Empreintes été 2015

Click here to load reader

  • date post

    10-Aug-2015
  • Category

    Environment

  • view

    2.363
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Empreintes été 2015

  1. 1. Le journal du Parc national des Pyrnes N37 Et 2015 Une marque Inspire par la nature Pages 8-9 Bouquetins : le monarque se sentirait-il chez lui ? Pages 4-5
  2. 2. T Sommaire Actualits dito Actualits Pages 2-3 Un territoire connatre Le monarque se sentirait-il chez lui dans les Pyrnes ? La veille sanitaire, un systme dalerte au profit du vivant Un sauvetage extraordinaire Pages 4-6 Un territoire vivre Familles nergie positive : dfi relev ! Sauvages de ma rue Le Parc national en marche vers la transition nergtique Esprit Parc national Une marque Inspire par la nature Pages 7-9 Un territoire partager De nouveaux amnagements pour mieux vous accueillir: - la Maison du Parc national et de la valle de Luz Saint-Sauveur - le point dinformation du Pourtalet - Ferrires : un sentier de dcouverte des mines de Baburet Et lenfant libra loiseau Des collgiens avant tout citoyens Infos Boutique Pages 10-11 Les animations du Parc national Pages 12-15 Parc national des Pyrnes Villa Fould - 2 rue du IV Septembre 65007 Tarbes cedex Directeur de publication : Gilles Perron Coordinatrice : Marie Hervieu Rdaction : Caroline Bapt Iconographie : Delphine Pelletier Ont particip ce numro : C. Acquier, A. Buttifiant, J. Cavailhes, C. Cognet, J. Combes, JP. Crampe, C. Cuenin, E. Daunes, E. Deutsch, M. Empain, E. Florence, Y.Haure, M. Hervieu, O. Jupille, M. Kieken, M. Lescoules, D. Pelletier, G. Perron, E. Sourp, JG Thiebault, MC. Torrente, C. Verdier Photos : C. Bapt / Y. Bielle / J.P. Crampe / M. Empain / L. Jouve / L. Ndlec / G. Nogu / D. Pelletier / D. Peyrusqu / C. Plisson / A. Riffaud / S. Rollet / J.G. Thiebault / E. Daunes Parc national des Pyrnes D.R / S. Dejean CEN Midi-Pyrnes / Compagnie du Htre Conception : OGHAM Castanet 31320 Impression : DELORT Castanet 31320 Le journal du Parc national des Pyrnes Le journal du Parc national des Pyrnes Acteur de la prservation des patrimoines naturel, culturel et paysager du territoire, le Parc national des Pyrnes est rsolument tourn vers lavenir. Au travers des programmes mens avec nos partenaires, les quipes du Parc national sinvestissent dans de multiples projets ancrs dans une dmarche de dveloppement durable. En 2013, soixante-trois communes des Hautes-Pyrnes et des Pyrnes-Atlantiques ont fait le choix dadhrer la charte du territoire du Parc national. Soixante pour cent dentre elles ont sign une convention dapplication, qui dcline la charte en actions oprationnelles sur la commune. Elles dressent aujourdhui un premier bilan. Avec laccompagnement du Parc national et de son rseau de partenaires, de nombreuses actions concrtes sont dsormais menes en direction des habitants, des professionnels et du grand public : rduire sa consommation dnergie (familles nergie positive), mettre en place des pratiques cologiques alternatives lutilisation des pesticides, valoriser la biodiversit communale (Atlas de biodiversit communale), ramnager les espaces publics, restaurer les cabanes pastorales Sans oublier le tourisme avec de nouveaux projets daccueil touristique : point dinformation du Pourtalet, amnagement du sentier des mines de Baburet, amnagement de la Maison du Parc national et de la valle de Luz Saint-Sauveur Emblmatique, la rintroduction du Bouquetin ibrique se poursuit. La naissance survenue ce printemps et le taux de survie de 94% atteint cet hiver, sont des signes encourageants dune bonne appropriation de ce nouvel habitat. Aujourdhui compose de quarante-quatre individus, la population doit encore tre conforte mais nous tenions dores et dj remercier les nombreux donateurs qui vont permettre la rintroduction de trois femelles supplmentaires. En cette priode estivale, je vous invite profiter des animations proposes par les quipes du Parc national et ses partenaires... Et videmment savourer ces espaces qui nous entourent. Leur unicit et leur histoire en font notre richesse. Ensemble, continuons les dvelopper dans le respect de leur authenticit. Andr BERDOU Prsident du conseil dadministration du Parc national des Pyrnes 2 Tourn vers le monde de demain
  3. 3. Actualits 3 Elle sappelle Zelotes puritanus ! Lorsque la commune de Betpouey a dbut son Atlas de la biodiversit communale (ABC) en 2012, son souhait tait didentifier les espces animales et vgtales de son territoire. Elle ne sattendait pas avoir, par deux fois, les faveurs du monde scientifique. Aprs lobservation de Zelotes egregioides (2012), une seconde espce de ce mme genre vient dtre dcouverte : Zelotes puritanus. Elle ntait jusque-l connue que dans des massifs montagneux dEurasie. Cest loccasion dun inventaire lt 2014 quun naturaliste du Conservatoire des espaces naturels de Midi-Pyrnes, partenaire Au printemps 2013, soixante-trois communes des Pyrnes-Atlantiques et des Hautes-Pyrnes adhraient la charte du territoire du Parc national. En trois annes, le Parc national et son rseau de partenaires ont accompagn ces communes adhrentes dans de nombreux domaines. Araigne du genre Zelotes, proche de lapparence de Zelotes puritanus (distinction des espces impossible sur photo) Ramnagement de la traverse de Lau-Balagnas du Parc national dans le cadre de lABC, a dcouvert sous une pierre dune prairie 1400 m daltitude, cette petite araigne de 6 mm alors inconnue en France. Nocturne et sans danger pour lhomme, elle se rencontre de juillet octobre. Sans toile, elle traque les petits animaux invertbrs au sol, dcouvert. Une deuxime dcouverte au plan national en trois ans sur cette commune : entre sensibilisation des habitants, valorisation communale de sa biodiversit et dcouvertes scientifiques, le programme ABC prend tout son sens. Quelques exemples dactions mises en uvre : La sensibilisation des habitants aux co-gestes au travers du concours Familles nergie positive pour rduire sa consommation dnergie, ou les nuits de la thermographie pour dtecter les zones de dperdition de chaleur des maisons. Laccompagnement des communes et de la population dans la connaissance de la biodiversit de leur territoire avec les Atlas de la biodiversit communale (11 communes) ou encore dans la mise en uvre de pratiques cologiques pour entretenir les espaces verts sans pesticide (37 communes). Laccueil sur les sites touristiques avec lamnagement du point dinformation du col du Pourtalet et aussi la mise en place de navettes pour accder au cirque de Troumouse, qui a fait lobjet dune priode test en 2014. Laccompagnement des leveurs avec la prise en charge de lintgration paysagre lors de rnovations de granges comme Aulon, Luz Saint-Sauveur ou Viella, ou encore pour la lutte raisonne contre les campagnols terrestres. Laccompagnement des communes dans le ramnagement des espaces publics tels que le centre de Lau-Balagnas ou la mise aux normes de cabanes pastorales comme latelier de transformation fromagre Etsaut. A la fin de lt, les vingt-trois communes qui nont pas adhr la charte en 2013 seront nouveau sollicites par le Prfet de rgion. Dcideront-elles de faire partie de cette dynamique collective ? Elles auront jusqu la fin de lanne pour se prononcer La charte du territoire du Parc national, bientt de nouvelles communes adhrentes ? Lintention du Parc national, sous rserve que chacun tienne ses obligations, est que le refuge soit reconstruit. Il faudra probablement attendre encore avant de dormir sous le ciel toil de la Gela. Dans cette attente, les refuges dArlet (valle dAspe), dAyous (valle dOssau), de Migoulou (val dAzun), des Espuguettes (valle de Luz-Gavarnie), galement proprits du Parc national, vous accueillent depuis le mois de juin. Le refuge de Barroude totalement dtruit Totalement dtruit par un incendie lautomne 2014, le refuge de Barroude en valle dAure est toujours ltat de dbris. La procdure judiciaire se poursuit. Les gardiens du refuge et le Parc national des Pyrnes ont engag une action en justice contre la compagnie dassurance qui refuse toute garantie. Un t sans le refuge de Barroude
  4. 4. Un territoire connatre A les voir progresser avec agilit sur les crtes pyrnennes, ignorant superbement le vertige, les Bouquetins ibriques rintroduits Cauterets semblent voluer dans leur milieu dorigine. Pourtant, voil prs dun sicle quils avaient disparu du versant franais des Pyrnes. Le monarque* se sentirait-il chez lui dans les Pyrnes ? L a russite de la rintroduction dune espce sauvage sur un site suppose son enracinement sur ce territoire. Cette appropriation est visible lorsque les animaux retrouvent leurs comportements naturels (dplacement, structure sociale et cycle biologique). Grce aux colliers metteurs VHF ou GPS dont sont quips 35 bouquetins, nous tudions leurs dplacements au quotidien. Seule lobservation visuelle sur site nous permet de connatre les aspects sociaux tels que la composition des groupes ou le statut reproducteur des femelles, paramtre important pour valuer le succs de la rintroduction explique Jean-Paul Crampe, charg de mission bouquetin au Parc national. A chacun son parcours Rut, hivernage, reproduction, levage : chaque vnement biologique impose ses contraintes en termes dhabitat. Dans les jours voire les semaines qui suivent un lcher, les animaux rintroduits Isis et Jaim adoptent des comportements individuels, parfois loigns du comportement habituel de lespce. Isis, femelle rintroduite en juillet 2014, a cependant suivi le parcours attendu. Elle se stabilisa quelques semaines sur les hauteurs du Pgure, profitant de lalimentation plus riche quen Sierra de Guadarrama, lieu de ses origines. Lt, lanimal passe une majeure partie de son temps manger et ruminer pour emmagasiner des rserves vitales pour sa survie hivernale. Fin aot, son exploration la mena au massif du grand Barbat, lautomne la surprit sur les crtes de Panticosa, en Espagne. Revenue sur les hauteurs de Cauterets avec les premires neiges et durant la priode du rut fin novembre, elle accueillit prs delle trois mles dont le pre de son futur cabri. Dans un environnement typique descarpements et dab