DIVERSIFICATION GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DES ETRES VIVANTS.

download DIVERSIFICATION GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DES ETRES VIVANTS.

of 18

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    109
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of DIVERSIFICATION GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DES ETRES VIVANTS.

  • Page 1
  • DIVERSIFICATION GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DES ETRES VIVANTS
  • Page 2
  • I/ DES PROCESSUS GENETIQUES A LORIGINE DE LA BIODIVERSITE. A)Les mutations ponctuelles et cration de nouveaux allles: Diffrentes mutations SUBSTITUTION INSERTION DELETION Mutations silencieuses Mutations faux-sens Mutations non-sens Mutations dcalantes Consquences sur les protines synthtises
  • Page 3
  • B)Duplication-transposition et cration de nouveaux gnes Anomalies gntiques: translocation ou crossing-over ingal
  • Page 4
  • Cration de famille multignique
  • Page 5
  • C) Transfert horizontal de gnes Ces vecteurs sont utiliss en biotechnologie pour transfrer des gnes dune espce une autre (transgnse) afin dobtenir des OGM.
  • Page 6
  • Page 7
  • D) Hybridation et polyplodisation Processus trs commun chez les vgtaux 70 % des angiospermes (plantes fleur) rsulte de ce mcanisme Une espce (ou une forme) polyplode contient plus de 2 jeux de chromosomes Haplode (n=5) Diplode (2n=10) Triplode (3n=15) Ttraplode (4n=20)
  • Page 8
  • Espce AEspce B Miose => formation des gamtes n=6n=5 Hybridation Hybride strile (pas de miose possible) Polyplodisation Hybride fertile (miose possible). 2n=22 2n=12 2n=10
  • Page 9
  • Cas particulier des gnes du dveloppement: Contrlent la mise en place du plan dorganisation Prsentent peu de diffrence (ex: comparaison gnes drosophile et souris) Constituent une famille multignique chez les vertbrs Exemple des gnes Hox qui contrlent la mise en place de laxe A-P
  • Page 10
  • Des variations dans la chronologie, la dure, ltendue des zone dexpression et lintensit de lexpression de ces gnes peut induire des modifications profondes du plan dorganisation mme si au dpart les diffrences gntiques sont faibles ou limites En haut, une patte antrieure normale chez la souris. En bas, leffet de la dsactivation des gnes HOX la base de lhumrus (h); la patte ne sest pas dveloppe. http://www.iforum.umontreal.ca/Forum/2006-2007/20061120/R_6.html
  • Page 11
  • Dure dexpression de certains gnes du dveloppement lors du dveloppement post-embryonnaire
  • Page 12
  • Page 13
  • II/ DES PROCESSUS SANS MODIFICATION DU GENOME A) Les associations symbiotiques Symbiose = association entre deux espces, bnfice rciproque Exemple des lichens: association entre un champignon (mycte) sous forme de filament = myclium et une algue unicellulaire. Avantage pour le myclium: bnficie des molcules carbones produites par photosynthse par lalgue (ce qui lui permet de se dvelopper sur des milieux pauvres nutritivement. Avantage pour lalgue: protection contre les agressions du milieu (dshydratation)
  • Page 14
  • Exemple des lgumineuses: Intrt pour la lgumineuse: utilisation de lazote atmosphrique fix par les bactries (meilleure nutrition azote) Intrt pour les bactries: milieu protg Rq: prsence de Leghmoglobine qui fixe l'oxygne, ce qui protge la nitrognase bactrienne qui est inhibe par l'oxygne. La globine est code par un gne de la plante, l'hme par un bactrien.
  • Page 15
  • Thorie endosymbiotique des mitochondries des cellules eucaryotes Mitochondrie = organite impliqu dans la production dnergie par respiration cellulaire, limit par deux membranes et possdant son propre matriel gntique (proche de celui des procaryotes) Production dnergie par fermentation (sans consommation de O2) = processus moins efficace que la respiration cellulaire Production dnergie par respiration cellulaire (avec consommation de O2) = processus plus efficace que la fermentation Phagocytose Membrane de la vsicule de phagocytose Membrane de la bactrie
  • Page 16
  • Thorie endosymbiotique des chloroplastes des cellules vgtales Chloroplaste = organite impliqu dans la photosynthse, limit par deux membranes et possdant son propre matriel gntique (proche de celui des procaryotes, cyanobactries notamment)
  • Page 17
  • Ces processus dendosymbiose ont eu lieu plusieurs fois au cours de lhistoire de la vie. En vert: les vgtaux Endosymbiose ralise avec un tre vivant photosynthtique Perte de chloroplaste Rq: mtazoaires = animaux pluricellulaires Voir aussi doc de lexo 4 p 54
  • Page 18
  • B) Comportements nouveaux transmis dune gnration lautre par voie non gntique Apprentissage => diffrences de comportement entre les individus Indispensable: structure ncessaire lapprentissage (cerveau suffisamment dvelopp) vie en communaut => transmission de gnration en gnration