Trajectoires N°8

Click here to load reader

  • date post

    12-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    224
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Le Gué Langlois : l’activité au cœur de la ville Grande métropole : la Seine-et-Marne fait entendre sa voix NOV.-DEC. 2008 N°8 & & & www.seine-et-marne-invest.com

Transcript of Trajectoires N°8

  • &Entreprendre et russir en Seine-et-Marne

    N8NOV.-DEC.2008

    www.seine-et-marne-invest.com

    Logistique :nouvelles valeurs, nouvelle logique?

    Paris Region Innovation tour : dition 2008 sous le signe de lEurope

    Grande mtropole :la Seine-et-Marne fait entendre sa voix

    Le Gu Langlois :lactivit au cur de la ville

    &

    &

    SetM_08.qxd:SetM_08 28/10/08 17:35 Page 2

  • Le chteau de Fontainebleau emball pendant les travaux.

    Instantan Seine-et-Marnepar Yann Piriou

    SommaireActualit 04

    www.paristor.eu : la Seine-et-Marne et lEssonne expliqus aux allemands

    Grande mtropole : la Seine-et-Marne fait entendre sa voix Paris Region Innovation tour : dition 2008

    sous le signe de lEurope Pollutec, salon de rfrence pour les professionnels Actualits agenda Actualits en pratique

    Dossier Logistique : nouvelles valeurs, nouvelle logique? 07

    La Logistique aime la Seine-et-Marne Lenjeu de la main duvre Interview de Christophe Vandrome, Directeur du site Norbert

    Dentressangle Vert-Saint-Denis Logistique et dveloppement durable Interview de Michel Savy, Professeur en Transports et Amnagement

    du territoire Paris XII et lcole des Ponts

    Success stories 14

    BancTec Noisiel : Innovation durable

    Modem Ury : Modem fait la pluie et le beau temps

    Pour plus de renseignements :

    p.montin@seine-et-marne-invest.com

    Enjeux 11

    Matire grise Attention, jeux srieux ! Quartier daffaires Le Gu Langlois : lactivit au cur

    de la ville la carte Le fret fluvial et le fret ferroviaire

    en Seine-et-Marne

    SetM_08.qxd:SetM_08 28/10/08 17:35 Page 3

  • Source : INSEE juin 2008

    BILAN DE LACTIVIT IMPLANTATION DE SEINE-ET-MARNE DVELOPPEMENTAu 30 septembre 2008768 dossiers en cours24 implantations437 emplois concerns

    Source : Seine-et-Marne Dveloppement

    rofitant dinfrastructures de communication exceptionnelles etde disponibilits foncires comptitives, les activits logistiquesse sont considrablement dveloppes sur le territoire seine-et-

    marnais depuis 1990, autour de quatre ples principaux ; Roissy aunord, Marne-la-Valle, Nationale 4 et Snart. Dautres territoires sontaussi devenus attractifs pour les professionnels du secteur, les rgionsde Montereau ou de Nemours par exemple.Aujourdhui, on estime quun emploi seine-et-marnais sur dix y estli, sans prendre en compte les activits logistiques ralises au seinmme des entreprises du dpartement. Pour autant, le secteur estsurtout montr du doigt pour les nuisances quil engendre : augmen-tation excessive du trafic poids lourds sur nos routes, constructionsimmenses dtriorant le paysage, emplois prcaires souvent tempspartiel et horaires dcals Ces critiques ne sont pas sans fondement.Cest la raison pour laquelle il appartient aux pouvoirs publics demieux organiser limplantation des activits logistiques sur notre ter-ritoire travers un schma logistique dpartemental puis rgional, quifixe une stratgie cohrente.Si chaque activit conomique gnre ses propres nuisances, il ne sagitpas de limiter le secteur mais de le rguler pour une gestion raisonnedans une optique de dveloppement durable. De fait, les activits logis-tiques sont aujourdhui trs diversifies et recouvrent des ralits

    P

    Novembre - Dcembre 2008 Trajectoires 03

    Tableau de bord

    ditoSeine-et-Marne : beyond logistic*Par Grard Eude, Prsident de Seine-et-Marne Dveloppement

    totalement diffrentes. Quels points communs entre le transport fluvialde crales et le transport express globalis qui connecte le mondeentier en moins de 24 heures ? Quelles diffrences entre la distribu-tion de produits frais et la gestion de flottes dordinateurs ? Derrireltiquette logistique, il sagit de rechercher pour le dpartementlimplantation dactivits gnrant le plus de technologie, de valeurajoute et demplois qualifis. La future logistique est aussi porteusedemplois, de technologies, de valeur ajoute. La Seine-et-Marnepionnire debeyond logistic* ?

    * Au-del de la logistique, vers des activits plus qualifies au service des bassins demploi seine-et-marnais.

    Vous souhaitez nous faire part de vos ralisations, projets : Contact : p.montin@seine-et-marne-invest.com

    D

    INDICE DE DYNAMISME CONOMIQUE2E TRIMESTRE 2008 : 1,7 SUR UN AN COURANTvolution trimestrielle :

    0

    3e trimestre 2007

    4e trimestre 2007

    1er trimestre 2008

    2e trimestre 2008

    5,9

    2,3

    4,22,7

    2

    4

    6

    0

    3e trimestre 2007

    4e trimestre 2007

    1er trimestre 2008

    2e trimestre 2008

    1,9 1,92 1,82

    4

    Source : Direction gnrale des Douanes et Droits indirects

    EXPORTATIONS 2E TRIMESTRE 2008 EN SEINE-ET-MARNE :volution trimestrielle en milliards deuros :

    1,8 MILLIARD DEUROS, 12% DES EXPORTATIONS DLE-DE-FRANCE(1er poste Construction aronautique et spatiale).

    lheure o mondialisation rime avec externalisation, les activits logistiques ont depuis vingt ans considrablement modifi notre paysage conomique.

    TAUX DE CHMAGE 2ETRIMESTRE 2008Au 30 juin 2008 :SEINE-ET-MARNE :

    6,2%LE-DE-FRANCE :7,7%FRANCE MTROPOLITAINE :8,1%

    Source : INSEE

    SetM_08.qxd:SetM_08 28/10/08 17:35 Page 4

  • les territoires de Seine-et-Marne etdEssonne, leur dynamisme enmatire de recherche et dveloppe-ment et les nombreuses portes quilsouvrent sur les marchs franais, euro-pens mais aussi internationaux : laroport Roissy-Charles de Gaulle etcelui dOrly, les gares TGV de ChessyMarne-la-Valle et de Massy, ouencore les autoroutes A4 ouvrant vers lEst et A1 vers le Nord. Le siteInternet dispose dj dune base de 1 300 contacts outre-Rhin etcompte bien continuer sur sa lance.Willkommen !

    Paristor les portes de Paris est la fois un site Internet et une news-letter germanophones, lancs le 25septembre dernier par Seine-et-MarneDveloppement et lAgence pourlconomie en Essonne. Pourquoicette dmarche de prospection ? Toutsimplement parce que cest logique :sur plus de 400 entreprises capitauxtrangers prsentes en Seine-et-Marne,22 % sont allemandes et nos voisinsdoutre-Rhin sont nos premiers par-tenaires conomiques. Pourquoi alorssarrter en si bon chemin, alors queleur industrie, particulirement dyna-mique, ne demande qu sexporterdavantage ? Paristor prsente donc auxentreprises et institutionnels allemands

    Comment attirer les investisseurs trangers ? En les dmarchant dans leur langue. Cest ce quont compris les dpartements de la Seine-et-Marneet de lEssonne puisquils lancent un site Internet commun, entirement conu et rdig en allemand.

    www.paristor.eu : la Seine-et-Marne et lEssonne expliqus aux allemands

    Actualits

    D e.quillere@seine-et-marne-invest.com

    Intgrer la Seine-et-Marne dans les rflexions en cours sur lavenir de lle-de-France. Faire valoir ses atouts humains, son potentiel cono-mique, naturel et structurel. Le 13 octobre dernier, le Conseil gnral de Seine-et-Marne sest invit au dbat.

    Grande mtropole : la Seine-et-Marne fait entendre sa voix

    04

    Concevoir une mtropole cono-mique performante et attractive si les acteurs concerns (tat, Ville deParis, Rgion) ne saccordent pasencore sur les statuts, les enjeux et lanouvelle organisation de la grandemtropole, une chose est sre : laSeine-et-Marne veut faire entendre savoix. Nous avons vocation treintgrs ce processus. Notre popula-tion particulirement jeune contribuelargement au dynamisme conomiquede la Rgion. Nous reprsentons desopportunits environnementales etfoncires invitablement li aux pro-blmatiques de logement et despacesde la petite couronne. Quant auxproblmatiques de transport, ellesdoivent tre apprhendes au senslarge. Cest une question de bon sensmais aussi de solidarit territoriale etfinancire, martle Vincent Ebl,Prsident du Conseil gnral de Seine-et-Marne. Parce que des enjeuxdune telle importance exigent un D

    Dbat sur la Grande mtropole : plus de 1000 dcideurs mobiliss.

    minimum de consensus politique, leConseil gnral a souhait mobiliserautour de ce sujet tous les lus seine-et-marnais ainsi que des responsablesassociatifs et institutionnels. Ainsi, ce13 octobre, ils taient prs de 1000 stre runis pour dbattre de la placede la Seine-et-Marne dans ces rflexionsautour dune grande mtropole. Dujamais vu ! Aprs la prsentation dunevido exposant le regard dacteurs co-nomiques et associatifs seine-et-marnaissur ces enjeux, le dbat sest engagen prsence des grandes parties audbat (la Mairie de Paris, le Prsidentde la Rgion le-de-France, etc.).Conclusion des interventions : lesacteurs seine-et-marnais souhaitentque lavenir du dpartement soit pris en compte dans ces nouvellesrflexions : oui une nouvelle dyna-mique rgionale mais condition quela Seine-et-Marne y occupe toute saplace. Oui un nouveau projet degrande mtropole condition quil

    ne vienne pas renforcer les dsquili-bres existants entre lEst et lOuest,entre le cur de lagglomration et les franges de notre rgion. condition, en outre, que toutes lesspcificits de notre dpartementsoient prises en compte (espace, crois-sance dmographique, ncessit dunrquilibrage lest du territoire).Pour tre forte et solidaire, lle-de-France a besoin des apports et descaractristiques de chacune de sescomposantes. Et pour mieux dfendre

    les intrts de la Seine-et-Marne,Vincent Ebl a annonc lengagementdu Conseil gnral dans llaborationdun projet de territoire dparte-mental qui associera ds 2009 lus,acteurs conomiques, associatifs etinstitutionnels ainsi que les habitantsdu dpartement. Affaire suivre...

    lodi

    e Q

    uille

    r.

    + dinfos et compte-rendu du dbat :www.seine-et-marne.frD

    Le site Internet www.paristor.eu

    SetM_08.qxd:SetM_08 28/10/08 17:35 Page 5

  • Pour la quatrime anne conscutive,le Paris Region Innovation tour,carrefour unique de