Endoscopie digestive : de l’analyse a posteriori à l ...· Endoscopie digestive : de l’analyse

download Endoscopie digestive : de l’analyse a posteriori à l ...· Endoscopie digestive : de l’analyse

of 12

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Endoscopie digestive : de l’analyse a posteriori à l ...· Endoscopie digestive : de l’analyse

  • CENTRE

    HOSPITALIER

    UNIVERSITAIRE

    DE RENNES

    Endoscopie digestive : de lanalyse a

    posteriori lanalyse processus

    Dr Mael Pagenault,

    Mme Anne Le Floch-Marchand

    Plateau technique digestif

    du CHU de Rennes

  • 24/11/2015 2

    Prsentation du processus

    prise en charge en endoscopie digestiveC

    on

    sult

    atio

    ns

    2000 CONSULTATIONS

    12 mdecins consultants

    Pro

    gra

    mm

    atio

    nProgrammation

    immdiate aprs la consultation

    mdicale

    IDE de programmation

    pour les endoscopies sous

    anesthsie gnrale

    Secrtaires pour les endoscopies

    en externes

    Logiciel de programmation

    Staff hebdomadaire de

    consolidation

    Co

    nsu

    ltat

    ion

    da

    nes

    ths

    ie

    1530 consultations par

    an

    RDV donn par lIDE de

    programmation

    1 mdecin anesthsiste

    rfrent

    Ho

    spit

    alis

    atio

    n

    En hpato gastro:

    Hospitalisation de jour

    Hospitalisation de semaine

    Soins intensifs

    Autres services du CHU

    Act

    es d

    en

    do

    sco

    pie

    Un plateau technique ddi

    lendoscopie digestive

    8 ETP IDE

    12 oprateurs

    4 salles interventionnelles (2 sous AG, 2 en

    externe )

    7500 endoscopies

    1300 examens en urgence

    5300 anesthsies

    Trai

    tem

    ent

    des

    en

    do

    sco

    pes

    Espace ddi proximit

    immdiate des salles

    interventionnelles

    4,5 ETP aide soignants

    Parc de 40 endoscopes

    4 lave endoscopes

    1 armoire de stockage

  • 24/11/2015 3

    Historique de la dmarche

    Sept 2002 : RMM endoscopie digestive (action EPP 2008)

    runion quipe hebdomadaire

    rdaction protocoles

    1ers indicateurs endoscopie 2008 Dpistage prion, consentement clair

    Gestion documentaire qualit :

    Cartographie documentaire ple abdomen 2010

    Check List endoscopie 2011

    Avril 2012 : Visite de certification V2010

    Analyse des risques du processus dendoscopie Sept 2012

    Juillet 2012 : Rappel de patients Prlvement dun endoscope positif avec une bactrie multi rsistante

    Fin 2013 : Mauvais rsultat dun indicateur qualit de la dsinfection des endoscopes

    Fvrier 2014 : Analyse de scnario EOH

    Dc 2014 : Visite test Certification V2014 laboration du compte qualit endoscopie

  • Du risque a priori la gestion de crise

    Illustration : travers la gestion du risque de

    contamination des endoscopes

    Dgradation des rsultats des analyses microbiologiques des endoscopes:

    dgradation amorce au second trimestre 2013 qui saggrave au premier

    semestre 2014

    Audit dobservation des pratiques du processus de dcontamination des

    endoscopes le 25 juin 2014

    Clin restreint le 4 juillet 2014

    24/11/2015 4

  • Indicateurs de surveillance:

    rsultats de prlvements dendoscopes

    1er semestre 2013 2me semestre 2013 1er semestre 2014

    Nombre de prlvements

    74 97 83

    Nombre de

    prlvements satisfaisants

    6671 58

    Nombre de

    prlvements non satisfaisants

    8

    26

    Dont 7 en

    prlvement de routine

    25

    Dont 14 en

    prlvements de routine

    Taux de contrle satisfaisants en % 89 73 70

    Source :Sverine Fauveau Biohyginiste, EOH5

  • Du risque thorique la gestion de crise

    Recherche des causes qui peuvent tre multiples :

    chaque piste est explore

    Mobilisation de l'ensemble des acteurs du plateau technique:

    chaque soignant est invit rflchir sur ses pratiques professionnelles

    Travail en collaboration troite avec l'quipe biomdicale et quipe d'hygine

    24/11/2015 6

  • 24/11/2015 7

    Du risque thorique la gestion de crise

    Absence de

    maintenance

    prventive

    des endoscopes (2 appareils incrimins

    sans maintenance 1 an)

    parc dendoscopes

    vieillissant(parc critique 2009-2010)

    Dfaut de maintenance LDE(dpassement de + 1000 cycles/

    Fabricant (tous les 2000 cycles))

    Vtust LDE ( >10 ans danciennet, 2me semestre 2013:

    doublement des pannes sur 2 LDE/ 4)

    Dfaut dapplication

    des rgles dhygine

    des mains ( la sortie LDE et

    schage)

    Charge de travail

    importante (certains jours en

    semaine)

    Dfaut dapplication de

    procdure (respect des tapes du 1er

    nettoyage + temps, schage)

    MatrielMatires,

    produits

    Milieu,

    environnement

    Main duvre Mthodes

    Risque de

    contamination dun

    endoscope lors du

    traitement au SMAD

    Contrainte architecturale de

    la salle dentretien (3 postes de nettoyage sous

    dimensionn au regard de lactivit)

    Dfaut de

    stockage DM (plateau non

    recouvert et armoire

    tiroirs ne fermant pas)

    Circuits des endoscopes

    mal identifis(2 cas de dfaut de vigilance)

    Tension par

    rapport au

    turn-over

    des DM

    Formation continue

    insuffisante

    LDE: allongement du temps de

    cycle de lavage (problme circuit deau)

    Produits: dtergent,

    action chimique

    optimale eau 25C

    Qualit eau: OK

    Management

  • Plan dactions ralis

    Plan d'action 1 : centr sur l'amlioration de la procdure de traitement des endoscopes

    Rajustement des pratiques en lien avec l'audit d'observation

    Achat de matriel : chronomtre, thermomtre eau, soufflettes air

    Maintenance des lave endoscopes avec diminution du temps des cycles de lavage

    Amlioration des circuits des endoscopes squestrs/dcontamins/contamins avec

    codes explicites (codes couleurs, affiches)

    Accompagnement des quipes avec dbriefing hebdomadaire

    Dans l'immdiat aucun rsultat

    24/11/2015 8

  • Plan dactions ralis

    Plan d'action 2 :

    Analyse plus fine de la procdure de traitement des endoscopes

    chaque tape est explicite et dtaille point par point avec l'quipe AS

    Travail en amont sur la programmation avec 2 objectifs :

    1) Lisser l'activit / limiter le sur-booking des vacations

    2) Diminuer la pression en cascade : mdecin/IDE/AS

    Inviter chaque professionnel se positionner

    Modifier la logique de programmation des secrtaires en rservant des plages

    d'urgences

    Mettre en place des tableaux d'organisation mensuels afin d'optimiser la prsence

    mdicale (bourses aux vacations)

    Positionnement concert cadre de sant/mdecin rfrent

    24/11/2015 9

  • Aujourdhui : 3 chiffres

    24/11/2015 10

    91,25% de rsultats satisfaisants au second semestre 2014

    4 lave endoscopes neufs depuis octobre 2015

    1 armoire de stockage dendoscopes depuis novembre 2015

  • Conclusion

    Le compte qualit dune reprsentation intellectuelle

    un outil terrain pour lquipe

    Point de vue du cadre de sant :

    Cette situation nous permet de transformer notre compte qualit en

    vritable feuille de route quotidienne, pour l'ensemble de l'quipe soignante :

    actualisation du compte partir d'une situation concrte

    actualisation en quipe avec identification des risques

    24/11/2015 11

  • Conclusion

    Le compte qualit dune reprsentation intellectuelle

    un outil terrain pour lquipe

    Point de vue du mdecin :

    Avant : dynamique qualit prsente mais brouillonne et chaotique

    Analyse du processus endoscopie digestive, cartographie des risques

    Dcortiquer activit, ordonner, complter, hirarchiser - bilan de lexistant et des manques

    Lobjectif risque est devenu plus visible

    Compte qualit

    Un guide, permet de garder le cap

    Lgitime les actions qualit, mieux identifies

    24/11/2015 12