Et si la santأ© de demain passait par la flore intestinale?s2.e- Communiquأ© de presse Et si la...

download Et si la santأ© de demain passait par la flore intestinale?s2.e- Communiquأ© de presse Et si la santأ©

of 18

  • date post

    27-Apr-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Et si la santأ© de demain passait par la flore intestinale?s2.e- Communiquأ© de presse Et si la...

  • Et si la santé de demain passait par

    la flore intestinale ?

    Dossier de presse

  • Sommaire Communiqué de presse

    Bilan des connaissances actuelles sur le microbiote intestinal humain

    Qu’est ce que le microbiote ou flore intestinale ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 1

    Evolution dans le temps du microbiote . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 2

    A quoi sert-il ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 3

    Perturbations passagères du microbiote . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 3

    Les effets santé différents et complémentaires des pré et probiotiques sur l’intestin et le système immunitaire

    Qu’est ce que les prébiotiques ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 4

    Qu’est ce que les probiotiques ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 4

    Tableau de la teneur en fructanes des aliments prébiotiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 5

    Quels effets santé ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 6

    Zoom sur la digestion colique 5 questions à André Burckel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 8

    Microbiote intestinal : découverte de liens avec les Troubles Fonctionnels Intestinaux et l’obésité

    Quelles nouveautés dans l’appréhension et la prise en charge

    des “Troubles Fonctionnels Intestinaux” ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 9

    Vers une prise en charge individualisée des TFI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.10

    Découvertes dans l’approche physiopathologique de l’obésité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.11

    VRAI / FAUX sur les probiotiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.12

    Présentation du laboratoire PileJe

    Repères historiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.13

    Démarche Qualité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.14

    Où trouver les produits PiLeJe ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.15

  • Communiqué de presse

    Et si la santé de demain passait par la flore intestinale ?

    4le microbiote intestinal : bilan des connaissances actuelles Le microbiote de chaque individu est unique

    A deux ans, il est déjà proche par sa diversité de celui de l’adulte

    Il se complexifie au-delà de 70 ans

    C’est un organe stable dans le temps

    4les effets santé différents et complémentaires des pré et probiotiques sur l’intestin et le système immunitaire Effets santé des prébiotiques

    Augmentation du nombre de bifido et certaines lacto-bactéries

    Renforcement du système immunitaire

    Amélioration du transit

    Absorption optimale du calcium et du magnésium

    Réduction de la masse grasse

    Action sur l’inflammation et le statut immunologique des patients atteints de MICI

    Effets santé des probiotiques Contribution au maintien et/ou à la restauration de l’équilibre du microbiote

    Amélioration de la digestion du lactose

    Régulation du transit

    Prévention et traitement des diarrhées

    Prévention des allergies et de l’eczéma atopique du nourrisson

    4microbiote intestinal : découverte de liens avec les “Troubles Fonctionnels Intestinaux” et l’obésité 5Quelles nouveautés dans l’appréhension et la prise en charge des TFI ? Les TFI ne forment plus un tout comme on l’imaginait jusqu’à présent. Il faut désormais distinguer les TFI post-infectieux et/ou avec diarrhées des TFI avec constipation. Cette distinction qui induit des mécanismes physio- pathologiques différents amène désormais les professionnels de santé à une prise en charge individualisée.

    5Découvertes dans l’approche physiopathologique de l'obésité Chez les sujets obèses et diabètiques de type 2, le microbiote “déviant”, associé à une alimentation déséquilibrée, entraîne une hyper-perméabilité de la paroi intestinale. Dans la mesure où le côlon est directement impliqué dans l’obésité, les prébiotiques participeraient à l’accompagnement du traitement de la maladie.

    Contact Presse PiLeJe : Diane de Bodman - 37 quai de Grenelle - 75 015 Paris - Mail : d.debodman@pileje.com - Tel : 01 45 51 58 03 - Port : 06 28 43 23 84

  • page 1

    Bilan des connaissances actuelles sur le microbiote intestinal humain

    4Qu’est ce que le microbiote ou flore intestinale ?

    Situé dans le gros intestin, le microbiote est un organe à part entière composé d’une très grande diversité de bactéries.

    Certaines - la majorité d’entre elles le plus souvent - sont bénéfiques pour notre santé (ex : lactobacillus et bifido), d’autres ne le sont pas (ex : staphylocoques dorés…).

    C’est pour renforcer cette notion d’extrême diversité que les chercheurs préfèrent employer aujourd’hui le terme de microbiote à celui de flore ou de microflore intestinale.

    Au sein du microbiote, toutes les bactéries (1 000 voire plusieurs milliers d’espèces différentes) vivent ensemble, en communauté. Chacune de ces espèces organisées en communautés sécrète un biofilm (écran protecteur). Celui-ci évite aux bactéries, par exemple, d’être entraînées par le transit intestinal en leur permettant de rester accrochées à la paroi du tube digestif.

    Comme notre patrimoine génétique, le microbiote de chaque individu est unique.

    Le microbiote en quelques chiffres :

    100 000 milliards de bactéries

    10 à 100 fois le nombre de cellules de notre corps

    1 000 voire plusieurs milliers d’espèces bactériennes différentes

    1 kg de bactéries dans un intestin humain adulte

    100 milliards de bactéries/g de selles

    Microbiote

  • Bilan des connaissances actuelles sur le microbiote intestinal humain (suite)

    4Evolution dans le temps du microbiote Le microbiote se met en place dès la naissance : au moment de l’accouchement le bébé est colonisé par des bactéries provenant du vagin et du rectum de sa mère, de son lait et de l’environnement. La mise en place et la maturation du système immunitaire sont en grande partie liées au microbiote.

    A deux ans, la diversité du microbiote est déjà proche de celle de l’adulte. L'alimentation et l'hygiène jouent un rôle non négligeable dans la colonisation bactérienne.

    Le microbiote va même se complexifier au-delà de 70 ans. Les chercheurs ont mis en évidence l’existence d’une éventuelle interaction entre la baisse des capacités immunitaires (plus grande fragilité aux infections...) liées à l’âge et la complexification du microbiote (baisse des bifidobactéries et augmentation des entérobactéries et clostridies).

    page 2

  • 4A quoi sert-il ? � A digérer dans le côlon des aliments non transformés dans l’intestin grêle.

    4Perturbations passagères du microbiote On a longtemps pensé que, les antiobiotiques par exemple, pouvaient altérer de manière définitive le microbiote. Or on sait aujourd’hui que la prise d’antibiotiques, les allergies ou les intolérances alimentaires, un changement d’alimentation, le stress tout simplement, sont susceptibles d’entraîner des perturbations uniquement passagères du microbiote : ballonnements, diarrhées transitoires, inconfort digestif... Le microbiote est en effet remarquablement stable dans le temps.

    Bilan des connaissances actuelles sur le microbiote intestinal humain (suite)

    page 3

    Bactéries indésirables

    Bactéries bénéfiques

    (participent au bon fonctionnement du système immunitaire)

    Muqueuse

    Les 2 étapes de la digestion

    � L’intestin grêle (action des enzymes pancréatiques, des sels biliaires, etc.)