vivre aujourd'hui 64_decazeville

Click here to load reader

  • date post

    14-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

description

vivre aujourd'hui 64_decazeville

Transcript of vivre aujourd'hui 64_decazeville

  • Faites entrer le printemps !

    le magazine de lhabitat socialaujourdhuiVivre

    OFFice Public de lHabitat

    de decazeVille

    mai 2010 - n64

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    ditosOmmairebrves p.3

    dossier p.4-6

    Qualit : service maximum

    repres p.7-10Nouveaux programmes locatifs, travaux et rnovation, charte de bon voisinage... a bouge du ct de votre organisme.

    ensemble p.11Tous au balcon !

    Pratique p.12-13Logement : partez sans stresser

    vasion p.14-15Vivre les pieds dans leau

    talent p.16douard Perez, de lorgue la peinture

    ContactsLe magazine de lhabitat social Vivre aujourhui est dit par lassociation Vivre Aujourdhui104, avenue Jean-Rieux - 31 500 Toulousetl. : 05 61 36 07 60 - fax. : 05 61 36 07 61e-mail : [email protected] regroupe :

    OPH de lArige - 23 bis, avenue de Ferrires BP 39 - 09 002 Foix Cedex - tl. : 05 61 02 30 00

    OPH de Decazeville - 20, avenue Marujouls 12 300 Decazeville - tl. : 05 65 43 15 49

    OPH de Millau et sa rgion 23 ter, Boulevard de la Capelle BP 452 - 12104 Millau Cedex tl. : 05 65 61 50 70

    Aveyron Logement - 55, boulevard de Verdun 12400 Saint-Affrique - tl. : 05 65 49 20 00

    OPH de la Haute-Garonne 75, rue Saint-Jean 31 130 Balma - tl. : 05 62 73 56 00

    Colomiers Habitat - 8, alle du LauraguaisBP 70 131 - 31 772 Colomiers Cedex tl. : 05 61 30 62 62

    La Cit Jardins - 18, rue de Guyenne31 702 Blagnac Cedex - tl. : 05 61 71 79 19

    Socit Franaise dHabitation conomi-ques (S.F.H.E) - 5, avenue Marcel DassaultTersud, Bt. B - 31 500 Toulouse tl. : 05 61 24 77 21

    OPH de Rodez 14 rue de lEmbergue BP 217- 12000 Rodez - tl. : 05 65 77 14 40

    agence conseil en communication ditoriale

    Ralisation : ageel - www.ageel.fr - Tl. : 05 61 14 78 31Photo de couverture : annaia - Fotolia.com

    ISSN : 1240-9626

    Aprs lecture des petites brves, nous vous invitons dcouvrir notre dossier sur la pratique des organismes en recherche permanente dune qualit toujours plus grande.

    Des pages repres dans lesquelles votre organisme vous prsente ses projets et ses ralisations.

    La priode estivale arrive, Vivre Aujourdhui vous donne quelques conseils pour passer vos vacances en toute tranquillit.

    Autre mode dhabiter, la pniche ! Dcouvrez le temps dun week-end ou plus, la vie sur leau.

    Enfin, toujours soucieux de valoriser le talent des locataires, nous vous invitons dcouvrir un locataire du parc HLM qui est pass de lorgue la peinture.

    Trs bonne lecture et bon printemps.sabine Veniel-le Navennec

    Directrice de la Publication

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    la performance nergtique du parc Hlm en midi-PyrnesPour mesurer limpact sur lenvironne-ment, on a dabord valu la performance nergtique de lensemble du parc HLM de la rgion. Estimant la consommation dnergie dun logement via un systme dtiquettes qui les classe de A (logement conome) G (logement nergivore), la mesure de la per-formance nergtique cible galement les travaux raliser afin dconomiser lnergie. Par rapport aux moyennes nationales, le parc rgional social est plus conome avec plus de logements classs D (67% contre 51% ) et moins de logements E, F, G (20% contre 40% ). Au sein de Midi-Pyrnes, cest dans le Tarn, en Haute-Garonne puis dans les Hautes-Pyrnes que lon trouve les logements sociaux les plus conomes (autour de 50 % classs A, B, C). linverse, le Tarn-et-Garonne, lAveyron ou le Gers ferment ce classement avec environ 30 % de logements classs A, B, C et autant voire plus selon les dpartements classs E, F, G. Source : tude Qualit environnementale du logement social en Midi-Pyrnes ralise en novembre 2009 pour lUSH Midi-Pyrnes

    la fte des voisins : le 28 mai 2010Cre en 1999, lopration Immeubles en fte Fte des voisins permet de renforcer le lien social entre habitants. Conue dans le but de dvelopper la convivialit entre voisins et rom-pre lisolement qui rgne dans les villes, la fte des voisins connat un succs grandissant et a conquis une trentaine de pays dans le monde. En 2009, 670 mairies et bailleurs sociaux ont re-lay lopration en France et plus de 6.5 millions de Franais y ont particip. Alors sortez, les ta-bles, chacun amne un petit quelque chose manger et cest parti pour une journe mmora-ble entre voisins.

    Infos : www.immeublesenfete.com

    Gaz, la hausse !Les tarifs du gaz naturel pour les particuliers ont augment de 9,7 % en moyenne le 1er avril dernier soit 0,403 centimes deuros de plus par kilowattheure (kWh) en moyenne. Cette hausse des tarifs est la premire depuis aot 2008 (+5,3 %) et la plus forte depuis novembre 2005. lpoque, les prix avaient bondi de 13,7 %.

    les logements sociaux, pionniers de la fibre optique ?

    Les principaux bailleurs sociaux de lagglomration tou-lousaine taient runis le 4 mars dernier afin dvoquer les enjeux lis lquipement du parc social en fibre optique. Premier constat, du fait du grand nombre de constructions verticales qui offrent un cot la prise le plus bas, le loge-ment social pourrait en tre un prcurseur. La fibre optique faciliterait ainsi la gestion des immeubles (consommation dnergie, vidosurveillance, etc.) ainsi que la relation en-tre bailleurs et locataires. Un tat des lieux du parc social sera ralis afin de dfinir les sites les mieux adapts pour un dploiement rapide de la fibre optique.

    3

    blOc NOte

    brves

    la convention dutilit socialeLe dcret relatif aux conventions duti-

    lit sociale des organismes HLM a t

    publi au Journal Officiel le 4 dcem-

    bre dernier. travers ce dispositif, les

    organismes sont dsormais tenus de

    sengager auprs de ltat atteindre

    un certain nombre dobjectifs dfinis en

    collaboration avec les collectivits ter-

    ritoriales. La CUS est tablie pour une

    priode de 6 ans, elle doit tenir compte

    des Programmes Locaux de lHabi-

    tat (PLH) et tre tablie sur la base du

    Plan Stratgique de Patrimoine (PSP)

    de chaque organisme. Le dcret rend

    non seulement la CUS obligatoire mais

    prvoit galement prcisment son

    contenu. Elle doit ainsi dfinir la politi-

    que de patrimoine et dinvestissement

    (construction, ventes...), la politique

    sociale (accueil de personnes handi-

    capes...), ainsi que la politique pour

    la qualit du service rendu aux locatai-

    res. Pour chacun de ces aspects, les

    organismes doivent tablir un tat des

    lieux, des orientations stratgiques et

    un programme daction. Des engage-

    ments et objectifs qui seront mesura-

    bles par une liste dindicateurs dfinis

    par le dcret. Seront notamment va-

    lus la construction de logements et

    de places dhbergement, lentretien et

    lamlioration du parc existant, les me-

    sures prises en faveur de la mobilit des

    locataires, ou encore la qualit du ser-

    vice rendu aux locataires. Par ailleurs,

    pour les bailleurs qui grent un parc

    social important rpartis sur plusieurs

    dpartements, la CUS peut-tre divise

    en segments de patrimoine selon les

    diffrents besoins.

    I stock photo

    I stock photo

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Qualit service maximum

    si les organismes Hlm construisent et proposent des logements de qualit, ils ont aussi cur dtre des interlocuteurs responsables, prsents pour accompagner leurs locataires. livrets dac-cueil, ractivit face aux demandes ou prsence des agents de proximit, le rle des bailleurs sociaux a dpass depuis longtemps celui de simples constructeurs.

    La qualit, cest quelque chose qui va de soi ! Pour Jacques Privat, directeur gnral de lOPH de Millau, la qualit va bien au-del du bti et des logements proposs la location (voir Vivre Aujourdhui n 63).

    Elle passe aussi par le service rendu aux locataires, de leur arrive

    jusqu leur dpart de lappartement, par lcoute et la ractivit

    face tous les problmes rencontrs. Nous rpondons toutes

    les rclamations de nos locataires dans les 24 ou 48 heures, avec

    lintervention de nos prestataires, poursuit Jacques Privat. Nous

    oprons un suivi de chaque intervention et nous conservons lhis-

    torique sur informatique de toutes les sollicitations.

    Si les organismes HLM se sont toujours soucis de leurs locataires, ils se sont engags depuis plusieurs annes dans une dmarche pour amliorer encore la qualit de service. Selon les bailleurs sociaux, celle-ci peut prendre des formes diffrentes, mais elle vise dans tous les cas rpondre un seul objectif : proposer des logements et un environnement de qualit un prix modr.

    en avant, charte ! Depuis 2006, nous avons mis en place une charte qua-

    lit service labellise par le bureau Veritas, indique Sylvie

    dOssier

    4 dossier

    Prod. Numrik - Fotolia.com

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010 5dossier

    Sidoine, responsable de lantenne Midi-Pyrnes de SFHE. Elle comporte 6 points qui vont de lentre la sortie du loca-taire, de la visite du logement avant linstallation jusqu une visite conseil pralable ltat des lieux de sortie, afin desti-mer les travaux raliser avant de rendre lappartement.

    Certains organismes remettent un livret daccueil aux locataires pour les accompagner dans leur installation. En plus des informations relatives aux diffrentes tapes de larrive dans lappartement, les nouveaux arrivants y trou-vent des conseils pratiques sur les aides au logement, les dmarches effectuer, des numros utiles ou encore quel-ques rgles pour bien vivre ensemble . Millau, lOPH ne dispose pas encore dun livret daccueil, mais sest engag rencontrer les nouveaux locataires dans le mois qui suit leur emmnagement.

    Le bon fonctionnement des logements et lentretien des parties communes sont aussi importants. Problmes de chaudire, de plomberie ou encore dascenseur, l encore,

    le cONseil de cONcertatiON lOcatiVe

    instaur par la loi sru (loi relative la solidarit et au renouvellement urbain) en 2000, le conseil de consultation locative a formalis les relations entre bailleurs et locataires.cette instance, compose parts gales de reprsentants des locataires et de reprsentants de bailleurs, se runit rgulirement, au moins une fois par an.la concertation a lieu notamment, autour des questions touchant aux conditions dhabitat et au cadre de vie sur lensemble des rsidences dun mme bailleur.cette anne verra llection de nouveaux reprsentants. Pour les locataires, ils doivent appartenir aux associations qui les reprsentent.

    les organismes sengagent rpondre le plus rapidement possible aux diffrentes demandes de leurs locataires. Certains pratiquent mme des vrifications rgulires des logements, relevant ainsi tous les dysfonctionnements et les travaux raliser.

    de bonnes relationsLaccent est mis sur les relations entre bailleurs et loca-

    taires. Soin apport laccueil, suivi personnalis des de-mandes de logement, possibilit de joindre tout moment quelquun en cas de souci, les organismes HLM prennent cur leur mission. Si les locataires sont reprsents au conseil dadministration des bailleurs, des conseils de concertation locative ont galement vu le jour depuis une dizaine dannes (voir encadr). Notre rle de mdiateur

    richard Villalon - Fotolia.com

    La mesure de la satisfaction des locataires par le biais denqutes triennales ;

    Lengagement de plans dactions pour amliorer le service rendu sur le cur de mtier (propret, accueil et traitement des demandes, fonctionnement des quipements, communication locataires et qualit du cadre de vie).

    lengagement qualit de la profession porte sur :

    C

    ha

    rly

    - F

    oto

    lia.c

    om

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    dOssier

    Quest-ce que la qualit de service dans le logement social ?

    Cest dabord la qualit des services rendus par le bailleur ses locataires qui leur permettent de vivre bien dans leur logement et son environnement. Les organismes HLM prennent mieux en compte aujourdhui quil y a quelques annes les attentes et les demandes de leurs locataires, avec des carts. Mais on peut dire avec le recul quil y a bien une monte de la prise en compte des locataires par les bailleurs qui sont peu peu mieux organiss pour rendre un service au locataire : propret et bon fonctionnement des immeubles, en particulier entretien des parties communes. Ils ont appris tre des logeurs et plus seulement comme lorigine avant tout des constructeurs.

    O sarrte le service que doit le bailleur son locataire ?

    Au regard de lvolution du peuplement du parc et de la socit dans laquelle nous vivons, la nature du service change. On le voit bien propos du retour des gardiens ou concierges dans les immeubles. On attend deux non seulement quils entretiennent les immeubles mais quils assurent une prsence, une coute, quils grent les troubles dans les petites relations quotidiennes , quils soient des mdiateurs, quils rassurent Nanmoins se pose la question de la limite du service que doit rendre la bailleur quand une partie de plus en plus importante des locataires connaissent des difficults

    quotidiennes, vivent dans la pauvret, la prcarit, ne sont plus ou mal insrs dans le travail ou la cit.

    Les bailleurs sont parfois amens dvelopper des actions qui relvent de laccompagnement social voire de laction sociale ou de la prvention, pour prendre un exemple concret, en recrutant par exemple un ducateur pour aller la rencontre de jeunes sans travail qui tiennent les murs et dont les comportements au quotidien gnrent des troubles de voisinage Est ce aux bailleurs de le faire ? Ou ltat ? Ou un club de prvention, ou au conseil gnral ? Les bailleurs le font parce que cela participe du mieux vivre.

    interview

    marie-christine Jaillet,directrice de recherche au cNrs et sociologue

    6 dossier

    social nous lie trs fortement avec nos locataires. Et cest pour cela que nous souhaitons mettre en place une relation suivie, conviviale et partage avec eux. Il faut tre leur coute et sassurer de leur confort , explique Jean-Michel Gonzalez, directeur gnral de Colomiers Habitat. De plus en plus, on tient compte de leur avis. Pour Bernard Combret, locataire Colomiers depuis 1986 : Tout se passe bien. Si aprs notre arrive, il ny avait pas de suivi prcis, il y a depuis quelques an-nes une volution : il est par exemple plus facile de caler des rendez-vous avec les entreprises pour venir faire les travaux, ce qui nest pourtant pas vident quand on travaille.

    Cette amlioration de la qualit de service est mesure rgulirement. Tous les trois ans, les locataires sont ainsi in-terrogs, avec des rsultats souvent assez flatteurs. Mais, conclut avec humour Jacques Privat, nous sommes des fois plus critiques que le sont les locataires. snaptitude - Fotolia.com

    Dr

    la qualit, cest quelque chose qui va de soi !

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    rePres

    7repres

    OFFice Public de lHabitat

    de decazeVille

    Le march dentretien des parties communes tant arriv son terme, une nouvelle consultation avait t lance en fin danne 2009. Cest la socit DECA FRANCE qui effectue les prestations depuis le 1/03/10. Des perturbations sont possibles le temps de la mise en place.Nous comptons sur votre comprhension.

    Flash

    conseils pratiques lusage des locataires modalits de paiement des loyers

    Nous vous rappelons que le paiement doit seffectuer par :

    chque ou espces auprs du trsor Public : 58 rue cayrade - 12300 decazeVille.

    Afin dviter les oublis et de faciliter les dmarches, nous attirons galement votre attention sur la possibilit de mettre en place le prlvement automatique. Vous avez le choix entre 2 dates : le 10 ou le 15 de chaque mois. Pour ce faire, il suffit de remplir une autorisation de prlvement et de fournir un rIB auprs de laccueil de lOPH.

    Vos contacts avec l OPH

    En cas de problme dordre technique (fuite deau, vier bouch, fentre qui ferme mal... ), contactez le service technique au 05 65 43 90 56. Un rendez-vous vous sera propos dans les meilleurs dlais afin quun agent puisse intervenir. En dehors des heures douverture, uniquement pour les urgences, un numro dastreinte est votre disposition au 06 84 30 47 70.

    En ce qui concerne toute question sur les demandes de logement, besoin dune attestation ou rendez-vous pour un tat des lieux, contactez les services administratifs par tl au 05 65 43 15 49 ou rendez-vous laccueil.

    P

    atri

    ck P

    azz

    an

    o

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    rePres

    8 repres

    OFFice Public de lHabitat

    de decazeVille

    Situ en centre ville, cet immeuble acquis par lOPH vient dtre rnov et comprend 5 logements. 2 T2 avec chauffage lectrique et 3 T3 avec chauffage individuel au gaz. Les travaux sont achevs et les logements ont t livrs dbut avril 2010. Le cot de lopration slve environ 510 000 .

    lOPH de decazeville : un patrimoine en mouvement

    llargissement du patrimoine ainsi que la rnovation des btiments anciens sont les deux ob-jectifs de lOPH de decazeville. la preuve encore dans ce numro de Vivre Aujourdhui qui sat-tarde sur trois oprations rcentes ou en cours. deux programmes dacquisition-amlioration situs en centre ville (rues marujouls et Gambetta) et une opration de rnovation de la cit de Vialarels. le point en photos.

    Gambetta

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010 9repres

    marueJOuls Vialarels

    Autre exemple de programme dAcquisition-Amlioration, limmeuble de la rue Marujouls est compos de 4 logements. 4 T3 tous quips de chauffage individuel gaz. Les travaux ont dbut fin 2009 et devraient sachever dbut 2011 pour un cot global denviron 500 000 .

    Aprs une premire tranche de travaux qui remontait 2003 et 2004, lOPH de Deca-zeville sest lanc dans une vaste opration qui concernait cette fois la rnovation des cages descaliers, le remplacement des portails de garages ainsi que le ravalement des faades. De plus, des places de par-king ont t cres et les abords de la cit ont t amliors grce la modification de la voirie et la cration dun accs sentier larrire. Cot total de lopration : environ 400 000 .

    avant

    apres

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 201010

    rePres

    repres

    OFFice Public de lHabitat

    de decazeVille

    rparations locativesle conseil de concertation locative sest runi le vendredi 4 dcembre 2009 et a procd lactualisation du protocole daccord sur la procdure dtat des lieux, grille de vtust et tarif des rparations locatives .Vous trouverez ci-dessous un extrait des rparations locatives la charge du locataire appli-cable compter du 1er janvier 2010.si vous souhaitez obtenir le document complet, nhsitez pas le demander auprs du secr-tariat de l OPH qui vous le remettra (gratuitement).

    extrait du tarif des rparations locatives la charge du locataire

    PLOMBERIE (pas de vtust) prix lunit

    FLEXIBLE + DOUCHETTE 29

    SUPPOrT DOUCHETTE 10

    ABATTANT WC 24

    BONDE MANQUANTE OU CASSE 10

    CHANETTE DE BONDE 4

    BOUCHE V.M.C. SIMPLE 20

    BOUCHE V.M.C. rGLABLE 46

    GrILLE VENTILATION PVC 16

    MEUBLE SOUS VIEr MLAMINE DTrIOr

    102

    VIEr 1 BAC 120

    VIEr 2 BACS 154

    LAVABO 100

    COLONNE DE LAVABO 50

    CUVETTE WC 102

    rSErVOIr WC 72

    BAIGNOIrE 256

    BAC DOUCHE 246

    SYPHON 10

    MCANISME DE CHASSE 36

    DBOUCHAGE VIEr, LAVABO, BAIGNOIrE, WC

    31

    LECTRICIT (pas de vtust)

    prix lunit

    INTErrUPTEUr - PrISE 12

    rGLETTE 38

    NON rGLETTE 7

    DOUILLE 4

    CBLE DCOLL (le ml) 4

    PrISE ANTENNE , PrISE TELEPHONE 15

    SERRURERIE QUINCAILLERIE (pas de vtust)

    prix lunit

    BArILLET POrTE - GArAGE 15

    SErrUrE POrTE ENTrE 29

    SErrUrE BOTE AUX LETTrES 15

    SErrUrE POrTAIL GArAGE 41

    SErrUrE CAVE 25

    POIGNE DE POrTE (rive bloc) 15

    BOTE AUX LETTrES EXTrIEUrE 102

    POrTE BOTE AUX LETTrES EXTrIEUrE 41

    CYLINDrE POrTE DE SECUrITE 46

    CLE DE POrTE DE SECUrITE 15

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    eNsemble

    11ensemble

    auprs de son bailleur avant denvisager quelque amnagement ce soit. Certains refuseront systmatiquement, mais la plu-part du temps, les situations se rglent au cas par cas.

    Grillades interditesLes bailleurs le prcisent dans leurs

    rglements intrieurs, les barbecues sont formellement proscrits, non seulement en raison des nuisances quils provoquent comme les odeurs excessives, mais aussi pour des raisons de scurit et du ris-que dincendie quils reprsentent. Quant aux ventuelles nuisances sonores que peuvent occasionner les grillades sur un balcon, le rglement est le mme que pour lutilisation des appartements... la discr-tion simpose quelque soit le moment de la

    journe ou de la nuit.

    sur la faade et ne dpassent pas le bord du balcon. Enfin, il faut veiller ce que des bacs ou caisses fleurs trop lourds nen-dommagent pas la structure du balcon.

    rideaux et pare-vues avec modration

    En ce qui concerne linstallation de dis-positifs visant se cacher de lextrieur, il sagit l dune question desthtisme et le principe communment accept est quaucun amnagement ne doit nuire lapparence extrieure du btiment. Fi-nalement, il nexiste pas de relle lgisla-tion gnrale dans ce domaine et comme laspect esthtique est une notion trs subjective, il vaut mieux se renseigner

    des plantes, oui mais bien accroches

    Balcons fleuris, balcons jolis. Des g-raniums, un ficus... quelques plantes et lon se croirait ailleurs. Il faut toutefois res-pecter certaines rgles quand on veut fleu-rir son balcon. Les jardinires doivent tre exclusivement tournes vers lintrieur. Ce nest pas seulement une question daspect gnral, cest aussi pour viter de mettre en danger les voisins ou passants. ce sujet, il faut savoir quen cas daccident, la responsabilit civile du locataire est enga-ge. De manire gnrale aucun objet ne peut tre dpos sur les bords des balcons sans tre fix. Autre rglementation, les vases fleurs doivent reposer sur des dessous tanches capables de conserver lexcdent deau de manire ne pas dt-riorer les murs ni incommoder les passants ou les voisins. Quant aux treillages avec fleurs grimpantes, ils sont autoriss dans la mesure o les fleurs ne dbordent pas

    tous au balcon !Prolongement agrable de son logement, le balcon est aussi la partie la plus visible de lext-rieur et donc la plus rglemente. bien quil nexiste pas de lgislation spcifique lamnage-ment des balcons, les contrats dhabitation et les rglements intrieurs stipulent gnralement de manire assez prcise les conditions de leur utilisation. Plantes, linges, canisses, il sagit avant tout de garantir le respect et la scurit de tous.

    kw-on - Fotolia.com

    il vaut mieux se renseigner auprs de son bailleur avant denvisager quelque amnagement ce soit.

    linge au grand airComme pour les plantes - et mme

    si certains bailleurs interdisent catgo-riquement tout tendage de linge sur les balcons - le principe qui rgit ce domaine est celui du bien vivre ensemble. Ainsi le linge dispos sur les balcons ne doit pas crer dinsalubrit ou constituer une gne pour les passants et les occupants des im-meubles riverains. Par exemple, le fait de faire pendre son linge lextrieur est stric-tement interdit. lintrieur des balcons, les locataires ne peuvent installer dten-dages fixes quavec laccord du bailleur et en ce qui concerne le fait de battre ou secouer les tapis et autres chiffons de net-toyage, ce sont les rglements de police qui sont observs.

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    PratiQue

    12 Pratique

    des vacances sans stress !crainte du cambriolage, un chien qui ne rentre pas dans les valises, plantes labandon... Que ce soit pour le week-end ou pour de plus longues vacances, comment laisser son logement et partir lesprit tranquille.

    Avant de fermer sa porte clef, ses bagages sous le bras, un dernier tour du locataire simpose. Tout dabord pour ne rien oublier au moment du dpart. Ensuite pour sassurer que les arrives de gaz, deau ainsi que le chauffage sont bien coups. Dbrancher les appareils lec-triques, en ne gardant sous tension que les lments indispensables, tels que le frigo, congeler les aliments prissa-bles et vider les poubelles pour viter les mauvaises surprises.

    uN serVice eNtre VOisiNs

    lanc grce la Fte des Voisins, Voisins solidaires est un projet visant renforcer les liens de voisinage. dvelopp en partenariat avec le ministre du logement, il invite les voisins se rendre des services quotidiens. un complment aux aides institutionnelles et familiales qui instaure un lien humain dans une socit individualiste et replie sur elle-mme. avec cette initiative, un voisin peut faire appel un autre afin de faire garder son logement durant un cong. les bnvoles adhrents peuvent se procurer un kit de mobilisation sur internet pour crer un rseau de voisinage ou en se renseignant auprs de la mairie et du bailleur de logement si ces derniers sont partenaires de lopration.

    Andrey Artykov, I stock photo

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010 13Pratique

    comme une plante leauDe petites astuces peuvent sauver

    la vie de vos plantes. Le mieux est de les regrouper dans une mme pice, au choix la cuisine ou la salle de bains. Le jour du dpart, remplissez lvier deau puis trempez y une extrmit de chif-fons et dposez lautre dans le pot de la plante : la terre absorbera leau petit petit. Veillez galement leur laisser un minimum de lumire (volets ou stores l-grement entrouverts).

    comme chats et chiensLe dpart est dsormais imminent,

    mais de nombreuses questions auront maill les prparatifs. Que faire des ani-maux ? Les prendre avec soi nest pas toujours envisageable. loccasion de courts week-ends, certains (notamment les chats ou les poissons) peuvent res-ter seuls, condition de leur laisser de quoi se nourrir. La solution pratique est bien sr de pouvoir confier son animal un proche ou un ami. Mais il faut parfois opter pour le sjour en pension aprs stre assur du srieux et de la qualit des soins. Un bon compromis peut-tre de faire appel une famille daccueil ou une prestation domicile. Dans tous les cas ne pensez pas installer Felix sur votre balcon pour quil y passe lt.

    Halte aux voleursSans tomber dans la phobie, quelques

    prcautions dusage simposent pour rduire les risques de cambriolage. Toujours viter de laisser une bote aux lettres pleine, fates appel un ami ou un voisin pour relever le courrier. La Poste propose aussi, via un pack Vacances, de conserver le courrier jusqu votre retour. Autre classique : annoncer son absence sur le rpondeur tlphonique. Un cambrioleur choisit rarement ses victimes au hasard et vrifie la prsence des habitants avant de visiter un domicile. Faire suivre ses appels sur un tlphone portable peut viter bien des dsagrments lors du retour. Avant le dpart, pensez aussi mettre vos

    objets de valeur en scurit. Un rflexe incite souvent les cacher dans une chambre : grossire erreur, ces pices sont gnralement les premires vi-ses. Pour plus de scurit, il est galement possible de donner ses dates de congs la mairie. Selon les villes, la police ou la gendarmerie propose deffectuer des rondes rgulires durant une absence. Cependant, lidal reste de confier les clefs de son appartement un proche ou un voisin qui soccupera du domicile vacant. Un service, bien sr, charge de revanche.

    c

    ha

    rle

    s m

    erc

    ier

    - F

    oto

    lia.c

    om

    b

    eab

    a -

    Fo

    tolia

    .co

    m

    r

    ob

    ynm

    ac -

    Fo

    tolia

    .co

    m

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre les pieds dans leauen midi-Pyrnes, la mer est un peu loin, mais on sait sen accommoder. et en cherchant bien, on peut trouver des points deau pour y passer toute une vie ou juste un week-end. alors avant de prendre vos billets pour lautre bout du monde, ou rver de dmnager Honolulu, Vivre Aujourdhui vous invite dcouvrir ou redcouvrir tous ces habitats qui permettent de se sentir comme un poisson dans leau. Voil les quatre meilleures destinations dcouvrir de toute urgence.

    VasiON

    Canal du Midi, Gruissan, Lac Saint-Frreol.

    Dr

    14 vasion

    au bord du lac de saint-Frrol

    Parmi les points deau les plus connus de la rgion Midi-Pyrnes, le lac de St-Ferrol sur la commune de revel, est lendroit idal pour un pied terre aqua-tique. Les habitants lont dailleurs trs bien compris et nhsitent pas louer leurs maisons en bord de plage. Et oui vous ne rvez pas, il sagit bien dune vritable plage au pied de la Montagne

    font la joie des amoureux des grands es-paces : le lac du Tolerme dans le Lot ou encore le lac de Lvzou prs de Millau font partie des endroits les plus appr-cis de la rgion.

    Vivre en pnichePour les amoureux du Canal du Midi,

    cest presque un idal de vie ! Mais atten-tion, on nhabite pas une pniche comme une caravane. Sil reprsente divers avan-

    Noire. Les eaux qui descendent du mas-sif ont permis au fermier gnral Pierre-Paul riquet la ralisation de cette cl-bre rserve nautique. En haute saison, certaines villas se louent aisment un prix raisonnable (300 e la semaine envi-ron). lapproche des premiers rayons de soleil, le bassin artificiel de 67 ha se transforme en vritable base dactivits nautiques : cano, planche voile, voi-lier, pdalo, baignade surveille no-ter que dautres lacs en Midi-Pyrnes

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010 15vasion

    tages (impt foncier, vie de bohme, croi-sire le long de la Garonne), lhabitat fluvial reste cher et lacquisition dune pniche savre prohibitif. Le prix peut varier selon lemplacement et la qualit de lembar-cation, entre 100 000 et 500 000e. Sans parler de son entretien et des amnage-ments spcifiques concernant llectricit ou leau quil faut absolument raliser ! De plus, le propritaire devra sacquitter, comme tous biens immobiliers, de la taxe dhabitation, mais aussi dune redevance de stationnement entre 700 et 5000e se-lon son ancrage. Pour esprer dbusquer lune de ces maisons flottantes, il vous faudra faire le tour des petites annonces, visiter les chantiers navals et ports de France, de Belgique ou de Hollande. Par ailleurs, quelques pniches se sont ing-nieusement transforme en restaurants comme lOccitania (4, bvd Bonrepos) qui propose, pour les romantiques, des vires gourmandes sur la Garonne. Le Kapado-kya (voir encadr ci-contre), un gte plac au coeur de lAude, propose des nuites,

    QuelQues adresses

    Une envie de changer de dcor ? la PNicHe KaPadOKya vous ouvre ses cabi-nes ! situe sur lcluse de la mditerrane, prs de castelnaudary, elle propose des

    chambres dhte (2 personnes) et un gte (6/8 personnes) des tarifs abordables (75 la nuit). de plus, des vlos sont votre disposition pour des ballades sur les circuits

    Vtt des environs. renseignement sur www.enpeniche.com Pour une vire bucolique du ct de St-Cirq Lapopie, le camPiNG la PlaGe vous offre 3 hectares de nature et une plage amnage et surveille durant lt. Outre les

    emplacements camping (entre 10 et 20 ), des chalets et des mobile-homes sont mis la location. Ouvert davril octobre. renseignement sur www.campingplage.com

    des repas et mme des croisires histoire de vivre le temps dun week-end sur une pniche du canal du Midi.

    sur pilotisStation balnaire par excellence

    du littoral languedocien, Gruissan est lune des destinations les plus prises par les vacanciers estivaux. Outre le

    charme de cette petite bourgade as-saillie de touristes durant lt, elle est aussi trs frquente pour ses fameux chalets sur pilotis, rendues clbre par le film 372 le matin. Plantes en file in-dienne sur la bien nomme plage des Chalets, ces habitats atypiques four-nissent un confort agrable quelques pas du sable mditerranen. Trs peu de ces habitats en bois sont vendre et lopportunit den trouver un moindre de prix est quasi inexistante (comptez entre 200 000 et 500 000e selon la su-perficie). Toutefois, videmment, il est possible den louer quand les beaux jours arrivent. restez vigilant tout de mme, le prix de la location peut par-fois tre excessif (400e et plus).

    flan de montagneCest perch 100 m au dessus des

    berges du Lot que St-Cirq Lapopie do-mine la valle du Quercy. rendu cl-bre par le surraliste Andr Breton, qui y a rsid tout comme le peintre Henri Martin, ce village class offre un pano-rama exceptionnel et une foultitude de loisirs aquatique sur les eaux du Lot (Cano-kayak, baignade, splologie, location de bateaux). Habitu aux visites des amateurs dHistoire ou tout simplement de week-end apaisants, le village propose de nombreux hberge-ment pour toutes les bourses. Cela va de la chambre dhte lhtel class en passant par les hbergements rando-tape adapt ceux qui prfrent d-couvrir la rgion en marchant.

    Dr

    Dr

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    taleNt

    douard Perezaux mains dargent

    avec sa mine radieuse associe une relle bonhomie, edouard Perez est un jeune retrait actif. 60 ans, lui et sa femme profitent de leur temps libre pour se consacrer leurs passions. les canevas pour elle, lorgue et plus rcemment la peinture pour lui. Pas trs bavard les premires minutes, douard sest ensuite prt au jeu de linterview pour nous raconter ses loisirs. Portrait.

    plus rien . En effet, comme le dit le dicton, la musique adoucit les murs, une maxime qui collerait parfaitement au temprament du matre de maison.

    Le roi des instruments , comme le sur-nommait certains compositeurs du xviie si-cle, a forcement une connotation spirituelle, trnant la plupart du temps dans les encein-tes religieuses pour accompagner les cr-monies et le choeur. Pour Edouard Perez, ce nest quune passion quil a aujourdhui rem-plac par une autre. Jai d abandonner mon orgue chez mon fils. Et je me suis mis la peinture . Notre hte sabsente quelques instants et ramne sa dernire uvre quil montre avec fiert. Un tableau bucolique de peinture lhuile qui nous fait dire quil a bien russi sa reconversion passionnelle. Je ne suis pas peintre, mais jen ai dj vendu beaucoup . Pour autant, il nen oublie pas la musique et compte bien sy remettre. Je pense srieusement racheter un clavier . Si nous navons pas eu le privilge denten-dre un morceau, nous avons au moins pu apprcier son coup de pinceau.

    Saint-Porquier, petite commune du Tarn-et-Garonne, il y a une poste, une glise et un petit commerce de proximit. Autour de ce centre-village, quelques petites maisons traditionnelles. Jusque l, rien dtonnant. Mais langle de la nationale et dun chemin troit, se dresse un nouveau btiment : le Clos de Saint-Porquier. Une rsidence flambant neuve o Edouard Perez et sa femme Genevive

    ma retraite. Jai mme entretenu le bureau de Pierre Izard . Une carrire bien remplie et un repos bien mrit donc.

    Mais si nous sommes alls sa rencon-tre, ce nest certainement pas pour parler boulot mais plutt musique. Car douard joue de lorgue. Ou plutt jouait puisquune sale dchirure musculaire au bras lemp-che dsormais de pratiquer cet instrument si particulier. Jadore la musique depuis

    16 talent

    tout petit. Ma mre ma forc apprendre laccordon, mais je prfrais dj le piano lpoque confie-il. Guid par lenvie, la voie qui la conduit de laccordon lorgue est tonnante et navigue entre cours de piano et bidouille. Je prenais du plaisir jouer. Cela me dtendait. Lorsque lon fait de la musique, on oublie ses soucis. Les factures, les impts, les problmes. Bref, on ne pense

    ont emmnag en juin 2009. Quelques ta-bleaux ornent les murs du charmant T2 que loue notre couple de retrait, originaire de la rgion toulousaine. Jai longtemps travaill pour la socit JoB (une ancienne usine de papier cigarette situe Toulouse, ndlr) avant mon licenciement conomique, ra-conte douard. Puis au Conseil Gnral de la Haute-Garonne durant trois ans jusqu

    Jai d abandonner mon orgue et je me suis mis la peinture.

    Lorgue [...] est un orchestre entier, auquel une main habile peut tout demander, il peut

    tout exprimer disait balzac. cet instrument majestueux est pourtant vieux comme le monde.

    son anctre, lhydraule, daterait du iiie sicle avant J-c. il serait luvre dun ingnieur grec dalexandrie,

    ctsibios, connu pour avoir invent galement la soupape, le monte-charge ou encore lhorloge musicale. Dr

    Dr