psychologie Maïeusthésie - ?sie_  · 82 NEXUS 103 mars-avril 2016 83 NEXUS 103 mars-avril

download psychologie Maïeusthésie - ?sie_  · 82 NEXUS 103 mars-avril 2016 83 NEXUS 103 mars-avril

of 18

  • date post

    10-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of psychologie Maïeusthésie - ?sie_  · 82 NEXUS 103 mars-avril 2016 83 NEXUS 103 mars-avril

  • p s y c h o l o g i e / p a r a d i g m e

    a c

    ha

    nge

    to

    ut

    NEXUS 10382 mars-avril 2016 83NEXUS 103

    mars-avril 2016

    p s y c h o l o g i e / a u t r e r e g a r d

    si vous habitez prs de Bergerac, courez voir ce cur sur pattes quest Thierry Tournebise ! Cest ainsi quIsabelle Padovani, exploratrice duni-cit chre NEXUS1, voque dans lune de ses vidos celui dont elle a suivi les stages il y a une dizaine dannes.Compltement conquise par Isabelle, je prends cette injonction comme un signe. Jhabite prs de Bergerac, je vais rencontrer cet homme. Je me rends dabord sur son site2, et l, je dcouvre un foisonnement de publi-cations en ligne. Un article mattire plus particulire-ment. Il parle daddictions et je suis confronte, dans un cadre associatif, un public touch par lalcool, les drogues, etc. peine ai-je commenc ma lecture que tout bascule ! Je naborderai plus jamais une personne alcoolique de la mme manire. Jen fais lexprience, quelques jours plus tard, en situation , dans la rue. Alors que je mapprte saluer ric, un sdf que je connais bien, son copain me lance : Ne lembrassez pas madame, il est saoul ! Je mentends lui rpondre : Ben tant mieux, sinon il est tellement mal ! ric me fixe, comme sonn. Vu, accept, accueilli avec sa raison de boire, laquelle non seulement je nai rien redire, mais dont je reconnais la pertinence, puisquelle lui a permis de tenir jusqu aujourdhui. Je vois son tre et non son tat. Entre lui et moi sest ouvert un canal par lequel nous sentons circuler la vie. Je viens de dcouvrir la maeusthsie.

    RvlationAussitt, je minscris aux formations que Thierry Tournebise dispense Bergerac. Le premier jour de stage, je me retrouve avec une douzaine de per-sonnes dans la salle de runion dun cabinet mdical. La soixantaine grisonnante, souriant, Thierry nous accueille avec beaucoup de simplicit, de calme, chaleureux sans ostentation, amical sans affecta-tion. Je ne sens dans cet homme aucune emprise, aucune recherche de sduction, juste une immense douceur. La matine scoule nous prsenter les uns les autres, puis lcouter nous parler de sa dcouverte, le rsultat dune vie de recherche en

    Maeusthsie A

    vec son actif plus de

    14 000 personnes formes

    dans les hpitaux, les

    institutions, les entreprises, plus

    de 2 000 patients reus dans son

    cabinet, avec des stages complets

    jusquen 2017 et des demandes

    de consultation croissantes,

    Thierry Tournebise na pas besoin

    de publicit. Il est mme dpass

    par son succs jusquici presque

    exclusivement d au bouche--

    oreille. Pourquoi donc un focus sur

    son travail ? Parce qu NEXUS, on

    aime les nouveaux paradigmes et

    que ce quil a dcouvert en est un.

    Aprs la psychologie de la maladie

    la psychopathologie et celle de

    la sant la psychologie positive ,

    voici la psychologie de la pertinence

    et son outil thrapeutique

    extraordinaire, la maeusthsie.

    Par Sylvie Gojard

    82-99-MaieusthesieOK.indd 82 16/02/2016 19:54

  • NEXUS 10382 mars-avril 2016 83NEXUS 103

    mars-avril 2016

    a u t r e r e g a r d / p s y c h o l o g i e

    psychologie et dexprience cli-nique : la maeusthsie. Thierry propose demble un changement de vision. Plutt que de se deman-der : quest-ce qui ne va pas ? et de chercher des solutions, deman-dons-nous : quest-ce qui est juste [pertinent] dans ce qui se passe ? Parce quil porte ce regard sur les vnements et les tres depuis de longues annes, il en connat la valeur inestimable. Il en a constat les effets dans tous les domaines de

    lexistence. de ce regard sont nes une proposition thorique la psychologie de la pertinence et une approche thrapeutique la maeusthsie. Et cest ce quil en-tend nous transmettre.Les heures passent et mon dtec-teur interne derreurs (pouvoir, manipulation, dogmatisme, dj vu ) ne sest toujours pas allum. Au contraire, ma premire impres-sion se confirme : Cest a, cest l, jy suis ! Et jy reste.

    Un nouveau paradigme en psychothrapie

    Plutt que de se demander : quest-ce qui ne va pas ? et de chercher des solutions, demandons-nous : quest-ce qui est juste (pertinent) dans ce qui se passe ?

    G

    rar

    d M

    ugue

    t

    82-99-MaieusthesieOK.indd 83 16/02/2016 19:54

  • p s y c h o l o g i e / a u t r e r e g a r d

    NEXUS 10384 mars-avril 2016 85NEXUS 103

    mars-avril 2016

    VirageAutour de moi, la pause, les sta-giaires sont mus, remus. Plus tard, quand jinterrogerai danciens lves, beaucoup me feront part de la mme motion. Catherine sar-rade, une des premires certifies par Thierry, aujourdhui formatrice en communication, communication daide et thrapeutique Eyguires (Bouches-du-Rhne), raconte : En 2004, jtais psychothrapeute et forma-trice et jcrivais un mmoire sur le stress. Je suis tombe sur un article de Thierry sur son site et jai trouv que ctait dune pertinence incroyable ! Le lendemain, jtais en stage avec lui. Aprs vingt ans daide humanitaire interna-tionale, jtais tellement emballe par ce stage que jai dcid dorienter ma carrire dans la pratique et la formation de la maeusthsie... Pour beaucoup, la rencontre consti-tue un virage. Michel saez, directeur dun centre de formation de thra-peutes en suisse, et galement certi-fi, se souvient : Quand jai rencontr Thierry Tournebise en 2011, a a t un grand bouleversement. La maeusthsie, ctait trs dstabilisant : vingt ans de thrapie revoir, une grande remise en question. Jai mis un certain temps trouver mes marques. Cest un nouveau paradigme. Trs peu de thrapies vont dans cette direction-l.

    PertinenceParadigme. Le mot, tellement gal-vaud, est lch. Ma raction nest donc pas excessive. La maeusthsie, a secoue. Pourquoi un tel remue-mnage ? Parce que tous les concepts concernant la maladie, la sant, la gurison, la communication, sont revoir. Mme les mots de patient, thrapeute, thrapie, gurison ne sont plus adapts. Au point que Thierry sollicite souvent limagina-tion de ses lves pour en inventer dautres.Point cl de ce nouveau paradigme : il ne sagit plus de trouble gurir . la diffrence de la psychologie de la maladie ou psychopathologie , qui cherche identifier et liminer des troubles, et de la psychologie de la sant ou psychologie positive , qui mobilise les ressources du bonheur, la psychologie de la pertinence se

    penche sur les justesses qui saccom-plissent naturellement chez un tre hu-main . Ici, le praticien envisage quil y ait des justesses et non plus syst-matiquement des maladies gurir. dans ce cas, peut-on encore parler de thrapie ? En effet, la maeus-thsie sapparente davantage un accompagnement, dans la mesure o il ne sagit pas de gurir, mais de prendre soin dun tre dans son dploiement ce qui saccompagne nanmoins, nous le verrons plus loin, deffets cliniques saisissants !

    Maeuh quoi ?Maeusthsie. Pourquoi un tel no-logisme assez imprononable ? Ce nom est apparu comme une ncessit afin dchapper la dnomination mthode Tournebise qui commenait insidieuse-ment apparatre vers 1999, explique Thierry. Le nom a t choisi partir du grec maieutik (art daccoucher) et aisthsis (sensibilit). Maeusthsie est donc un nologisme qui dfinit la sensibi-lit aux processus daccouchement de soi-mme puis, en communication, une qualit douverture autrui. Nous avons tous en mmoire des bribes de maeutique aborde en cours de philo. socrate utilisait un procd pdagogique fond sur le questionnement qui amenait llve accoucher de la vrit dtenue par son esprit son insu. Au regard de laccouchement de soi propos par la maeusthsie, la maeutique fait figure de manipulation mentale ! Il ne sagit pas ici de faire accoucher lautre, au forceps, dune certaine ide de la vrit, mais de lassister dlicatement dans le processus spon-tan de dploiement de soi. Cette pousse naturelle vers la conscience de ce qui tait en gestation se mani-feste souvent, comme pour laccou-chement physique, par des douleurs, que nous appelons symptmes ou problmes . En maeusthsie, et cest lun des aspects novateurs de cette approche, un symptme nest pas peru comme un mal com-battre, corriger ou liminer ( on ne gurit pas une femme de sa grossesse , sourit Tournebise), mais comme un signal mis par une part de notre psych appelant tre rencontre en vue dtre rhabilite et intgre.

    Le symptme ne disparat pas parce quil est guri , mais parce quil a cess dtre ncessaire . Quel bouleversement !

    Thierry Tournebise est n le 4 avril 1951 Puteaux (Hauts-de-Seine). Aprs un bac D et une anne de mdecine, il obtient le diplme de naturopathe en 1976, puis celui de psychosomaticien en 1977. En 1979, il ouvre un cabinet Bergerac, en Dordogne, o il donne dabord des consultations, puis des formations (1988). cette priode, il dveloppe son approche de la communication et de la psychothrapie quil baptise en 2000 maeusthsie . Mari et pre de quatre enfants, il est lauteur de nombreuses posies et chansons et de cinq ouvrages (voir bibliographie page 99).

    Bio express

    Psychologie82-99-MaieusthesieOK.indd 84 16/02/2016 19:54

  • a u t r e r e g a r d / p s y c h o l o g i e

    NEXUS 10384 mars-avril 2016 85NEXUS 103

    mars-avril 2016

    Le symptme nest pas l cause de mais spcialement pour , insiste-t-il. spcialement pour permettre cette rhabilitation dont natra lapaise-ment. Le symptme ne disparat pas parce quil est guri , mais parce quil a cess dtre ncessaire . Quel bouleversement !

    La mthodeComment un accompagnement maeusthsique se droule-t-il ? La mthode labore par Thierry Tour-nebise propose un processus en trois tapes : lidentification de la part de soi rhabiliter grce lcoute du ressenti du patient (terme im-propre dans ce paradigme, puisquen psychologie de la pertinence, il ny a pas de maladie, donc pas de ma-lade, et auquel