Une unité stylistique malgré un chantier de 457 ans .Une unité stylistique malgré un chantier

download Une unité stylistique malgré un chantier de 457 ans .Une unité stylistique malgré un chantier

of 16

  • date post

    13-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Une unité stylistique malgré un chantier de 457 ans .Une unité stylistique malgré un chantier

  • Une

    uni

    t s

    tylis

    tique

    mal

    gr

    un c

    hant

    ier

    de 4

    57 a

    ns

    Les premiers difices religieux IIIe sicle : Implantation des premiers difices chrtiens dont il reste peu de traces (Eglise Saint-Jean-du-Baptis-tre, prs de la porte Saint-Pierre). Le premier consacr saint Pierre et saint Paul est difi par saint Clair, premier vque de Nantes.

    Des cathdrales romanes560 : Conscration, sur le site actuel, de la premire glise cathdrale commence par lvque Evhemerius (527-559) et acheve par son successeur saint Flix (559-589).

    843 : Massacre des fidles et de lvque Gohard par les Normands et ruine de ldifice.

    937 : Victoire du duc breton Alain Barbe Torte qui met fin aux invasions normandes et aux pillages. Lvque de Nantes Gurech commence la construction dune nouvelle cathdrale.

    1092 et 1096 : Accueil des reliques des saints Donatien, Rogatien et Gohard qui ncessite la construction de la crypte haute actuelle qui se compose dun martyrium central, ceintur par le dambulatoire sur lequel souvrent des chapelles. Le chantier de la cathdrale romane se poursuit dans les sicles suivants.

  • La cathdrale gothiqueAu XVe sicle, aprs la reconstruction de la flche de la croise du transept, des travaux de reconstruction plus ambitieux sont commandits par le duc Jean V et lvque Jean de Malestroit.Le chantier qui commence en 1434 par le portail occidental est loccasion de doter la ville dun monument grandiose. Afin dassurer le maintien du culte, la cathdrale gothique est construite par enveloppement de la cathdrale romane, qui sera dtruite peu peu. La faade est acheve mais faute de moyens financiers, le chantier de la cathdrale est interrompu courant XVIe sicle.

    1614 : Construction du jub entre lancien chur roman et la nouvelle nef gothique qui a une fonction dcorative et marque physiquement la limite entre les clercs et les lacs. 1642 : Achvement du bras sud du transept.

    Limpressionnante hauteur de la nef gothique (37,5m sous votes) est renforce par llancement ininterrompu des piliers jusquaux clefs de votes. La cathdrale manquait cependant dharmonie puisque cette nef se terminait par un chur roman.

    Achever la cathdrale ncessitait la destruction du rempart mdival, situ sur le trac du nouveau chur. Les moyens financiers, les dsaccords entre le chapitre, les autorits municipales et les architectes bloquent le chantier jusquau XIXe sicle.

    1733 : Destruction du jub et des votes de la crypte romane qui est comble.

    Sous la Rvolution franaise, les emblmes religieux et monarchiques sont dtruits. Le sanctuaire devient une curie, un magasin fourrage et une garnison.

    1800 : Explosion dune poudrire du chteau qui souffle les vitraux.

  • Les assises sont en granit, pierre solide, rsistante et impermable. Elle est extraite au nord de Nantes, le long du sillon de Bretagne.

    Les lvations sont en tuffeau. Achemine par gabares sur la Loire depuis Saumur, cette pierre calcaire trs tendre et dune blancheur remarquable est le support idal des sculptures.

    Le thme classique du Jugement Dernier prsent sur le portail central, na pas toujours t identifi, du fait de labsence au centre du tympan, de la figure du Christ en gloire. Reprenant une composition traditionnelle, les voussures reoivent les figures des damns torturs par les diables, des morts qui ressuscitent et des lus les mains jointes, en adoration.

    Dbut du cycle de la Gense, compos de 154 bas-reliefs fid-les la Bible, en faade et sur les piliers cruciformes de lavant nef. Cette disposition inhabituelle est probablement mettre en parallle avec le parcours des processions liturgiques. Les inscriptions en lettres gothiques explicitaient ces dcors.

    Le portail ddi saint Pierre prsente des scnes de baptme et de prche par le saint.

    Lvque pntrait dans la cath-drale par le portail latral nord, ddi saint Donatien et saint Rogatien. Cette iconographie exploite dventuels liens familiaux entre les ducs de Bretagne et les deux martyrs, dcapits pour stre convertis au christianisme au IIIe sicle. Ainsi, le pouvoir ducal senracine dans un pass chrtien trs ancien.

  • Le programme iconographique est indniablement li au contexte de lutte politique entre le royaume de France et le duch de Bretagne. Les travaux sont placs de 1434 1444 sous la direction de Guillaume de Dammartin, puis jusqu lachvement de la faade en 1480, sous celle de Mathelin Rodier, qui sest illustr sur le chantier du chteau des Ducs.

    Le portail Saint-Paul prsente la vie de laptre Paul qui a perscut les chrtiens avant sa conversion. Les scnes sculptes montrent son martyre par dcollation. Daprs la lgende, la tte de saint Paul, retrouve par un berger et dpose ct du corps, se tourne pour sunir lui. Aprs le miracle, les fidles se rassemblent autour du tombeau.

    Le thme classique du Jugement Dernier prsent sur le portail central, na pas toujours t identifi, du fait de labsence au centre du tympan, de la figure du Christ en gloire. Reprenant une composition traditionnelle, les voussures reoivent les figures des damns torturs par les diables, des morts qui ressuscitent et des lus les mains jointes, en adoration.

    Le portail latral sud par lequel le duc entrait dans la cathdrale est ddi saint Yves. N en 1253 au manoir de Kermartin, il a t canonis en 1347 pour ses actions menes envers les dmunis. Par ce dcor sculpt, le duc Jean V se rapproprie limage du saint alors utilise par la monarchie. Depuis le XXe sicle, saint Yves est le patron de la Bretagne.

    La chaire prcher extrieure tmoigne de la volont de lEglise dencadrer fermement la pratique de la prdication, qui est lenseignement de la parole de Dieu. Les sculp-tures de la chaire, comme le discours prononc pour les lites et le peuple rassembls sur le parvis, devaient frapper, tre mmorisables et donner une leon salutaire.

  • Le portail Saint-Paul prsente la vie de laptre Paul qui a perscut les chrtiens avant sa conversion. Les scnes sculptes montrent son martyre par dcollation. Daprs la lgende, la tte de saint Paul, retrouve par un berger et dpose ct du corps, se tourne pour sunir lui. Aprs le miracle, les fidles se rassemblent autour du tombeau.

    XIXe sicle

    v

    v

    v

    v

    !!

    !

    XVe sicleXVIe sicleXVIIe sicle

    Crypte romane

    Accs au tombeau

    Place Saint-Pierre

    Vitrail

    Porte Saint-Pierre

    Rue Mathelin Rodier

    Tombeau

    NEF

    TRANSEPT

    CHOEUR

    DAMB

    ULATOIRE

  • La cathdrale enfin acheve Le XIXe sicle est celui de la reprise du chantier, favorise par la signature du Concordat dune part et celui dun nouvel lan religieux dautre part. LEglise renouvelle sa pense et sadapte la socit.A Nantes, lvque Fournier est un artisan de cette reconqute des fidles. Dans le mme temps, larchitecte Viollet-Le-Duc dfend le principe de lunit de style qui peut conduire rtablir [les monuments] dans un tat complet qui peut navoir jamais exist. Lart mdival, en particulier gothique, est rhabilit. Il rappelle le rgne glorieux de Saint Louis, souverain btisseur de la Sainte Chapelle. A Nantes, le chantier avance avec difficult et sera rythm par le renvoi, la dmission ou la mort des architectes.

    1840 : Dbut des travaux.

    1876 : Destruction du chur ro-man sous la direction de larchitecte Louis-Charles Sauvageot.

    1884 : Fouilles entreprises pendant les travaux du chur qui permettent de redcouvrir la crypte romane. Le votement du XIXe sicle en briques et en poutrelles dacier, est encore visible aujourdhui.

    1891 : Achvement et conscra-tion le 25 dcembre du chur dambulatoire unique et chapelles rayonnantes.

    La cathdrale au XXe sicle15 juin 1944 : Bombardements de ldifice qui dtruisent partiellement le dambulatoire et la sacristie.

    28 janvier 1972 : Incendie de la charpente qui seffondre.

    Les restaurations de cet difice - class depuis 1862 - sont entre-prises par lArchitecte en Chef des Monuments Historiques.

    Les abords de la cathdrale

    La Psalette, difie dans la dernire dcennie du XVe sicle, est un htel destin Guillaume Gueguen, archidiacre de la Me . La tour descalier hexagonale hors duvre et la porte en anse de panier sont caractristiques de cette architecture rgionale. En 1837, lvch de Nantes y installe lcole de chant liturgique. Ce qui lui vaut son nom de la Psalette (du latin psallere : chanter). La Ville, propritaire depuis 1912, y abrite des services administratifs.

    XIXe sicle

    v

    v

    v

    v

    !!

    !

    XVe sicleXVIe sicleXVIIe sicle

    Crypte romane

    Accs au tombeau

    Place Saint-Pierre

    Vitrail

    Porte Saint-Pierre

    Rue Mathelin Rodier

    Tombeau

    NEF

    TRANSEPT

    CHOEUR

    DAMB

    ULATOIRE

  • Les abords de la cathdrale

    La porte Saint-Pierre tait autrefois une des entres principales, consti-tutives de lenceinte mdivale, construite partir du XIVe sicle. La porte, construite sur des fondations antiques, fut surmonte dun logis piscopal au XVIe sicle. Les cours Saint-Pierre et Saint-Andr furent amnags au XVIIIe sicle en promenade publique, selon les plans de larchitecte Ceineray. La place Saint-Pierre fait lobjet dun concours lanc par la Munici-palit en 1868. Larchitecte laurat Eugne Demangeat, impose un modle de faade de style Second Empire, dans lesprit haussmannien.

    Le dcor intrieur de ldificeLhistoire des saints et des martyrs travers la peintureIl ne reste que trois uvres peintes antrieures la Rvolution franaise, dont deux particulire-ment remarquables, Saint Jean-Baptiste de Lemoyne et la Remise des clefs saint Pierre , dErard pre, oeuvre capitale du dernier manirisme franais, sur lequel la cathdrale de Nantes est perceptible au second plan.

    Les tableau