OPH Decazeville - Vivre aujourd'hui n°79

Click here to load reader

  • date post

    21-Jul-2016
  • Category

    Documents

  • view

    219
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Le journal du locataire

Transcript of OPH Decazeville - Vivre aujourd'hui n°79

  • peTiTs gesTes, gRANdes coNomies

    OFFICE PUBLICDE LHABITAT DEDECAZEVILLEMag

    le magazine du locataire

    vivreaujourdhui

    dossier

    mode demploi p. 04Je quitte mon logement :que dois-je faire ?

    TRAiT dUNioN p. 11Habitat participatif :et si on habitait ensemble ?

    N 79 avril 2015

  • Agir ensemble pour lA plAnte

    Le magazine de lhabitat social Vivre Aujourdhui est dit par lassociation Vivre Aujourdhui.104 avenue Jean-Rieux, 31 500 ToulouseTl. : 05 61 36 07 60 Fax : 05 61 36 07 [email protected] de la publication : Sabine Vniel- Le Navennec. Comit de rdaction : USHMP, OPH31, Colomiers Habitat, La Cit Jardins, Hlm Arige, Le Nouveau Logis Mridional, Patrimoine Languedocienne, Promologis, Le Groupe des Chalets, Mesolia, Sud Massif Central Habitat, OPH Decazeville, OPH Millau OPH Rodez, ICOM. Conception, rdaction, ralisation, mise en pages : Agence ICOM. Crdits photo : Guillaume Oliver, Thinkstock. ICOM RCS Toulouse B 393 658 760. icom-com.fr. ISSN : ISSN 0753 3454. Dpt lgal : mars 2015. Tirage : 53 000 exemplaires. 2015-02-4189. Document imprim par limprimerie De Bourg, entreprise Imprimvert, procd CtP avec des encres base vgtale. Papier Condat Silk 135 et 150 g.

    trAit DunionHabitat participatif : et si on habitait ensemble ?

    p. 11

    initiAtivesLes histoires de Danielle : il nest jamais trop tard pour prendre la plume. La preuve avec Danielle Trousselard, locataire Hlm Montpellier.

    p. 10

    vAsionVacances itinrantes au rythme du cheval

    p. 12

    moDe DemploiJe quitte mon logement : que dois-je faire ?

    p. 04

    pAnorAmAusH miDi-pyrnes

    Les bailleurs sociaux, des acteurs majeurs de lconomie rgionale

    Ltat nergtique du parc social en Midi-Pyrnes

    La charte rgionale des attributions, un engagement commun

    p. 03

    Coup De projeCteurLe bilan des lections des reprsentants des locataires en Midi-Pyrnes

    p. 08 > 09

    sommaire-dito2

    regArDsPetits gestes, grandes conomies

    p. 05 > 07

    Devenir un locataire co-responsable, cest facile. En adoptant quelques rflexes dans votre vie de tous les jours, vous allgerez votre empreinte sur la plante, et vous raliserez des conomies intressantes.

    en dcembre, la France accueil-lera la 21e confrence climat des Nations Unies. Paris 2015 va runir les gouvernants du monde entier qui vont essayer de sen-tendre sur un accord commun pour maintenir la temprature globale en de de 2 C. En cho cette actualit mondiale, votre magazine a choisi de vous parler de responsabilit.Notre responsabilit, tout dabord. En tant que bailleurs sociaux, nous avons pour ambition dagir pour que nos loge-ments, les neufs comme les anciens, soient respectueux de lenvironnement. Il se trouve que, parce que cet enjeu fait partie de notre stratgie de construction et de rnovation depuis des annes, les Hlm consomment moins dnergie que le reste des habitations franaises. Pour autant, nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. Nos organismes travaillent au quotidien faire toujours mieux en matire dconomie dnergie.Votre responsabilit, galement. Car nous croyons que chacun peut agir pour lenvironnement. Nous croyons quil nest pas si difficile de changer les mauvaises habitudes. Nous croyons que la somme des petits gestes produit les grands effets. tes-vous prts deve-nir des locataires co-responsables ?

    Sabine Vniel-Le Navennec

    vivreaujourdhui

  • TOTAL : 130905 LOGEMENTS

    AVANT 1949 : 7594

    ENTRE 1949 ET 1975 :

    51062

    APRS 1975 : 72249

    AVANT 1949 : 7 594

    ENTRE 1949 ET 1975 : 51 062 APRS 1975 :

    72 249

    TOTAL130 905

    LOGEMENTS

    PaNorama UsH midi-PyrNes3

    Le dynamisme des organismes Hlm de Midi-Pyrnes rejaillit sur le dveloppement conomique de toute la rgion. Chaque anne, les bailleurs sociaux construisent 4 000 logements neufs en moyenne, et en rhabilitent 2 500, en veillant respecter les enjeux de dveloppement durable. Cela reprsente entre 800 et 1 000 M de travaux et gnre de 9 000 12 000 emplois rgionaux.Outre ces travaux, lexistence dun parc de logements loyers modrs contribue prserver le pouvoir dachat de ses habitants. Sur le plan de lemploi, le secteur Hlm fait travailler plus de 2 000 collaborateurs en Midi-Pyrnes. Enfin, la mise en uvre des clauses dinsertion sur les marchs des bailleurs sociaux a une action directe sur linsertion professionnelle.Source : USH Midi-Pyrnes

    Source : RPLS

    La Convention Rnovation nergtique de lha-bitat social , organise par la Rgion, la DREAL, la CDC et lUSHMP, sest tenue en dcembre 2014. Dans le parc locatif social de Midi-Pyrnes, 13 % des logements sont nergivores (tiquette E, F ou G), 19 % prsentent des charges nergtiques le-ves (plus de 14 /m2/an), et 31 % dgagent une quantit importante de CO2 (plus de 35 kg de CO2/m2/an). La rhabilitation nergtique fait partie intgrante de la stratgie des bailleurs sociaux. Tous ont engag des politiques volontaristes afin damliorer la performance des logements et de rduire les charges pour leurs occupants.

    Ltat NergtiqUe dU Parc sociaL en miDi-pyrnes

    4 452logements rHAbilits

    sur 2014-2015

    3 948logements livrs

    en 2014

    En Midi-Pyrnes, les organismes Hlm ont adopt une charte commune des attributions qui prsente les processus, les rgles et la dontolo-gie relatifs aux attributions. Cette charte rappelle la fois les engagements ports par les bailleurs sociaux en Midi-Pyrnes et les obligations auxquelles ils sont soumis. Elle prend galement en compte les modifications apportes par la loi ALUR, qui renforce notamment les droits du demandeur en matire dinformation.Le document est disponible sur le site de lUSH Midi-Pyrnes www.habitat-midipyrenees.org, espace public Nos communications aux par-tenaires , Accord, Charte, Contribution, Rapport et Partenariat .

    La charte rgionale des attributions, un engagement commun

    Source : USH Midi-Pyrnes

    Les baiLLeUrs sociaUx, Des ACteurs mAjeurs De lConomie rgionAle

    1 =1,5logement soCiAl Construit ou rHAbilit

    emplois inDuits

    Le parc sociaL de Midi-pyrnes par prIODE DE cOnstructIOn

    Rendez-vous pour la 3e dition de la Semaine nationale des Hlm ! Du 13 au 21 juin 2015, les organismes Hlm se mobiliseront autour du thme : Les Hlm, fabriques de vies actives .

    vivreaujourdhui

  • mode demPLoi4

    Un dpart, a se prpare ! Si vous vous apprtez quitter votre logement, voici les dmarches indispensables en cinq tapes.

    je quitte mon logement :qUe dois-je faire ?

    Solder les comptesEn partant, pensez donner votre nouvelle adresse afin que votre bailleur vous adresse le solde de votre compte, qui seffectuera dans les deux mois suivant votre dpart. Le solde liste ce que vous devez (loyers et charges restant payer, rparations locatives ventuelles), et ce qui vous est d (le dpt de garantie). Il peut tre positif ou ngatif.

    Prparer ltat des lieux de sortieEn partant, vous devez laisser votre logement et ses annexes vides et propres. Un tat des lieux de sortie, effectu en votre prsence, sera tabli. En le comparant ltat des lieux qui avait t ralis lors de votre arrive, votre bailleur dtermine les rparations qui vous incombent. Le bailleur prend en charge les rparations lies la vtust et un usage normal du logement et des quipements.Sachez que vous pouvez bnficier dune pr-visite (ou visite conseil) durant laquelle vous tes informs des ventuels travaux prendre en charge avant votre dpart. Ceci afin dviter les mauvaises surprises.Au moment de ltat des lieux de sortie, noubliez pas de remettre toutes les cls (logement, bote aux lettres, cave, parking) votre bailleur.

    Faciliter les visitesPendant la dure du pravis, votre bailleur peut tre amen faire visiter votre logement en vue de sa relocation. Vous devez lui en faciliter laccs.

    PrvenirVous devez annoncer votre dpart votre bail-leur par lettre recommande avec accus de

    rception. Votre cong doit tre sign par tous les titu-laires du bail.

    Le pravis est le dlai entre le moment o vous annoncez par crit votre dpart au bailleur et

    le moment o la location prend fin. Le pravis lgal est de 3 mois partir de laccus de rception de la lettre recommande. Avec la loi ALUR ces dlais sont suscep-tibles dtre modifis.Celui-ci peut toutefois tre rduit :> 2 mois si vous dmnagez dans un autre logement social ;> 1 mois sur prsentation des justificatifs appropris : mutation professionnelle, perte demploi, premier emploi, nouvel emploi, titulaire du revenu de solidarit active (RSA) ou de lallocation adulte handicap, raisons de sant.Bien entendu, vous restez redevables du loyer et des charges pendant toute la dure du pravis, mme si vous partez avant (sauf dans le cas o un nouveau locataire prend possession des lieux avant la fin du pravis).

    Respecter le pravis

    vivreaujourdhui

  • regards5

    i l ny a pas de petit geste, quand il sagit de la plante. Aujourdhui, tout le monde sait que les ressources ne sont pas infinies. Que lactivit humaine pollue. Quil faut

    faire quelque chose.La bonne nouvelle, cest que chacun, son niveau, a le pouvoir dagir pour protger lenvironnement. Cest la somme des petits gestes qui produit les grands effets : on appelle cela leffet papillon. En adoptant des rflexes responsables dans votre vie de tous les jours, vous deviendrez un locataire co-responsable et vous allgerez votre empreinte sur la plante.Et pas seulement ! Un quotidien co-responsable, cela reprsente aussi des conomies pour votre porte-

    Petits gestes, grAnDes Conomies

    monnaie. Cest juste du bon sens : ce qui est bon pour lenvironnement est bon pour nous.

    Le saviez-vous ? Aujourdhui, les Hlm sont mieux isols que le reste des habitations franaises. Du coup, ils consomment moins dnergie pour le chauffage et leau chaude sanitaire : 170 kWh/m/an contre 250 en moyenne pour lensemble du secteur rsidentiel. De mme, les Hlm rejettent 11 % du C02 du secteur rsidentiel alors quils reprsentent 16 % de ce secteur !Cest logique. Dans le patrimoine existant, lentretien et la maintenance en continu amliorent la performance nergtique des btiments. Le parc le plus ancien fait lobjet de programmes de rhabilitations. Et pour toutes les livraisons, tous les logements ont le label haute ou trs haute performance nergtique.

    Les Hlm : les bons lves des conomies dnergie

    vivreaujourdhui

  • regards6

    Eau Buvez leau du robinet plutt que de leau en bouteille. Fermez le robinet pour viter que leau coule inutilement

    (brossage de dents, rasage). Prfrez la douche au bain. Faites rparer les fuites deau au plus vite. Attendez que le lave-vaisselle et le lave-linge soient pleins avant

    de les faire fonctionner. Utilisez les programmes conomiques du lave-vaisselle et du

    lave-linge, et faites-les tourner de prfrence pendant les heures creuses (indiques sur votre facture dlectricit).

    vitez lemploi des programmes de prlavage du linge. Utilisez des conomiseurs deau si vos quipements le permettent. Nabusez pas des produits dtergents qui polluent et perturbent

    le fonctionnement des stations dpuration. Si vous bnficiez dun extrieur, rcuprez leau des gouttires

    pour arroser.

    nergie Maintenez une temprature de 19

    dans les pices vivre et 17 dans les chambres.

    Fermez vos rideaux et vos volets la nuit pour mieux conserver la chaleur.

    teignez les lumires en quittant une pice.

    Remplacez les ampoules classiques par des ampoules basse consommation.

    Dgivrez votre rfrigrateur tous les 6 mois et dpoussirez rgulirement la grille situe larrire.

    Utilisez les programmes basse temprature pour le lave-linge.

    Un Btiment Basse Consommation (BBC), cest un btiment dont la consommation en nergie est infrieure ou gale 50 kWh par m2 et par an. Ce niveau de performance trs lev est atteint par la combinaison de plusieurs facteurs, notamment une isolation thermique efficace et le recours des nergies renouvelables. Pour les locataires, cela reprsente moins de charges et plus de confort. Dsormais, la quasi-totalit des nouveaux btiments construits par les bailleurs sociaux bnficient de ce label.

    Cest quoi un logement BBC ?

    Les boNs rfLexes Du loCAtAire Co-responsAble

    1=50

    robinet qui goutte

    litres DeAu gAspills CHAque jour

    1 =7 %Degr De moins DAns une piCe Dnergie Conomise

    Limitez lutilisation du sche-linge (il consomme deux fois plus quun lave-linge 60 C !).

    Ne laissez pas vos appareils en veille (10 % de votre consommation annuelle !).

    Couvrez les casseroles pour faire bouillir leau plus vite.

    Choisissez des piles rechargeables plutt que jetables.

    vivreaujourdhui

  • les locataires relvent le dfiDeux quipes de locataires des Chalets, au sein des rsidences Barnais et Pradettes et deux autres de PATRIMOINE SA, rsidences Satie et Gilles participent en ce moment au dfi Familles nergie Positive lanc par la Communaut Ur-baine Toulouse Mtropole. Ils ont pari que cet hiver, rien quen changeant leurs habitudes, ils rduiront leur consommation dnergie de 8 % par rapport lhiver prcdent. Au programme : des co-gestes, des conomies dnergie et des moments conviviaux. Les rsultats seront connus en mai.

    regards7

    Dchets Triez vos dchets en fonction des instructions de votre bailleur

    et de la commune. Dposez vos poubelles dans le container adapt. Ne dposez pas dencombrants dans la rue sans connatre les

    modalits de ramassage. Faites vos courses en emmenant vos sacs rutilisables. Privilgiez les produits sans emballages superflus. vitez dutiliser des lingettes, trs polluantes, pour faire le mnage. Ramenez les huiles de vidange ou les solvants en dchetterie. Recyclez les piles, le matriel lectronique et les cartouches dencre. Dposez les mdicaments non utiliss en pharmacie. Affichez sur votre bote lettres un autocollant Stop la Pub .

    Transports Prenez votre vlo ou marchez pour

    raliser de petits trajets. Privilgiez les transports en commun. Essayez le co-voiturage. Adaptez la taille et la puissance de

    votre vhicule vos besoins. Nabusez pas de la climatisation. Ne laissez pas le moteur allum

    lorsque vous vous arrtez plus de 20 secondes.

    E n t r e t e n e z v o t r e v h i c u l e correctement.

    Gonflez bien vos pneus. Adoptez une conduite souple. Rduisez votre vitesse de 130

    120 km/h sur les autoroutes.

    Familles nergie positive :

    publiCit

    = 40 kgDe pApiers pAr An et pAr HAbitAnt

    un bus Complet

    = 40vHiCules en moins

    sur lA route Aux Heures De pointe

    des jeunes en orange,des quartiers plus vertsLe programme MdiaTerre est lun des nombreux programmes de lassociation Unis-Cit, qui mobilise des jeunes vo-lontaires sur des missions de Service Civique.Le programme MdiaTerre existe depuis 2011. Cr par lUSH et Unis-Cit, il a pour but daccompagner les locataires qui intgrent un logement performant ou qui ont des rhabilitations dans leur habitat. Plusieurs quipes de jeunes en service civique effectuent actuellement cette mission sur diffrents quartiers : cest le cas des Tabeco En Jacca pour Colomiers Habitat, des Orange Protect et des Tisseurs davenir la Reynerie pour PATRIMOINE SA, ou encore des Colombes vertes Bellefon-taine pour le Groupe des Chalets.

    MdiaTerre :

    vivreaujourdhui

  • coUP de ProjecteUr8

    leCtions Des reprsentAnts Des loCAtAires :

    Le biLaN eN midi-PyrNes

    du 15 novembre au 15 dcembre 2014, les quat re m i l-lions de locataires Hlm sur le terri-toire national ont

    t appels voter pour lire leurs reprsentants au Conseil dadminis-tration des organismes. Les nouveaux lus entament un nouveau man-dat de quatre ans, durant lequel ils vont prendre part aux dcisions sur

    126 352loCAtAires Appels

    voter en miDi-pyrnes

    83siges

    pourvoir68listes

    75lus

    23 923votAnts

    AVEYRON

    LOT

    TARN-ET-GARONNE

    TARN

    HAUTE-

    GERS

    PYRNESHAUTES-

    GARONNE

    ARIGE

    26,7 %

    24,4 %

    21,5 %

    14,4 %

    21,3 %

    18,2 %

    21,4 %

    24,2 %

    SUR LA RGION : 19,43%

    AFOC

    19

    ASSOCIATIONS DIVERSES

    8

    CLCV

    22

    CNL

    22

    CSF

    1

    CGL

    3

    La ParticiPatioN eN midi-PyrNes

    rPartitioN des LUs Par associatioN

    Source : USH Midi-Pyrnes

    vivreaujourdhui

  • coUP de ProjecteUr9

    Les associations nationalesAFOC (Association Force Ouvrire Consommateurs)www.afoc.netCGL (Confdration Gnrale du Logement)www.lacgl.frCLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie)www.clcv.orgCNL (Confdration Nationale du Logement)www.lacnl.comCSF (Confdration Syndicale des Familles)www.la-csf.org

    Le DAL (Droit au Logement)http://droitaulogement.org

    Les associations non affiliesADL 65Association Conseil des Rsidentsde PATRIMOINE LanguedocienneAssociation des locataires de la Falgalarie F.F.F. UNILOCIGECOSA CET

    Les associations prsentes en Midi-Pyrnes

    le budget, les hausses de loyers, les programmes dentretien et de rpa-ration, la construction de logements, les investissements Vivant au quo-tidien dans leur logement, ces lus servent galement de relais entre bailleurs et locataires pour faire remonter les soucis des habitants aux instances dirigeantes ou pour expliquer les dcisions prises par le Conseil dadministration. Zoom sur ce scrutin en Midi-Pyrnes.

    Sabine Vniel-Le Navennec, directrice de lUnion sociale pour lhabitat Midi-Pyrnes

    Que pensez-vous du taux de participation de 19,43 % ?En 2010, le taux de participation aux lections des reprsentants des locataires en Midi-Pyrnes tait de 22,62 %. Lors du dernier scrutin, il a donc baiss de trois points. La participation rgionale reste toutefois lgrement suprieure la participation nationale, qui est de 19,3 %. En outre, ce taux de participation doit tre nuanc, en effet il varie beau-coup selon le dpartement (il est de 14,54 % en Tarn-et-Garonne et de 26,7 %

    en Arige). Les carts peuvent tre plus importants selon les organismes.

    Comment jugez-vous le rle des reprsentants des locataires ?La place accorde aux locataires au sein des instances de chaque organisme Hlm est lune des spcificits du logement social franais. Tous les quatre ans, les locataires lisent leurs reprsentants au sein du conseil dadminis-tration de leur organisme. Ils participent ainsi activement aux dcisions majeures de leur bailleur, au mme titre que les reprsentants de ltat, les actionnaires ou les collectivits locales. Les locataires sont galement prsents au sein des commissions dattributions de logements et des conseils de concertation locative, et ont ainsi un rle de contrle, par exemple, en matire de charges locatives.

    Que peut-on dire de lvolution de la reprsentation ?La premire organisation rgionale reste la CNL, et ce malgr une baisse depuis 2002. La CLCV demeure la seconde avec une augmentation depuis 2002. La repr-sentation des associations locales ou diverses est en lgre diminution. Le nombre dlus de la CNL, de la CLCV et des listes non affilies a diminu lors de ce scrutin. En revanche le nombre dlus de lAFOC continue daugmenter. Quant la CSF et la CGL, le nombre dlus se maintient. noter, le DAL a conduit une liste mais na pas obtenu de sige.

    3 questions

    vivreaujourdhui

  • iNitiatives10

    73 ans, Danielle mne une retraite plutt bien rem-p l i e . E t p o u r-tant, en 2002, elle voyait dun trs

    mauvais il la fin de sa vie active : jtais dphase, javais le senti-ment de ne plus exister. Jai cherch un moyen de redonner du sens ma vie. Cest ainsi que Danielle a pris la plume, pour raconter les histoires qui lui trottaient dans la tte.Ne Ph i l ippev i l le en A lgr ie, Danielle rejoint la France en 1963. Elle travaille La Poste de Montpel-lier, puis la mairie de Ste et enfin dans une banque Montpellier. Cou-rageuse et tenace, elle nest pas du genre baisser les bras malgr la poliomylite qui lhandicape depuis lenfance. La passivit ? Impensable. Jai besoin dtre dans laction en permanence, cest vital .Sa fille, Mline, la beaucoup encou-rage prendre la plume. Elle se souvient certainement des histoires que sa maman lui inventait dans ses jeunes annes.

    Son premier roman, Si javais su, vaut Danielle en 2008 une rcom-pense de lAcadmie potique et lit-traire de Provence. Elle publie la suite en 2013 dans Te voil enfin. On y lit les aventures haletantes de Christian, Nicole et Aline. Depuis peu, Danielle sessaie lcriture de

    les Histoiresde daNieLLeIl nest jamais trop tard pour prendre la plume. Cest la retraite que Danielle Trousselard, locataire Hlm Montpellier, est devenue auteure. Elle a dj publi deux romans.

    pices de thtre. Elle expose dans des salons littraires et fait partie de plusieurs clubs et ateliers dcriture.Lcriture, pour Danielle, cest beau-coup plus quun passe-temps. Une branche laquelle elle se raccroche lorsque sonne lheure de la retraite. Un moyen de rester prsente dans la vie active. Un don quelle fait delle-mme qui veut la lire. Un lien avec les autres, quelle aime plus que tout. Avec mes livres, je ne gagne pas dargent. Mais je tiens compagnie aux gens .

    Les gens. Elle y tient norm-ment. Dailleurs, dans la rsi-dence o elle habite depuis

    1980 avec son mari, Georges, elle est connue pour sa gnrosit. Et on le lui rend bien. Il nest pas rare que les voisins nous aident monter les courses. Et eux savent o trouver une rdactrice pour les aider rdiger ou lire un courrier .Les gens, ce sont aussi les moteurs de ses rcits. Des histoires damour, dami-ti, de pardon, de tendresse, mais aussi de haine et de colre, bref, les rapports humains dans toute leur splendeur. Les intrigues me font rver .

    Avec mes livres, je tiens compagnie aux gens

    Artiste, collectionneur, blogueur, habitant actif dans votre quartier, mordu de sport, porteur de projet ou encore membre dune association Vous avez envie de partager votre exprience ? crivez-nous sur [email protected]

    vivreaujourdhui

  • HAbitAt pArtiCipAtif :et si oN HabitaiteNsembLe ?

    trait dUNioN11

    cest dans la ir du temps. On construit plusieurs une rsi-dence idale : imaginer un pro-jet, trouver un terrain, trouver un architecte, trouver des finan-ceurs et devenir matre dou-

    vrage. On btit durable et moins cher, on favorise la mixit sociale et gnrationnelle. Bref, on est acteur de son logement. Cest le principe fonda-mental de lhabitat participatif.Laventure du MasCobado Montpellier illustre parfaitement cette dmarche innovante.Depuis 2011, les futurs habitants ont particip de faon collective toutes les tapes de la ra-lisation de limmeuble.

    Pour autant, mener bien un tel projet nest pas un long fleuve tranquille. Cest pour-quoi les habitants sont accom-pagns par la structure Toits de Choix, dont cest la spcia-lit. Frdric Jozon est la fois le futur propritaire dun des 23 logements du MasCobado, et collaborateur au sein de Toits de Choix. Autant dire que le sujet, il connat ! Un projet dhabitat participatif, cest trois

    ans en moyenne, explique-t-il. a demande aussi un investissement personnel, avec une ou deux runions par mois. Ces runions sont fondamen-tales pour que les futurs voisins apprennent se connatre et avancer ensemble. Chaque dcision est prise lunanimit. Cest le fonctionnement dans la majorit des projets de ce type. Le vote, a cre de lexclusion. Quand les dcisions sont prises pour le bien commun, le consentement mutuel, a marche trs bien ! Ainsi, les futurs voisins ont prvu des espaces communs plutt sympathiques : une salle convi-viale avec cuisine, un atelier de bricolage, une buanderie, des chambres damis, une terrasse collective ou encore un potager.Lhabitat participatif est ouvert lachat comme la location. Cest le cas au MasCobado. Pour ne pas limiter le projet ceux qui avaient les moyens de devenir propritaires, on a fait appel un bail-leur social, Promologis. Sur les 23 familles, 5 seront locataires. Moi, par exemple, je suis acqureur en location-accession , raconte Frdric.Enfin, les habitants du MasCobado ont donn leur future rsidence une forte valeur envi-ronnementale : accs facile en transports en commun, conception bioclimatique, chasse aux m2 inutiles, gestion de leau, des dchets et de lnergie optimise

    17Cest le nombre De projets DHAbitAt

    pArtiCipAtif en miDi-pyrnes rAliss

    ou en Cours De rAlisAtion

    recensement non exhaustif des projets dhabitat group en france par emilie Cariou, co-prsidente

    ADess pays de brest (actualisation de juin 2014)

    Quy a-t-il de commun entre La Cartoucherie Toulouse, le Mange-Pomme Ramonville et le MasCobado Montpellier ? Ces trois projets mettent en uvre des solutions dhabitat participatif.

    Les fUtUrs HabitaNts Du mAsCobADo runis sur le terrAin o slverA bientt leur rsiDenCe.

    vivreaujourdhui

  • vasioN12

    Judith Pendaris propose des vacances totalement atypiques : une semaine sur les routes, bord dun chariot aux allures de western, tir par un cheval de trait.

    aU rytHme dU cHevaL

    vACAnCes itinrAntes

    La libert. Le temps. Le pla isir. Qua nd vous vous promenez sur les chemins de traverse, assis sur votre chariot, les rnes de votre cheval

    en main, ce sont beaucoup plus que des vacances que vous vous offrez.Le concept mis au point par Judith Pendaris en 2011 est simple. Le chariot vous est lou avec tout le matriel ncessaire pour vivre en autonomie 8 jours et 7 nuits. Il peut accueillir jusqu 6 personnes. Le jour de votre arrive, on vous forme aux bases de lattelage. Voyager avec des chevaux est plus simple quon ne le pense, explique Judith. Aprs une prsentation et une sortie dessai, vous serez prts pour le dpart.

    Jai vu des toiles dans les yeux de mes enfants Simple, certes, mais voyager cheval ce nest pas non plus une sincure. Le retour lauthentique, tout le monde doit y mettre du sien : chaque soir, planter la tente, soigner le cheval, prparer manger, faire la lessive Et chaque matin, tout replier, harnacher le cheval, et repartir.Olivier a fait le dplacement depuis la Belgique pour vivre laventure avec ses enfants, Simon et Djana, 10 et 7 ans. Ctait il y a deux ans, mais lorsquil en parle le souvenir est toujours

    aussi vif. Je cherchais des vacances qui sortaient de lordinaire, pour le mme prix quune location classique. Des vacances authentiques, qui permettent chacun dapprendre quelque chose. Pour le coup, il na pas t du. Avec un animal, on ne matrise pas tout 100 %. Mais la prise en main sest faite assez rapidement. Le confort est rudimentaire mais largement suffisant. Ctait une semaine magique ; jai vu des toiles dans les yeux de mes enfants. Le son des sabots sur le bitume. Les cahots. Lodeur du crottin. La musculature du cheva l de trait. Les notions de temps et despace changent. On avance de 15 kilomtres par jour. Cest encore Olivier qui en parle le mieux : en y gotant, on se rend compte que dans notre socit, on a perdu quelque chose ne plus travailler avec les animaux. Se laisser bercer par la cadence mtronomique du bruit des sabots de Samson, notre cheval, a eu pour consquence de suspendre le temps.

    en pratiqueLa location se fait du samedi au samedi (8 jours et 7 nuits).Contact : par mail toute lanne [email protected] et par tlphone davril novembre au 06 07 40 66 03 ou au 05 65 81 82 29.www.chariotswestern.sitew.com

    Le circuit, de 8 jours et 7 nuits, vous mnera travers les splendides paysages du Lot. La boucle part de Savignac, elle passe par Promilhanes, Larnagol, Saint-Cirq-Lapopie, Limogne-en-Quercy et le lac de Bannac. chaque tape, il y a un parc pour le cheval et un emplacement pour la tente, en camping o la ferme suivant le lieu.

    Un circuit bien rod

    vivreaujourdhui

  • Des informations pour votre logement

    de vous

    OFFICE PUBLICDE LHABITAT DEDECAZEVILLEMag

    le journal du locataire

    Tarif des rparations locatives en 2015 p. 4

    lections : qui sont vos reprsentants ? p. 2

    Amiante : ce quil faut savoir p. 3

    N 79 avril 2015

  • 2DE VOUS NOUS

    Reprsentants des locataires :vos lus ont la parole !

    Claude teulier (aFoC) retrait des charbonnages de France depuis 2005, je me suis lanc dans un deuxime mandat en tant

    que reprsentant des locataires. cela prolonge un engagement plus ancien auprs du syndicat Force ouvrire. dans les deux cas, certains dossiers sont faciles dfendre et dautres beaucoup plus compliqus ! jentretiens de bonnes relations avec les personnels de loffice mme si, pour certains petits travaux dembellissement, il est parfois plus difficile davoir gain de cause. je fais galement partie de la commission dappels doffres qui concernent les constructions de logements neufs ou des travaux denvergure effectuer. notre opinion est prise en compte : nous sommes la fois juge et habitant. je participe galement aux runions ddies aux entreprises de nettoyage.

    Contact : 06 82 34 62 46

    daniel Campano (Cnl) jen suis mon troisime mandat en tant que reprsentant des locataires. je fais notamment partie de la commission travaux de loPH, dans laquelle les services se montrent ractifs. cependant, il existe des freins en termes de moyens, notamment

    pour tout ce qui touche au problme de lamiante. Peu dentreprises sont spcialises dans ce domaine du dsamiantage et les tarifs pratiqus sont prohibitifs. concernant les problmes de la vie quotidienne, les locataires ne doivent pas hsiter nous contacter. nous sommes de bon conseil et nous faisons remonter toutes les demandes.

    Contact : 06 84 07 71 31

    Jean-miChel CouderC (Cnl) je suis engag dans la dfense des locataires depuis le dbut des annes 2000. nous avons souvent un rle de mdiateur entre le locataire et le bailleur social en cas de souci, mais aussi entre habitants. lors de conflits de voisinage par exemple, il est essentiel dessayer de

    rinstaller le dialogue mme si la tche nest pas facile. au-del de ces problmes ponctuels, jessaie de dfendre au mieux les locataires, surtout les plus dfavoriss. cest le cas en conseil dadministration mais aussi lorsque je participe aux runions de la commission dattribution des logements.

    Contact : 06 72 02 75 08

    844inscrits

    226votants

    En dcembre 2014, vous avez vot pour dsigner vos reprsentants. lus pour un mandat de quatre ans, ils sont le relais entre vous, locataires, et votre bail-leur. Ils sont galement votre voix au sein du conseil dadministration et de diverses commissions de lOPH. Voici le rsultat de ce scrutin.

    219votes exprims (7 votes nuls)

    pour un taux de participation de

    26,75 %

    1

    CNL :

    127 voix, 2 siges

    attribus

    2AFOC :

    51 voix, 1 sige

    attribu

    3CLCV :

    41 voix, aucun

    sige

  • 3DE VOUS NOUS

    Amiante :Ce quil Fautsavoir

    Lamiante, cest quoi au juste ?Lamiante est une roche naturelle au pouvoir isolant contre la chaleur, le bruit et le feu. On la utilise dans la construc-tion (et dans bien dautres domaines) jusquen 1997, date o elle a t interdite en France. Il est utile de prciser que la rglementation nimpose pas le retrait des matriaux amiants si ces derniers ne sont pas dgrads.

    Cest dangereux ?Il ny a pas de danger par simple contact. Ce nest quen cas de dcoupe, arrachage, ponage ou perage quil peut y avoir un risque li linhalation des poussires.

    Les logements peuvent-ils aussi contenir de lamiante ?En effet, il est possible den trouver, par exemple dans certaines colles pour car-relage ou autres revtements, dans certains enduits Mais cela ne prsente aucun danger dans la vie quotidienne.

    Quelles sont les obligations de votre Office ?Les dispositions rcentes prvoient no-tamment que les bailleurs ralisent certains diagnostics, travail que lOffice a engag depuis 1998.

    Mon immeuble va tre rhabilit : ces travaux prsentent-ils un risque pour mes voisins et pour moi ?Non, car votre Office a lobligation de faire raliser un reprage pralable. La prsence ventuelle damiante est alors prise en considration. LOffice confie les travaux des entreprises qui ont form leurs personnels.

    Et le personnel de lOffice qui entretient mon immeuble, est-il galement inform ?Oui, cela fait partie de la rglementation. Certains dentre eux ont bnfici dune formation.

    En 2013, de nouvelles dispositions rglementaires sur lamiante sont entres en vigueur afin de renforcer la scurit. Votre Office les a prises en considra-tion et a dj rempli la plupart de ses obligations. Avant de revenir, dans un futur numro du magazine Vivre Aujourdhui, sur ce sujet complexe et volutif qui touche le logement, la sant, le travail et lenvironnement, voici quelques informations essentielles.

  • 4DE VOUS NOUS

    INDEMNITS DE RPARATIONS LOCATIVES LA CHARGE DU LOCATAIRE dcret n 87-712 du 26 aot 1987

    BOISERIES 9 la face

    VITRERIES 9 la fentre

    BOUCHE DE VENTILATION 9 lunit

    DMNAGEMENT CAVE 94 par pice

    DPOSE OU ENLVEMENT MEUBLE 45 le m3

    DTARTRAGE WC 35 lunit

    LESSIVAGE ET NETTOYAGE (pas de vtust)ENTRE COULOIR CUISINE S. DE BAINS WC SJOUR CHAMBRE

    MURS 94 59 47

    PLAFONDS 12 35 47 23 12 35 35

    SOLS 12 23 35 12 12 47 35

    Dcapage 35 70 118 47 23 94 82

    PEINTURES ET TAPISSERIESENTRE COULOIR CUISINE S. DE BAINS WC SJOUR CHAMBRE

    MURS 176 235 422 292 200 516 422

    PLAFONDS 46 94 128 58 35 187 128

    SOLS 128 305 398 200 105 611 398

    BOISERIES 1 face de porte ou de fentre = 23 les 2 couches

    Baguette seuil 14 lunit

    REMISE EN TAT

    Peintures et tapisseries : vtust sur 8 ans Revtements de sols : vtust sur 15 ans

    Anne 2015

    Tarifs des rparations locatives

    NETTOYAGE VIER - LAVABO - BAIGNOIRE 35 lunit

    DBOUCHAGE VIER - LAVABO - BAIGNOIRE 35 lunit

    NETTOYAGE OU DBOUCHAGE WC 35 lunit

    NETTOYAGE MEUBLE VIER 35 lunit

    NETTOYAGE APPAREILLAGE LECTRIQUE 4 lunit

    FAENCES (vtust sur 20 ans)CHANGEMENT FAENCE 46 le m2

    REBOUCHAGE TROU DANS FAENCE 5 lunit

    NETTOYAGE FAENCE 8 le m2

  • 5DE VOUS NOUS

    INTERRUPTEUR - PRISE 13 lunit

    RGLETTE 43 lunit

    NON RGLETTE 8 lunit

    DOUILLE 4 lunit

    CBLE DCOLL 4 lunit

    PRISE ANTENNE 17 lunit

    PRISE TLPHONE 17 lunit

    SORTIE DE CBLE 17 lunit

    SONNERIE 17 lunit

    LECTRICIT (pas de vtust)

    NOTA : Le jour de ltat des lieux de sortie, le locataire qui ne rend pas la totalit des cls y compris les badges (portes btiment, logement, cave, garage, portail extrieur) a un dlai maximum de 8 jours pour les remettre lOffice. Pass ce dlai, il se verra facturer, au titre des charges de dpart, les cls manquantes selon le bordereau de prix. Il est prcis quaucune annulation de facture ne sera effectue pass ce dlai.

    REMPLACEMENT PORTE INTRIEURE (sans le cadre) 162 lunit

    BARILLET PORTE GARAGE 18 lunit

    SERRURE PORTE GARAGE 47 lunit

    SERRURE PORTE ENTRE 33 lunit

    SERRURE BOTE AUX LETTRES 18 lunit

    SERRURE CAVE 28 lunit

    SERRURE PORTE INTRIEURE LOGEMENT 11 lunit

    POIGNE DE PORTE 16 lunit

    BOTE AUX LETTRES 118 lunit

    PORTE BOTE AUX LETTRES 47 lunit

    TROU DE VERROU (rebouchage + peinture) 70 lunit

    REBOUCHAGE TROUS DANS MURS 5 lunit

    REBOUCHAGE TROUS PORTES INTRIEURES 34 lunit

    BARILLET DE SCURIT PORTE PALIRE 57 lunit

    BARILLET ORDINAIRE PORTE PALIERE 16 lunit

    CL PORTE DE SCURIT 19 lunit

    CL PORTE BOITE AUX LETTRES 5 lunit

    CL CAVE, GARAGE, BTIMENT 11 lunit

    CL PORTE PALIRE ORDINAIRE 11 lunit

    CL PLATE ORDINAIRE 5 lunit

    BADGE 10 lunit

    MENUISERIE - SERRURERIE - QUINCAILLERIE (pas de vtust)

    VERRE CATHDRALE 65 le m

    DOUBLE VITRAGE 118 le mMIROIR 94 le m

    NOTA : Tous les articles non rpertoris dans cette liste et ncessitant un remplacement seront facturs aux tarifs pratiqus par le ou les professionnels sollicits (exemples : porte, cloison, placard)

    VERRE ORDINAIRE 47 le m

    VERRE ARME 65 le m

    VITRERIE (pas de vtust)

    FLEXIBLE OU DOUCHETTE 11 lunit

    FLEXIBLE + DOUCHETTE 34 lunit

    SUPPORT DOUCHETTE 12 lunit

    ABATTANT WC 28 lunit

    BOUCHON CHANETTE 12 lunit

    BOUCHE V.M.C. SIMPLE 24 lunit

    BOUCHE V.M.C. RGLABLE 53 lunit

    GRILLE VENTILATION PVC 18 lunit

    MEUBLE SOUS VIER MLAMINE

    118 lunit

    VIER 1 BAC 135 lunit

    VIER 2 BACS 176 lunit

    LAVABO 113 lunit

    COLONNE LAVABO 56 lunit

    CUVETTE WC 118 lunit

    RSERVOIR WC 82 lunit

    BAIGNOIRE 292 lunit

    BAC DOUCHE 282 lunit

    SIPHON 12 lunit

    MCANISME DE CHASSE 41 lunit

    ROBINET FLOTTEUR 34 lunit

    PLOMBERIE (pas de vtust)

  • 6DE VOUS NOUS

    Mal entretenir son logement, a napporte que des ennuis, pour soi comme pour son entourage. Pire, cela peut conduire un bailleur demander la rsi-liation du bail. Rappel de quelques rgles lmentaires.

    hygine :les bons rflexes

    Prolifration de cafards, maladies infectieuses, plaintes des voisins p o u r m a u v a i s e s odeu rs Linsa lu-

    brit et le dsordre dans un loge-ment finissent toujours par avoir des consquences fcheuses pour le locataire et son entourage.De plus, les prestataires de services qui interviennent chez les locataires tout au long de lanne doivent pouvoir accder aux diffrents quipements (chaudire, VMC) sans risque ! Pour viter dentraver leur prcieux travail dentretien, il convient en premier lieu dviter daccumuler ou de stoc-ker dans votre logement des objets inutiles qui ne servent rien part prendre la poussire (vieux journaux,

    cartons, emballages, encombrants). De la mme manire, il faut sabste-nir dencombrer votre balcon, cave ou jardin. Le bailleur peut intervenir et demander de dsencombrer dof-fice un logement si cela reprsente un risque pour le voisinage : nuisances olfactives et visuelles, prolifration de souris, rats ou cafards, incendieRgulirement, il est bon de ranger, faire un peu de tri et jeter ce qui ne sert plus ; afin de conserver un loge-ment fonctionnel, dans lequel on cir-cule aisment. De plus, trier permet parfois de se faire un peu dargent de poche en vendant les objets qui sont encore en bon tat. Ou alors, de faire une bonne action, en les don-nant des associations caritatives ou des proches.Enfin, lentretien concerne ga-lement les parties communes et lextrieur. Le cas classique : trans-porter un sac-poubelle ventr ou mal ferm signifie que quelquun doit passer derrire pour nettoyer les coulures faites sur le sol. Comme le reste, cest une question dhygine et de savoir-vivre.

    Le sAvIeZ-vous ?un facteur aggravant lors dun incendieles flammes se propagent encore plus rapidement dans un logement lorsquil est encombr dobjets divers et dordures mnagres. ranger et faire le tri rgulirement chez soi est donc beaucoup plus quun rflexe propret : cest un rflexe scurit.

  • 7DE VOUS NOUS

    Il est primordial de bien arer son logement tout au long de lanne. En appliquant quelques principes simples et efficaces, vous pouvez am-

    liorer le confort et la qualit de lair de votre domicile. Le systme de ventilation prsent dans la plupart des logements (type VMC pour ventilation mcanique contrle) est destin au renouvel-lement de lair et lvacuation des vapeurs deau. Cette technique per-met lair extrieur de pntrer par les entres situes sur les fentres ou les caissons de volets roulants dans les pices principales du logement. Celui-ci est ensuite vacu par les pices humides (cuisine, salle de bain, WC).Une mauvaise circulation de cet air, parfois cause par lobstruction volontaire des ouvertures (scotch, torchon), peut avoir des cons-quences nfastes sur votre sant. Elles se manifestent par des mauvaises odeurs, dsagrables et malsaines, qui peuvent sinstaller durablement, ou encore des moisissures dues la condensation (dcollement du papier peint, tches noires sur les murs).

    Les bons comportements adopterPour viter ces dsagrments, quelques rflexes au quotidien suffisent :1. Si vous disposez dune fentre dans la salle de bain, aprs un bain ou une douche, ou lorsque le linge sche, entrebillez-la et fermez la porte.2. Lorsque vous cuisinez, veillez galement fermer la porte et entrebiller la fentre.3. Dans les chambres, laissez les portes fermes, cela vitera le dpt de vapeur deau sur les murs.4. Ne coupez jamais la VMC ! Le systme de ventilation doit fonctionner en permanence, mme lorsque vous tes absent.5. Enfin, il ne faut en aucun cas obturer les entres et sorties dair de vos diffrentes pices. Au contraire, il est recommand denlever rgulirement la poussire laide dun chiffon sec ou dune ponge humide. Afin de prserver votre logement et votre sant.

    Ventilation :

    les conseils dentretien

    Le travail, les enfants Pas facile dassurer tous les jours ct mnage. Pour viter de vous laisser dborder, adoptez la rgle des 2 minutes . Cest simple : si ce que vous avez faire prend moins de deux minutes, alors faites-les tout de suite. Et a marche ! Cest incroyable le nombre de choses que lon repousse plus tard alors quil nous faudrait moins de deux minutes pour nous en occu-per. Comme faire la vaisselle immdiatement aprs le repas, mettre le linge dans la machine, sortir la poubelle, ranger un habit qui trane

    Astuce

    La rgle des 2 minutes

  • 8DE VOUS NOUS

    deux fois par an, une entre-prise passe dans tous les logements de lOffice pour dsinsectiser. Le traite-ment consiste simplement

    dposer un produit dans les endroits sensibles pour les blattes : derrire le frigo ou sous lvier par exemple. Ce produit est totalement inoffensif pour lhomme comme pour les animaux domestiques.C e s c a m p a g n e s s o n t menes depuis plusieurs a n n e s p a r l OPH d e Decazevil le. El les sont obligatoires pour tous les locataires, afin de main-tenir les logements en bon tat. Et mme si vous pensez ne pas avoir de problme de nuisibles, il est important de le faire. En effet, les blattes ne se contentent jamais de vivre

    la dsinseCtisation,cest deux fois par an !

    dans un seul appartement, ou dans une cave. Elles contaminent trs vite tout un immeuble. Cest pourquoi il est nces-saire de traiter chaque rsidence dans sa totalit.Vous tes informs lavance du passage de lentreprise. Nous vous demandons dtre prsents, et de laisser entrer les techniciens. dfaut, vous pouvez laisser la cl un voisin ou laccueil de lOffice.

    Le sAvIeZ-vous ?Blatte, cafard, cancrelat Il sagit exactement du mme insecte. La blatte mange de tout : viande, lgumes, fruits, aliments sucrs, graisses, tissus, cartons, papiers, cadavres de blattes mortes Cest pourquoi on la trouve un peu partout. Elle sort la nuit et se terre la journe dans un coin obscur. Elle adore les endroits humides. Il lui suffit dune fente de 2 mm pour sintroduire dans un btiment. Elle peut par exemple contaminer tous les appartements dun mme immeuble en circulant le long des gaines techniques. Au cours de sa vie, une femelle peut produire jusqu 100 000 ufs. La blatte est nuisible pour lhomme car porteuse de virus et de nombreuses bactries. Elle peut galement provoquer des allergies respiratoires.

    BALdy : Les trAvAux AvANceNtLes travaux de rparations des ceLLiers des btiments b, c, d de La cit du baLdy sont bien avancs. outre La mise en scurit et LisoLation des ceLLiers, iLs permettent de moderniser Les faades des btiments.

    12pages-N79-DecazevilleN79-Decazeville-8p-BD