Vivre Aujourd'hui 73 SMCH

download Vivre Aujourd'hui 73 SMCH

of 16

  • date post

    16-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    2

Embed Size (px)

description

Le magazine des locataires de SMCH. Printemps 2013.

Transcript of Vivre Aujourd'hui 73 SMCH

  • Et si ondcouvrait

    le magazine de lhabitat socialaujourdhuiVivre avril - septembre 2013 - n73

  • Vivre aujourdhuin73 _ avril - septembre 2013

    ditosommaire

    ISSN : 1240-9626

    Magazine conu et ralis par ageel www.ageel.fr - 05 61 14 78 31Photo de couverture : ShutterstockImprim par Pure Impression, sur papier issu de forts durablement gres.

    et que faisons-nous de vos courriers ?

    Tous les courriers adresss par les locataires Vivre aujourdhui sont pris en compte et nous essayons dans la mesure du possible de donner une suite vos sollicitations : article rdig sur un sujet mis en exergue dans vos courriers, information relaye, talent prsent,

    ContactsLe magazine de lhabitat social Vivre aujourdhui est dit par lassociation Vivre Aujourdhui104 avenue Jean-Rieux - 31500 Toulousetl. : 05 61 36 07 60 - fax. : 05 61 36 07 61e-mail : ushmp@union-habitat.org qui regroupe :

    OPH de lArige - 23 bis av. de Ferrires BP 39 - 09002 Foix Cedex - tl. : 05 61 02 30 00

    OPH de Decazeville - 20 av. Marujouls 12300 Decazeville - tl. : 05 65 43 15 49

    OPH de Millau et sa rgion23 ter boulevard de la Capelle - BP 452 - 12104 Millau Cedex - tl. : 05 65 61 50 70

    Sud Massif Central Habitat - 55 boulevard de Verdun - 12400 Saint-Affrique - tl. : 05 65 49 20 00

    Promologis - 2 rue Docteur-SaniresBP 90718 - 31007 Toulouse Cedex 6tl. : 0 820 85 85 83

    OPH de Haute-Garonne - 75 rue Saint-Jean - BP 63102 - 31131 Balma Cedextl. : 05 62 73 56 00

    Colomiers Habitat - 8 alle du LauraguaisBP 70131 - 31772 Colomiers Cedextl. : 0811 567 567

    La Cit Jardins - 18 rue de Guyenne31702 Blagnac Cedex - tl. : 05 61 71 79 19

    Socit Franaise dHabitations conomiques (S.F.H.E) - 5 av. Marcel-Dassault Tersud, Bt. B - 31500 Toulouse - tl. : 05 61 24 77 21

    OPH de Rodez - 14 rue de lEmbergue BP 217- 12000 Rodez - tl. : 05 65 77 14 40

    PATRIMOINE SA Languedocienne5 place de la Pergola, 31077 Toulouse Cedex 04 tl. : 05 61 36 26 00

    Le Nouveau Logis Mridional2 place de la Lgion-dHonneur - BP 35865 - 31506 Toulouse Cedex 5 - tl. : 0 810 200 350

    SA des CHALETS - 29 boulevard Gabriel-Koenigs - BP 23148 - 31027 Toulouse Cedex 3 - 05 62 13 25 25

    Un nouveau numro pour vous inviter dcouvrir !

    Dcouvrir comment le logement social joue un rle primordial dans lconomie ;Dcouvrir les gestes simples dune co-family ;Dcouvrir des expriences solidaires ;Dcouvrir comment nos aeux vivaient dans la campagne gersoise ;Dcouvrir, enfin, ces locataires avec des talents trop souvent mconnus.

    Alors trs bonne lecture.

    sabine Veniel-Le NavennecDirectrice de la Publication

    Brves p.3Les dernires actualits du logement social

    Dossier p.4-6Le logement social, un acteur anti-crise

    repres p.7-10Nouveaux programmes locatifs, travaux et rnovation, charte de bon voisinage... a bouge du ct de votre organisme.

    Pratique p.11Le guide de lco-family

    ensemble p.12-13Passe ton voisin

    vasion p.14-15Toujouse ou lhabitat dautrefois

    Talent p.16Abdallah Ouertani, gnie de lcologie

  • Vivre aujourdhuin73 _ avril - septembre 2013 3Brves

    Convention emploi davenirUn accord national a t sign fin 2012 entre ltat et lUSH nationale. Il sagit de mettre en uvre des contrats de travail aids sur 3 ans, pour 150 000 jeunes de 16 25 ans prioritairement rsidents des ZUS (100 000 en 2013, 50 000 en 2014).

    Les employeurs ligibles sont les collectivits territoriales, les personnes morales de droit public (sauf tat), les organismes de droit pri-v non lucratif, les organismes de droit priv chargs dune dlgation de service public, et par exception le secteur marchand.Les publics viss sont, dune part, des jeunes sortis sans diplme ou de niveau CAP-BEP sans emploi depuis 6 mois au cours des 12 derniers mois et dautre part, les jeunes rsidant dans les DOM, les ZUS et les ZRR, jusquau premier cycle de len-seignement suprieur, la recherche dem-ploi depuis 12 mois minimum au cours des 18 derniers mois.

    Les contrats sont des CDI ou des CDD dau minimum un an renouvelable, au maximum 3 ans, temps plein ou au mini-mum mi-temps.

    Ces emplois doivent tre accompagns dun parcours de professionnalisation.

    Le Prsident de la Rgion Midi-Pyrnes, le Prsident de lUnion sociale pour lhabitat Midi-Pyrnes et le Directeur rgional de la Caisse des Dpts ont sign en fvrier une convention rgionale pour la rnovation ner-gtique du logement social. Son objectif est de dfinir et de coordonner lintervention de chacun pour donner plus de cohrence aux politiques menes sur la rnovation nerg-tique du parc social et ainsi amliorer la perfor-

    mance nergtique des btiments existants, en Midi-Pyrnes. La Rgion, avec son plan Midi-Pyrnes nergies, soutient les actions de rduction des consommations dnergie et elle a galement accompagn financirement la rnovation nergtique de 4 273 logements sociaux, depuis 2009. Les organismes bnfi-cieront de subventions pour assurer les rha-bilitations nergtiques dans le parc HLM hauteur de 3 500 logements sociaux.

    IstockphotoDe gauche droite : Philippe Lambert, Martin Malvy, Stphane Carassou DR

    Signature dune convention pour la rnovation nergtique du logementsocial en Midi-Pyrnes

    2013, un nouveau rendez-vous avec la mesure de la satisfactionLors du congrs de Lille en juin 2003, les organismes HLM ont adopt un engagement professionnel visant lamlioration de la qualit du service rendu aux habitants, articule autour dengagements individuels des organismes et dune dmarche collective.

    Cet engagement prvoit que chaque organisme value, depuis 2004 et tous les 3 ans par une enqute de satisfaction, le niveau de perception des habitants du service rendu dans 6 domaines :1 - la propret des parties communes et des abords,2 - la maintenance et le fonctionnement des quipements,3 - la qualit de laccueil et le traitement des rclamations,4 - la communication avec les habitants,5 - la qualit du cadre de vie,6 - les conditions dentre dans les lieux.Il convient de mettre en place, si ncessaire et en concertation avec les habitants, des plans dactions qualit et si besoin des actions correctives.

    2010 tait la dernire anne de mesure de la satisfaction. Un nouveau rendez-vous est prvu en 2013.

    ag

    eN

    Da

    Cest le jour de la Fte des voisins ! Loccasion de se rencontrer et de passer ensemble un moment agrable. Vous avez des ides pour lorganiser ou vous souhaitez simplement y participer ? Contactez votre bailleur.

    31 maiCest le dbut de la semaine nationale des HLm qui va durer jusquau 16. Cet vnement convivial - premier du nom - a pour ambition de faire partager tous, les enjeux du logement social.

    8 juinCest le premier jour des vacances dt. Que lon parte ou pas, les mois de juillet et daot sont loccasion de profiter des beaux jours. rendez-vous le 3 septembre pour la rentre !

    6 juillet

  • Vivre aujourdhuin73 _ avril - septembre 2013

    Dossier

    Dossier4

    en priode de morosit conomique, de chmage et de crise du logement, le logement social savre plus que jamais un outil indispensable une stratgie de sortie de crise. Pourvoyeur demplois, moteur du secteur BTP, amortisseur des ingalits sociales, il est un levier indispen-sable larticulation des politiques conomique, sociale et environnementale.

    Un soutien lactivit conomique

    En 2011, les logements sociaux ont reprsent un quart (25 %) des 421 000 mises en chantier de logements neufs en France. Cette proportion a sensible-ment augment au cours des dernires annes. Au moment o le secteur priv diminue son nombre de constructions, les

    bailleurs sociaux soutiennent leur activit un rythme gal. Par ce comportement acyclique d la prennit de la demande et son mode de financement spcifique, le logement social agit comme un rgula-teur du secteur immobilier.

    Ainsi, en 2010, on estime que constructions neuves et gros travaux ont gnr 14,7 milliards deuros de

    commandes au secteur du btiment au titre du locatif social et 1 milliard sup-plmentaire au titre des constructions destines laccession la proprit.

    Un secteur gnrateur demplois

    Chaque logement construit, cest deux emplois. Si on russit faire

    Le logement social,un acteur anti-crise

  • Vivre aujourdhuin73 _ avril - septembre 2013 5Dossier

    30 000 40 000 logements de plus cest trs bon pour lactivit , remarquait Franois Hollande lors dune visite de chantier de logements HLM, en fvrier dernier. Ce constat du prsident de la Rpublique sapplique plus particulire-ment au secteur social qui maintient son rythme de travaux et de construction, malgr la crise. Stphane Carassou, prsident de lUnion Sociale pour lHa-bitat de Midi-Pyrnes, en fait le constat dans sa rgion : Le secteur du bti-ment est gnrateur dun nombre im-portant demplois non dlocalisables : eux-seuls, les organismes HLM sont les employeurs directs de 2 000 collabora-teurs (en Midi-Pyrnes, ndlr). Sajoute cela, limportance des emplois induits. Si on sen tient au ratio habituellement utilis denviron 10 emplois par million deuros de travaux dans le btiment, le secteur social qui a inject plus de 600 millions deuros dans lconomie rgio-nale en 2010 a induit 6 000 emplois .

    En France les bailleurs sociaux em-ploient galement 76 000 salaris, dont

    plus des trois quarts sont des emplois de proximit, non dlocalisables.

    Plus indirectement, le logement so-cial favorise la mobilit des salaris et limplantation des entreprises sur len-semble du territoire, en crant un mail-lage de logements sociaux permettant bon nombre de trouver un toit.

    Un facteur de cohsion sociale

    En temps de crise, se loger de-vient une proccupation majeure. Au-jourdhui, prs dun Franais sur cinq consacre 40 % de son revenu utile son logement. Avec un habitat de qualit prix encadr et modr, le loge