Éthique des relations internationales

download Éthique des relations internationales

of 29

  • date post

    30-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    47
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Éthique des relations internationales. martin . leblanc .1@umontreal.ca en remplacement de Ryoa Chung. OCTOBRE. 18. Plan. OCTOBRE. 18. Retour rapide sur les fondements du réalisme. Carl von Clausewitz (1780-1831). Fondements de la doctrine de la guerre juste. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Éthique des relations internationales

  • thique des relations internationales

    martin.leblanc.1@umontreal.caen remplacement de Ryoa ChungOCTOBRE18

  • PlanRetour rapide sur les fondements du ralisme.Carl von Clausewitz (1780-1831).Fondements de la doctrine de la guerre juste.Michael Walzer et la doctrine de la guerre juste aujourdhui.OCTOBRE18

  • A. Retour sur les fondements du ralismeScepticisme moralLa sphre internationale est un tat de nature, un tat de guerre relle ou latente (aucune instance souveraine)Anarchie, inscurit, loi du plus fortPrincipes de survie et de ncessitRationalit instrumentale, prudence vs raison morale

  • Thucydide(env. 460-395)Justification de la guerre (offensive, dfensive et prventive) face une perception de menacePrincipes de ncessit et de survieClivage moralit domestique/internationale

  • Machiavel (1469-1527)Scepticisme raliste radicalDivision radicale entre politique et moralitNcessit, survie, longvitJustification prudentielle de limprialismePrudence politique en fonction des circonstances vs respect des traits (stratgie de la duperie)

  • Hobbes (1588-1679)La sphre internationale est un tat de nature (guerre)Anarchie en labsence dun LviathanAnalogie entre lindividu et ltatEgosme rflchi (survie)Principe naturel de conservation de soi (intrt national, raison dtat)

  • B. Clausewitz (1780-1831)La guerre comme instrument politique

  • 1. Le personnageHomme de carrire militaire, Carl von Clausewitz est un farouche opposant et tmoin privilgi des guerres napoloniennes. Lorsque larme Prusse est dfaite par Napolon et sallie la France, Clausewitz joint larme russe. En 1818, Clausewitz devient le directeur de lcole gnrale de guerre Berlin et commence rdiger une uvre volumineuse qui sera publie titre posthume. Il meurt du cholra qui emporta aussi Hegel.Il est toujours considr comme le matre penser de la thorie des relations internationales.

  • 2. Laboutissement du paradigme classiqueLa socit internationale comme relation entre les tats souverains et indpendants.Lintrts nationale (gosme intelligent).La puissance, la guerre ou lquilibre (diplomatie).

  • 3. Problmatique de la guerre et de la paixComprendre la guerre, cest comprendre les relations internationales.La guerre ne concerne pas la morale.Il ny a pas de cause juste ou injuste la guerre.Il ny a pas de convention (morale) de la guerre.La ncessit militaire dicte la conduite de la guerre.

  • La guerre nest rien dautre quun combat singulier grande chelle.La guerre est donc un acte de violence dont lobjet est de contraindre ladversaire se plier notre volont.Les pires erreurs sont celles qui nourrissent les bons sentiments.La haine peut tout fait jeter lun contre lautre les peuples les plus polics.La fin de laction militaire doit toujours tre de dsarmer ou de terrasser lennemi.

  • 4. La guerre comme instrument politiqueSelon Clausewitz, la guerre est la poursuite de la politique par dautres moyens (que ceux de la diplomatie internationale ou des rapports conomiques).La guerre est un instrument politique.La dichotomie entre ltat de nature et ltat social (entre la situation de guerre et la situation de paix) nest pas aussi dcisive que chez les contractualistes.La guerre est simplement la continuation de la politique internationale lorsque aucune solution diplomatique na t trouve.

  • 5. Lhistoire et la conception clausewitzienne de la guerreLhistoire de la diplomatie tend confirmer la conception clausewitzienne de la guerre.On peut notamment analyser les deux guerres mondiales sous un point de vue clausewitzien.On peut aussi interprter les diffrents conflits de la guerre froide selon ce point de vue.Blocus de Berlin, Invasion de la baie des cochons Cuba, la Guerre du Viet-Nam, oprations des services secrets, etc.

  • Diplomacy, Avalon Hillwww.wizards.com/default.asp?x=ah/prod/diplomacyVoir aussi: Allan B. Galhamer, Galhamer on Diplomacy, The Bordgame Diplomacy and Diplomatic History, Bloomington, 1stBooks, 1999.Risk, Avalon HillCivilization III, Firaxis6. La thorie se confirme aussi en laboratoire...

  • 7. Clausewitz est-il un monstre?La guerre nest pas une fin en soi mais un moyen pour parvenir ses fins.Certes, la clmence est une erreur stratgique. Il aurait peut-tre reconnue que la guerre, cest lenfer.Distinction thorie idale (guerre totale) et guerre relle (guerre dusure, guerre limite).La politique est aussi confronte la ralit.

  • RsumGuerre = continuation du politique par dautres moyensGuerre = moyen vs finTous les moyens sont permis (vs conventions morales)Subordination du stratgique au politiqueGuerre totale: victoire finale (thorie idale de la guerre)Guerre relle : guerre dusure et limite (frictions)

  • C. Fondements de la doctrine de la guerre justeSes origines philosophique remontent aux philosophes judo-chrtiens tels quAugustin et Aquin.Lcole du droit naturel reprsente par notamment par Locke.Plus rcemment, des thologiens protestants tels que Paul Ramsey ont galement contribu ce courant.

  • 1. Le droit naturelLa tradition du droit naturel se situe mi-chemin entre le scepticisme moral des ralistes et le pacifisme radical de certains idalistes.Essaie de penser la ralit incontournable de la guerre mais en des termes moraux. Il existe des lois morales universellement valables qui prexistent aux conventions humaines et au droit positif.

  • 2. Augustin (354-430)Le christianisme est lorigine dun discours pacifiste radical qui prohibe toute violence en tant que pch.Le pessimisme dAugustin rejette cette conception perfectionniste de lhomme. La guerre constitue selon Augustin une ralit fondamentale de la condition humaine. Le christianisme avait besoin de trouver des raisons pour justifier la guerre sainte.

  • 3. Les huit principes de la thorie classiqueJus ad bellum1) La guerre doit tre mene par les autorits comptentes et officielles (vs rebellion, terrorisme, mutinerie). 2) La guerre doit reposer sur une cause juste. 3) La guerre doit tre un recours ultime. 4) Dclaration formelle de guerre (vs attaque prventive ou insurrection populaire). 5) Espoir raisonnable de succs. 6) La violence dploye doit tre proportionnelle linjustice qui la provoque. Jus in bello7) Les actions militaires doivent tre proportionnelles leurs objectifs. 8) Immunit des non-combattants.

  • D. Michael Walzer tudes Cambridge et Harvard.Professeur Princeton et Harvard.Directeur de la revue Dissent.Pionnier de lthique des relations internationales.Auteur de Guerres justes et injustes (1977).

  • 1. Lapproche morale de WalzerRhabilitation contemporaine de la doctrine de la guerre juste.Il emprunte tantt la tradition du droit naturel, lthique dontologique dinspiration kantienne et lthique consquentialiste.Va-et-vient entre les principes moraux quil tente de dgager partir dexemples historiques particuliers et les principes conventionnels de la guerre juste.Deux volets indpendants: jus ad bellum et jus in bello.

  • 2. Les conventions de la guerreCaractre inviolable de certains droits fondamentaux.Immunit des non-combattants (populations civiles et naked soldier).Le principe de ncessit militaire ne peut pas justifier tous les moyens.Le cas du Laconia

  • 3. Walzer contre ClausewitzContradiction dans la pense raliste: La guerre obit des conventions humaines.Un ensemble de choix faonnent ces conventions.invoquer le principe de ncessit militaire et le caractre absolu ou illimit de la guerre pour exclure toute considration thique conduit un contresens.

  • 4. Doctrine du double effet (DDE)Lacte est bon ou moralement neutre (i.e. action de guerre lgitime).Leffet direct est moralement acceptable (ex. bombardement dune usine darmement).Lintention qui prside lacte est moralement bonne; la consquence ngative (les dommages collatraux, mort des civils) est prvisible mais non voulue (critre dintentionnalit). Leffet ngatif nest pas un but ni le moyen direct pour parvenir ses fins.Rgle de proportionnalit (le bien compense le mal).

  • 5. Critique de la DDEWalzer introduit un amendement la clause 3 de la DDE:Si janticipe des consquences ngatives, non voulues mais prvisibles, jai la responsabilit morale dassumer le maximum de risques mes frais pour minimiser la souffrance sur autrui.

  • ConclusionPrimaut du respect des droits dans les conventions de la guerre.

  • Questions?

  • FINMerci de votre attentionMartin Leblanc