bulletin des actifs

download bulletin des actifs

of 4

  • date post

    31-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

description

bulletin des actifs

Transcript of bulletin des actifs

  • [1]

    chacune des communes de France (voir

    page 3). La ville de Saint-Raphal se

    classe dans le top 10 national. Frjus est

    quasiment ex aequo. Ces donnes

    m o n t r e n t q u e l e s v i l l e s d e n o t r e

    agglomration se trouvent parmi les villes

    les plus dynamiques de France, ce qui

    nest pas trs tonnant. Le contexte actuel

    devrait conduire aux autres communes

    regarder de prs les initiatives prises par

    n o s l u s e t m e t t r e p r o f i t l e u r s

    expriences !

    N 1 - Octobre 2012

    RUNION AU PLE BTP A FREJUSCet vnement a marqu la rentre politique du Club des Actifs sur le thme de Lemploi dans le BTP et

    le dveloppement conomique en prsence des Messieurs Philippe DONAT et Jean-Claude TOSELLO

    Le Club des Actifs sest runi au Ple

    BTP, le vendredi 21 septembre 2012 19h00

    loccasion dune runion sur le thme de

    Lemploi dans le BTP et dveloppement

    conomique, en prsence de 40 50

    participants, essentiellement des chefs

    dentreprises ainsi qu' un grand nombre de

    nouvelles personnes. Trois intervenants ont

    pris part cette runion: Sbastien MICHEL -

    Dlgu du Club des Actifs, Philippe DONAT

    - Prsident Dpartemental de la Fdration

    Franaise du BTP et Jean-Claude TOSELLO

    Adjoint au Maire de Frjus. Nous avons

    conclu cette runion par des questions /

    rponses.

    Sbastien MICHEL - Dlgu du Club

    des Actifs : jai rappel que nous tions ici

    a u P l e B T P ( d e l a c o m m u n a u t

    dagllomration) au sein du plus bel

    exemple de dveloppement conomique

    (tout comme les Technoparc Epsilon 1 et 2)

    issu dune vision et dune volont politique

    de notre Dput-maire Georges GINESTA et

    d u M a i r e d e F r j u s E l i e B R U N .

    Lamnagement du territoire tant une

    c o m p t e n c e d e l a c o m m u n a u t

    dagglomration Frjus / Saint-Raphal. Ces

    d m a r c h e s m e t t e n t e n a v a n t u n

    partenariat public / priv. Ce partenariat

    dcuple les forces et gnre de lemploi.

    Il ne faut pas oublier le contexte

    conomique mondial dans lequel nous

    nous trouvons depuis 2008, avec les 5 crises

    success ives dune v io lence inoue:

    financire, des dettes publiques et prives,

    conomiques, de leuro et de lEurope.

    M a l g r c e c o n t e x t e e t g r c e a u

    volontarisme de nos Maires, des services de

    la communaut dagglomration et de nos

    entrepreneurs ces initiatives ont jou un rle

    damortisseur de crise et avec un excellent

    taux de cration dentreprises.

    Pour preuve, jai cit un article de

    presse du Cercle des Echos paru au mois

    de juillet 2012. Cet article sappuie sur la

    publication annuelle de lINSEE, concernant

    le nombre de crations dentreprises pour

    ACTIFS 5 gardons le lien ensemble

  • [2]

    Phi l ippe DONAT - Prs ident dpartemental de la fdration franaise du BTP

    a dress un tableau de la situation

    conomique du secteur du btiment

    tous les niveaux : national, dpartemental

    et dans le bassin de notre agglomration. Il

    a insist sur le fait que nous navions pas

    encore subi la crise sur Frjus / Saint-

    Raphal grce la vision et la volont

    politique de nos maires. Le ple BTP, une

    fois les amnagements et les btiments

    raliss, reprsentera un investissement de

    plus de 60 M, uniquement priv qui a

    permis de faire travailler les entreprises

    locales et qui par consquent est rest

    dans lconomie de notre agglomration.

    Monsieur Philippe DONAT a abord les

    diffrents points suivants:

    Comptitivit : avec la baisse du cot

    du travail en France, car le cot horaire

    dun ouvrier dans le BTP est de 28 /brut.

    Quand dans dautres pays europens il est

    de 12 18 /brut.

    Pouvoir dachat : avec la suppression

    d e l a d f i s c a l i s a t i o n d e s h e u r e s

    supplmentaires par le gouvernement

    Ayrault. Cela a pour effet dengendrer une

    perte de 90 150 /mois net sur la fiche de

    paie dun ouvrier. Une perte de pouvoir

    dachat flagrante pour les ouvriers.

    Plus de flexibilit : afin de faciliter les

    embauches, il faudra assouplir les rgles de

    licenciement, simplifier le contrat de travail

    et les rgles lembauche (dans lesprit

    des pays Anglo-Saxons).

    Emploi intrimaire : qui prcarise les

    personnes. En juillet 2012, le nombre

    dintrimaires en quivalent- emplois

    temps plein stablissait 587 100.

    Jean-Claude TOSELLO - Adjoint au Maire de Frjus - Vice-prsident de la communaut dagglomration de Frjus / Saint-Raphal

    a rappel la totalit des oprations,

    des Technoparcs et des ples crs ou

    venir sur la communaut dagglomration.

    Il a soulign galement limmense vision et

    volont politique de nos deux maires

    depuis des annes.

    Il a insist sur le montage (notamment

    juridique) de lopration du Ple BTP, qui

    tait le deuxime en France de la sorte. Un

    troit partenariat entre public et priv, qui

    permet de raliser des ensembles aussi

    importants part ic ipant de manire

    c o n s i d r a b l e a u d v e l o p p e m e n t

    conomique de notre agglomration. Ces

    ples et Technoparc ont permis daccueillir

    des entreprises hautes valeurs ajoutes et

    non dlocalisables pour beaucoup.

    E N I M A G E S

    R e m e r c i e m e n t s : U n r e m e r c i e m e n t t o u t

    particulier Philippe DONAT

    pour sa d i spon ib i l i t , son

    coute et sa gentillesse, car il

    a immdiatement rpondu

    prsent pour participer cet

    vnement. Un grand merci

    aux nouveaux participants et

    aux fidles du club des Actifs.

    Un grand merci aux

    participants

  • [3]

    18/07/2012 | J. Errard | Autres | Lu 632 fois | aucun commentaire

    LE CERCLE. LInsee, comme tous les ans, publie des statistiques sur le nombre de crations dentreprises dans toutes les communes de France. Les chiffres pour 2011

    viennent de paratre, et ne manquent pas de surprendre.

    Ces statistiques de l'Insee, on en parle peu. Pourtant, ces informations sur le nombre de crations d e n t r e p r i s e s p o u r c h a c u n e d e s communes de France sont tonnantes.

    Il est instructif de les regarder de prs, prcisment pour les villes de plus de 20 000 habitants, plus significatives.

    C e s d o n n e s 2 0 1 1 s o n t surprenantes, mais dans la mme veine

    que les annes prcdentes. Le calcul du ratio nombre dhabitants de la ville/nombre de crations dentreprises dans cette ville (ces donnes sont fournies par lInsee) montre que Paris est parmi les villes les plus dynamiques, ce qui nest pas trs

    tonnant.

    En revanche, le Top 10 est sidrant :

    - 1er Agde (Hrault) 2,53 % (253 crations dentreprises par 10 000 habitants).

    - 2e Paris 2,31 %.

    - 3e Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) 2,27 %.

    - 4e Cannes (Alpes-Maritimes) 2,25 %.

    - 5e Antibes (Alpes-M) 2,07 %.

    - 6e Biarritz 1,98 %.

    - 7e Mandelieu (Alpes-M) 1,94 %.

    - 8e Boulogne B (HdS) 1,86 %.

    - 9e Nice (Alpes-M) 1,85 %.

    - 10e St Raphal (Var) 1,83 % et presque ex aequo Frjus (Var) 1,82 %.

    Ce sont des villes du sud et des Hauts-de-Seine, qui sont les plus dynamiques avec Paris. Qui plus est des villes dites

    "bourgeoises" dont on ne sattend pas vraiment les voir en tte de ce palmars de tonicit conomique.

    Maintenant lorsquon regarde les pourcentages les plus faibles relatifs aux crations dentreprises rapportes la population, ce sont essentiellement des

    villes du nord de la France qui se singularisent avec un ratio de 0,5 0,7 %, des villes surtout du dpartement du Nord (Armentires, Denain, Hazebrouck, Loos, Maubeuge, Wattrelos, Coudekerque-Branche, Grande-Synthe, Loos).

    De mme pour le Pas-de-Calais (Calais, Bruay-la-

    Buissire, Livin) et pour la Seine-Maritime (Le Grand-Quevilly-qui affiche le ratio le plus faible avec 0,34 %, Dieppe, Le Havre, Sotteville-ls-Rouen, Saint-tienne-du-

    Rouvray).

    Enfin, lorsque lon regarde les

    chiffres pour les villes de plus de 100 000 habitants, on ne peut qutre frapp par lcart considrable de rythme de cration dentreprises entre la tte et la queue du palmars. Le sud ressort

    nettement en haut de tableau alors que le centre, l est et la Bretagne se retrouvent la trane (doc joint).

    Le contexte conomique actuel devrait conduire regarder de prs les initiatives prises par certains lus,

    mettre profit leurs expriences !

    CRIT PAR

    J . E r r a r d

    D e s s t a t s a u s s i s u r p r e n a n t e s q u e d i s c r t e s s u r l e s c r a t i o n s d ' e n t r e p r i s e

  • [4]

    DEBAT : Questions / Rponses :Le dbat sest droul dans une excellente ambiance avec

    des changes fructueux et positifs concernant les actions

    politiques menes sur notre agglomration. Les principaux

    points abords sont les suivants: la simplification des rgles,

    des normes, des directives europennes ainsi que le

    code du travail. Actuellement lensemble est trop

    complexe et est un frein important pour des petites

    structures (artisans, TPE) qui sont souvent livres elles-

    mmes. Cela a galement pos le problme de la

    formation tout au long de sa carrire.

    Une remarque a t faite sur la clairvoyance de nos

    maires de stre dots dun PLU valable sur les communes

    contrario dautres communes de notre circonscrip