Objectifs : Identifier les mécanismes physiologiques du sommeil (phases du sommeil) Enoncer et...

download Objectifs : Identifier les mécanismes physiologiques du sommeil (phases du sommeil) Enoncer et décrire les différents troubles du sommeil Citer les facteurs.

of 42

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    103
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Objectifs : Identifier les mécanismes physiologiques du sommeil (phases du sommeil) Enoncer et...

  • Page 1
  • Objectifs : Identifier les mcanismes physiologiques du sommeil (phases du sommeil) Enoncer et dcrire les diffrents troubles du sommeil Citer les facteurs favorisant la survenue de troubles du sommeil Expliquer les moyens mettre en uvre auprs dun patient souffrant de troubles du sommeil
  • Page 2
  • Le sommeil, une Histoire dormir debout ! De tous temps, lhomme sest pos des questions sur cet tat dinconscience quotidien ncessaire. Vcu autrefois comme une "petite mort", maill de rves dont nous nous souvenons plus ou moins, il fut sujet toutes les interprtations, au cours des sicles.
  • Page 3
  • DORMIR, UN BESOIN VITAL ET UNIVERSEL VITAL : on a besoin de dormir pour vivre. Si on ne dormait pas, on finirait par mourir de fatigue UNIVERSEL : tout le monde dort, les tres humains (les enfants comme les adultes), les animaux, les plantes aussi, leur faon TOUT LE MONDE DORT PARCE QUE TOUT LE MONDE A BESOIN DE DORMIR POUR VIVRE
  • Page 4
  • Dormir et se reposer font partie des besoins fondamentaux de ltre humain comme nous lavons vu au travers du cadre conceptuel de V.H Selon le Petit Robert, le sommeil est un tat physiologique normal et priodique caractris essentiellement par la suspension de la vigilance, la rsolution musculaire (abolition ou diminution de la contractilit musculaire), le ralentissement de la circulation et de la respiration, et par lactivit onirique (relatif aux rves)
  • Page 5
  • DORMIR, A QUOI CA SERT ?
  • Page 6
  • Quand on dort, on rcupre. C'est important pour tre en forme Quand on dort, on grandit, car on produit beaucoup dHORMONE DE CROISSANCE Quand on dort, on rve. Et le rve contribue notre quilibre en nous librant de certaines frustrations Quand on dort, notre mmoire sorganise. Cest important pour avoir de bons rsultats
  • Page 7
  • I-PHYSIOLOGIE DU SOMMEIL 1) Gnralits Facteurs internes influenant le sommeil La capacit rester veill ou sendormir rsulte de laction combine de deux forces : l homostasie : cest le maintien leur valeur normale les diffrentes constantes physiologiques de lindividu le systme circadien : rythme dont la dure est de 24H - Dictionnaire des termes de mdecine Garnier Delamarre
  • Page 8
  • Facteurs externes influenant le sommeil Les synchroniseurs externes : Facteurs physique de lenvironnement : obscurit, bruit, temprature, lumire Facteurs sociaux : activit -repos Facteurs culturels: rituels, peluche, massages Les dsynchroniseurs : Horaires alterns de travail Voyages, dcalages horaires Stress
  • Page 9
  • LE.E.G (lectroencphalogramme ) permet de raliser un hypnogramme (graphique pour tudier le sommeil) en visualisant les diffrentes phases du sommeil selon les caractristiques des ondes manifestant lactivit lectrique du cerveau
  • Page 10
  • LE.E.G
  • Page 11
  • Page 12
  • Page 13
  • Le sommeil occupe environ un tiers de notre existence ! Succession de cycles, qui senchanent tout au long de la nuit (4 5 cycles de 90 100mn) Un cycle comporte plusieurs phases et est prcd dune priode dveil calme, plus ou moins longue, prparant lendormissement
  • Page 14
  • 2) Lveil Il existe des neurones de lveil qui diminuent ou arrtent leur activit pendant le sommeil les signes prcurseurs du sommeil : billements clignement des paupires inattention lenvironnement Si la personne rsiste au sommeil, lenvie de dormir passe
  • Page 15
  • 4) Le sommeil lent - Stade I : endormissement - Stade II : sommeil lger - Stade III : sommeil profond (sommeil tabli) - Stade IV : sommeil trs profond (sommeil lent profond) Le sommeil lent est indispensable la restauration de lintgrit physique Une dpense nergtique dtermine une forte augmentation du sommeil lent profond Il est responsable de la sensation de bien tre au rveil Cette phase prdomine pendant la premire partie de la nuit et elle reprsente 80 % du sommeil total.
  • Page 16
  • Durant le sommeil lent, le sujet est : calme les yeux sont immobiles la respiration et le pouls sont rguliers, la tension artrielle diminue un tonus de base reste prsent Deux hormones sont scrtes lors de cette phase: -lhormone de croissance STH -la prolactine Ce sommeil dure 60 75 minutes
  • Page 17
  • 5) Le sommeil paradoxal Dune dure moyenne de 15 20 mn, lactivit crbrale est plus intense, le rve est prsent pendant cette phase En plus de rparer de la fatigue psychique et nerveuse, il a un rle dans la maturation du cerveau chez lenfant et dans lapprentissage de la mmoire restituant aussi lquilibre motif et de lhumeur Le sommeil paradoxal prdomine dans la seconde partie de la nuit et reprsente environ 20% du sommeil total
  • Page 18
  • Lors du sommeil paradoxal le sujet prsente : des mouvements oculaires rapides une atonie musculaire (diminution de la tonicit normale dun organe contractile) des secousses musculaires de la face et des extrmits une irrgularit neurovgtative (variations de la TA, respiratoires)
  • Page 19
  • 6) sommeil intermdiaire Bref, avec des micro rveils dbouchant sur un nouveau cycle ou, la fin de la nuit, sur le rveil complet
  • Page 20
  • II-LES TROUBLES DU SOMMEIL 1) Les dyssomnies "dys" = difficult "somnie" = sommeil soit trouble du sommeil a) Linsomnie On distingue linsomnie occasionnelle (infrieur 3 semaines) de linsomnie chronique plus complexe prendre en charge
  • Page 21
  • Insomnie occasionnelle : Elle est le plus souvent secondaire des causes reprables mauvaise hygine de vie : - sorties tardives - un repas copieux - le stress - Lalcool - Le caf environnement dfavorable : - le bruit - la temprature - la lumire - Laltitude
  • Page 22
  • Maladies associes : - la fivre - des douleurs - gne physique (toux, rgurgitation, prurit) - insuffisants cardiaques et respiratoires Certains mdicaments : - les corticodes - les mdicaments de lasthme (ventoline, thophylline ) - les hormones thyrodiennes - certains antidpresseurs, les hypnotiques en prise chronique
  • Page 23
  • Insomnie chronique lorsque les troubles durent au del dun mois avec altrations du sommeil qui surviennent au moins 3 fois par semaine Les signes sont : une sensation de fatigue une irritabilit une tension physique et psychique des difficults de concentration et une humeur morose
  • Page 24
  • b) Les hypersomnies : Le temps de sommeil augmente, il n'est pas rcuprateur et s'accompagne de rveils frquents avec angoisse Les personnes atteintes ont galement une tendance la somnolence diurne c) Narcolepsie : Trouble de la vigilance entranant des endormissements frquents et soudains en l'absence de stimuli externes (maladie gntique)
  • Page 25
  • d) Syndrome des apnes du sommeil : Cest une rptition de pauses respiratoires de plus de 10 secondes survenant plus de 5 fois par heure ou plus de 30 fois par nuit Lors du relchement musculaire pendant des phases dites de sommeil profond, le voile du palais, la luette, la langue et les amygdales bloquent le passage de lair Cet touffement provoque le rveil du dormeur Si elles sont svres, ces apnes sont un risque de mort subite, car elles peuvent provoquer un trouble du rythme cardiaque
  • Page 26
  • 2) Les parasomnies C'est un ensemble de manifestations accompagnant le sommeil, elles peuvent tre pathologiques comme physiologiques a)Les cauchemars : rves effrayants du sommeil paradoxal en deuxime partie de nuit favoriss par le stress ou par des facteurs physiques (fivre, alcools, psychostimulants ou mdicaments hypnotiques) Ils accompagnent le dveloppement psychologique normal et les expriences de vie de l'enfant (angoisse de sparation, rivalit fraternelle, pulsions...)
  • Page 27
  • b) Le somnambulisme : S'observe surtout chez le garon de 7 12 ans, de faon occasionnelle chez 15 45% des enfants Habituellement 2 3 heures aprs l'endormissement, l'enfant sort de son lit, marche dans sa chambre, dans la maison, voire l'extrieur Il a les yeux ouverts, le regard vide, effectue des activits habituelles ou parfois insolites La dure de l'accs peut varier de quelques minutes une demi- heure Ces accs de somnambulisme disparaissent vers la pubert
  • Page 28
  • c) La terreur nocturne : 1 6% des enfants entre l'ge de 3 6 ans au cours des 3 premires heures de la nuit L'enfant crie, s'assoit dans son lit, hurle, a les yeux ouverts et fixes Il peut tenir des propos incohrents et gesticuler Des phnomnes neuro-vgtatifs sont toujours prsents : - sueurs - pleur ou rougeur du visage - tachycardie, tachypne
  • Page 29
  • d) L'nursie nocturne : Mictions involontaires pendant la nuit aprs l'ge de 5 ans pour les filles et de 6 ans pour les garons e) Le bruxisme : Cest le fait de grincer des dents pendant le sommeil, frquent et banale chez lenfant f) La somniloquie : Parler pendant son sommeil
  • Page 30
  • III- SOMMEIL ET HYGIENE DE VIE Cinq rgles pour bien dormir 1 - Respectez votre sommeil, ne pas ratez votre train 2 - Trouvez la bonne temprature 3 - Dnez lger Ecartez les excitants Ne pas manger trop, ou trop tard 4 - Amnagez votre nid Mettre immdiatement de cot votre tlvision 5 - Ne vous "prenez pas la tte"
  • Page 31
  • Bonne nuit les petits De leur naissance l'adolescence, les enfants sont de gros dormeurs A la naissance : un cycle de sommeil court (de 50 60 minutes) mais un bb dor