LE SYNDROME CAVITAIRE - respir-sud. · PDF fileLes principales mycoses responsables de...

Click here to load reader

  • date post

    10-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LE SYNDROME CAVITAIRE - respir-sud. · PDF fileLes principales mycoses responsables de...

  • DR SELLAMI Yousra

    Service de pneumologie Hopital Regional Gabes

    LE SYNDROME CAVITAIRE

  • DEFINITION

    Le syndrome cavitaire est dfini par la prsence d'une ou de plusieurs cavits noformes dans le poumon ( prsence dair indispensable)

    Cavit: hyperclart parenchymateuse circonscrite

    Mcanismes de formation divers:

    Perte de substance +++

    Ncrose au sein d'une condensation, d'une masse ou d'un nodule

    Destruction mcanique: traumatisme

    Dveloppement anormal des structures respiratoires: malformations kystiques

  • Ncrose

    Un nodule ou une masse pulmonaires peuvent

    se ncroser en leur centre par liqufaction du

    matriel ncrotique.

    Ensuite le matriel de ncrose peut tre vacu

    totalement ou partiellement dans une bronche.

    Lair venant enfin combler la lumire rsiduelle

    on parle de nodule ou de masse excave.

  • Diagnostic diffrentiel: pseudocavits

    Certaines lsions ariques ne constituent pas des kystes ou cavits.

    Emphysme

    Affection pulmonaire caractrise par la prsence au CT-HR dhypodensits sans paroi bien dfinie, associes une distorsion de l'architecture vasculaire et septale (3).

    Rayon de miel

    Cavits parenchymateuses circonscrites par de la fibrose, il indique la prsence d'une destruction multikystique du poumon par fibrose interstitielle diffuse.

    Bronchectasies

    Elles ont une distribution topographique, alignes selon un axe bronchique ou groupes en grappe.

  • Emphysme

  • Fibrose en rayons de miel

  • Bronchectasies

    Bronchectasies kystiques

    Bronchectasies variqueusesBronchectasies cylindriques

  • Description smiologique

    Laspect radiologique varie en fonction

    de la taille,

    de lpaisseur des parois,

    et du contenu des cavits

    pulmonaires.

    Les images excaves peuvent tre

    uniques ou multiples, uni ou bilatrales.

  • Taille et rgularit

    La taille nest jamais aussi un critre dfinitif,

    toutefois, un excellent indicateur de probabilit

    de la malignit.

    La rgularit de la paroi, est aussi un bon

    indicateur prdictif sans tre absolu.

    Des contours nets, lisses et rguliers suggrent

    la bnignit, tandis que des contours irrguliers,

    nodulaires ou spiculs suggrent plutt la

    malignit.

  • Epaisseur de la paroi

    Lpaisseur de la paroi varie de 1 mm plusieurs

    cm.

    Quand la paroi est fine, infrieure 2 mm et

    rgulire,limage est dite kystique.

    Lpaisseur de la paroi nest pas un critre absolu

    pour affirmer la bnignit ou la malignit dune

    lsion excave.

    Si la paroi mesure plus de 15mm, la lsion en

    devient trs suspecte (95% de risque de

    malignit).

  • Contenu

    Contenu purement arique: cest le cas des cavits post infectieuses ou tumorales dterges.

    Contenu hydroarique avec niveau horizontal en rapport avec la prsence de liquide dans la partie dclive: sang, pus, scrtions, ncrose liqufie

    Contenu solide, d un bourgeon tumoral, un squestre, du pus, un caillot ou du matriel parasitaire. Reconnu comme une opacit cerne par lair intra cavitaire.

  • Arique

    Partiellement

    solide

    Image en CROISSANT Image en GRELOT

    Partiellement liquidien

  • Diagnostic tiologique Infections

    Non tuberculeuses

    Tuberculose

    Mycobactries non tuberculeuses

    Mycoses

    Kystes hydatiques

    Au cours du sida

    Tumeurs

    Vascularites

    Malformations bronchopulmonaires

    Traumatismes

    Autres

  • Etiologies

    Infections

    Non tuberculeuses

    Tuberculose

    Mycobactries non tuberculeuses

    Mycoses

    Kystes hydatiques

    Au cours du sida

    Tumeurs

    Vascularites

    Malformations bronchopulmonaires

    Traumatismes

    Autres

  • AbcsLes principaux germes incrimins:

    Staphylocoque

    BGN: klebsiella pneumoniapseudomonas aeruginosa

    germes anarobies

    BGP: Actinomyces et Nocardia

  • Abcs

    Toux fbrile et douleur thoracique

    droite.

    TDM: masse excave systmatise

    lobaire suprieure droite, mesurant 14 cm,

    contenant un bronchogramme arique et

    une cavitation paroi paisse, irrgulire.

    Diagnostic: aspect vocateur dune

    pneumonie lobaire abcde, confirme

    par les hmocultures (staphylocoque

    multirsistant).

  • Abcs

    Toux fbrile et expectorations.

    TDM:

    -masse lobaire suprieure gauche non

    systmatise, contenant plusieurs

    cavits ariques ainsi que des logettes

    hypodenses se rehaussant en

    priphrie. Noter labsence de

    bronchogramme arique.

    - syndrome interstitiel avec image de

    verre dpoli et paississement des

    septa inter-lobulaires.

    Diagnostic: abcs pulmonaire confirm

    par la ponction-biopsie scano-guid

    (absence de cellules malignes) et

    lvolution favorable sous traitement

    antibiotique.

  • Abcs

    Lsion cavitaire contenu hydro-arique

    Femme de 32 ans, cavit pulmonaire lingulaire contenant un peu de liquide dans sa partie

    dclive, localise au sein dune plage dopacit alvolaire renfermant un bronchogramme arique,

    rendant ses limites difficilement individualisables.

  • Staphylocoque

    Une atteinte plurilobaire avec des foyers multiples, le plus souvent ncrotiques,

    associant des lsions franchement excaves paroi plus ou moins fine selon le

    degr dvolution est suggestive de staphylococcie.

    La staphylococcie constitue une pneumopathie suppurative par emboles

    septiques.

    Condensations pulmonaires excaves

    Foyers parenchymateux infectieux , dont certains sont excavs , chez un homme de40 ans,

    toxicomane. Endocardite tricuspide

  • klebsiella

    Pneumopathie abcde Klebsiella chez un patient thylique

    En gnral pneumopathie excave, parfois associe des nodules

    excavs

  • Pseudomonas

    Pneumopathie nosocomiale multifocale excave Pyocyanique

    Il sagit plus de condensations excaves que de nodules excavs, souvent multifocales

  • Nocardia

    Abcs Nocardia chez un patient transplant cardiaque

    Survient en contexte dimmunosuppression

    Prdominance dans les territoires suprieurs

    Parfois associs des abcs intra crbraux

  • Etiologies

    Infections

    Non tuberculeuses

    Tuberculose

    Mycobactries non tuberculeuses

    Mycoses

    Kystes hydatiques

    Au cours du sida

    Tumeurs

    Vascularites

    Malformations bronchopulmonaires

    Traumatismes

    Autres

  • Tuberculose

    En faveur de la tuberculose

    Sige = Apex

    Association des micronodules bronchiolaires

    denses

  • Tuberculose cicatricielle

    Difficult du diagnostic des lsions actives

    au sein des lsions fibreuses cicatricielles

  • Etiologies

    Infections

    Non tuberculeuses

    Tuberculose

    Mycobactries non tuberculeuses

    Mycoses

    Kystes hydatiques

    Au cours du sida

    Tumeurs

    Vascularites

    Malformations bronchopulmonaires

    Traumatismes

    Autres

  • MycosesLes principales mycoses responsables de cavitation pulmonaire peuvent tre classes en deux groupes :

    les mycoses cosmopolites, opportunistes comme l'aspergillose et la cryptococcose ; le type d'immunodpression est diffrent dans les deux cas : les aspergilloses invasives sont plutt lies un dficit des polynuclaires neutrophiles (chimiothrapie) alors que les cryptococcoses sont plutt lies un dficit des lymphocytes T (sida) ;

    les mycoses d'importation ou exotiques comme l'histoplasmose, la blastomycose et la coccidiodomycose, trs pathognes, mais qui peuvent se comporter comme des infections opportunistes sur terrains immunodficients.

  • Aspergillome

    La greffe aspergillaire peut survenir sur toutes

    cavits prexistantes, ici sur squelles de

    tuberculose

    Laspergillome est une complication dune lsion

    excave

    Grelot aspergillaire caractristique, dclive

    Croissant ou mnisque arique

  • Aspergillose

    Nodule avec halo de verre dpoli

    Lexcavation rapide des nodules est vocatrice du diagnostic dans un contexte

    dimmunodpression. Bien que rapide, lexcavation reste trop tardive pour servir de

    test diagnostique

    Aspergillose angioinvasive chez une patiente

    transplante cardiaque

  • Histoplasmose

    Endmique aux USA

    Histoplasma capsulatum: mycose du sol (fientes doiseaux), contamination

    arienne, pas de transmission interhumaine

    Dissmination bronchique ou hmatogne

    Parfois asymptomatique forme grave dissmine

    Dficit immunitaire non obligatoire

    Nodules qui se calcifient au stade squellaire

  • Etiologies

    Infections

    Non tuberculeuses

    Tuberculose

    Mycobactries non tuberculeuses

    Mycoses

    Kystes hydatiques

    Au cours du sida

    Tumeurs

    Vascularites

    Malformations bronchopulmonaires

    Traumatismes

    Autres

  • Kyste hydatique

  • Etiologies

    Infections

    Non tuberculeuses

    Tuberculose

    Mycobactries non tuberculeuses

    Mycoses

    Kystes hydatiques

    Au cours du sida

    Tumeurs

    Vascularites

    Malformations bronchopulmonaires

    Traumatismes

    Autres

  • Pneumocystose+++

    Lsions kystiques diffuses

    Kystes multiples de taille variable (flche), principalement dans

    les parties suprieures des poumons, associs des

    hyperd