EY Suisse Baromètre des banques 2014

download EY Suisse Baromètre des banques 2014

of 49

  • date post

    19-May-2015
  • Category

    Business

  • view

    1.904
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of EY Suisse Baromètre des banques 2014

  • 1. Baromtre des banques 2014 Nouvelles ralits dans le paysage bancaire suisse Confrence de presse 9 janvier 2014

2. IntroductionStructure de ltudeEvolution oprationnelle des affairesPrivate BankingOprations de crditPatrick Schwaller Managing Partner FSO Assurance Maagplatz 1 8005 Zurich Tlphone : +41 58 289 69 30 patrick.schwaller@ch.ey.com Bruno PatusiRtrocessionsPerspectives 2014Partner Responsable Wealth & Asset ManagementPerspectives 2020Messages clsPage 1Vos interlocuteurs :EY Baromtre des banques 2014Maagplatz 1 8005 Zurich Tlphone : +41 58 289 46 90 bruno.patusi@ch.ey.com 3. Structure de ltude Sondage tlphonique ralis par un institut de sondage indpendant (Valid Research, Bielefeld) en dcembre 2013Sondage ralis auprs de 120 banques en Suisse (sans les deux grandes banques)Quatrime dition depuis 2010Rpartition de lchantillon du sondage Type de banque20132012Banques prives1)33%36%Banques trangres22%28%Banques rgionales34%26%Banques cantonales11%10%1) ycompris les banques de gestion de fortunePage 2EY Baromtre des banques 20142013 : 79% 2012 : 73%2013 : 18% 2012 : 22%2013 : 3% 2012 : 5% 4. Evolution du dveloppement des affairesPage 3EY Baromtre des banques 2014 5. Une volution toujours plutt positive Comment valuez-vous actuellement le dveloppement des affaires de votre tablissement ? (1/2)2% 6%Plutt positivement (lgre augmentation du rsultat oprationnel jusqu + 10 %)23% 24%Plutt ngativement (baisse du rsultat oprationnel jusqu - 10 %)52%40%5%Positivement (augmentation du rsultat oprationnel de plus de + 10 %)Ngativement (baisse du rsultat oprationnel entre - 10 % et - 25 %) 48% 2%2010 21%3% 15%62%201119%2013 20%58%2012La majorit des banques interroges estiment que le dveloppement des affaires a t positif ou plutt positif l'an dernier.Prs de 30 pourcent des banques dplorent cependant un recul. Fin 2010, ce chiffre ntait que de 8 pourcent.Page 4EY Baromtre des banques 2014 6. en particulier pour les banques cantonalesBanques cantonalesBanques rgionalesBanques trangresBanques prives Comment valuez-vous actuellement le dveloppement des affaires de votre tablissement ? (2/2)201322%201216%201144%17%58%23%44%2010 15%201221%42%18%201150%31%20127%46%33%201114%81%5% 50%15%77%9%20118%73% 22%2010 10%61% 20%40%Plutt positivement (lgre augmentation du rsultat oprationnel jusqu + 10 %) Plutt ngativement (baisse du rsultat oprationnel jusqu - 10 %) Ngativement (baisse du rsultat oprationnel entre - 10 % et - 25 %)17% 45%30%Positivement (augmentation du rsultat oprationnel de plus de + 10 %)18%45% 0%2% 10%50%20127%21% 57%2010 20139% 12%29%36%20138% 20%53%201011%35% 53%6%3%39%68%20138%26%50%60%70%10% 80%90%100%Sur le fond, les banques voient leur marche des affaires comme plutt positive - bien qu'en lger recul par rapport l'anne prcdente, et en particulier les banques trangres qui ont t confrontes aux plus gros dfis.En comparaison pluriannuelle, les banques cantonales parviennent raliser des rsultats dexploitation relativement stables. Seule une minorit de 8 pourcent voque une dtrioration du dveloppement des affaires.Page 5EY Baromtre des banques 2014 7. Des perspectives majoritairement positives Selon vos prvisions, comment voluera le dveloppement des affaires de votre tablissement au cours des 6 12 prochains mois ? (1/2) 3% Positivement (augmentation du rsultat oprationnel de plus de + 10 %)8%Plutt positivement (lgre augmentation du rsultat oprationnel jusqu + 10 %)34%17% 22%Plutt ngativement (baisse du rsultat oprationnel jusqu - 10 %) Ngativement (baisse du rsultat oprationnel entre - 10 % et - 25 %) 58%201028%58%3%1% 12%13% 27% 57%59%201120132012En dpit des conditions-cadres plutt dfavorables, les banques interroges restent relativement confiantes en lavenir. Un quart dentre elles prvoient cependant un recul du dveloppement des affaires pour lanne venir. Ce chiffre ntait que de 8 pourcent fin 2010.Les banques interroges estiment devoir faire face davantage de charges extraordinaires.Page 6EY Baromtre des banques 2014 8. La confiance rgne surtout dans le Retail Banking Selon vos prvisions, comment voluera le dveloppement des affaires de votre tablissement au cours des 6 12 prochains mois ? (2/2)Banques prives201321%8%26%201211%57%30%201111%56%33%201053%Banques trangres20138%2012 201160%Banques rgionales17%201017%201315%55%36%61%33%20% 10%Ngativement (baisse du rsultat oprationnel entre - 10 % et - 25 %)17%77%6%201021%66%9%201123%62%Plutt positivement (lgre augmentation du rsultat oprationnel jusqu + 10 %) Plutt ngativement (baisse du rsultat oprationnel jusqu - 10 %)17%61%8%201214%62%16%20116%50%21%2012Banques cantonales28%36%2013Positivement (augmentation du rsultat oprationnel de plus de + 10 %) 6%23%55%20105% 32%56%11%2%42%15%0%45%80% 20%30%40%50%60%70%80%90%100%Les banques oprant dans le Retail Banking, et en particulier les banques rgionales, estiment que lvolution a t stable ces dernires annes.Page 7EY Baromtre des banques 2014 9. Un nombre croissant de banques prvoient des rductions de personnel18%2012201325%53%2%22%Rester inchang66%Lgrement diminuer (recul de 5 10 %) 3% 1%5%2%Fortement diminuer (recul de plus de 10 %)42% 48%201120109% 24%64%Banques trangres11% 1% 0%Fortement augmenter (progression de plus de 10 %) Lgrement augmenter (progression de 5 10 %)Banques rgionales2%Banques cantonales2%Banques prives Daprs vos prvisions pour les 6 12 prochains mois, le nombre de collaborateurs de votre tablissement va 2013 3% 201218%2011 5% 20106%64% 36%2011 2010 2013 20127% 7%71% 67%25%23%62%15% 9%9%82%2011 5% 201020%74%22% 8%7%57%19%78%17% 9%46%45% 20%3% 6% 7% 2%17% 50%2013 2% 19% 201215%50%22%201015%50%18%2011 5%5% 38%35%0% 63% 56%2013 201212%70% 26%3%18%48%28%40%60%80%100%La majorit des banques interroges envisagent de maintenir leurs effectifs au cours des 6 12 prochains mois. Prs de 27 pourcent comptent mme engager de nouveaux collaborateurs. En l'espace d'une anne, la part des banques qui envisagent des suppressions d'emplois dans les mois venir a presque doubl pour s'tablir 20 pourcent. Fin 2010, ce chiffre ntait que de 7 pourcent.Page 8EY Baromtre des banques 2014 10. Relativement renforc par la crise financire Au vu des effets de la crise financire, considrez-vous votre tablissement comme plutt renforc ou plutt affaibli ? 18%2012201323%Renforces7% 18%21%Plutt affaiblies 54%57%8% 55%2011201020% 37%Plutt renforces44% 36%AffaibliesBanques Banques Banques Banques cantonales rgionales trangres prives2% 2013 2012 2011 2010 2013 2012 2011 2010 2013 2012 2011 2010 2013 2012 2011 201056% 44%21% 30%32%45% 58% 50% 56%8% 12%39%28%43%43% 62% 53%19%43%38%25%58%28% 36%72% 64%20%17% 8% 7%54% 90%31%0%23% 21% 5% 24% 37% 5% 38% 20% 12% 33% 14% 19% 20% 7%40%60%80%Une grande majorit de 76 pourcent des tablissements interrogs considrent, au vu des rpercussions fondamentales, quils sortent plutt renforcs de la crise financire. Cest en particulier le cas des banques cantonales. Par rapport 2010, tous les groupes bancaires considrent que leur position est plutt renforce.Page 9EY Baromtre des banques 2014100% 11. Private BankingPage 10EY Baromtre des banques 2014 12. Le secteur du Private Banking reste sous pression Dans quel domaine dactivit la concurrence est-elle particulirement forte actuellement ? 4% 9%7%Commercial Banking (Affaires clientle entreprises)10%4% 9%Retail Banking (Affaires grand public)25%Private Banking22%Investment Banking Asset Management55%201055%4% 5% 16%9% 9%10%201312%35% 40%2011 60%2012Les banques interroges continuent penser que le Private Banking est le secteur o la pression concurrentielle est la plus forte. Ce qui est logique au vu des nombreux problmes quil rencontre actuellement (problmatique avec les Etats-Unis, transparence fiscale, services transfrontaliers et accs au march, nombre croissant de nouvelles rglementations, etc.).Page 11EY Baromtre des banques 2014 13. La pression la consolidation reste leveOui48%2012201315% 38%54%Oui, mais seulement plus tard (dans 2 4ans) Plutt non33%5% 10%Banques rgionalesNon2%2011201015% 47%Banques trangres7% 1%23% 65%33%Banques cantonales3%Banques prives Pour les 6 12 prochains mois, prvoyez-vous une consolidation dans le secteur bancaire ? 201359%201265%2011 54%201253%201121%201011%35% 41%31%45%2011 201317%59%201021% 15%64%40%60%9% 80%Une nette majorit (81 pourcent) prvoit une consolidation dans le secteur bancaire. Les banques prives et les banques trangres oprant dans le Private Banking prvoient que la consolidation se fera dj sentir lan prochain, tandis que les banques actives dans le Retail Banking estiment quelle aura plutt lieu ultrieurement.Page 12EY Baromtre des banques 20148%18%23%27%20%4% 5%73%27%20115%36%38%39%20125% 10%32%58%7%26% 41%59%20105%14%36%38%20126% 22%43%201315%26%73%0%11%53%201311%24%74%20105% 3%33%100% 14. Malaise vis--vis du programme US Comment valuez-vous, du point de vue de la place financire Suisse, laccord conclu fin aot entre la Suisse et les EtatsUnis visant rgler le diffrend fiscal opposant les banques suisses aux EtatsUnis ? Comment valuez-vous, du point de vue de votre tablissement, laccord conclu fin aot entre la Suisse et les Etats-Unis visant rgler le diffrend fiscal opposant les banques suisses aux Etats-Unis ? 5%4%22%36%28% Positive32%Plutt positive Plutt ngative Ngative36%37%Les banques mettent un jugement de plus en plus ngatif sur les volutions actuelles concernant le secret bancaire et la transparence fiscale. Le malaise est trs net propos du programme US: une nette majorit de 73 pourcent des banques interroges estiment que la solution potentielle avec les Etats-Unis est prjudiciable la place financire.Page 13EY Baromtre des banques 2014 15. Le traitement des donnes : principal dfi ? A votre avis, parmi les consquences potentielles numres ci-dessous du programme US, lesquelles ont le plus gros impact ngatif pour votre tablissement ? Frais de traitement des donnes1 = consquence ngative la plus faible3.53Risque dimitatio