L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

of 229

  • date post

    14-Apr-2018
  • Category

    Documents

  • view

    230
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

  • 7/27/2019 L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

    1/229

    Jo Nesb

    Lhomme chauve-souris

    Une enqute de linspecteur Harry Hole

    Traduit dunorvgienpar Elisabeth Tangen et AlexisFouillet

    Gallimard

  • 7/27/2019 L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

    2/229

    Titre original et copyrights

    Titre original :

    FLAGGERMUSMANNEN

    Jo Nesb et Aschehoug & Co, Oslo, 1997.

    Gaa ditions, 2002, pour la traduction franaise.

  • 7/27/2019 L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

    3/229

    WALLA

  • 7/27/2019 L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

    4/229

    1

    Sydney, Monsieur Kensington

    et troi s toi les

    Quelque chose clochait.La prpose au contrle des passeports avait dabord souri de toutes ses dents : Comment a va, mon pote ?Bien , avait menti Harry Hole. Cela faisait plus de trente heures quil tait parti dOslo

    via Londres, il avait pass tout le voyage depuis le transfert Bahrein assis dans ce satanfauteuil, juste devant lissue de secours. Pour des raisons de scurit, il ne pouvait sincliner quepartiellement, et la colonne vertbrale de son occupant avait commenc se tasser avant larrive Singapour.

    Et prsent, pour ne rien arranger, la fille derrire son comptoir ne souriait plus.Elle avait parcouru le passeport avec un intrt stupfiant. Il tait difficile de dire sictait la photo ou la faon dont scrivait le nom de son possesseur qui lavait mise de si bonnehumeur.[1]

    Boulot ? Harry Hole avait conscience que dans dautres pays les prposs au contrle des

    passeports auraient ajout Monsieur , mais ce quil avait lu, les formules de politesse de cetype ntaient pas trs usites en Australie. Peu importait dailleurs, Harry ntant ni un grandvoyageur ni un snob impnitent ; tout ce quil dsirait pour lheure, ctait une chambre dhtelet un lit, et ce le plus rapidement possible.

    Oui , avait-il rpondu en laissant ses doigts tambouriner sur le comptoir.Et cest ce moment-l que la bouche de la fille stait crispe, avait perdu son charme,

    et demand dune voix dsagrable : Pourquoi ny a-t-il pas de visa dans votre passeport, Monsieur ? Le cur de Harry avait fait un bond dans sa poitrine, comme il le fait fatalement au

    pressentiment dune catastrophe imminente. On nemployait peut-tre Monsieur qu partirdu moment o la situation se gtait ?

    Dsol, jai oubli , murmura Harry tout en cherchant fbrilement dans sa pocheintrieure. Pourquoi navaient-ils pas fix son visa spcial dans son passeport, comme ils le fontavec les visas classiques ? Il entendit juste derrire lui le faible grsillement dun baladeur, et sutque ctait celui de son voisin dans lavion. Il avait cout la mme cassette tout au long duvoyage. Et pourquoi Diable ntait-il jamais fichu de se souvenir dans quelle poche il mettait leschoses ? La chaleur limportunait aussi, mme sil ntait pas loin de vingt-deux heures. Harrysentit une dmangeaison natre la base de son crne.

    Il finit par trouver le document quil cherchait et le dposa, soulag, sur le comptoir. Officier de police, nest-ce pas ? La prpose abandonna le visa spcial et leva des yeux scrutateurs vers son dtenteur,

    mais la bouche ntait plus pince. Jespre quaucune blonde Norvgienne ne sest fait tuer ? Elle partit dun grand rire et apposa joyeusement son cachet sur le visa spcial.

  • 7/27/2019 L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

    5/229

    Eh bien, juste une , rpondit Harry Hole.

    Le hall darrive tait plein de reprsentants de tour operators et de chauffeurs delimousines tenant chacun un panneau sur lequel tait inscrit un nom, mais aucun Hole. Il tait surle point daller se chercher un taxi lorsquun Noir au nez tonnamment pat, aux cheveux

    sombres et friss, vtu dun jean bleu clair et dune chemise hawaiienne, se fraya un cheminentre les pancartes et approcha de lui dun pas alerte. Monsieur Hau-li[2], je suppose ! dclara-t-il, triomphant.Harry Hole pesa le pour et le contre. Il sattendait devoir passer ses premiers temps en

    Australie corriger la prononciation de son nom de famille pour viter la confusion avec un trou.Monsieur Lesaint tait tout prendre prfrable.

    Andrew Kensington, comment va ? dit lindividu avec un bon sourire, en tendant unegrosse patte.

    Un vrai petit tau. Bienvenue Sydneyjespre que vous avez fait bon voyage , dit chaleureusement

    linconnu, comme un cho de lannonce quavait faite lhtesse de lair une petite vingtaine de

    minutes auparavant. Il sempara de la valise de Hole, valise toujours en bon tat bien quelle neft pas neuve, et partit vers la sortie sans se retourner. Harry lui embota immdiatement le pas. Vous tes de la Police de Sydney ? demanda-t-il.

    Bien sr, mon pote. Fais gaffe ! La porte tournante atteignit Harry au visage, en plein sur le renifloir, ce qui fit jaillir des

    larmes. Une mauvaise comdie burlesque naurait pas pu dmarrer de pire manire. Il se frotta lenez et jura en norvgien. Kensington le regarda avec compassion. Satanes[3] portes, hein ? fit-il. Harry ne rpondit pas. Il ne savait pas ce quil fallait rpondre a, dans ce pays.

    Une fois sur le parking, Kensington ouvrit le coffre dune petite Toyota fatigue et sydbarrassa de la valise.

    Tu veux conduire, mon pote ? demanda-t-il, surpris.Harry se rendit compte quil allait monter ct conducteur. Et merde, cest vrai quils

    conduisent gauche, en Australie. Mais en voyant lnorme quantit de papiers, cassettes etdtritus qui occupaient le sige passager, Harry se dit quil valait mieux grimper larrire.

    Tu dois tre aborigne, demanda-t-il tandis quils entraient sur lautoroute.On ne peut rien te cacher, poulet, rpondit Kensington en lui jetant un coup dil dans

    le rtroviseur.En Norvge, on vous appelle australnegerNoirs-Australiens. Kensington ne le lchait pas du regard. Vraiment ? Harry commenait se sentir mal laise. Euh Je veux juste dire que vos anctres ne devaient pas faire partie des condamns

    que lAngleterre a envoys ici il y a deux cents ans , dit Harry en guise dexcuse, pour montrermalgr tout quil avait un tant soit peu de culture concernant lhistoire du pays.

    Tout juste, Hau-li, mes anctres taient l un petit peu avant. Quarante mille ans, pourtre prcis.

    Kensington lui adressa un sourire travers le rtroviseur. Harry se promit de la bouclerun instant.

    Je vois. Vous pouvez mappeler Harry.O. K., Harry ; moi, cest Andrew.

  • 7/27/2019 L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

    6/229

    Andrew se chargea de faire la conversation le restant du trajet. Il conduisit Harry King s

    Cross sans cesser de discourir : ce quartier tait celui des putes et le ple principal du trafic dedrogue et de pratiquement toutes les autres activits louches de la ville. Un scandale avr surdeux semblait mettre en cause lun des htels ou des peep-shows installs dans cette zone dun

    kilomtre carr. Nous y sommes , dit soudain Andrew. Il se rangea prs du trottoir, sauta de la voitureet sortit la valise du coffre.

    demain , dit Andrew. Un instant plus tard, ils avaient disparu, la voiture et lui. Ledos raide et ressentant les premiers effets du dcalage horaire, Harry se retrouva brusquementseul avec sa valise sur un trottoir, dans une ville dont la population avoisinait celle de laNorvge, devant limpressionnant Crescent Htel. Trois toiles jouxtaient son nom, sur la porte.Le chef de la police dOslo navait pas la rputation dtre gnreux en ce qui concernait les fraisdhbergement de ses subordonns. Mais les choses ne seraient peut-tre pas si terribles quil lecraignait. On doit faire des remises aux fonctionnaires, pour la plus petite chambre de l htel, sedit Harry.

    Et ctait le cas.

  • 7/27/2019 L'Homme chauve-souris - Jo Nesbo.pdf

    7/229

    2

    Un diable de Tasmanie, un clown

    et une Sudoise

    Harry frappa doucement la porte du chef de la police de Sydney South Dist. Entrez , tonna une voix de lautre ct de la porte.Un grand type baraqu, dont le ventre tait fait pour impressionner, se tenait prs de la

    fentre, derrire un bureau de chne. Des sourcils gris et broussailleux pointaient de sous unechevelure use jusqu la corde, mais les pattes doie de part et dautre des yeux souriaient.

    Harry Holy, dOslo, en Norvge, Sir.Assieds-toi, Holy. Tu as lair foutrement en forme cette heure si matinale. propos :

    tu nes pas pass voir lun des gars des stup, jespre Neil McCormack rit de bon cur.

    Dcalage horaire. Je nai pas ferm lil depuis la nuit dernire, quatre heures. Sir,expliqua Harry.Bien sr. Juste une blague, dans la maison. On a eu une affaire de corruption qui n tait

    pas mineure, il y a quelques annes, vois-tu. Dix policiers ont t condamns, entre autres pourvente de schnoufles uns aux autres. On sest dout de quelque chose parce que certains dentreeux avaient les ides tonnamment claires, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Pas de quoi rire,en fait conclut-il avec un petit rire bon enfant, avant de mettre ses lunettes et de passer enrevue les papiers quil avait devant lui.

    On ta donc envoy ici pour nous servir dassistant dans lenqute sur le meurtredInger Holter, citoyenne norvgienne qui possdait un permis de travail en Australie. Une jolieblonde, daprs les photos. Vingt-trois ans, cest bien a ? Harry acquiesa. McCormacksassombrit : Dcouverte par des pcheurs au large de Watsons Bay, plus prcisment TheGap Park. demi-nue, portant des marques qui indiqueraient quelle a dabord t viole avantdtre trangle, mais on na relev aucune trace de sperme. Puis on a profit de la nuit pour latransporter dans le parc, et le cadavre a t balanc du haut de la falaise. Il fit la grimace.

    Si le temps avait t un peu plus agit, les vagues lauraient sans doute emporte, maisau lieu de a, elle est reste entre les rochers o on la retrouve le lendemain matin. Comme jaidit, on na pas retrouv de traces de sper