TRAJECTOIRES N°26

Click here to load reader

  • date post

    22-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Magazine TRAJECTOIRES N°26

Transcript of TRAJECTOIRES N°26

  • trajectoiresentreprendre et russir en seine-et-Marne

    N26JUINJUILLETaoT 2012

    DisneylanD Paris LE COnTE EST BOn

    la seine-et-Marne DAnS LA DynAMIqUE DE LLE-DE-FRAnCE lco-construction En SEInE-ET-MARnE

    DisneylanD Paris est un Point

    D'ancrage Du granD Paris l'est

    Dossier

    PhiliPPe Gas

    Prsident de disneyland Paris

  • INStaNtaN Seine-et-MarnePar YaNN PIRIOU

    vos contacts : Patricia Montin

    p.montin@smd77.com

    Isabelle cabroli.cabrol@smd77.com

    sommaireActuALIts DOssIeR eNJeux success stORIes

    PAGE 04 PAGE 07 PAGE 11 PAGE 14

    La Seine-et-Marne dans la dynamique de lle de France ?

    Premire Assemble Gnrale dInitiatives Tlcentres 77

    Inauguration du satellite S4 de laroport Paris-Charles de Gaulle

    Salon de la mini-entreprise Lco-construction en Seine-

    et-Marne cople de Snart : cest parti ! Mission Green City Stimulez votre stratgie

    SRATI Vaux-le-Pnil Marquer, dcouper, signaler

    CIP Pamfou De la chaudronnerie industrielle lindustrie de pointe

    Matire grise IUT SNART-FONTAINEBLEAU la mini-universit du sud-Seine-et-Marne

    Quartier daffaire Avec le Parc dactivits de Nofort, Saint-Pathus affiche ses ambitions

    la carte La Rserve Biosphre de Fontainebleau et du Gtinais

    DIsNeYLAND PARIs : Le cONte est BON Disneyland Paris :

    La belle aventure Interview de Philippe Gas,

    Prsident de Disneyland Paris Une riche ide pour

    lconomie locale Val dEurope fait

    la course en tte Interview de Caroline Binet,

    Grante de la SARL Richard Fleurs Pomponne

    EN COuvERtuRE

    DISNEYLaND PaRIS REtROuvEz L'INtERvIEw

    Du PRSIDENt, PhiliPPe Gas, EN PaGE 09

    trajectoires JUIN-JUILLET-AOT 2012 n26

    La machine imprimer 26 couleurs de lancienne usine de papiers peints Leroy transforme en espace culturel, Saint-Fargeau-Ponthierry.

    02 trajectoires Juin-JuiLLEt-aot 2012 trajectoires entrePrendre et russir en seine-et-Marne

  • POINt DE vUE

    C e vingt-sixime numro de trajectoires nous donne loccasion de revenir sur le vingtime anniversaire de disneyland Paris en seine-et-Marne. Cette aventure emblmatique est une des russites phares du

    dveloppement de notre territoire. Elle sinscrit dans un partenariat public-priv long terme qui fixe lambition de raliser une ville de 60 000 habitants et 60 000 emplois lhorizon 2035. Mais cet vnement positif ne doit pas masquer les rpercussions des crises internationales successives sur nos territoires. La crise de 2008 a dtruit plus de 12 000 emplois en Seine-et-Marne. Le taux de chmage y a augment de 1,6 points pour atteindre en moyenne 7,4 %, ce qui situe le dpartement la troisime place de lle-de-France. La valeur de ce chiffre doit aussi tre mise en perspective avec les fortes disparits qui existent sur le territoire dpartemental entre les secteurs locomotives et les zones fortement impactes par la dsindustrialisation, comme

    la valle du Loing par exemple. 16 000 emplois industriels ont t supprims en Seine-et-Marne entre 1999 et 2010. Cette crise industrielle sinscrit pourtant dans un contexte seine-et-marnais trs dynamique, puisque sur la mme priode et tous secteurs cono-miques confondus, ce sont plus de 40 000 emplois qui ont t crs en Seine-et-Marne. Le march du travail francilien nest pas pargn par le ralentissement de lactivit. Dans la rgion, au troisime trimestre 2011, lemploi salari a diminu de 0,2 %, soit une diminution de 6 500 postes. Cette lgre baisse constitue un coup darrt aprs six trimestres succes-sifs de hausse. Dans ce contexte conomique dgrad, une priorit doit tre accorde aux rformes qui favoriseront la croissance des activits industrielles, notamment dans les PME et les PMi qui sont les entreprises les plus cratrices demploi. ne laissons pas disparaitre le savoir-faire qui existe encore tous les niveaux dans nos entreprises. la stratgie rgionale pour le dveloppement conomique et de linnovation, dans laquelle nous nous inscrivons, prvoit daccompagner les entreprises les plus prometteuses dle-de-France pour leur faire franchir le cap de la conversion cologique. nous serons pour notre part trs attentifs aux consquences de cette politique pour notre territoire et pour ses entreprises. nous sommes aujourdhui confronts au double phnomne de la mondialisation et de la mtropolisation de lle-de-France. La mondialisation a pour consquence de diminuer la part de nos emplois industriels. la mtro-polisation encourage la concentration des activits productrices de valeur au centre de la ville. le dynamisme conomique seine-et-marnais est entrain par lconomie rsidentielle qui accompagne la croissance rgionale de la population. le dpartement ne peut cependant pas accueillir les seules activits supports de la mtropole (logistique, activits mdico-sociales, dchets). il doit trouver les opportunits dimplanter des activits lies aux comptences de sa population.

    Dans un contexte conomique dgrad, la priorit doit tre donne aux rformes qui favoriseront la croissance des activits industrielles.

    ImPlAntEr dEs ActIvIts En lIEn AvEc toutEs nos comPtEncEsPar vINCENt bL, snateur, Prsident du Conseil Gnral de seine-et-Marne et GRaRD EUDE, Prsident de seine-et-Marne dVeloPPeMent

    g.eude@smd77.com

    tableau De borD

    BILAN DE LACTIVIT IMPLANTATION DE SEINE-ET-MARNE DVELOPPEMENT

    Au 20/05/2012

    298 dossiers en cours20 implantations98 emplois maintenus ou crsSource : Seine-et-Marne Dveloppement

    TAUx DE ChMAGE 77 Au 4e tRIMestRe

    TAUx DE ChMAGE IDF Au 4e tRIMestRe

    Source : Insee, Taux de chmage localiss

    Dj PLUS dE 2 000 MEMBRESREjOIGNEz LA COMMUNAUT BUSINEST SUR www.SeIne-eT-MARne-InVeST.CoM

    (Estimations provisoires au 4e trimestre 2011)

    (Estimations provisoires au 4e trimestre 2011)

    3 SUR 10Sur les dix entrepreneurs de l'conomie sociale et solidaire laurats du concours rgional CraRF Entreprendre autrement 2012, trois sont seine-et-marnais : Buro'nomade, Businext home et Le Relais citoyen.

    POUR EN SAVOIR + www.sMD77.cOM

    trajectoires entrePrendre et russir en seine-et-Marne trajectoires Juin-JuiLLEt-aot 2012 03

    7,4

    8,4

    7,3

    8,3

    2011

    2011

    2010

    2010

  • Premire assemble Gnrale du rseau Initiatives tlcentres 77 le 14 mai dernier. Une quinzaine de projets de tlcentres sont dj lancs.

    Les rsultats de ltude ralise en 2011 sur le sujet du travail dis-tance ont incit seine-et-Marne dveloppement et le Conseil gnral de Seine-et-Marne impulser la cration dune structure-rseau capable de favoriser lmergence dune offre de tlcentres interoprables. aprs trois mois consacrs la consultation des acteurs impliqus sur ce sujet innovant en France, communauts dagglomrations et communes, grandes entreprises, PME et tPE, futurs gestionnaires et opra-teurs Cest dsormais chose faite. initiatives tlcentres 77, le rseau de tlcentres et coworking en Seine-et-Marne, a tenu sa premire assemble Gnrale le 14 mai, dans les locaux du Conseil gnral. 79 personnes taient prsentes, une affluence qui tmoigne du vif intrt suscit par les enjeux du travail

    distance. un tour de table des projets en cours a permis de rfrencer 15 projets concrets de tlcentres et coworking sur le territoire : 7 en zone urbaine, Fontainebleau, Val dEurope, Melun, Meaux, Snart, Marne et Chantereine, Val Maubue ;

    5 en zone rurale, Pays de lourcq, Brie des Morin, trilport, Mouroux, Pays-de-Seine, et 3 projets de coworking, dans les ppinires arople et Snart, et liFiS (institut Francilien dingnierie des Services). Les 33 membres adhrents dinitiatives tlcentres 77 vont dsormais pouvoir

    mutualiser leurs efforts pour transformer dici deux ans ces initiatives en vritables lieux de travail de proximit pour les rsidents seine-et-marnais. la seine-et-Marne est ainsi le premier dpartement dle-de-France avancer de faon aussi structure sur la cration dun rseau de tlcentres, une belle dynamique quelle espre tendre lchelle rgionale.

    Le 22 mai dernier, Seine-et-Marne Dveloppement organisait son aG annuelle lespace culturel Les 26 couleurs, Saint-Fargeau-Ponthierry. Loccasion pour robert Lion, Prsident de lagence rgionale de Dveloppement Paris le-de-France, de faire un point sur la mise en place de la Stratgie rgionale de Dveloppement conomique et dinnovation (SrDEi). robert Lion, qui fut pendant 15 ans la tte de la Caisse des Dpts et Consignations, a prsent sa vision autour de deux thmes principaux : la conversion cologique de lconomie francilienne et la ncessaire intgration des outils de dveloppement co-nomique la stratgie rgionale. Dans ce cadre, il a galement annonc la cration de la nouvelle plateforme Paris rgion Entreprises mutualisant les services aux entreprises de quatre agences rgionales : larD (agence rgionale de Dveloppement), le CFi (Centre Francilien de linnovation) le Lieu du Design et La Fonderie. Face cette prsentation inscrite dans la perspective de la rforme territoriale qui entrera en vigueur en 2014, Vincent bl, snateur, Prsident du Conseil gnral et son vice prsident, Grard eude, Prsident de seine-et-Marne Dveloppement, ont rappel que le dpartement souhaitait sinscrire dans la dynamique conomique francilienne, mais entendait aussi faire valoir ses spcificits, notamment travers son projet de territoire. Du ct des entreprises, Jean-robert Jacquemard (Prsident de la CCi) et nicolas aub (Prsident de la jeune entreprise innovante Cleste) ont rappel que les politiques de dveloppement conomique se devaient de soutenir les entre-prises dans leur dveloppement au plus proche des territoires.

    LA SeIne-eT-MARne DANS LA DyNAMIqUE DE LLE DE FRANCE ?

    En marge de son assemble Gnrale, Seine-et-Marne Dveloppement a invit les acteurs conomiques du territoire