LANGAGE DANS LES TED/TSA - dys35. et troubles du...LANGAGE DANS LES TED/TSA Journée du CRTLA...

Click here to load reader

  • date post

    13-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LANGAGE DANS LES TED/TSA - dys35. et troubles du...LANGAGE DANS LES TED/TSA Journée du CRTLA...

  • LANGAGE DANS LES TED/TSA

    Journe du CRTLA Rennes4 Dcembre 2015

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com1

  • sommaire

    1-historique 2-classifications 3-description clinique 4-comorbidits et diagnostic diffrentiel 5-recommandations

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    2

  • 1-historique Lo Kanner en 1943 et Hans Asperger en

    1944 publient leurs articles princeps.

    La CIM 10 (1992) et le DSM 4 (1994) utilisent le terme de Troubles Envahissants du Dveloppement (TED)

    Le DSM 5 (2013) remplace le terme de TED par celui de Trouble du Spectre Autistique (TSA ) ou Autism Spectrum Disorder (ASD)

    :

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    3

  • 1-historique

    Quelques outils majeurs:-CARS (Schopler et al.,1985) -CHAT (Baron-Cohen,1992)-ADI (Rutter et al.,1997)-ADOS (Lord, 1994, 2001)

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    4

  • 1-historique

    Lexception franaise :-incapacit intgrer les donnes de la

    psychologie dveloppementale et comportementaliste

    -incapacit utiliser correctement la classification internationale de rfrence

    -incapacit faire voluer les pratiques La rvolte des usagers La raction de lEtat

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    5

  • 1-historique Les recommandations de bonne pratique

    -mises par la HAS-mises par lANESM-2012 : recommandation concernant les

    interventions chez lenfant/adolescent (HAS et ANESM)

    -en prparation : interventions chez ladulte Les plans autisme nationaux :

    -2008-2010-2010-2012-2013-2017 le 3ime plan, en cours

    Le plan autisme rgional (ARS : 2013-2017)Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission

    CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    6

  • 2-classifications La CIM 10 et le DSM IV

    Le DSM 5 (paru en 2013)

    La CIM 11 (en prparation, 2017 ? )

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    7

  • 2-classifications La CIM 10 regroupe 7 sous-catgories :

    -lautisme typique-lautisme atypique-le syndrome de Rett-les autres troubles dsintgratifs-les troubles hyperactifs avec retard mentalet strotypies-le syndrome dAsperger-les TED sans prcision

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    8

  • 2-classifications

    Le DSM 4 regroupe 5 sous-catgories, les mmes que la CIM 10, lexception des troubles hyperactifs avec retard mental et strotypies . Il inclut lautisme atypique dans les TED non spcifis .

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    9

  • 2-classifications : CIM10 Le diagnostic positif est clinique et repose sur

    le constat de troubles dans 3 domaines :1-altrations qualitatives des interactions sociales

    2-altrations qualitatives de la communication3-caractre restreint, rptitif et strotyp des comportements, intrts et activits .

    Dbut des troubles avant 36 mois pour un diagnostic dautisme typique

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    10

  • 2-classifications : le DSM 5 Remplace les TED par le Trouble du Spectre

    de lautisme (TSA) Disparition des sous-catgories des TED, 1

    seul trouble, 1 continuum : le TSA Le TSA appartient au chapitre des troubles

    neuro-dveloppementaux Disparition du catgoriel au profit du

    dimensionnel

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    11

  • 2-classifications : le DSM 5 Rduction de 3 2 axes symptomatiques:

    -troubles de la communication sociale-comportements restreints et strotyps

    Le DSM 5 spcifie 3 niveaux de svrit sur chaque axe ainsi que le niveau de soutien ncessaire

    La prsence de comportements rptitifs est indispensable pour tablir le diagnostic de TSA (exit lautisme atypique, par dfaut de rptitivit)

    Assouplissement du critre dgeDr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission

    CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    12

  • 2-classifications : le DSM 5 reconnaissance dans les critres diagnostics de

    la sensibilit inhabituelle aux stimulis sensoriels, au sein des comportements rptitifs

    Disparition des retards et troubles du langage des critres diagnostics du TSA . Lcholalie et les strotypies sont retrouves dans les comportements rptitifs, les habilets conversationnelles dans la 1ire aire.

    Individualisation, hors TSA, dun nouveau trouble : le trouble de la communication sociale, au sein des troubles de la communication (dans les troubles neuro-dveloppementaux)

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    13

  • Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    14

  • 3-Description clinique : la communication (1)

    Absence ou retard de langage Lorsque le langage est prsent , on va

    rechercher la prsence de particularits dans la diction, la construction du langage et son usage en communication sociale .

    Prosodie particulire Inversion pronominale Nologismes et langage idio-syncratique

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    15

  • 3-Description clinique : la communication (2)

    Echolalie diffre et noncs strotyps Rituels verbaux Troubles de comprhension du langage (le

    versant rceptif) Troubles de lusage du langage en communication

    (pragmatique)-attention la voix-difficults en conversation rciproque-verbalisation sociale, bavardage-questions ou remarques inappropries

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    16

  • 3-Description clinique : la communication (3)

    Absence ou retard de langage parl et chec pour compenser par gestes . On va rechercher :

    -pointage pour exprimer lintrt (proto-dclaratif)

    -hochement de tte-mouvement de la tte pour dire non -gestes conventionnels et instrumentaux,

    spontans et transmettant un message social clair

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    17

  • 3-Description clinique : la communication (4)

    Absence ou manque de varit et/ou de spontanit dans les jeux de faire semblant ou dans les jeux dimitation sociale

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    18

  • 3-Description clinique : linteraction sociale rciproque

    chec dans lutilisation des comportements non verbaux pour rguler linteraction sociale

    Echec dans le dveloppement des relations sociales avec les pairs

    Manque de plaisir partag Manque de rciprocit socio-motionnelle

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    19

  • 3-description clinique :comportements restreints,

    rptitifs et strotyps Proccupations envahissantes ou intrts

    restreints Adhsion apparemment compulsive des

    routines ou des rituels non fonctionnels Manirismes moteurs strotyps et rptitifs Proccupation pour des parties dobjets ou

    des lments non fonctionnels du matriel

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    20

  • Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    21

  • 4- Comorbidits et diagnostic diffrentiel

    Les exclusions et possibilits sont diffrentes dans la CIM 10 et le DSM 5

    Le diagnostic diffrentiel va sattacher lhistorique des troubles, la prsence dintrts et comportements rptitifs

    Il est impratif, dans les situations de diagnostic complexe, danalyser soigneusement les symptmes au regard du niveau dveloppemental de la personne (lvaluation fonctionnelle)

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    22

  • Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    23

  • 4- Comorbidits et diagnostic diffrentiel

    A ct de ces diagnostics sexcluant, le DSM 5 autorise ajouter au diagnostic de TSA dautres troubles neuro-dveloppementaux :

    -Dficience Intellectuelle-THADA-Troubles du langage ( lexclusion du

    trouble de la motivation sociale)-Troubles moteurs

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    24

  • 4- Comorbidits et diagnostic diffrentiel

    Frquence des comorbidits psychiatriques en autisme :

    -tude sur 112 jeunes de 10 14 ans avec TSA : 70/ ont un autre trouble en sant mentale, 40/ en ont deux (Simonof,2008) ;

    - 53 jeunes adultes avec TSA, 70/ ont eu au moins un pisode dpressif, 50/ ont un trouble anxieux (Lugnegard,2011)

    Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    25

  • Dr C.Chevreuill - psychiatre - charge de mission CRA 2016 - clairechevreuil@gmail.com

    26

  • 4- Comorbidits et diagnostic diffrentiel

    Dficience Intellectuelle- absence de lcart habituellement retrouv

    dans le TSA entre communication sociale et fonctionnement non verbal. Evaluations rptes au cours du dveloppement du fonctionnement intellectuel Trouble du langage

    -absence de troubles de la communication non-verbale

    -absence datypicits sur la 2ime aire (rptitivit)

    Dr C.Che