Le politique et le sacré

download Le politique et le sacré

of 58

  • date post

    17-Jul-2015
  • Category

    Documents

  • view

    97
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Le politique et le sacré

CNRS THEMA, journal en ligne du CNRS, Dpartement de lInformation Scientifique et Technique, dont le sige social est tabli 3, rue Michel-Ange 75794 Paris cedex 16, souhaite permettre aux mdias de se constituer des dossiers de fond, en montrant la rflexion du CNRS sur des choix de socit et son engagement dans les dbats de son poque.

http://www2.cnrs.fr/presse/thema/

3, rue Michel-Ange, 75794 Paris cedex 16 tlcopie : +33 (0)1 44 96 49 29, ml : thema@cnrs-dir.fr Pour joindre votre correspondant, composez le +33 (0)1 44 96, suivi des chiffres entre parenthses.

Dlgation l'information scientifique et technique (Dist) Directrice : Sofia Nadir CNRS Thema Rdactrice en chef : Marie Pinhas-Diena (46 36) Rdactrice en chef adjointe : Mireille Vuillaume (49 44) Rdacteurs : Delphine Kaczmarek (51 37), Daniel Le Mhaut (46 24), Magali Sarazin (46 06) Collaboration avec la rdaction : Julie Coquart, Magali Sarazin, Guillaume Serina, Nelly Schumacher, Vah Ter Minassian, Philippe Testard-Vailland, milie Tran Phong Illustrations : Elen Le Tannou (lve de l'cole Estienne) Bureau de presse (51 51) : Martine Hasler (responsable), Muriel Ilous, Claire Le Poulennec, Magali Sarazin, Marie-Nolle Abat (partenariats mdias) Secrtariat : Samira Techer (46 37) Webmaster Daniel Le Mhaut Conception graphique et ralisation de la Une : Bruno Roulet, service de l'imprim de la dlgation Paris Michel-Ange ***Contacts presse pour ce numro : Dlgation l'information scientifique et technique (DIST) - Magali Sarazin (46 06) Sciences de l'homme et de la socit (SHS) - Latitia Louis (43 10) Sciences de la vie (SDV) - Jean-Pierre Ternaux (40 26) Sciences de l'Univers (SDU) - Philippe Chauvin (43 36) - Christiane Grappin (43 37)

Accueil >

Avant-propostats des Dieux Le politique et le sacr Que l'on soit croyant ou athe, fidle pratiquant ou adepte plus occasionnel, indiffrent, sceptique ou hostile au fait religieux, nul ne peut chapper l'omniprsence des croyances dans nos socits modernes. Ces croyances, religieuses ou non, organisent les systmes de reprsentation, les rgles de vie et pratiques culturelles. Beaucoup sont enracines dans un pass trs ancien, certaines meurent, d'autres voluent, de nouvelles apparaissent Toutes nous apprennent beaucoup sur notre poque, nos craintes, nos fantasmes, notre histoire, l'tat de nos savoirs. La loi du 9 dcembre 1905 a officialis en France la sparation institutionnelle des glises et de l'tat. Cent ans aprs, la dualit entre lacit et religion reste au cur des dbats mais avec d'autres enjeux et au-del de ses fidles. Ainsi, en France, la religion de chacun ne concerne pas l'tat dans la mesure o elle reste dans la sphre prive. Mais ds lors qu'il devient une exprience collective, le choix religieux peut dborder sur l'espace public et devenir une affaire d'tat. glises et tats ont toujours t intimement lis. Juridiquement, car les glises ne peuvent se passer d'un statut de droit tatique. Politiquement, car il faut prvenir ou apaiser les conflits religieux et dlivrer aux plus jeunes comme leurs ans des messages de tolrance. Ce numro veut tout d'abord prsenter le fait religieux, en France et l'tranger. O l'on constatera que, dans notre monde contemporain, coexistent des tats confessionnels et des tats non confessionnels ou laques avec des degrs d'ingrence plus ou moins forts. Les croyances religieuses voluent avec les progrs scientifiques et la modernit, offrant une place de choix celles et ceux qui nourrissent des ides avant-gardistes et militantes et bousculent les mentalits. En croisant approche gographique, questionnement socio-politique et dmarche historiographique, ce numro souhaite proposer une grille de lecture nouvelle et synthtique du fait religieux. Il s'inscrit dans le dbat entre historiens, sociologues, acteurs politiques et religieux, entre idalistes et matrialistes, philosophes et thologiens, croyants et sceptiques Pour mieux dcrypter le monde contemporain travers les fondements et la gense de l'idal laque, la monte en puissance des intgrismes religieux, les liens et les ruptures entre les rgimes politiques et les religions La rdaction de CNRS Thema (mars 2005).

Accueil >

SommaireAvant-propos tats des Dieux. Le politique et le sacr Cent fois et une loi La loi du 9 dcembre 1905 tats des religions La religion entre histoire, pouvoirs et idologie Croire. En qui ? Pourquoi ? Fidlement vtre ! Juif ou isralite ? Halte la polmique L'glise catholique, entrepreneur de crmonies volution des grands rites de passage clbrs dans l'glise catholique Vers un millnaire philosmite ? La conversion ou choisir son identit religieuse L'islam en mutation L'trange destin des amulettes sngalaises Le Japon en qute de nouvelles spiritualits Bricolages psycho-spirituels Des tats, des religions 1901-1908 : une sparation entre passion et raison Francis de Pressens : le pre mconnu de l'article 4 Faut-il rformer la loi de 1905 ? glises et tats entre scularisation et confessionnalisation Quand la lacit prend le pas sur la neutralit Une cole, des religions : l'Europe plurielle face ses choix L'tat franais, la religion et l'cole La Rpublique contre l'antismitisme Plus jamais a ou la grande leon de l'Histoire tats et religions dans l'Union europenne Science, dmocratie et religion La rgulation publique de l'islam, au miroir du droit L'islam transform par l'Occident (et rciproquement) L'islam virtuel sur Internet Mufti, muezzin ou imam, version franaise Mosques et salles de prire en France : tat des lieux Islam et lacit : une fausse opposition Turquie : une autre lacit en question Le CCFD : une ONG aux prises avec son identit confessionnelle Apatrides, dracins ou assimils Papier d'Armnie George W. Bush entre pouvoir et religion Le secularism ou la lacit l'indienne Zongjiao, l'artifice chinois Science et croyances Foi et science : l'impossible quation ? Questions d'thique et spiritualit De nos cerveaux nos croyances Bouddha au secours des sciences ? Mdecine et croyances en Afrique Ebola : virus, biomdecine et sorciers Quand les scientifiques croient en Mars Astrologie et pouvoir : un tandem gagnant ? dcouvrir INSEE Vidothque du CNRS Photothque du CNRS CNRS DITIONS

Accueil >

Cent fois et une loiLa loi du 9 dcembre 1905e De la Rvolution franaise la V Rpublique, la question de la lacit et de la libert religieuse a toujours t d'actualit.

26 aot 1789 La libert religieuse est tablie par la Dclaration des droits de 1789. Nul ne doit tre inquit pour ses opinions, mme religieuses (art. 10). 1791 La Constitution instaure la libert des cultes et donne les mmes droits aux religions catholique, judaque et protestante. 15 juillet 1801 (26 messidor an IX) Le concordat de 1801 sign par le pape Pie VII et Napolon Bonaparte marque le dbut de l're moderne. Le Saint Sige est amen signer des traits avec des tats pour lesquels le catholicisme n'est plus la religion officielle et o les deux pouvoirs se conoivent comme informant deux socits distinctes qui regroupent la fois des membres de l'une et de l'autre. L'objectif affich de Bonaparte tait, en mettant fin la perscution religieuse de l'poque rvolutionnaire, d'utiliser l'glise, dsormais troitement contrle par l'tat, comme instrument de stabilisation de la socit. 1881-1882 Les lois de Jules Ferry instituent l'cole publique gratuite, laque et obligatoire. 1905 La loi du 9 dcembre 1905 institue, par la sparation des glises et de l'tat, le rgime de lacit de l'tat. La Rpublique assure la libert de conscience des citoyens et garantit le libre exercice des cultes. Elle s'applique aux quatre confessions alors reprsentes en France : le catholicisme, la confession d'Augsbourg (protestants luthriens), les rforms (protestants calvinistes) et les isralites. La loi met fin un demi-sicle de tensions entre le pouvoir rpublicain et l'glise catholique, l'un et l'autre se disputant le magistre moral sur la socit. Les partisans de la lacit ou de la sparation des affaires religieuses et politiques, se partagent en deux camps : les premiers, hritiers de la tradition jacobine qui rvent d'radiquer la religion chrtienne ou de la confiner dans le domaine strictement priv ; les seconds qui veulent affirmer la neutralit de l'tat l'gard de toutes les croyances et garantir la libert de conscience de chacun en conformit avec la Dclaration des droits de l'homme et du citoyen. La Rpublique assure la libert de conscience et garantit le libre exercice des cultes, sous les seules restrictions dictes dans l'intrt de l'ordre public (art. 1). Dsormais la Rpublique ne reconnat, ne salarie ni ne subventionne aucun culte () sauf pour les dpenses relatives des exercices d'aumnerie et destines assurer le libre exercice des cultes dans les tablissements publics tels que les lyces, collges, coles, hospices, asiles et prisons (art. 2). La lacit de la Rpublique a pour corollaire l'interdiction d'apposer des signes religieux sur les monuments ou les emplacements publics l'exception des difices du culte ou des cimetires, des monuments funraires ainsi que des muses ou des expositions (art. 28). Par cette loi, l'tat manifeste sa volont de neutralit religieuse mais ne s'exonre pas de ses responsabilits. Il veut garantir chacun les moyens d'exercer librement sa religion dans le respect de celles d'autrui. C'est dans cet esprit que sont institues des aumneries dans les milieux ferms (casernes, lyces, prisons, hpitaux) et, plus tard, des missions religieuses sur les chanes publiques de tlvision. L'tat n'entend en aucune faon limiter la libert de conscience ni cantonner la religion la sphre prive. Sur le plan financier, la loi a deux consquences majeures : les ministres des cultes (vques, prtres, pasteurs, rabbins) ne sont plus rmunrs par l'tat et celui-ci se dsintresse totalement de leur nomination ; les biens dtenus prcdemment par les glises deviennent la proprit de l'tat mais celui-ci se r