Professions immobilières n°125

download Professions immobilières n°125

of 48

  • date post

    07-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    224
  • download

    9

Embed Size (px)

description

Professions immobilières n°125

Transcript of Professions immobilières n°125

  • www.fn

    aim-idf.com Professions

    CHAMBRE FNAIM DE L'IMMOB

    ILIERPAR

    IS ILE

    -DE-

    FRAN

    CE

    Chambre Paris Ile-de-France

    page 4

    DenysBRUNELPrsident de lUNPI

    Paris-Ile-de-France et

    GillesRICOURdeBOURGIESPrsident de la FNAIMParis Ile-de-France

    n125MarsAvril2013

    Des attentes aux certitudessur le Grand Paris

  • Un argument dcisif la prise de mandats

    Dcouvrez les solutions de rfrencede garantie des loyers

    Bnficiez de lexprience dun acteur majeur et indpendant de la garantie des loyersPOUR LES PROPRITAIRES BAILLEURS : leurs revenus sont garantis,

    POUR VOUS : vous protgez vos honoraires et renforcez votre portefeuille de gestion.

    Pour toute information complmentaire, contactez-nous au

    0820 87 6000**Prix fixe de la communication cot matris 0,12 TTCla minute (tarification Indigo la moins chre). CGIA Conseils (Groupe CGAIM) - SAS au capital de 150 000 - RCS Paris444 493 456 - NORIAS 07 002 826. Sous le contrle de lACP, Autorit deContrle Prudentiel.

    www.cgaim.fr

    AXELISLa garantie des risques locatifs

    VERSALISLa garantie des loyers impays

    LES + DE LA CGAIM Devis et tude personnaliss

    de votre portefeuille La possibilit de transfrer

    vos lots assurs L'accompagnement et la formation

    de vos quipes Une gestion simplifie par internet

  • Maisonde limmobilier

    27 bis, avenue de Villiers - 75017 ParisTl. : 01 40 53 73 50Fax : 01 43 80 22 28

    AAddrreessssee ee--mmaaiill : contact@fnaim-idf.com

    RRddaaccttiioonn : Directeur de la publication : Gilles Ricour de Bourgies

    RRddaacctteeuurr eenn cchheeff : Michel Terrioux

    CCoommiitt ddee rrddaaccttiioonn : Michel Terrioux,

    Dlgu Gnral de la ChambreMlanie Cuquemelle, Assistante

    de direction

    CCoommiitt ddee lleeccttuurree : Michel Terrioux,

    Lo Attias, Pascal Cauchebrais, Claude Chtrit, Pierre-Herv Leturmy

    Pierre-Antoine Menez, Isabelle Fournier

    ddiitteeuurr ddllgguu eett ppuubblliicciitt : SODIRP

    48, rue de Ponthieu - 75008 PARISTl. : 01 58 36 05 05 - Fax : 01 58 36 01 97

    DDiirreecctteeuurr ddee llaa ppuubblliicciitt : Dominique Levy

    DDiirreeccttiioonn aarrttiissttiiqquuee ::Agns Balard-RobertTl.: 01 58 36 01 95

    Email : agnes@sodirp.com

    CCoonncceeppttiioonn ggrraapphhiiqquuee // mmiissee eenn ppaaggee : SODIRP

    PPhhoottooss ccoouuvveerrttuurree eett iinnttrriieeuurreess :: Couverture : Carte ralise par

    la Commission nationale du dbat publicCaroline Lespinasse - Fotolia

    P. 8, 11 et 29 : Michel TERRIOUX

    IImmpprreessssiioonn ::Imprimeries Epel

    Liste des annonceurs : CGAIM - GERCOP - CRYPTO - SFR

    Dpt lgal : L1-419 - ISNN 0991-3262

    SOMMAIREN125 - Mars / Avril 2013

    Conjoncture conomique

    6

    22

    Rgion Ile-de-France

    27

    Grand Paris

    0022 // EEDDIITTOORRIIAALL0044 // EENNTTRREETTIIEENN EEXXCCLLUUSSIIFF

    Denys BRUNEL, Prsident de lUNPI Paris Ile-de-France et Gilles RICOUR de BOURGIES, Prsident de la FNAIM Paris Ile-de-France

    0066 // LLEE GGRRAANNDD PPAARRIISS- La FNAIM Paris Ile-de-France alerte sur

    lurgence dune vritable stratgie dattractivit pour le Grand Paris P. 06

    - Le CESER dIle-de-France raffirme sonsoutien la ralisation du Grand Paris P. 07

    - Le Grand Paris du logement : cest urgent !lors du colloque, le 6 fvrier 2013 P. 08

    - Le logement neuf et ancien en Ile-de-France : les solutions des professionnels P. 12

    - Lettre de Marie-Christine OGHLY, Prsidentedu MEDEF Ile-de-France au Premier Ministreconcernant le Projet Grand Paris P. 13

    - La Tlvision Immobilire du Grand Parisde la FNAIM Paris Ile-de-France P. 14

    - Grand Paris Express : les entreprises sontinquites et demandent des garanties srieuses P. 15

    1166 // MMAANNIIFFEESSTTAATTIIOONNSS- Les rencontres de la FNAIM Paris Ile-de-France, le 24 janvier 2013 P. 16

    1188 // AACCTTIIVVIITTSS DDEE LLAA CCHHAAMMBBRREE- La FNAIM Paris Ile-de-France, la Chambredes Mtiers de lImmobilier et Orangesassocient pour un dploiement de la fibreoptique en Ile-de-France en 2013 P. 18

    - Bernard BLED, charg de missionde conseil pour accompagner les DlgusDpartementaux de la Chambre FNAIM Paris Ile-de-France P. 20

    - Election P. 21

    2222 // CCOONNJJOONNCCTTUURREE CCOONNOOMMIIQQUUEE- Zoom sur le march immobilier en

    Ile-de-France P. 22- Le march immobilier neuf fin 2012en Ile-de-France P. 24

    - Brves P. 25

    2277 // RRGGIIOONN IILLEE--DDEE--FFRRAANNCCEE- Interview de Hicham AFFANE, Prsidentde ltablissement Public Foncier Ile-de-France, par Michel TERRIOUX,Dlgu Gnral de la FNAIMParis Ile-de-France P. 27

    - Assemble Gnrale de la Rgion FNAIMIle-de-France, le 13 dcembre 2012 P. 29

    - Budget 2013, du Conseil Rgionalprsid par Jean-Paul HUCHON P. 31

    - Chiffres cls P. 31

    3322 // LLOOGGEEMMEENNTT EETT HHBBEERRGGEEMMEENNTT- Interview dAlain THIRION, Directeur desTransports et de la Protection du public,par Michel TERRIOUX, Dlgu Gnral de la FNAIM Paris Ile-de-France P. 32

    - Repres : Pauvret, prcarit, hbergement, logement : les donnes de rfrenceen Ile-de-France P. 33

    - Brves P. 34

    3366 // MMAANNDDAATTSS- Extrait de lallocution de Franck GENTIN,Prsident du Tribunal de Commerce de Paris P. 36

    3377 // IINNTTEERRNNAATTIIOONNAALL- Dlgation Russe P. 37

    3388 // DDUU CCTT DDEE LLAA FFNNAAIIMM- 66me Congrs de la FNAIM, les 10 et11 dcembre 2012 P. 38

    - La FNAIM sinsurge contre les nouvellestaxations surprises sur limmobilier P. 40

    4411 // CCAARRNNEETT4433 // AA LLIIRREE

  • 2Les pays de lEurope du sud,lItalie, lEspagne et le Portu-gal souffrent et ne voient pasle bout du tunnel.

    LEurope du nord, lAllemagne, laFinlande, la Scandinavie et la Sudesont encore pargns grce unedflation salariale importante.

    La France est en quilibre entre cesdeux zones avec un taux de crois-sance nul, cest--dire sans crationde richesses.

    Cette certitude nest pas la seule.

    La politique mise en place depuis 9mois par le Prsident de la Rpubliqueet son gouvernement ne correspondpas aux promesses lectorales.

    La baisse des dpenses publiquesqui reprsentent 56% du PNB, nestpas encore ralise loin sen faut.

    A linverse, le matraquage fiscal surles mnages et les entreprises nestpas termin.

    Comment dans ces conditionsmaintenir un pouvoir dachat per-mettant la consommation de r-sister.

    La pauvret dans notre pays ne sestjamais autant accrue, depuis ladeuxime guerre mondiale.

    Nous vivons une guerre conomiquesans prcdent.

    Alors que faire ?

    EDITORIALpar Gilles RICOUR de BOURGIES,

    Prsident de la Chambre FNAIM Paris Ile-de-France

    Des attentes aux certitudessur le Grand Paris

    La grande rcession pour reprendre le titre de louvrage deJean-Luc GRAU*, conomiste, est loin dtre termine.

  • 3Editorial

    Certainement pas attendre les pro-chaines chances lectorales de2014 et de 2015 avec ces priodesdattentisme qui aggraveront encorecette situation.

    Lanne 2013 cest une certitude estlanne des ruptures et donc detransformation de notre pays quinen a pas connue depuis une tren-taine dannes.

    Les projets de loi sont nombreuxpour y parvenir.

    Celui sur la dcentralisation devraitsimplifier notre dmocratie locale.Esprons-le.

    Cest une ncessit pour que le ci-toyen se retrouve dans le ddale desadministrations, cest une ncessitpour que les administrations ga-gnent en efficacit.

    Dautres projets de loi sont annon-cs. Mais, ne serait-il pas temps demettre en uvre celles qui ont tvotes et qui permettraient de fran-chir une premire tape.

    La loi sur le Grand Paris est une op-portunit relle et quel quen soit lecot financier.Noublions pas que le financementdu mtro parisien nest ralis quedepuis quelques annes.

    Mais alors que peut-on faire nous lesacteurs conomiques ?

    Acteurs de proximit, nous visonsdans les quartiers comme les habi-tants au quotidien.

    Nous souhaitons la cration dunehaute autorit dont la mission serait

    de grer les cartes professionnelles,la formation et la discipline.

    Pour les 2 derniers points, cest ceque notre organisation fait tous lesjours depuis plusieurs annes maisnous ne reprsentons quun tiersdes agents immobiliers transaction-naires, administrateurs de biens etsyndics.

    Plus de transparence, plus de pro-fessionnalisme, cest ce que nousdemandons pour toute la profession.

    Que peut-on faire encore ensem-ble ?

    La loi de 1989 sur les rapports bail-leurs locataires nest plus adapte.

    Il ne sagit pas de pnaliser les loca-taires de bonne foi mais de rendrelinvestissement immobilier locatif at-tractif afin de crer un march plusfluide des prix raisonnables.

    Avec les acteurs du parc social quibnficient de conditions favorablespour grer leur parc notamment surle plan fiscal, nous devons trouverdes solutions pour que les plus d-favoriss trouvent un logement et

    que ceux qui bnficient de situa-tions aises puissent accder auparc priv.

    Lune des mesures serait la crationdu bail solidaire propos par laFNAIM.

    Il est donc urgent que le gouverne-ment agisse sur le Grand Paris et surle logement.

    La Fdration du Btiment GrandParis, la Fdration des PromoteursImmobiliers de lIle-de-France etnotre Chambre ont organis le 6 f-vrier 2013 un colloque proposant 14mesures pour acclrer la ralisationconcrte des 70 000 logements pr-vus dans la loi sur le Grand Paris etnotamment le renforcement et la r-organisation du Comit Rgional delHabitat et du Logement de lIle-de-France prsid par le Prfet de laRgion Ile-de-France.

    Cest une certitude.

    Cest lenjeu n1 des francilienscomme lattestent de rcents son-dages.

    Lattractivit de notre rgion** et sacomptiti