Symbolique & Sacr© Tarot

download Symbolique & Sacr© Tarot

of 62

  • date post

    22-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    37
  • download

    4

Embed Size (px)

description

An anthropological essay on the symbolic and the sacred, the core of human mankind and societies. References to Levi-Strauss, Durkheim, René Girard...

Transcript of Symbolique & Sacr© Tarot

  • camille tarot

    le symbolique et le sacr thories de la religion

    DITIONS LA DCOUVERTE/M.A.U.S.S. 9 bis rue abel-hovelacque

    PARIS XIIIe

  • Ouvrage publi avec le concours du Centre rgional des lettres de Basse-Normandie

    Si vous dsirez tre tenu rgulirement inform de nos parutions, il vous suf t de vous abonner gratuitement notre lettre dinformation bimensuelle par courriel, partir de notre site www.editionsladecouverte.fr, o vous retrouverez lensemble de notre catalogue.

    ISBN 978-2-7071-5428-6

    Ce logo a pour objet dalerter le lecteur sur la menace que reprsente pour lavenir du livre, tout particulirement dans le domaine des sciences humaines et sociales, le dveloppement massif du photocopillage. Nous rappelons donc

    quen application des articles L. 122-10 L. 122-12 du code de la proprit intellectuelle toute photocopie usage collectif, intgrale ou partielle, du prsent ouvrage est interdite sans autorisation du Centre franais dexploitation du droit de copie (CFC, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris). Toute autre forme de reproduction, intgrale ou partielle, est galement interdite sans lautorisation de lditeur.

    ditions La Dcouverte, Paris, 2008.

  • la mmoire de ma mre, ne Suzanne Vadet (1914-2005).

    la mmoire de la jeune lle guayaki sans doute morte du fait de sa tribu, quand celle-ci mourait de notre fait.

  • Or ce quexpriment les religions, cest lexprience vcue par lhumanit.

    mile DURKHEIM, Le dualisme de la nature humaine et ses conditions sociales (1914) [1987, p. 323].

    Les religions positives ont fait plus que disserter ou sinterroger. Elles ont expriment. Peut-on ignorer ces sources dinformations pratiques ? Pour le songe-creux qui en nous ne dort jamais que dun il, attach ce qui se dit plutt qu ce qui arrive, le fait religieux a ceci dinstructif quil confronte le songe la ralit. Mieux que nos brves ambes idologiques, cet analyseur, cette loupe anthropologique encore sous-utilise devrait nous aider ne pas rgler lordre du monde sur nos dsirs.

    Rgis DEBRAY [2003, p. 17].

    Mon matre Henri Hubert rappelait volontiers que le mannequin brl lors de certaines crmonies sappelle (ou sappelait encore rcemment) suivant les pays europens lArabe, le Housar, le Juif, et que notamment au dbut du XXe sicle, dans certains cantons fanatiss de chez nous, il portait le nom du malheureux capitaine Dreyfus : cela nempchait pas le vieux rituel de subsister, inchang pour lessentiel, avec ses gestes, sa date, son intention. Il en est de mme pour beaucoup de rcits traditionnels des mythologies...

    Georges DUMZIL [1949, p. 137-138].

    Effacer la gense, ce serait oublier tout ce que lacquis doit au mode dacquisition.

    Franois HRAN [1998, p. 5].

  • le symbolique et le sacr

    8

  • prface

    Remerciements

    Il est agrable mais difcile de remercier tous ceux sans lesquels un ouvrage naurait pas t possible, surtout quand il rsulte, sans but prconu, dune curiosit poursuivie pendant des annes selon les hasards de lexistence : amis et rencontres sur les cinq continents, spcialement en Inde ou en Algrie, publics et auditoires divers, tudiants, collgues. Tous y ont directement ou indirectement pris leur part, le plus souvent leur insu.

    Ce travail dveloppe aussi et remanie en profondeur des ides mises nagure dans une thse de 1994, sous la direction dAlain Caill, qui a eu de plus la libralit de le dfendre prs de lditeur et de laccepter dans sa collection. Quil en soit vivement remerci. Danile Hervieu-Lger et Marcel Gauchet seront peut-tre surpris de certaines reprises et de gros dplacements, mais de toute faon, ils neffacent en rien ma dette leur gard.

    Je dois un remerciement tout spcial Lucien Scubla, pistmologue et ethnologue, du Centre de recherche en pistmologie applique (CRA), laboratoire associ lcole polytechnique, non seulement pour son sminaire que jai pu suivre depuis le dbut et o il me rvla son exceptionnelle familiarit avec la littrature ethnologique thories ou ouvrages de terrain et sa faon de lire les textes, mais aussi pour avoir accept la trs lourde tche dune relecture scientique de ce livre. Il tait impossible de mentionner partout les corrections et les amliorations qui lui sont dues. Je lui suis particulirement reconnaissant, enn, davoir donn une prface ce livre. Nul ntait plus quali pour le faire et je lespre pour continuer le dbat.

    Jean-Louis Dclais, avec son rare dsintressement et le professionnalisme dun exgte aussi laise dans lhbreu que dans larabe, a corrig la langue franaise, le style, et poursuivi linterminable chasse aux coquilles. Un grand merci aussi Renaud Tarlet, jeune sociologue des plus prometteurs, qui sest distrait de sa thse, si lon peut dire, pour confectionner les index, complment indispensable un ouvrage qui ainsi pourra mieux rendre quelques-uns des services quon attend dun manuel dinitiation.

    9

  • Je remercie Jean-Pierre Glard de mavoir autoris reprendre pour le premier chapitre une communication donne au XVe carrefour Le Monde diplomatique-Carrefours de la pense en mars 2005 au Mans et publie sous sa direction [ Glard, 2006].

    Je remercie enn le Centre rgional des Lettres de Basse-Normandie, ainsi que Danile et Grard Langlois. Diffrente dans ses modalits, leur aide substantielle a t dcisive pour rendre possible pareille publication.

    Mais toute la matire de ce livre est si discutable que je dois rpter que jendosse seul la responsabilit des ides qui y sont mises comme des erreurs qui y sont commises.

    Camille TAROT

  • Sommaire

    Prface par Lucien Scubla 13 Introduction 25

    I. tat des lieux, outils et problmatiques

    1. Virtus exempli : entre symbolique et sacr, leau des religions 57 2. Religion, entre mondialisation et abandon 89 3. Religion, entre hritages antiques et chrtiens 125 4. Religion, hritages modernes et postmodernes 163 5. La sociologie et la dfinition de la dfinition de la religion 196 6. Religion, tradition et mmoire collective 223

    II. Thories

    7. Durkheim, la socit et le sacr ou la fondation 261 8. Mauss, le sacr et le symbolique ou la complexit 289 9. Eliade, sacr et symboles contre terreur de lhistoire 317 10. Dumzil, de la socit la structure ou le comparatisme heureux 345 11. Lvi-Strauss, tout symbolique et inexistentialisme religieux 369 12. Ren Girard, la violence lorigine du symbolique et du sacr 398 13. Bourdieu, le symbolique et la domination 427 14. Gauchet, ni sacr ni symbolique, la religion premire et le politique 452

    III. Confrontations

    15. Eliade, larchaque et lantidurkheimisme 485 16. Dumzil, succs de la structure et inquitude des restes 515 17. Le structuralisme et la grande guerre 541 18. Bourdieu ou les habits neufs des Lumires radicales 573 19. Gauchet et la modernit rconcilie 605 20. Girard ou lesprit de systme contre lesprit du temps 631

  • le symbolique et le sacr

    12

    IV. Modle

    21. La religion comme modle 665 22. La fonction *pharmakologique : religion, sorcellerie et thrapeutiques 697 23. La fonction *pharmakologique : religion et politique 730 24. La fonction *xnologique : religion et altrit 760 25. La fonction *dorologique : la religion, le don et le sacrifice 791 26. Contre-preuve : les drogues sont-elles lorigine de la religion ? 827

    Conclusion gnrale 857

    Bibliographie 869

    Index 889

  • prface

    Prface

    Louvrage que nous avons le plaisir de prfacer na pas besoin davocat : il est intelligent et bien charpent, richement document et novateur, clair et agrable lire. Mais son volume inhabituel risque dintimider le lecteur, et pourrait mme lui faire craindre davoir affaire un essai qui aurait voulu se faire aussi gros quun trait. Quelques mots dexplication sont donc ncessaires pour ceux qui hsiteraient sy aventurer.

    La chose est toute simple. Le livre de Camille Tarot ne doit pas son tendue la prolixit, mais la modestie de son auteur. Car, tout en composant un plaidoyer original en faveur de thses mconnues, il na pas prtendu tirer celles-ci de son gnie propre, mais de lexamen attentif forcment long et dispendieux des travaux de ses prdcesseurs.

    Deux ouvrages complmentaires et entrelacs se trouvent donc en quelque sorte runis sous la mme couverture. Dun ct, un grand manuel de sociologie religieuse, donnant une description lumineuse et dtaille des principales conceptions possibles des rapports du social et du religieux. Lhonnte homme y trouvera un expos sufsamment ample pour lui pargner la lecture de nombreux ouvrages, longs et difciles, et ltudiant, un guide prcieux pour lorienter et lassister dans son travail sur les textes originaux. De lautre, un essai de rednition du fait religieux, arbitrant clairement entre thories concurrentes, et nourri danalyses et darguments sufsamment nouveaux pour que mme un chercheur spcialis puisse en tirer prot. Le tout, crit dune plume alerte et rompue la pdagogie.

    lvidence, il et t difcile Camille Tarot dtre plus bref en dotant son texte de toutes ces qualits. Comme il sen explique lui-mme, il a suivi la mthode tripartite, injustement dcrie, de luniversit mdivale, procdant par lectio, disputatio et determinatio. Cest donc seulement aprs avoir prsent en dtail les thses et arguments de ses prdcesseurs, puis reconstitu avec soin les controverses auxquelles leurs points de vue

    13

  • le symbolique et le sacr

    respectifs ont pu ou auraient pu donner lieu, quil peut trancher en raison les questions examines ltude croise des travaux antrieurs aboutissant pour ainsi dire delle-mme aux solutions les plus plausibles.

    Cette mthode humble et prudente exige patience et longueur de temps, mais elle est aussi gage de rigueur et de fcondit. Car, si chaque position thorique se trouv