vivre aujourd'hui 64_ariege

download vivre aujourd'hui 64_ariege

of 16

  • date post

    07-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

description

vivre aujourd'hui 64_ariege

Transcript of vivre aujourd'hui 64_ariege

  • Faites entrer le printemps !

    le magazine de lhabitat social

    Office Public de lhabitat de lArige

    aujourdhuiVivre mai 2010 - n64

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    ditosOmmAireBrves p.3

    Dossier p.4-6

    Qualit : service maximum

    repres p.7-10Nouveaux programmes locatifs, travaux et rnovation, charte de bon voisinage... a bouge du ct de votre organisme.

    ensemble p.11Tous au balcon !

    Pratique p.12-13Logement : partez sans stresser

    vasion p.14-15Vivre les pieds dans leau

    Talent p.16douard Perez, de lorgue la peinture

    ContactsLe magazine de lhabitat social Vivre aujourhui est dit par lassociation Vivre Aujourdhui104, avenue Jean-Rieux - 31 500 Toulousetl. : 05 61 36 07 60 - fax. : 05 61 36 07 61e-mail : ushmp@union-habitat.orgqui regroupe :

    OPH de lArige - 23 bis, avenue de Ferrires BP 39 - 09 002 Foix Cedex - tl. : 05 61 02 30 00

    OPH de Decazeville - 20, avenue Marujouls 12 300 Decazeville - tl. : 05 65 43 15 49

    OPH de Millau et sa rgion 23 ter, Boulevard de la Capelle BP 452 - 12104 Millau Cedex tl. : 05 65 61 50 70

    Aveyron Logement - 55, boulevard de Verdun 12400 Saint-Affrique - tl. : 05 65 49 20 00

    OPH de la Haute-Garonne 75, rue Saint-Jean 31 130 Balma - tl. : 05 62 73 56 00

    Colomiers Habitat - 8, alle du LauraguaisBP 70 131 - 31 772 Colomiers Cedex tl. : 05 61 30 62 62

    La Cit Jardins - 18, rue de Guyenne31 702 Blagnac Cedex - tl. : 05 61 71 79 19

    Socit Franaise dHabitation conomi-ques (S.F.H.E) - 5, avenue Marcel DassaultTersud, Bt. B - 31 500 Toulouse tl. : 05 61 24 77 21

    OPH de Rodez 14 rue de lEmbergue BP 217- 12000 Rodez - tl. : 05 65 77 14 40

    agence conseil en communication ditoriale

    Ralisation : ageel - www.ageel.fr - Tl. : 05 61 14 78 31Photo de couverture : annaia - Fotolia.com

    ISSN : 1240-9626

    Aprs lecture des petites brves, nous vous invitons dcouvrir notre dossier sur la pratique des organismes en recherche permanente dune qualit toujours plus grande.

    Des pages repres dans lesquelles votre organisme vous prsente ses projets et ses ralisations.

    La priode estivale arrive, Vivre Aujourdhui vous donne quelques conseils pour passer vos vacances en toute tranquillit.

    Autre mode dhabiter, la pniche ! Dcouvrez le temps dun week-end ou plus, la vie sur leau.

    Enfin, toujours soucieux de valoriser le talent des locataires, nous vous invitons dcouvrir un locataire du parc HLM qui est pass de lorgue la peinture.

    Trs bonne lecture et bon printemps.sabine Veniel-Le Navennec

    Directrice de la Publication

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    La performance nergtique du parc HLm en midi-PyrnesPour mesurer limpact sur lenvironne-ment, on a dabord valu la performance nergtique de lensemble du parc HLM de la rgion. Estimant la consommation dnergie dun logement via un systme dtiquettes qui les classe de A (logement conome) G (logement nergivore), la mesure de la per-formance nergtique cible galement les travaux raliser afin dconomiser lnergie. Par rapport aux moyennes nationales, le parc rgional social est plus conome avec plus de logements classs D (67% contre 51% ) et moins de logements E, F, G (20% contre 40% ). Au sein de Midi-Pyrnes, cest dans le Tarn, en Haute-Garonne puis dans les Hautes-Pyrnes que lon trouve les logements sociaux les plus conomes (autour de 50 % classs A, B, C). linverse, le Tarn-et-Garonne, lAveyron ou le Gers ferment ce classement avec environ 30 % de logements classs A, B, C et autant voire plus selon les dpartements classs E, F, G. Source : tude Qualit environnementale du logement social en Midi-Pyrnes ralise en novembre 2009 pour lUSH Midi-Pyrnes

    La fte des voisins : le 28 mai 2010Cre en 1999, lopration Immeubles en fte Fte des voisins permet de renforcer le lien social entre habitants. Conue dans le but de dvelopper la convivialit entre voisins et rom-pre lisolement qui rgne dans les villes, la fte des voisins connat un succs grandissant et a conquis une trentaine de pays dans le monde. En 2009, 670 mairies et bailleurs sociaux ont re-lay lopration en France et plus de 6.5 millions de Franais y ont particip. Alors sortez, les ta-bles, chacun amne un petit quelque chose manger et cest parti pour une journe mmora-ble entre voisins.

    Infos : www.immeublesenfete.com

    Gaz, la hausse !Les tarifs du gaz naturel pour les particuliers ont augment de 9,7 % en moyenne le 1er avril dernier soit 0,403 centimes deuros de plus par kilowattheure (kWh) en moyenne. Cette hausse des tarifs est la premire depuis aot 2008 (+5,3 %) et la plus forte depuis novembre 2005. lpoque, les prix avaient bondi de 13,7 %.

    Les logements sociaux, pionniers de la fibre optique ?

    Les principaux bailleurs sociaux de lagglomration tou-lousaine taient runis le 4 mars dernier afin dvoquer les enjeux lis lquipement du parc social en fibre optique. Premier constat, du fait du grand nombre de constructions verticales qui offrent un cot la prise le plus bas, le loge-ment social pourrait en tre un prcurseur. La fibre optique faciliterait ainsi la gestion des immeubles (consommation dnergie, vidosurveillance, etc.) ainsi que la relation en-tre bailleurs et locataires. Un tat des lieux du parc social sera ralis afin de dfinir les sites les mieux adapts pour un dploiement rapide de la fibre optique.

    3

    BLOc NOTe

    Brves

    La convention dUtilit socialeLe dcret relatif aux conventions duti-

    lit sociale des organismes HLM a t

    publi au Journal Officiel le 4 dcem-

    bre dernier. travers ce dispositif, les

    organismes sont dsormais tenus de

    sengager auprs de ltat atteindre

    un certain nombre dobjectifs dfinis en

    collaboration avec les collectivits ter-

    ritoriales. La CUS est tablie pour une

    priode de 6 ans, elle doit tenir compte

    des Programmes Locaux de lHabi-

    tat (PLH) et tre tablie sur la base du

    Plan Stratgique de Patrimoine (PSP)

    de chaque organisme. Le dcret rend

    non seulement la CUS obligatoire mais

    prvoit galement prcisment son

    contenu. Elle doit ainsi dfinir la politi-

    que de patrimoine et dinvestissement

    (construction, ventes...), la politique

    sociale (accueil de personnes handi-

    capes...), ainsi que la politique pour

    la qualit du service rendu aux locatai-

    res. Pour chacun de ces aspects, les

    organismes doivent tablir un tat des

    lieux, des orientations stratgiques et

    un programme daction. Des engage-

    ments et objectifs qui seront mesura-

    bles par une liste dindicateurs dfinis

    par le dcret. Seront notamment va-

    lus la construction de logements et

    de places dhbergement, lentretien et

    lamlioration du parc existant, les me-

    sures prises en faveur de la mobilit des

    locataires, ou encore la qualit du ser-

    vice rendu aux locataires. Par ailleurs,

    pour les bailleurs qui grent un parc

    social important rpartis sur plusieurs

    dpartements, la CUS peut-tre divise

    en segments de patrimoine selon les

    diffrents besoins.

    I stock photo

    I stock photo

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Qualit service maximum

    si les organismes HLm construisent et proposent des logements de qualit, ils ont aussi cur dtre des interlocuteurs responsables, prsents pour accompagner leurs locataires. Livrets dac-cueil, ractivit face aux demandes ou prsence des agents de proximit, le rle des bailleurs sociaux a dpass depuis longtemps celui de simples constructeurs.

    La qualit, cest quelque chose qui va de soi ! Pour Jacques Privat, directeur gnral de lOPH de Millau, la qualit va bien au-del du bti et des logements proposs la location (voir Vivre Aujourdhui n 63).

    Elle passe aussi par le service rendu aux locataires, de leur arrive

    jusqu leur dpart de lappartement, par lcoute et la ractivit

    face tous les problmes rencontrs. Nous rpondons toutes

    les rclamations de nos locataires dans les 24 ou 48 heures, avec

    lintervention de nos prestataires, poursuit Jacques Privat. Nous

    oprons un suivi de chaque intervention et nous conservons lhis-

    torique sur informatique de toutes les sollicitations.

    Si les organismes HLM se sont toujours soucis de leurs locataires, ils se sont engags depuis plusieurs annes dans une dmarche pour amliorer encore la qualit de service. Selon les bailleurs sociaux, celle-ci peut prendre des formes diffrentes, mais elle vise dans tous les cas rpondre un seul objectif : proposer des logements et un environnement de qualit un prix modr.

    en avant, charte ! Depuis 2006, nous avons mis en place une charte qua-

    lit service labellise par le bureau Veritas, indique Sylvie

    DOssier

    4 Dossier

    Prod. Numrik - Fotolia.com

  • Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010

    Vivre aujourdhuin64 _ mai 2010 5Dossier

    Sidoine, responsable de lantenne Midi-Pyrnes de SFHE. Elle comporte 6 points qui vont de lentre la sortie du loca-taire, de la visite du logement avant linstallation jusqu une visite conseil pralable ltat des lieux de sortie, afin desti-mer les travaux raliser avant de rendre lappartement.

    Certains organismes remettent un livret daccueil aux locataires pour les accompagner dans leur installation. En plus des informations relatives aux diffrentes tapes de larrive dans lappartement, les nouveaux arrivants y trou-vent des conseils pratiques sur les aides au logement, les dmarches effectuer, des numros utiles ou encore quel-ques rgles pour bien vivre ensemble . Millau, lOPH ne dispose pas encore dun livret daccueil, mais sest engag rencontrer l