1. Étymologie / Définitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux...

download 1. Étymologie / Définitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux types de morale. 3. Questions / Discussion : Deux questions.

of 12

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    103
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of 1. Étymologie / Définitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux...

  • Page 1
  • 1. tymologie / Dfinitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux types de morale. 3. Questions / Discussion : Deux questions pralables. 4. En guise de conclusion Mdiathque A.Malraux (Bziers) 5 dcembre 2012 Prpar avec Michel Rumeau
  • Page 2
  • Etymologie et dfinitions Etymologie : Etymologie : Du latin mores murs ou plus particulirement de moralis chez Cicron; traduction de thos en grec lorigine du mot thique. Dfinitions : Dfinitions : Larousse sur internet : Ensemble de rgles de conduite, considres comme bonnes de faon absolue ou dcoulant d'une certaine conception de la vie : Obir une morale rigide. Science du bien et du mal, thorie des comportements humains, en tant qu'ils sont rgis par des principes thiques. Enseignement qui se dgage de quelque chose, conduite que l'vnement ou le rcit invite tenir : La morale de l'histoire. Synonymes : bonnes murs, honntet, probit, vertu Dictionnaire de Philosophie Godin : Partie de la philosophie qui a pour objet les lois et les rgles de laction bonne et qui a une prtention luniversalit. La morale dfinit le bien et le mal, ainsi que les moyens dy parvenir. Alors que la morale prtend lgifrer pour lensemble des tres raisonnables, lthique se particularise en points de vue (thique picurienne, stocienne, sexuelle, professionnelle). La substitution de lthique la morale qui entrane le remplacement du bien par le bon, tmoigne du triomphe de lindividualisme contemporain.
  • Page 3
  • Notions / Concepts / Prise de vue Les principaux types de morale Morale du plaisir : Cest celle qui, comme la cyrnaque ou lpicurienne (plus asctique et plus connue), identifie le bon lagrable (synonyme dhdonisme). On peut classer la morale de Michel Onfray dans cette catgorie. Morale de la vertu : Cest celle des stociens. Seule la vertu vaut absolument car tout ce qui ne dpend pas de la volont est moralement indiffrent et seul ce qui en dpend peut tre bien ou mal. Morale du devoir : Morale dfinissant le bien comme laccomplissement du devoir (et non comme la recherche du bonheur ou du plaisir). La morale de Kant est une morale du devoir. Elle est pur respect de la loi. Elle est aussi une morale rpondant aux exigences de la raison. Morale de lintrt : Morale qui dfinit le bien par le bon, lavantageux, et qui repose sur le postulat que lintrt commun est lagrgation de la multitude des intrts individuels. La morale selon Darwin : survie et dveloppement de lespce et la morale selon Durkheim : intrts de la socit peuvent tre ranges dans cette catgorie. thique de lamour : Amour de lhumanit ou du prochain comme disent les chrtiens. Lamour nest pas strictement une morale, cest plutt ce qui lclaire en donnant sens aux vertus. Cest lthique de Jsus, du Dala-lama, de Spinoza, de labb Pierre . et aussi de Comte-Sponville qui pourtant est athe. De faon provocante, Nietzsche qualifie cette thique de morale des esclaves par opposition la morale des matres dans laquelle ctait respectivement le fort et le faible qui qualifiait le bon et le mauvais pour le remplacer par le bien et le mal dtermins par lhumilit et lorgueil. Mais, toutes ces morales en sont elles vraiment ? Aller dans le sens de son intrt ou de son plaisir, sans se contraindre, peut-il constituer une morale ?
  • Page 4
  • Questions : 1.Morale et thique se confondent-elles ? 2.La morale est-elle universelle ? 3.La morale est-elle un concept dpass ?
  • Page 5
  • 1.Morale et thique se confondent-elles ? Peut on confondre le bien et le bon versus le mal ou le mauvais ? Morale et thique sont-elles toutes les deux impratives ? Morale et thique rpondent-elles la mme question ?
  • Page 6
  • 1. Morale et thique se confondent-elles ? Si seul un sage ou un saint peuvent se passer de la morale, parce que la connaissance et lamour leur suffiraient, comment pourrions-nous nous passer de la morale en la confondant lthique ? 1.Kant et Spinoza pour distinguer la morale et lthique : l Pour Kant la morale est absolue et inconditionnelle. Il faut faire son devoir, un point cest tout ! Cet impratif, parce quil est libre et inconditionnel, est divin puisque prcisment il na aucunement besoin des dogmes de la religion :la morale commande. Pour Spinoza, lthique est relative, particulire et personnelle. Parce quelle nest conditionne que par des impratifs hypothtiques :lthique recommande Ne faudrait-il pas en conclure que la morale commande et lthique recommande ? 2.Lerreur ne serait-elle pas de confondre morale et thique ? La morale La morale ne rpond-elle pas la question Que dois-je faire ? Sous-tendue par lopposition du Bien et du Mal, considrs comme valeurs absolues pour un individu donn, la morale nest-elle pas imprative ? Faite de commandements et dinterdits, nest-elle pas lensemble de nos devoirs ? Lthique Lthique ne rpond-elle pas la question Comment vivre ? Sous-tendue par lopposition du bon et du mauvais, considrs comme valeurs relatives, lthique nest-elle pas simplement normative mais non imprative ? Faite de connaissances et de choix, nest-elle pas dabord un art de vivre qui tend le plus souvent vers le bonheur ? Comment pourrait-on confondre la morale et lthique ds lors que Que dois-je faire ne nous dit pas Comment vivre et rciproquement ?
  • Page 7
  • 2.La morale est-elle universelle ? Animation Michel Rumeau La morale est-elle transcendante ou immanente ? Personnelle ou dogmatique ? Libre ou impose de lextrieur ? Paradoxalement la morale nest-elle pas la fois personnelle et universelle ?
  • Page 8
  • 2. La morale est-elle universelle ? 2.Du caractre universel de la morale : Un type bien , nest-ce pas quelquun qui est : sincre plutt que menteur, gnreux plutt qugoste, courageux plutt que lche.. (toutes les vertus ne pourraient-elles pas y passer) ? A quelques nuances prs, cela nest-il pas vrai partout pour la majorit des humains, sans que a ne date dhier, quelles quen soient lorigine, la culture et mme la religion ? Qui pourrait ne pas voir une certaine convergence des messages moraux de lAbb Pierre et du Dala-lama par exemple : se tourner vers autrui en parvenant sextirper de son gosme ? A la fois personnelle et universelle A la fois personnelle et universelle, la morale nest-elle pas lensemble des rgles que je mimpose moi-mme parce quelles me paraissent devoir simposer universellement ? Si la morale tait impose de lextrieur, comment pourrait-elle tre libre ? Lobissance la loi quon sest prescrite est libert disait Rousseau. Nest-ce pas dailleurs pour cette raison et cette condition que la morale engage la responsabilit ? 1.Du caractre personnel de la morale : Une action naurait-elle de valeur morale vritable, comme lexplique Kant, que dans la mesure o elle est dsintresse ? Contrairement ce quon croit souvent, la morale naurait-elle rien voir avec la religion (esprance de salut) ou la peur (de la sanction ou de lopinion dautrui/le politiquement correct) ? Si la morale nest pas la loi de la socit, du pouvoir ou de Dieu, pas plus que des mdias ou des glises que pourrait-elle tre dautre que les rgles que chacun simpose lui-mme ? la moraleuniversalisable sans contradiction ? Si la morale nest pas strictement universelle, nest-elle pas universalisable sans contradiction ?
  • Page 9
  • 3. La morale est-elle un concept dpass ? Lthique peut-elle tenir lieu de morale ? La loi peut-elle tenir lieu de morale ?
  • Page 10
  • 3. La morale est-elle un concept dpass ? 2.La loi peut-elle tenir lieu de morale ? Qui pourrait souhaiter lavnement dun rgime totalitaire et policier tel que lordre des lois pourrait se substituer lordre moral ? A contrario, qui pourrait penser quau nom de la morale nous pourrions nous passer des lois, alors que cest prcisment parce que nous en manquons que nous en avons besoin ? Ni angliques ni barbares, comment pourrions nous croire que la morale est un concept dpass Ni angliques ni barbares, comment pourrions nous croire que la morale est un concept dpass ? Croire que lthique peut se passer de la morale, tout comme la morale des lois, nest-ce pas de langlisme ? 1.Lthique peut-elle tenir lieu de morale ? Alors que lthique ne fait que recommander, comment pourrions nous nous passer des exigences et des contraintes de la morale, ne fut-ce quau nom de lthique elle-mme, si nous voulons quen actes elle puisse se concrtiser ? Si rpondre la question Comment vivre inclus de facto la rponse la question Que dois-je faire, alors que linverse nest pas vrai, cela ne signifie-t-il pas que si lthique surplombe la morale, elle ne sy rduit pas ? Ne fut-ce quau nom de lthique damour et parce que souvent nous en manquons, navons- nous pas toujours besoin de la morale ? Croire que la loi pourrait tenir lieu de morale, tout comme la morale damour, nest-ce pas de la barbarie ?
  • Page 11
  • La morale n'est donc pas proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. dit Kant La morale n'est donc pas proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. dit Kant Comme celle de la morale, la voie du bonheur se situerait-elle entre anglisme et barbarie, entre amour et lucidit ?
  • Page 12