Vivre Aujourd'hui 63 Cité Jardins

Click here to load reader

  • date post

    24-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    219
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Le journal des locataires de l'OPH de la Cité Jardins

Transcript of Vivre Aujourd'hui 63 Cité Jardins

  • le magazine de lhabitat socialaujourdhuiVivre dcembre 2009 - n63

    Bien dans son logement

    Bien dans son logement

  • Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009

    Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009

    Historiquement acteurs de linnovation, les organismes du logement social renouent avec cette tradition via la mise en uvre du Grenelle de lEnvironnement. Un dossier vous prsente ces nouveaux enjeux et ralisations.

    En cette priode hivernale, nous avons voulu vous donner quelques conseils pratiques pour rduire votre facture de chauffage.

    Parce que les paraboles recouvrent parfois les faades des immeubles, nous vous rappelons les rgles de bon usage.

    Notre magazine a voulu vous faire connatre le talent dun locataire dont le passe-temps est laromodlisme.

    Dans notre rubrique vasion, nous vous invitons prendre de la hauteur et remonter le temps la dcouverte de 5 sites pyrnens incontournables.

    Trs bonne lecture et surtout bonnes ftes de fin dannes.Sabine Veniel-Le Navennec

    Directrice de la Publication

    ditoSommaireBrves p.3

    Dossier p.4-6Qualit du bti : des logements sociaux tou-jours la pointe. Malgr la trs forte demande en logements sociaux, les organismes ont toujours rpondu sur le registre de la qualit.

    repres p.7-10Vux de bonne anne, rnovation, rglement intrieur, construction... retrouvez lactualit de votre organisme en pages centrales.

    ensemble p.11Paraboles : mode demploi.Sur le toit ou le balcon... les paraboles fleu-rissent sur les faades des rsidences. Elles amnent la bonne parole tlvisuelle mais parfois gchent le paysage.

    Pratique p.12-13Petit guide du bien chauffer. lpoque o les radiateurs tournent plein rgime, mieux chauffer pour moins consom-mer est un objectif pour la plante, mais aussi pour les portes-monnaie. Suivez le guide.

    vasion p.14-15Les Pyrnes vous ouvres leur porte.

    Talent p.16Jol Christophe, la passion de laromodlisme.

    ContactsLe magazine de lhabitat social Vivre aujourhui est dit par lassociation Vivre Aujourdhui104, avenue Jean-Rieux - 31 500 Toulousetl. : 05 61 36 07 60 - fax. : 05 61 36 07 61e-mail : ushmp@union-habitat.orgqui regroupe :

    OPH de lArige - 23 bis, avenue de Ferrires BP 39 - 09 002 Foix Cedex - tl. : 05 61 02 30 00

    OPH de Decazeville - 20, avenue Marujouls 12 300 Decazeville - tl. : 05 65 43 15 49

    OPH de Millau et sa rgion 23 ter, Boulevard de la Capelle BP 452 - 12104 Millau Cedex tl. : 05 65 61 50 70

    Aveyron Logement - 55, boulevard de Verdun 12400 Saint-Affrique - tl. : 05 65 49 20 00

    OPH de Haute-Garonne 75, rue Saint-Jean 31 130 Balma - tl. : 05 62 73 56 00

    Colomiers Habitat - 8, alle du LauraguaisBP 70 131 - 31 772 Colomiers Cedex tl. : 05 61 30 62 62

    La Cit Jardins - 18, rue de Guyenne31 702 Blagnac Cedex - tl. : 05 61 71 79 19

    Socit Franaise dHabitation conomi-ques (S.F.H.E) - 5, avenue Marcel DassaultTersud, Bt. B - 31 500 Toulouse tl. : 05 61 24 77 21

    OPH de Rodez 14 rue de lEmbergue BP 217- 12000 Rodez - tl. : 05 65 77 14 40

    agence conseil en communication ditoriale

    Ralisation : ageel - www.ageel.fr - Tl. : 05 61 14 78 31Photo de couverture : Lise Gagne, i stock photo

    ISSN : 1240-9626

  • Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009

    Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009

    le logement de demainLe 5 novembre 2009, lUSH Midi-Pyrnes a organis Territoires et Habitat, les Entretiens de Midi-Pyrnes sur le thme : Les Etats gnraux du lo-gement, quelles politiques du logement pour demain ? . Cette rencontre des acteurs de lhabitat rgionaux a permis dchanger sur les conditions de production du logement social, sur les nouveaux services dvelopper. Les Associations de locataires ont particip activement cette rencontre. Une restitution des dbats sera faite courant dcembre et consultable sur notre site Internet www.habitat-midipyrenees.org.

    rappel : SLSEn cas de dpassement du plafond de res-sources, un Supplment de Loyer de Solida-rit (SLS) est appliqu selon des modalits fixes par la loi. Pour tablir ce dpasse-ment, lobtention de certaines informations simpose. Cest pourquoi votre bailleur vous a envoy un questionnaire auquel la rponse est obligatoire. Sans rponse de votre part, votre organisme bailleur se verrait dans lobligation de vous appliquer le supplment de solidarit maximum.

    220 000 personnes vivent dans le parc locatif

    rgional (Midi-Pyrnes).

    2010 : lections des reprsentants des locatairesLes lections des reprsentants des locataires au conseil dadministration des organismes de logement social se drouleront entre le 15 no-vembre et le 15 dcembre 2010. Elles concer-nent plus de 11 millions de personnes et ont

    lieu tous les quatre ans. lheure o les enjeux de citoyennet et damlioration de la vie quotidienne dans les r-sidences sont reconnus comme majeurs, les lections des reprsentants des locataires ncessitent la mobilisation de tous.Le but principal de ces lections est dassocier les habitants, par lintermdiaire de leurs re-prsentants, aux dcisions prises au sein du conseil dadministration de chaque organisme de logement social.

    3

    BLoc NoTe

    Brves

    Lenqute triennale sur loccupation du parc social et son volution

    Occupation du patrimoine locatif so-

    cial, composition des mnages, nombre

    moyen doccupants par logement, ge du

    titulaire du contrat de location, rpartition

    des mnages suivant leurs ressources

    (en pourcentage des plafonds PLUS),

    bnficiaires des aides au logement, b-

    nficiaires des minima sociaux, nature de

    lactivit professionnelle des occupants...

    autant de thmatiques qui ont t abor-

    des lors de lenqute sur loccupation du

    parc social. Cette enqute a t instau-

    re par la loi du 4 mars 1996 qui impose

    aux organismes bailleurs, tous les 3 ans

    compter de 1997, de transmettre au prfet

    avant le 30 avril de lanne de lenqute,

    des renseignements statistiques aprs

    ralisation dune enqute auprs de leurs

    mnages locataires. Ces renseignements

    ont vocation premire alimenter un rap-

    port national sur loccupation du parc et

    son volution. Ce rapport est transmis au

    gouvernement puis remis au parlement.

    Quatre enqutes ont t ralises en

    1997, 2000, 2003 et 2006.

    Les mnages ayant emmnag au cours

    des trois annes prcdent la date de r-

    frence de lenqute, font lobjet dun trai-

    tement spcifique permettant dapprcier

    la tendance de lvolution du parc.

    Chaque locataire a pour obligation de r-

    pondre dans un dlai dun mois, mme si

    une fin de location a t enregistre. En

    cas de non rponse ou de dossier incom-

    plet, des sanctions sont prvues par la

    loi : application dune pnalit denqute

    sociale (PES) dun montant de 7,62 par mois de retard et non remboursable.

    chiffre-cL

    Gaz de ville, le prix solidaritLe tarif solidarit du gaz vient, au profit des catgories sociales modestes, complter le dispositif existant en matire dlectricit : il est ouvert aux mnages pouvant prtendre la Couverture maladie universelle (CMU). Il sera propos par tous les fournisseurs de gaz, sans distinction. Concrtement, c'est

    une rduction annuelle de la facture dun foyer. Le niveau de cette rduction forfaitaire dpen-dra de lutilisation du gaz (cuisson, chauffage, etc.) et de la taille du foyer. Il pourra atteindre environ 100 par an en anne pleine, pour une famille nombreuse se chauffant au gaz.

    Winston Davidian, i stock photo

    Anna Bryukhanova, i stock photo

    i stock photo

  • Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009

    Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009

    Qualit du btiDes logements sociaux toujours la pointe

    La vocation des organismes hLm est doffrir aux personnes revenus modestes un logement de qualit, confortable et conome lusage, pour un loyer modr. rpondre en mme temps tous ces objectifs est un dfi que les bailleurs, galement constructeurs, relvent quotidiennement avec en toile de fond une trs forte demande de logements sociaux. comment faire de la qualit moin-dre cot et en quantit, voil le thme de notre dossier.

    Malgr la trs forte demande en logements sociaux, les organismes ont toujours rpondu sur le regis-tre de la qualit. Cest dailleurs en appliquant des normes de constructions trs rigoureuses, quils ont pu li-vrer des logements modernes, plusieurs gards. Rappe-lons-nous, des annes 30. Les HLM reprsentent alors un progrs et un moteur dans le cycle de lascension sociale (cf encadr ci-contre). Salle de bains, eau courante, large sur-face habitable... les Cits-Jardins ou les grands ensembles

    locatifs permettent des millions de Franais de quitter des rsidences trop souvent insalubres. Mais ce nest pas tche facile. Rnover et construire un habitat de qualit, surtout aujourdhui, ncessite dintgrer de nombreuses dimensions : nouvelles exigences rglementaires, volutions dmographi-ques, nouvelles technologies, mutations des structures fa-miliales, qualits environnementales... Nous vivons diffrem-ment et ces changements initient de nouvelles pratiques et de nouveaux besoins, en terme de logement notamment.

    DoSSier

    4 Dossier

    Habiter autrement, Floirac (Bordeaux), Sophie Dugravier et Emmanuelle Poggi. Image tire de lexposition Vers de nouveaux logements sociaux .

    Sophie Dugravier et Emmanuelle Poggi

  • Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009

    Vivre aujourdhuin63 _ dcembre 2009 5Dossier

    Partir de lusage pour crer lhabitatConcevoir et quiper le logement partir de lusage quon

    en fera est une dmarche incontournable, dans laquelle la question de la conception des espaces intrieurs des loge-ments occupe une place de premier plan (normes de confort, surface des logements et des pices, distribution,