L'économie selon Gandhi

download L'économie selon Gandhi

of 28

Embed Size (px)

Transcript of L'économie selon Gandhi

  • Srie : Lconomie et la socit selon Gandhi

    Diaporama n1

    Lconomie selon Gandhi

    tienne Godinot 03.11.2011

  • Prcision

    Les images prsentes dans ces diaporamas nous ont t fournies par des sources diverses.

    Ne pouvant nous assurer quelles ne sont pas soumises au rgime des droits dauteur , nous prions leurs ayants droit ventuels de nous prciser sils souhaitent que nous les retirions.

  • Lconomie selon Gandhi

    Diaporama 1 La pense conomique de Gandhi1 - Les inspirateurs de Gandhi2 - La critique du modle occidental de socit3 - Les principes de base dorganisation de la socitselon Gandhi

    Diaporama 2 Exemples actuels dconomie gandhienne4 - Les successeurs de Gandhi dans le domaine conomique5 - Des exemples dconomie gandhienneaujourdhui

    Diaporama 3 - Quelques orientations ncessaires en Occident selon les intuitions gandhiennes

  • Diaporama 1

    La pens e conomique de Gandhi

    Sommaire

    1 - Les inspirateurs de Gandhi

    2 - La critique du modle occidental de socit

    3 - Les principes de base dorganisation de la socit selon Gandhi

    Photos : - Mohandas Karamchand Gandhi, tudiant en droit Londres- Gandhi leader politique et spirituel en Inde

  • 1 - Les inspirateurs de Gandhi (1869-1948)

    John Ruskin

    John Ruskin (artiste et crivain britannique, 1819-1900, auteur du livre Unto this last)

    - Le flau qui ravage la socit est le dficit de morale dans la vie conomique

    - La relation entre un employeur et son salari est dabord une question de justice

    - Lhonneur dans les relations commerciales est non seulement dsirable, mais essentiel pour une prosprit vritable.

    - Lexcs de division du travail et de spcialisation sont une forme desclavage

    - La rponse aux maux de la socit industrielle est dencourager la coopration plutt que la comptition.

  • Les inspirateurs de Gandhi

    Chesterton

    - Gilbert Keith Chesterton , crivain catholique anglais (1874-1936)

    Un article de Chesterton dans le journal The Illustrated London News du 18 septembre 1909 reproche Gandhi non dtre indien ou nationaliste, mais dtre trop imbu de lesprit moderne et notamment du libral Herbert Spencer favorable la slection des plus aptes . Question de Chesterton : quelle est la force de lesprit national indien sil ne peut pas protger les Indiens contre les ides de Spencer ?

    Gandhi a rpondu que laffirmation de Chesteron est juste, et a invitles Indiens sinterroger sur leur fidlit aux traditions de leur pays.

  • Les inspirateurs de Gandhi

    Thoreau et Tolsto

    Lamricain Henry David Thoreau (1817-1862)

    et lcrivain russe Lon Tolsto (1828-1910)

    - Rduction des besoins- Simplicit des usages et des techniques

    employes- Exigence primordiale du partage des richesses

    entre tous- Autonomie la plus grande possible sur tous les

    plans

    Tous deux ont mis en pratique la rduction des besoins et la vie simple.

  • 2 - La critique de la socit moderne par Gandhi

    Le modle occidental de croissance

    - repose sur la violence et lexploitation (conquista, esclavage, puis colonisation), - laisse de ct la morale et la spiritualit, - cre de nouveaux besoins impossibles satisfaire, - gnre de la misre et de lexclusion- pollue la plante, puise les ressources naturelles

    Cette civilisation est telle que lon a juste tre patient, et elle sautodtruira Gandhi

  • 3 - Principes de base d organisation de la socit selon Gandhi

    Cest la dignit de lhomme, et non sa prosprit matrielle, qui doit tre le fondement de lorganisation conomique.

    Lconomie et la politique ne doivent pas sintresser seulement aux choses matrielles, mais elles doivent tre des moyens de ralisation de fins culturelles et spirituelles.

  • Principes de base dorganisation de la socit selon Ga ndhi

    La non -violence

    La non-violence, pour Gandhi (et pour ceux qui se sont inspirs de son exemple), est la fois

    - une philosophie , une sagesse de vie qui donne sens lexistence de chacun et lhistoire collective des hommes,

    - et une stratgie daction politique pour une socit plus juste, plus respectueuse de lhomme et de la nature.

  • Principes de base dorganisation de la socit selon Ga ndhi

    1 - Lautogouvernance (swaraj)

    Le swaraj politique ( Hind swaraj , 1909) visait lindpendance de lInde vis--vis du colonisateur britannique.

    Le swaraj conomique, ou indpendance conomique, est fond sur la capacit de chaque pays de compter sur ses propres forces pour assurer son dveloppement.

    Le dveloppement des villes ne saurait permettre la vie autonome et non-violente du peuple indien : seule la consolidation de lautonomie conomique et politique des villages peut contribuer ldification dune socitnon-violente.

    Photo : Le manifeste Hind Swaraj ( Indpendance de lInde ) crit par Gandhi sur le bateau entre lAngleterre et lAfrique du Sud en 1909

  • Limiter la concentration du pouvoir conomique et politique.

    La vritable indpendance ne viendra pas de la prise du pouvoir par quelques-uns, mais du pouvoir que tous auront de sopposer aux abus de lautorit

    Gandhi

    De mme quun lphant est conduit par un cornac, le pouvoir doit tre contrl pour tre vraiment au service du peuple

    Rajagopal P.V.

    Lautogouvernance (swaraj)

  • Satisfaire les besoins et non lavidit

    Le swaraj repose sur la satisfaction des besoins et non sur labondance cre par la production de masse :

    La Terre fournit suffisamment pour satisfaire les besoins de chaque tre humain, mais pas lavidit de chaque tre humain. Cest plus lavidit et la duret du cur que la raret des ressources qui fait problme tant pour cette gnration que pour les suivantes . Gandhi

    La cupidit provient du dsir dobtenir labondance ou le superflu, le swaraj vise limiter les besoins humains et satisfaire dabord les besoins essentiels.

  • Lautogouvernance (swaraj)

    Priorit lagriculture , (lhorticulture, le marachage, larboriculture, la sylviculture) activits humaines de base

    pour se nourrir, pour travailler, pour se loger,shabillerpour tre en lien avec lUnivers.

    Lagriculture, pour respecter la nature et la sant de lhomme, doit tre biologique.

  • Lautogouvernance (swaraj)

    - identifier les besoins humains de base et des moyens de leur satisfaction

    * satisfaire dabord les besoins de base(nourriture, logement, sant, activit)

    * sans oublier les besoins de sens et de transcendance

    * autonomie (et non autarcie) alimentaire, conomique, nergtique

    * simplicit et durabilit des biens

  • Principes de base dorganisation de la socit selon Ga ndhi

    2 - Lautosuffisance

    Le swadeshi (autosuffisance) est un mode de production dcentralis, domestique, artisanal, respectueux de la vie (notamment animale) et de lenvironnement, plutt que des modes de production centraliss, industrialiss et mcaniques. La production de masse oblige la population quitter ses villages, ses terres, ses mtiers et ses maisons pour travailler dans des usines.

    Tout ce qui est fabriqu et produit dans le village doit tre utilis, avant tout, par les membres du village. Le commerce entre les villages, entre les villages et les villes, plus forte raison entre les nations, devrait rester minimal. Le swadeshi vite aussi les transports inutiles, malsains, gaspilleurs et destructeurs de lenvironnement.

  • Lautosuffisance (swadeshi)

    Donner du travail tous au sein de petites entreprises agricoles, artisanales ou industrielles, en limitant et en contrlant le machinisme.

    Le travail donne lhomme sa dignit

    Favoriser non la production de masse, mais la production par les masses

    Gandhi

    Image : petite machine taille humaine

  • Contrler et limiter le recours la machine

    La manie de tout vouloir fabriquer en srie est cause de la crise mondiale que nous traversons.() Si chaque rgion fabrique ce dont elle a besoin, le problme de la distribution se trouve automatiquement rgl

    La critique des excs du machinisme et de la civilisation technicienne a t faite aussi par Annah Arendt, Georges Bernanos, Simone Weil, Jacques Ellul, Ivan Illich, etc.

  • Des industries saines et profitables

    Le plan gandhien de dveloppement conomique propos en 1944 faisait une certaine part lindustrie moderne.

    Je nai jamais envisag, et encore moins recommand, quon abandonne une seule des activits industrielles qui sont saines et profitables Gandhi.

    Mais le Congrs a retenu le plan de Bombay rdig par un groupe dindustriels, favorable au schma occidental de production industrielle, et soutenu par Jawaharlal Nehru.

  • Principes de base dorganisation de la socit selon Ga ndhi

    3) La tutelle de lthique et de la spiritualit sur lconomie (trusteeship)

    Cest la dignit de lhomme qui importe, et non sa prospritmatrielle.Tous les bienfaits de lunivers sont donc destins lhumanit dans son entiret, et non des individus particuliers. Quand un individu obtient plus que sa portion respective, il devient un tuteur (trustee) de cette portion, il en a la charge et ladministration en faveur de lhumanit.

  • Quel dveloppement ?

    Lactivit conomique doit tre au service du dveloppement de la personne humaineet de son affranchissement

    * la proprit prive nest pas un droit absolu, elle est subordonne au bien commun

    * la production est dtermine par la ncessit sociale et non par la cupiditpersonnelle

  • La formation manuelle, intellectuelle, morale

    Lducation de base et la formation technique doivent former des tres humains complets et liminer les distorsions

    La valeur du travail manuelest gale celle du travail intellectu