VOUS PARTICIPEZ AU BOARD DE LA NOUVELLE STRUCTURE ET VOTRE PREMIRE RUNION CONCERNE LLABORATION DE LA STRATGIE. Question : quelles seront les 5 diffrences principales en termes de fonctionnement oprationnel entre la gestion du programme physique et celle du programme online. 40. 42 LE MODLE DE LA SILICON VALLEY La majorit des leaders de linternet sont ns dans la Silicon Valley Particularits de la rgion : - mlange de culture amricaine (esprit dentreprise US), - culture technologique (innovation) - culture rgionale (orientation court-terme). 41. 43 LORIENTATION COURT TERME Planification stratgique vs. orientation court terme Prime lantriorit Agir vite : visibilit 1 an environ 42. 44 QUALIT TOTALE VS. PRAGMATISME Dmarche par essais et erreurs Mieux vaut avoir approximativement raison que prcisment tort - Warren Buffett It's fine to celebrate success but it is more important to heed the lessons of failure. Bill Gates Mieux vaut fait que parfait. T. Petit (Showroomprive.com) 43. 45 FLEXIBILIT ET LGRET DES STRUCTURES Sous-traitance de ce qui nest pas stratgique Agilit & adaptation lenvironnement changeant 44. 46 LINNOVATION Disruption : un projet web doit apporter un plus : technologie innovante, service innovant... Stratgie contraire : le copycat 45. 47 RECHERCHE DE CROISSANCE Equilibre budgtaire et croissance sont-ils compatibles ? Lautofinancement : une fausse bonne solution Dpenses de communication Essentiellement en ligne Incomparablement suprieures celles des socits traditionnelles Dans les stratgies de marketing de masse, il n'y a pas de place pour les seconds mais uniquement pour ceux qui savent se crer trs vite un seuil signicatif au regard des prestations commercialises Marc Simoncini, crateur de Meetic. 46. IMPORTANCE DES JEUNES Tous les grands succs de linternet sont ports par des jeunes, le plus souvent sans exprience 48 47. 49 BONNES PRATIQUES 48. 50 RACHAT DE SITES INTERNET Comment et o racheter ? prix de vente des sites de lordre de 12 36 mois de chiffre daffaires Facteur prendre en compte pour dcider dun rachat = Revenu marginal cot marginal * * le prix dachat doit tre pris en tant que charge financire (au taux de lemprunt le cas chant ou au cot du capital) 49. 51 DVELOPPEMENT INTERNATIONAL Matrise dun march principal (en gnral march dorigine) avant le dveloppement international Les frontires sur internet : la langue Faut-il viser une prsence globale ou un seul march dans un premier temps ? 50. 52 LINFORMATION ET LA COMMUNICATION AU CENTRE DE LORGANISATION Knowledge management, veille, formation Communication ouverte : open space, circulation de linformation au sein et hors de lentreprise Les activits qui occupent la place centrale ne sont plus celles qui visent produire et distribuer des objets, mais celles qui produisent et distribuent du savoir et de linformation Peter DRUCKER Au del du capitalisme 51. 53 ORGANISATION ET MANAGEMENT : LOPPOS DU MODLE BUREAUCRATIQUE FRANAIS -Dcentralisation du pouvoir -Structures plates et non hirarchiques -Relations informelles (communication, code vestimentaire) En France, il existe une vision de lhyperpatron,