Vivre Aujourd'hui 62 Colomiers

Click here to load reader

  • date post

    11-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    220
  • download

    2

Embed Size (px)

description

Le journal des locataires de l'OPH de Colomiers

Transcript of Vivre Aujourd'hui 62 Colomiers

  • Une rentre, bien logs !

    le magazine de lhabitat socialaujourdhuiVivre octobre 2009 - n62

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Le congrs HLM sest tenu les 15,16 et 17 septembre Toulouse. Deuxime congrs de France aprs le congrs des Maires, il regroupe 12 000 personnes sur les trois jours. Il est loccasion de runir les administrateurs des organismes du logement social, les Associations de locataires, les partenaires institutionnels. Nous consacrons un dossier sur les moments forts de ce congrs.

    Nous vous proposons un quiz pour vous permettre de mesurer votre convivialit.

    Parce que nous sommes de plus en plus invits trier nos dchets, nous vous rappelons les enjeux et les astuces pour mieux participer au recyclage.

    Lautomne est propice aux ballades, aussi nous vous suggrons de dcouvrir les bastides de notre rgion.

    Le logement social loge des champions ! La preuve avec Rachid ZEYROUH, champion dun art martial, le Muay Tha.

    Trs bonne lecture.Sabine Veniel-Le Navennec

    Directrice de la Publication

    ditoSommaireBrves p.3

    Dossier p.4-7LUSH fait son congrs : reportage Toulouse et interview exclusive.

    repres p.8-10Nouveaux programmes locatifs, travaux et rnovation, charte de bon voisinage... a bouge du ct de votre organisme.

    ensemble p.11Quel voisin tes-vous ? Petit quizz pour en savoir plus sur votre personnalit une fois le palier pass.

    Pratique p.12-13Tri, trions, triez : dcouvrez les coulisses du recyclage

    vasion p.14-15Les bastides, ces villes nouvelles du Moyen-ge dvoilent leur plus beaux atours

    Talent p.16Rachid Zeryouh, un poing dhonneur

    ContactsLe magazine de lhabitat social Vivre aujourhui est dit par lassociation Vivre Aujourdhui104, avenue Jean-Rieux - 31 500 Toulousetl. : 05 61 36 07 60 - fax. : 05 61 36 07 61e-mail : [email protected] regroupe :

    OPH de lArige - 23 bis, avenue de Ferrires BP 39 - 09 002 Foix Cedex - tl. : 05 61 02 30 00

    OPH de Decazeville - 20, avenue Marujouls 12 300 Decazeville - tl. : 05 65 43 15 49

    OPH de Millau et sa rgion 23 ter, Boulevard de la Capelle BP 452 - 12104 Millau Cedex tl. : 05 65 61 50 70

    Aveyron Logement - 55, boulevard de Verdun 12400 Saint-Affrique - tl. : 05 65 49 20 00

    OPH de la Haute-Garonne 75, rue Saint-Jean 31 130 Balma - tl. : 05 62 73 56 00

    Colomiers Habitat - 8, alle du LauraguaisBP 70 131 - 31 772 Colomiers Cedex tl. : 05 61 30 62 62

    La Cit Jardins - 18, rue de Guyenne31 702 Blagnac Cedex - tl. : 05 61 71 79 19

    Socit Franaise dHabitation conomi-ques (S.F.H.E) - 5, avenue Marcel DassaultTersud, Bt. B - 31 500 Toulouse tl. : 05 61 24 77 21

    OPH de Rodez 14 rue de lEmbergue BP 217- 12000 Rodez - tl. : 05 65 77 14 40

    agence conseil en communication ditoriale

    Ralisation : ageel - www.ageel.fr - Tl. : 05 61 14 78 31Photo de couverture : Istock photo Primary Picture

    ISSN : 1240-9626

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Un nouveau prsident Stphane Carassou a t lu prsident de lUnion sociale pour lhabitat Midi-Pyr-nes ; il succde Daniel Leclerc, DG de Patrimoine SA languedocienne.

    Stphane Carassou est prsident dHabitat Toulouse, vice-prsident de la com-mission habitat et cohsion sociale la communaut urbaine du Grand Toulouse, conseiller municipal dlgu en charge de lhabitat la mairie de Toulouse.

    LUSH Midi-Pyrnes compte 41 organismes dont treize OPH, dix ESH, dix coop-ratives dHlm et 3 Sacicap.

    reprsentation des locataires : un engagement partagEn thorie, la reprsentation des locatai-res a fait un grand pas depuis la loi SRU de 2000 qui demande aux bailleurs sociaux dlaborer avec les associations de locatai-res affilies une organisation sigeant la Commission Nationale de Concertation et les associations de locataires ayant ob-tenu 10 % des suffrages aux lections, des Plans de Concertation Locative. Mais en pratique, malgr ce dispositif mis en place afin que les habitants aient leur mot dire sur la gestion de leurs logements, les orga-nismes HLM constatent un manque den-gagement global de la part des locataires. Alors un petit effort, cest de votre quotidien quil sagit.

    anciennet du parc HLm :

    5,4 %du parc de logement social

    en Midi-Pyrnes a t construit

    avant 1948 ;

    36,7 %entre 1960 et 1975,

    29,3% depuis 1990

    Typologie des logements : Les 3 et 4 pices caractrisent le parc

    locatif social pour atteindre

    68%

    entres et sorties :Les dmolitions constituent la premire

    raison des sorties du parc atteignant un

    taux de prs de

    80% des sorties.* Source USH Midi-Pyres

    Le plan stratgique de Patrimoine (PSP), quest-ce que cest ?Depuis 2001, les bailleurs sociaux sont fortement incits se doter dun Plan Stratgique de Patrimoine (PSP). Il sagit de dgager des options claires 5 et 10 ans quant aux diffrentes volutions possibles de lensemble de son parc immobilier (rhabilitation, reconstruction, vente, etc.). Un PSP doit donc permettre de dfinir des objectifs tout en tenant compte des contraintes de lenvironnement extrieur. Pour ltat, lexistence de PSP dans chaque orga-nisme permet non seulement dtre mieux en mesure dapprcier lopportunit de rpondre aux demandes de subvention mais aussi de mieux cibler les oprations de rhabilitation sur les sites prioritaires, et danticiper moyen terme les actions de renouvellement urbain.

    3

    BLoc NoTe

    Brves

    Vivre aujourdhui : unique en FrancePubli trois fois par an, Vivre aujourdhui

    est un magazine dinformation de 16

    pages destination des locataires du

    logement social de neuf organismes

    de Midi-Pyrnes : Aveyron Logement,

    Colomiers Habitat, La Cit Jardins,

    OPH de Decazeville, OPH de lArige,

    OPH de la Haute-Garonne,

    OPH de Millau et sa rgion, OPH de

    Rodez et SFHE. Ces neuf acteurs de

    lhabitat social se sont ainsi regroups

    dans lassociation Vivre Aujourdhui,

    dmarche interorganismes unique en

    France. Cette forme de collaboration

    permet doptimiser les actions de com-

    munication ditoriale, sans pour autant

    gommer les identits de chacun.

    Cest ainsi que le journal amnage des

    parties entirement personnalisables,

    comme les pages centrales ou la cou-

    verture. Proximit, dveloppement du-

    rable, respect des valeurs vhicules

    par le logement social... constituent

    lpine dorsale de la ligne ditoriale.

    Pour rpondre aux besoins en commu-

    nication de chaque organisme, le maga-

    zine est constitu de pages communes

    tous et rparties en six rubriques ainsi

    que de quatre pages centrales dta-

    chables et spcifiques chaque orga-

    nisme.

    Les sujets des pages communes sont

    fixs dans le cadre dun comit de r-

    daction o tous les organismes sont

    reprsents. Quant aux thmes traits

    dans les pages centrales, ils sont ta-

    blis individuellement par chaque orga-

    nisme. Aujourdhui, et aprs plus de 21

    ans dexistence et raison de plus de

    61 000 exemplaires annuels, le maga-

    zine veille, chaque jour, tre toujours

    plus dynamique. Nhsitez pas nous

    faire parvenir vos remarques et sugges-

    tions ladresse de lassociation.

    cHiFFreS-cLS

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    congrs USH Toulouse Comment cohabiter avec la crise ?

    Du 15 au 17 septembre dernier, se tenait le 70e congrs de lUnion Sociale pour lHabitat au parc des expositions de Toulouse. Loccasion de faire le point sur le rle grandissant que joue le logement social, notamment en priode de crise et de dcrypter les enjeux majeurs qui se sont dgags de ces trois jours de dbats auxquels 5 000 congressistes ont assist.

    Proposer un habitat abordable et de qualit aux per-sonnes dotes de revenus modestes, voil la mission premire des oprateurs du logement social. Mais ce nest pas la seule. La runion en congrs de tous ses acteurs

    permet de mesurer ltendue de leurs diffrents rles et de leur

    imbrication dans la socit. Dune part, le logement social est

    la fois un facteur de matrise et un indicateur de choix pour

    les politiques durbanisme. Par exemple, alors que lon favo-

    risait la construction de grands ensembles en priphrie des

    villes dans les annes 60, aujourdhui les effets nfastes lis

    cette conception font que lon soriente majoritairement vers

    des immeubles moins grands et mieux rpartis. Dautre part,

    le logement social joue un rle important du point de vue de la

    mixit sociale. Ainsi afin que les populations les plus dmunies

    ne se retrouvent pas concentres dans un mme endroit, une

    attention particulire est porte sur le fait que les mnages ap-

    partenant ce que lon appelle la classe moyenne ne soient pas

    exclus de fait du logement social. De mme le congrs a permis

    de confirmer la volont grandissante de placer les locataires au

    cur des dcisions en assurant leur prsence dans les diff-

    rents conseils dadministration et en portant un soin particulier

    tablir des relations de confiance.

    DoSSier

    4 Dossier

    Rsidence le Clos dIngine Escalquens.

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    91 000 logements sociaux

    livrs en 2009.

    5Dossier

    Le logement, facteur essentiel du progrs social

    On observe galement que contrairement au parc immobi-lier priv, les projets de construction dhabitat social sont les seuls tre tenus de prendre en compte les nouvelles don-nes, tant environnementales que socitales et font office de prcurseurs en esprant impulser un plus large mouvement dans leurs sillons. Et avec la crise, thme qui tait au cur du congrs, toutes ces fonctions attribues au logement social prennent une importance dautant plus primordiale et quil tait ncessaire de raffirmer lors de ce congrs. Pour les locatai-res, cette responsabilit que les organismes se font un devoir dentretenir est lassurance de disposer de logements de qua-lit il suffit de voir les constructions en cours dans les pages de Vivre Aujourdhui pour sen persuader - et respectueux non seulement de lenvironnement mais aussi des besoins lies aux volutions de la socit. Finie la rime HLM blme que chantait Renaud et limage particulirement ngative qui collait ces derniers, aujourdhui les logements sociaux se veulent indissociables de leur contexte. Le dveloppement durable est videmment au cur de ce renouveau et toutes les nouvelles constructions sont ralises avec le souci de lconomie dner-gie. Autres exemples, face au vieillissement de la population, certains projets prennent en comptent les besoins spcifiques des personnes ges et dans le mme ordre dides, la grande majorit des nouvelles constructions est conue de manire tre accessibles aux personnes mobilit rduite.

    Les enseignements du congrsDe lavis de tous, le premier constat tirer du congrs est

    la bonne sant globale du logement social avec un chiffre cl lappui : 91 000. Soit le nombre record de logements sociaux qui devraient tre livrs en 2009, contre 80 000 les deux annes prcdentes. Lors du congrs, Thierry Repentin, Prsident de lUnion Sociale pour lHabitat, a rappel que 420 000 logements sont mis ou remis en location chaque anne. La crise aurait ainsi agi comme un moteur pour la construction de logements sociaux. En tout cas, le prsident de lUnion des organismes HLM souligne un dsengagement de ltat et un dmantle-ment de plusieurs mcanismes rgulateurs , le gouvernement ayant divis sa participation financire par deux cette anne, entranant des dpenses supplmentaires pour les collectivi-ts locales. Quoi quil en soit, cest une anne faste pour lha-bitat social, en croire ces chiffres historiques. Mais attention ne pas confondre logement programm et logement effectif, prcise Claude Doussiet, prsident de la commission DALO* en Haute-Garonne.

    Le financement et la rpartition des logements sur le territoire en question

    Et y regarder de plus prs, le problme de la rpartition des logements sur le territoire refait vite surface, bien que les rgions du grand Sud-ouest restent les mieux loties. Un constat peu reluisant, repris par Benoist Apparu, secrtaire dEtat au logement, qui plaide pour une meilleure rpartition

    des logements sur le sol franais, privilgiant les zones dites tendues , qui abritent les mnages les plus modestes, mais qui naccueillent aujourdhui que 25% des habitats loyers mo-drs. Ces mmes zones o les listes dattentes se droulent inexorablement, dans lombre du succs apparent des politi-ques daccession la proprit, telles la maison 100 000 lance par Jean-Louis Borloo. Quant aux limites de la loi DALO, les derniers chiffres montrent qu peine plus dun dossier sur dix aboutit une proposition de relogement.

    Le ministre dEtat lcologie, qui est intervenu distance devant les congressistes, sest galement exprim sur la gn-ralisation de linstallation de capteurs solaires sur le parc HLM afin de rpondre aux impratifs environnementaux. Un projet mentionn dans la loi grenelle 2 actuellement dbattue et qui constituerait au passage des ressources financires supplmen-taires pour la rhabilitation du parc, en revendant cette lectricit EDF. Lannonce de Jean-Louis Borloo, qui na pas prcis pour autant la nature de laide quil entendait apporter ce secteur, a t favorablement accueillie par Thierry Repentin. Malgr un dbat courtois semblant faire place une vritable collaboration entre les diffrentes strates et organismes impliqus, la ques-tion des moyens pour assurer la construction de nouveaux loge-ments et la rnovation urbaine reste prciser.

    *DALO : cette loi est entre en vigueur en 2008 pour instituer un Droit Au Logement Opposable afin de permettre aux personnes en situation difficile (sans do-micile fixe, travailleurs pauvres, femmes isoles avec enfants, personnes en logement indigne ou insalubre) de se retourner contre lEtat pour faire appliquer ce droit si les services sociaux ne proposent aucune solution de relogement.

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    DoSSier

    De manire gnrale, il y a de nettes amliorations concernant le dialogue avec les associations de locataires. Par exemple, nous avons pu ngocier un protocole pour les personnes mobilit rduites ainsi quune charte pour le mieux vivre ensemble. En revan-che, le dialogue est quelque peu parasit par les coups du gouver-nement . Sad Bessaiah tait bien sur prsent au congrs pour pren-dre la mesure des problmatiques qui traversent le mouvement HLM, il en tire divers enseignements : on attend toujours plus de lo-gements et mme si le sujet a t abord et que le ministre a montr quelques signes encourageants, on se pose des questions sur sa relle volont damliorer la mixit so-ciale . Et le prsident de la CLCV de poursuivre : on peut retenir deux grands sujets de ce congrs, le vieillissement de la population et lcologie. Les deux sont trs lis. Lcologie, on est pour, mais ce qui nous inquite cest le cot . Comme les autres associations de locataires, la CLCV est trs attenti-ve ce que laccs aux logements neufs et cologiques soit garanti pour le plus grand nombre. Bien sr, il faut aller vers lcologie sans pour autant dlaisser lentretien du parc ancien Message entendu du ct des bailleurs sociaux qui se sont tous engags en Midi-Pyrnes dans une dmarche de rnovation dans le cadre des Plans Stratgiques de Patrimoine (PSP).

    Point de vue

    Sad Bessaiah, prsident de lassociation cLcV qui reprsente les locataires au conseil dadministration dHabitat Toulouse et de loPH 31.

    6 Dossier

    GLoSSaire

    De nombreux dbats autour du logement social et des politiques qui linduisent taient programms lors du congrs. Dcryptage des principaux thmes abords lors de ces rencontres.

    coNVeNTioN DUTiLiT SociaLeSigne entre chaque organisme, un reprsentant de lEtat et certaines collectivits locales, elle remplacera le conventionnement global locatif en y ajoutant des indicateurs de performance pour les organismes HLM et dont le non-respect pourrait induire des sanctions. Les dcrets dapplication sont en prparation.

    PLaN NaTioNaL De rNoVaTioN UrBaiNe (PNrU)Le PNRU a pour objectif dattnuer le caractre monolithique des quartiers dhabitat social. Il sagit de mieux les intgrer dans le tissu normal dune ville et de redonner leurs habitants un cadre de vie agrable et porteur de perspectives sociales et professionnelles.

    FicHier ParTaG De La DemaNDeLes objectifs de la mise en place de ce fichier varient selon les organismes et leur situation, mais globalement elle aurait pour objectif de simplifier les dmarches du demandeur, amliorer la connaissance de la demande, allger la charge administrative, lutter contre la vacance, optimiser le rapprochement de loffre et de la demande ou encore dfinir les politiques territoriales dattribution

    imaGeLa communication est un vecteur important pour accrotre la visibilit du Mouvement HLM. LUnion Sociale pour lHabitat a mis en oeuvre une tude sur limage et les sujets quont les Franais par rapport au logement social. Trois grandes attentes ressortent de ltude : la rsolution de la problmatique HLM (tension entre anciens HLM et nouveaux HLM ), la rhabilitation de lhumain et le progrs social.

    QUaLiTLe congrs a confirm lengagement pour des logements de qualit. Trois grands axes sont dgags pour cela : gnraliser lvaluation de la satisfaction des locataires via des enqutes, renforcer le rle des fdrations dans cette gnralisation et dployer des diagnostics-conseils conduits par des auditeurs tiers.

    rNoVaTioN NerGTiQUeLes organismes HLM sengagent dans le dveloppement durable. Six axes de travail ont t retenus pour la rhabilitation nergtique du parc immobilier : le traitement de lenveloppe, le traitement de la ventilation des logements, la rgulation des organes de chauffage, lconomie dnergie dans les parties communes, le confort dt et les nergies renouvelables.

    ParcoUrS rSiDeNTieLS eT acceSSioN SociaLeCette rencontre avait pour but dinciter les organismes organiser des rencontres avec leurs locataires, afin de faire le point sur leurs besoins et de mieux y rpondre. Deux cas de cas de figure ont t abords : la volont de favoriser la mobilit des locataires via la mise en place dun livret de mobilit du locataire le sujet de laccession sociale la proprit, soit la possibilit dacheter son logement.

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    rePreS

    7repres

    afin de prserver la qualit de vie de chacun, lensemble des locataires, colomiers Habitat, la ville de colomiers et la communaut Urbaine du Grand Toulouse (cUGT) se sont retrouvs pour btir ensemble une charte dfinissant les rgles et usages pour bien vivre en collectivit. elle a dj t signe Balma (rsidence La Tour) et vient dtre aussi signe la rsidence Tardieu de St orens de Gameville. explications.

    charte Bien vivre ensemble

    La charte Bien vivre ensemble , signe par lensemble de ses repr-sentants, prcise les engagements de chacun pour bien vivre ensemble.

    en tant que signataire de la charte Bien Vivre ensemble , colomiers Habitat sengage : Rencontrer deux fois par an les acteurs

    du quartier (mai et septembre). Assurer un contrle sur site une fois par

    mois. Soutenir les initiatives locales. Prsenter la charte chaque nouveau

    locataire. Faire intervenir lagent pr-contentieux

    ou autre acteur de Colomiers Habitat ds que ncessaire.

    La ville sengage galement : Rencontrer rgulirement les acteurs

    du quartier. Soutenir les initiatives locales. Participer aux actions de quartier. Entretenir en partenariat avec la CUGT les

    espaces verts, les voies de circulation.

    La communaut urbaine du Grand Toulouse sengage : Assurer la collecte des ordures mnagres

    et du tri slectif suivant le calendrier dfini. Signaler Colomiers Habitat ou la ville de

    Colomiers tout dysfonctionnement ventuel. Remonter Colomiers Habitat des infor-

    mations prcises sur les dpts sauvages. Assurer galement la collecte des

    conteneurs pour les dchets verts.

    Adapter la frquence de collecte des colonnes enterres selon les besoins.

    Les habitants de la rsidence sengagent galement : Rduire leurs nuisances sonores. Entretenir rgulirement leur jardin. Respecter les espaces de containers

    enterrs et le recyclage.

    Cette charte est dsormais remise chaque nouveau locataire entrant qui la signe. Par ailleurs, cest lors de la Fte des Voisins en mai dernier que les loca-taires ayant sign cette charte se sont vus offrir un apritif, des tee-shirts et des ballons. Histoire de clbrer avec classe la joie de vivre ensemble !

    DR

    Fte des Voisins, quartier Toulouse Lautrec Colomiers en prsence de Jean-Michel Gonzalez, direc-teur gnral de Colomiers Habitat, et Guy Laurent, conseiller municipal dlgu au Grand Toulouse et vice-prsident du CCAS.

    Signature de la charte en prsence de M. Sicard, maire de Colomiers, et de M. Gonzalez, directeur gnral de Colomiers Habitat.

    DR

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    rePreS

    8

    Les bureaux du secteur ouest de colomiers Habitat sont transfrs

    repres

    Le btiment du 8 alle du Lau-ragais devenu trop petit pour les 80 employs de Colomiers Habitat, les bureaux du secteur ouest

    ont t transfrs au 21 alle du

    Lauragais. Ds le 15 novembre prochain, laccueil des locataires du secteur ouest se fera donc dsor-

    mais l-bas. Ladresse postale et le

    numro de tlphone de Colomiers

    Habitat, eux, restent inchangs.

    colomiers Habitat8 alle du Lauragais BP 7013131772 Colomiers CedexTlphone : 05 61 30 62 62Tlcopie : 05 61 30 62 99

    accueil des locataires du secteur ouest21 alle du Lauragais31772 Colomiers

    iNFoS PraTiQUeS chef de secteur ouestGestion Locative : Jacques CHARRON

    accueil clientcontrats - aPL - SinistresCharge de clientle : Martine TAVELETAgent locatif : Murielle RUBIO

    impays - Troubles de voisinage agent pr-contentieuxChristine CARIAT

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009 9

    Florent HUNEAU

    coLomierSLauragais 3DauphineFloralies

    Gers Gers 2FourcaudisLauragais 1Lauragais 2Lauragais 4Lauragais 5

    FalcouPiquemil

    Margeride

    ToUrNeFeUiLLeColombier

    GoyaPaderne

    PahinChardonnerets

    Les pinsonsMercure

    repres

    Stphanie ROBERT

    coLomierSAmandine

    Prat36 et 37 Sidobre

    Gare (SCI)Marigny Marigny 2

    Oratoire nord

    emPeaUxLa Punto

    FoNSorBeSCantalou

    Centre (2380, rte de Tarbes)Boulbenes

    Chteau deauCouerazo

    La BourdetteNaouzoVillage

    PresbytereRte de Tarbes

    Trepade

    La SaLVeTaT3, impasse ViaurLes hospitaliersPrs St Gilles

    maUVeziNOccitanieBastion

    PiBracCarrelot

    Chteau CruSainte GermaineRue principaleBvd de la gare

    Marc DEAL

    aUSSoNNeChemin de Periac

    BraxLadugabre

    Chteau

    coLomierSDe Bassac

    Bearn Bearn 1Pyrnes 1 & 2

    OuessantPyrnes 3

    Pyrnes transparence

    corNeBarrieUPont-vieux

    Pont-vieux 227, av de Versailles

    33, rte de SeilhClairireLe gue

    LarraDu CavailleEmmenot

    LaUNacParc

    LeGUeVeiNCazalas Cazalas II

    33, av de Gascogne7, Languedoc

    6 & 14, rte de ToulouseMontfort

    MonplaisirTolosans

    moNDoNViLLeBouconne

    Hameau du ChantarelMoulinBaron

    moNTaiGUT Noisetiers

    Ils sont sur le terrain et travaillent tous les jours pour vous, il sagit de vos rfrents. Ils interviennent pour vos tats des lieux, dans le suivi des rsidences, et pour toutes rclamations techniques.

    Une gestion de proximit

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    p

    ress

    ma

    ste

    r

    10

    rePreS

    repres

    rSiDeNce iNGreS au 2, 4 et 6 chemin de larmurier BAT C ColomiersMise en location de 35 logements le 12 octobre 2009 (1re tranche)Total de la rsidence entire : 95 logements (15 T2 - 3 T2 PLS - 2 T3 PLS - 45 T3V - 12 T4 PLS - 9 T4V - 9 T5V)

    conseilde concertation locative du 23 juin 2009Afin de nouer des liens plus forts et favoriser le dialogue, bailleurs sociaux et association de lo-cataires tablissent ensemble un plan de concer-tation locative. Lobjectif ? Harmoniser, dvelop-per et renforcer les relations entre bailleurs et locataires au plus prs du terrain en instaurant un conseil de concertation locative (CCL). Ce conseil est une assemble compose de reprsentants du bailleur et de reprsentants de locataires. Il est consult sur toutes les mesures touchant aux conditions dhabitat, au cadre de vie... Il repr-sente galement une occasion pour les reprsen-tants des locataires lus aux dernires lections de rencontrer les dirigeants des bailleurs so-ciaux. Ces CCL ont lieu deux fois par an (en juin et dcembre). Pour Colomiers Habitat le dernier en date sest tenu le 23 juin. lordre du jour, il a t question de faire le point sur :- lobligation de signer une convention

    dutilit sociale ;- ltat davancement des travaux ;- le bilan de la politique de fidlisation

    des locataires ;- la rgularisation des charges ;- la dmarche Qualit (bilan de lenqute

    de satisfaction) ;- la fte des voisins ;- la signature de la charte Bien Vivre ensemble .

    DR

    DR

    Livraison de 2 rsidences colomiers

    rSiDeNce Le maiL De LarmUrier au 2 boulevard Ingres / au 15, 17 et 21 boulevard de lEurope / au 6, 10, 14, 16, 22 et 26 esplanade des Ramassiers ColomiersLivraison de la 2me et de 3me tranche (1re tranche dj livre le 6 avril 2009)- 42 logements le 18 mai 2009- 46 logements le 22 juin 2009Total des logements sur la rsidence : 127 logements (28 T2 - 58 T3 - 27 T4 - 12 T5 - 2 T6)

    contacts colomiers habitatCharge de clientle : Sylvie GILAgent locatif : Cendrine MAGNOACGestionnaire technique : Geoffrey MONTEL

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    eNSemBLe

    11ensemble

    Votre voisin essaye en vain de dmarrer sa voiture, apparemment elle est en panne vous lui proposez de

    lemmener son travail avec votre voiture

    vous lui souhaitez bon courage vous courrez chez vous pour

    lui donner les coordonnes de votre garagiste

    au cours de la nuit, un grand fracas se fait entendre dans la cage descalier vous passez un coup de fil

    la gendarmerie pour quelle vienne voir ce qui se trame dans votre immeuble.

    vous entrebillez votre porte sur le palier et demandez voix haute sil y a un problme

    vous enfilez un manteau,

    immdiatement de la soupe et allez chercher ses mdicaments la pharmacie

    vous courtez la conversation en lui souhaitant un prompt rtablissement

    vous avez un dner de prvu ce soir, mais essaierez de passer prendre de ses nouvelles dans la semaine

    La famille du dessus est partie une semaine en vacances mais le facteur a un colis pour eux vous prenez le reu et le

    mettez de ct pour le donner leur retour

    pas de problme, vous aviez prvu et vous avez une procuration pour retirer le colis pour eux

    vous ne vous occupez pas du courrier des autres

    Vous croisez votre voisin dans la rue... vous faites mine de ne pas le voir vous lui faites un sourire pour

    le saluer vous vous arrtez cinq minutes

    pour prendre de ses nouvelles

    Un filet deau schappe de lappartement du second... vous essayez par tous

    les moyens de joindre les occupants

    vous repasserez dans une heure et si le problme nest pas rsolu vous tenterez dagir

    vous avez les clefs et vous allez pouvoir agir

    Vous croisez votre voisine qui revient de chez le mdecin, elle a attrap la grippe vous lui prparez

    Quel voisin tes-vous ?

    T

    ufa

    n B

    alt

    ala

    r

    rsultatsVous avez un maximum de carrs // Vous tes un voisin ours courageux Vous avez plutt tendance tre solitaire par nature, mais solidaire et courageux en cas de besoin. Dans les situations urgentes, vos voisins peuvent toujours compter sur vous. En temps normal vous prservez votre intimit et naimez pas trop que lon se mle de vos affaires.

    Vous avez un maximum de triangles // Vous tes un voisin fourmi respectueuse Vous vous montrez srieux, rigoureux et respectueux, et apprciez que les autres en fassent autant. Sil y a un problme, vous considrez que ce nest pas vous de le rgler, mais aux personnes dont cest la mission. Vous tes respectueux de lintimit de vos voisins et apprciez quils respectent la vtre mais cest toujours avec plaisir que vous rendez des petits services vos voisins.

    Vous avez un maximum de ronds // vous tes un voisin abeille expansive Vous tes expansif, ouvert et conciliant. Vous pensez quen parlant, les choses finissent toujours par sarranger. Vous tes toujours partant pour animer la vie de votre rsidence, on nhsite pas sadresser vous en cas de besoin et vous laisser ses clefs au premier dpart en vacances.

    attrapez votre batte de base-ball et bondissez dehors pour voir ce qui se passe

    en rentrant des courses, vous constatez que la porte de la voisine (une dame dun ge avanc) est entrouverte depuis plus dune heure. Vous frappez sa porte, mais elle ne rpond pas vous entrez chez elle pour voir

    ce qui se passe. vous allez chercher le gardien. vous sonnez chez les

    voisins pour quils vous accompagnent et se tiennent prts appeler les pompiers sil y a un problme

    Un couple avec un enfant vient de sinstaller dans limmeuble, et chaque soir la petite famille laisse sa poussette au pied de la cage descalier tant que a ne vous gne pas

    pour rentrer chez vous, vous ne remarquez mme pas sa prsence.

    vous vous dites quil doit tre assez pnible de descendre et remonter la poussette plusieurs fois par jour, et quau fond, ils ont bien raison de la laisser l.

    vous leur faites savoir que le rglement de limmeuble interdit doccuper les parties communes et quils doivent prendre leurs dispositions pour le respecter.

    Quizz

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    R

    om

    an

    Mile

    rt

    PraTiQUe

    12 Pratique

    Tri, Trions, Triez !mme en sappliquant limiter les emballages, rparer et rutiliser plutt qu jeter trop systmatiquement, on ne saurait viter ltape finale de la poubelle. et il ny a aucune raison de culpabiliser en sortant ses ordures pourvu que les dchets aient t trs soigneusement tris. Trier pour recycler, cest souvent accorder une seconde vie aux matriaux. zoom sur les principes et possibilits de recyclage !

    Le recyclage est un procd de traitement des dchets indus-triels et des dchets mnagers qui consiste rutiliser partiellement ou totalement les matriaux qui composent un produit en fin de vie, pour fabriquer de nouveaux produits. Cest durant les annes 1970 que le recyclage a t mis en avant par les dfenseurs de lenvi-ronnement. Le recyclage a en effet deux consquences cologiques majeures. La rduction du volume de dchets, et donc de la pollution quils causeraient (cer-tains matriaux mettent des dcennies, voire des sicles, pour se dgrader). Et la prservation des ressources naturelles, puisque la matire recycle est utilise la place de celle quon aurait d extraire.

    Le recyclage vite galement la mise en dcharge ou lincinration qui sont des modes de gestion des dchets fa-vorisant la pollution des sols et de lair. Et pour que le recyclage soit le plus colo-

    rieN Ne Se PerD,rieN Ne Se cre,ToUT Se TraNSForme

    Des vlos, des voitures, des pulls en polaire le nombre de produits qui peuvent tre fabriqus partir de ce que lon croyait us et inutilisable est tonnant. Pourquoi ne pas jouer un rle dans ces transformations ralisables linfini ? La majorit des quotidiens et des magazines sont imprims sur du papier recycl. Papiers lettres ou demballage, mouchoirs, essuie-tout et cartons en sont souvent issus. 19 000 botes de conserve peuvent devenir une carrosserie de voiture. avec le plastique de 27 bouteilles, on peut faire un pull en tissu synthtique.

    gique possible, il est ncessaire que les filires de valorisation soient assez pro-ches du lieu de production de dchets, afin de rduire le transport de ces mmes dchets et donc la pollution induite. ce titre, la ville de Toulouse qui incinrait ses dchets depuis 30 ans, a fait mieux de-puis la fin 2000, en ayant mis en service une usine de retraitement des dchets, contrairement certaines autres agglo-mrations qui sous-traitent ce service des entreprises prives.

    Trier pour recycler ! Pour un recyclage efficace, il est im-

    portant que le tri pralable soit le plus correct possible, et selon les villes et les quartiers, il existe plusieurs modes de tri. Dans le centre ville de Toulouse, il nexis-te pas de poubelle pour le tri slectif. La mairie a cependant compris la ncessit de mettre en place des points de recy-clage. Mais a repose sur une dmarche

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009 13Pratique

    chaque anne, les mdicaments jets la poubelle reprsentent 70 000 tonnes de dchets. alors quand ils ne sont pas recycls, cest lenvironnement qui souffre. La cration de cyclamed en 1994 a permis de rpondre cette exigence du recyclage des mdicaments. Le principe ? Plutt que de garder vos mdicaments usags dans votre armoire, il vous suffit de les ramener dans nimporte quelle pharmacie. Les pharmaciens sont ensuite chargs de rcolter les mdicaments pour quils soient incinrs, non sans vrifier quils ne contiennent pas de produits radioactifs et/ou nfastes pour latmosphre.

    meNTioN SPciaLe PoUr LeS mDicameNTS

    le recyclage des dechetsle recyclage des dechets

    recyclage

    100%

    recyclage

    recyclage

    recyclage

    VERRE BOUTEILLES DE VERRE

    BOUTEILLES PLASTIQUE

    ALUMINIUM / CANETTES CADRE DE VLOS / MTAUX

    CARTONS MNAGERS / PAPIER SOPALIN / PAPIER CADEAUX

    POLAIRE / PULLS PELUCHE

    coNNaiSSez-VoUS ceS LoGoS ?

    Tous les logos ne sont pas officiels, et il faut se mfier des expressions environnementales la mode qui entretiennent la confusion comme Prserve lenvironnement ou Prserve la couche dozone . il existe aussi des labels privs individuels qui nengagent que la responsabilit de lentreprise.

    Le fabricant contribue financirement un dispositif (co-emballage ou adelphe) aidant les communes dvelopper des collectes slectives de dchets demballage pour les valoriser. il ne prsume donc pas du recyclage effectif du produit qui le porte et il nincite pas les industriels rduire leurs emballages. ce logo est dailleurs appos sur presque tous les emballages.

    cest lanneau de mbius. Selon les normes internationales, seul ce logo signifie que lemballage est recyclable. Toutefois, celui-ci ne sera effectivement recycl que si le consommateur respecte les consignes de tri.

    ne pas confondre avec le prcdent. Le produit ou lemballage contient x % de matires recycles.

    personnelle qui consiste aller jusquau conteneur nous confie Marie-Charlotte, une habitante du centre ville de Toulou-se. En revanche, Rodez, la collecte des dchets recyclables a t mise en place au plus prs des habitants.

    En France, les diffrents modes de tri sont au nombre de trois. Premier mode : lapport volontaire. Le particulier ne dispo-se pas de poubelle de recyclage, amne ses dchets recyclables et les jette dans les diffrents conteneurs appropris. Ces conteneurs collectifs sont placs dans la rue sous forme de bac de 3 6 m3 de contenance, soit extrieur, soit enterr ou semi-enterr. Deuxime cas de figure : le particulier dispose de deux poubelles pour deux types de collectes. Il trie ce qui est recyclable et ce qui ne lest pas. Les dchets recyclables sont ensuite tris. Troisime et dernire situation, le particu-lier dispose dune multitude de poubelles : une pour les dchets non recyclables (film et sacs plastiques, petits dchets), une pour le plastique (bouteilles et flacons en plastique, briques alimentaires, canettes et botes de conserve, bombes arosols sans symbole produits dangereux ), une pour le papier (journaux, annuaires, magazines, prospectus), et une pour le verre. Les dchets sont ainsi collects sparment. Et le recyclage nen est que plus efficace !

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Les bastides Villes nouvelles de lancien temps

    elles ont forg notre culture et notre paysage, pourtant les bastides sont mal connues. quoi les reconnat-on, lesquelles sont les plus remarquables, comment ont-elles chang notre per-ception de lurbanisme ? Suivez le guide et partez la dcouverte de ces fameuses bastides du Sud-ouest, fleuron de notre patrimoine.

    VaSioN

    Montauban aujourdhui considre comme le prototype des bastides du Sud-Ouest.

    14 vasion

    En Provence, une bastide est une maison typique. Dans le Sud-Ouest, les bastides sont des villes nouvelles construites en une seule fois se-lon un plan en damier lpoque o lEu-rope connaissait un essor urbain ex-ceptionnel. Car au dbut XIIIe sicle, la forte croissance dmographique asso-cie la ncessit de mettre en valeur

    nouvelles dploient un plan urbanisti-que rgulier et novateur qui alterne rues droites et parcelles dhabitation de di-mensions souvent gales et organises autour dune place centrale avec un march quip dune halle. Cela rompt totalement avec les formes architectu-rales romanes observes jusqualors et centres autour de lglise.

    les terres et dorganiser la vie sociale et conomique incitent les seigneurs, les vques, les rois, dvelopper une vritable politique damnagement du territoire... Ainsi les bastides voient le jour sous leur volont dans une priode denviron 150 ans qui se situe entre la croisade des Albigeois et la guerre de Cent Ans (de 1222 1373). Ces villes

    DR

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    Cordes et ses ruelles escarpes est un village historique et culturel tout fait pittoresque.

    Tous diffrents, ces villages partagent une me commune

    Les bastides sont donc les villes nouvelles du Moyen-ge. Parfois nes sur les restes danciens villages, parfois cres de toutes pierres. Et mme si toutes les bastides sont situes selon un impratif gopolitique, cest surtout en fonction du relief, de la qualit des sols et de la prsence vitale de leau, quel-les ont t implantes. De plus, si toutes respectent la mme organisation en da-mier, le plan peut varier linfini et chacu-ne delle est unique. vocation agricole et conomique, elles devaient aussi as-surer la prosprit des nouveaux habi-tants, appels les poblans. En effet des privilges fiscaux furent gnralement octroys aux personnes qui acceptaient de peupler les bastides nouvellement construites. Cest ainsi que la bastide est devenu un modle urbain qui a lar-gement essaim. On retrouve ces villes nouvelles dans lAlbigeois, en Bigorre, en Gascogne, dans les Pyrnes ari-geoises, en Quercy, en Rouergue, dans le Toulousain... On en compte sur 14 dpartements soit une vaste zone de 50 000 km. La premire date de 1222. Cest Cordes-sur-Ciel, situe aujourdhui dans le dpartement du Tarn. Elle a ouvert la voie bien dautre cits qui res-tent remarquablement prserves et qui ne demandent qu tre visites !

    DR DR

    15

    SUr La roUTe DeS BaSTiDeS...au dpart de Toulouse...

    vasion

    Gimont - Gers

    cest une bastide cistercienne du xiiie si-

    cle dont le plan gomtrique, la vieille hal-

    le et son relief sont tout fait pittoresques.

    Gimont est galement une tape sur le

    chemin de Saint-Jacques de compostelle.

    Le march de gr gr du dimanche ma-

    tin est un rendez-vous ne manquer sous

    aucun prtexte et rgalera tous les amou-

    reux de la gastronomie. canard, croustade

    et armagnac vous attendent aprs avoir

    randonn sur les sentiers qui entourent la

    ville et permettent de ladmirer.

    mauvezin Gers

    La ville doit son nom de mauvais voisin

    son statut de forteresse redoute des vil-

    lages alentours. difie sur un site escarp

    et place entre deux cours deau, mauve-

    zin sest dveloppe sur deux zones : la vil-

    le haute et la ville basse. De construction

    typique, la ville accueille le visiteurs dans

    ses ruelles troites au coeur des pierres

    blondes charges dhistoire.

    Sarrant - Gers

    il parat que Sarrant est lun des plus beaux

    villages de France ! Nul doute que son gli-

    se, ses rues troites font de cette cit un

    petit joyau tout droit sorti du moyen-ge.

    mais sa vie associative, ses commerces

    et son artisanat tmoignent dun prsent

    bien rempli et assurment vivant.

    montauban - Tarn-et-Garonne

    Les historiens se disputent pour savoir si

    montauban fait partie ou non des bastides

    du Sud-ouest. construite en 1144 (un peu

    avant les autres) sur un plan gomtrique,

    elle en serait un prototype dans lequel les

    rues perpendiculaires se croisent et iso-

    lent les pts de maison. Baigne par la

    Tarn, montauban, associe au mieux leau

    et la brique pour offrir des chefs-doeuvre

    tous les coins de rues.

    Bruniquel - Tarn et Penne - Lot-et-Garonne

    Les villages de Bruniquel et de Penne of-

    frent un point de vue imprenable sur les

    gorges de laveyron en plus dtre faits

    de demeures magnifiques notamment de

    chteaux forts pour ne citer queux.

    cordes-sur-ciel - Tarn

    Pelote de pierre enroule sur une colline,

    cordes est la plus ancienne et la plus c-

    lbre bastide du Sud-ouest. Que ce soit

    pour les couchers de soleil, pour les pro-

    menades urbaines sur les pavs uss,

    pour les randonnes nature en dehors du

    village ou pour les tapes plus culturelles,

    cordes est un vrai petit paradis !

  • Vivre aujourdhuin62 _ octobre 2009

    TaLeNT

    rachid zeryouhUn poing dhonneur

    Le muay Tha, plus couramment appel Boxe Tha, loin des clichs hollywoodiens dun Jean-claude Van Damme, est un art martial apparu il y a plus de 500 ans dans lempire du Siam. cette boxe pieds-poings recouvre de nombreuses techniques de coup de genou, de corps corps mais dans lesprit de rachid zeryouh, bien plus quun sport de combat, cest un engagement citoyen !

    Un prt pour un renduEnthousiaste et dtermin, Rachid

    consacre une grande partie de son temps ce projet avec les jeunes du club, et met du cur louvrage dans son rle dagent de mdiation de la mairie. De temps en temps, il faut savoir se mettre en retrait pour mettre les autres en avant confie-t-il naturellement. Car 29 ans, le boxeur transmet son tour ce quil eut la chance de recevoir un jour. On a beaucoup de jeunes qui sont en difficult et jaime tra-vailler avec ce public car a donne envie de les faire avancer, et pas simplement au niveau de la boxe. Jessaie vraiment de les amener vers dautres choses . Ces autres choses sont avant tout des valeurs de respect et dhumilit. Rachid Zeryouh permet en effet des jeunes qui nont pas la chance de pratiquer en club de dcouvrir cette discipline lors de san-ces dinitiation gratuites. Sur le ring com-me dans la vie, voil un boxeur qui nest pas prs de baisser les poings.

    10 ans, rsident dune cit HLM Vannes, Rachid sinscrit dans des cours de Muay Tha, et trs vite, cet art martial devient une vritable passion. Plus quun simple sport, la boxe prend alors chez lui des allures de porte de sortie et le mne vers huit annes de professionnalisme plein temps et un palmars pour le moins impressionnant. Au dpart, la boxe a t pour moi une

    domaine sportif et de la chance de pouvoir enseigner ce sport .

    Une affaire de familleChez les Zeryouh, la boxe est une affai-

    re de famille. Cest en effet son frre, Mou-loud Zeryouh, qui amena le Muay Tha Colomiers. Il tait entraneur ici et il avait besoin de quelquun pour laider, pour par-tager le travail avec lui. Finalement, je suis

    16 Talent

    aujourdhui lunique entraneur parce que lui a raccroch les gants. Et aujourdhui, le club MNM boxing, implant la maison des sports de Colomiers, fort de ses 250 licencis, des valeurs quil dfend et des talents quil rvle (5 champions de Fran-ce) a t lu meilleur club de France.

    porte de secours parce que je viens dun quartier populaire. Et onze ans plus tard, cest la tte bien fixe sur les paules que Rachid sinstalle Colomiers pour rendre la monnaie de la pice : Je suis venu avec un projet, Sport Pour Tous, et jai profit davoir des connaissances dans un

    De temps en temps, il faut savoir se mettre en retrait pour mettre les

    autres en avant

    PaLmarS

    1997 - 1998 - 2000 : champion de France dans la catgorie moins de 61 kg

    2002 - 2003 : champion de France dans la catgorie moins de 71 kg

    2005 - 2007 : champion deurope dans la catgorie moins de 75 kg

    Septembre 2009 : rachid zeryouh remettra son titre de champion deurope en jeu en italie dans la catgorie moins de 71 kg

    DR