La Chine Communiste de Mao Zedong. Mao Zedong est un nom chinois, coréen, khmer ou vietnamien ; le...

download La Chine Communiste de Mao Zedong. Mao Zedong est un nom chinois, coréen, khmer ou vietnamien ; le nom de famille, Mao, précède donc le prénom.

of 20

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    115
  • download

    6

Embed Size (px)

Transcript of La Chine Communiste de Mao Zedong. Mao Zedong est un nom chinois, coréen, khmer ou vietnamien ; le...

  • Page 1
  • La Chine Communiste de Mao Zedong
  • Page 2
  • Mao Zedong est un nom chinois, coren, khmer ou vietnamien ; le nom de famille, Mao, prcde donc le prnom
  • Page 3
  • Mao Zedong ou Mao Ts-toung (??? Mo Zdong, signifie n pour diriger l'Est ) est n Shaoshan (Sho Shan) dans la province du Hunan (H'nn) le 26 dcembre 1893 et dcd Pkin le 9 septembre 1976. Il fut le principal dirigeant du Parti communiste chinois, le fondateur et un des plus hauts dirigeants de la Rpublique populaire de Chine.
  • Page 4
  • Le 1er octobre 1949, Pkin, du balcon de la Cit interdite des anciens empereurs, Mao Zedong proclame l'avnement de la Rpublique populaire de Chine. Cette prise de pouvoir met fin une longue priode de guerre civile marque par l'invasion japonaise et la Longue Marche.
  • Page 5
  • Mao est le fils an d'une famille modeste de Shaoshan dans le dpartement de Xiangtan et la province de Hunan.
  • Page 6
  • Dans la premire partie de sa vie politique, Mao Zedong a t influenc par le Mouvement du 4 mai 1919, le rejet de la culture classique, de l'imprialisme et l'apport d'ides socialistes. Son grand effort fdrateur des masses paysannes permit la victoire du PCC contre le Guomindang et les envahisseurs, aprs des annes de gurilla interne et de guerre, notamment avec le Japon.
  • Page 7
  • Employ la bibliothque de Pkin, Mao Zedong rvla par la suite sa rancune envers les lettrs chinois, qui mprisaient son origine paysanne. Il garda toutefois un got pour la posie et la calligraphie, devenu clbre par la suite. Il participe au premier congrs du Parti communiste chinois (PCC) en 1921, puis accde au comit central deux ans plus tard. Mais il se distingue par la suite dans son interprtation personnelle du communisme, applicable la Chine avec la rforme rurale comme point central, plutt que celle, industrielle, d'origine sovitique
  • Page 8
  • Notons qu'il a jou un rle dterminant dans la guerre anti- japonaise, aux cts du Guomindang, tous deux aids par l'Union sovitique. Ce n'est qu' la mort de Sun Yat-sen, que le PCC se spara du Kuomintang, repris alors par Tchang Ka-chek. Cette rupture conduisit finalement la sparation entre la Rpublique de Chine Taiwan, et la Rpublique populaire de Chine, en Chine continentale. Aprs la fondation du soviet du Jiangxi sur le modle russe, Mao Zedong s'impose en tant que leader politique et charismatique durant la Longue Marche, qui fdre les masses paysannes chinoises contre le Guomindang.
  • Page 9
  • Le 1er octobre 1949, Mao Zedong dclare la cration de la Rpublique populaire de Chine sur la place Tiananmen, le Guomindang s'tant exil a Taiwan.
  • Page 10
  • Aprs son accession au pouvoir, Mao rpta les erreurs de gestion conomique, le plus souvent catastrophiques pour son pays ; son intelligence des rouages du pouvoir est en revanche hors du commun, ce qui lui permit de rester en place jusqu' sa mort. La campagne des Cent Fleurs (symbole de "cent coles, cent opinions qui s'expriment") : en 1957, Mao encourage la libert d'expression de la population, exhortant en particulier les intellectuels critiquer le Parti. Mais le mouvement prend rapidement une ampleur qu'il n'avait pas envisage: les critiques explosent littralement, chappant bien vite son contrle et le menant une violente campagne de rpression.
  • Page 11
  • Le "Grand Bond en Avant" : entre 1958 et 1960, Mao Zedong met en ouvre un mouvement de rformes industrielles qui devait permettre de "rattraper le niveau de production d'acier de l'Angleterre". Des communes de production sont organises au niveau local, et toute la population et par dessus tout le monde paysan, est somm d'y apporter sa contribution.
  • Page 12
  • Mao place dans la force du peuple, du "proltariat" des espoirs dmesurs: durant le "grand bond en avant", les paysans seront surexploits, on leur demandera de tout faire en mme temps, des rcoltes la production sidrurgique.
  • Page 13
  • Malgr les efforts surhumains dploys, c'est une catastrophe, la main d'oeuvre inexprimente produit des biens d'une qualit excrable tandis que les rcoltes, faute de temps, pourrissent sur pied. Le "grand bond en avant" se solde donc par un chec cuisant et une famine d'une ampleur dsastreuse, peut-tre la plus meurtrire que la terre ait jamais porte.
  • Page 14
  • Mao Zedong, aprs avoir longtemps ignor le dsastre ou rejet la cause de la non-efficacit de son programme sur des lments extrieurs (par exemple des contre-rvolutionnaires voulant enrayer son pouvoir) se retrouve en minorit au Comit de direction du Parti. De plus, la confiance du peuple en l'idologie de Mao est fortement branle.
  • Page 15
  • La Rvolution culturelle (1966-1969) durant la priode de troubles et de contestations qui suit le catastrophique "grand bond en avant", lui permet de reprendre le pouvoir et les rnes du pays. Entame afin de rhabiliter Mao dans son pouvoir, elle commence la suite d'une polmique que lance son pouse Jiang Qing.
  • Page 16
  • La "rvolution culturelle" incite les jeunes prendre le pouvoir, se rvolter contre les fonctionnaires corrompus, dsormais "ennemis du peuple"- les Gardes rouges (qui ne sont autres que les tudiants "rvolutionnaires") sont crs cette occasion.
  • Page 17
  • Mais, comme lors du mouvement des "cent fleurs", la polmique chappe au contrle de Mao et le tout se soldera une fois de plus par une violente rpression arme, un massacre sanglant. Suite cela, beaucoup d'intellectuels seront envoys en rducation, soit forcs quitter les villes pour partir vivre la campagne o ils subiront un dur apprentissage du mtier de paysan et une partie considrable du patrimoine culturel chinois est dtruit cette occasion.
  • Page 18
  • Au sortir de cette nouvelle crise, le peuple chinois sera dfinitivement traumatis, tant par les atrocits physiques que par les incroyables violences morales (telles que les fameuses "autocritiques", humiliations publiques d'une cruaut morale traumatisante). Rappelons galement que le goulag chinois, le "Laogai" est bien plus peupl que son quivalent russe tandis que ses conditions de dtention n'y sont pas meilleures.
  • Page 19
  • la fin de son rgne, Mao Zedong changea sa stratgie d'autarcie en invitant le prsident amricain Richard Nixon en Chine, prfigurant la politique d'ouverture de Deng Xiaoping.
  • Page 20
  • Par la suite, la politique idologique extrme mene par Mao Zedong a fait l'objet de critiques ouvertes au sein du Parti Communiste Chinois, qui met fin au culte de la personnalit et l'idoltrie qu'il avait lui- mme organise et intensifie la fin de sa vie. Le limogeage de la Bande des Quatre, dont son pouse, Jiang Qing, qui a eu lieu rapidement aprs sa mort prouve bien quel point sa politique tait tombe en disgrce, tant dans les hautes sphres du parti que dans l'esprit populaire.