Assessment of Development Results: Tunisia

download Assessment of Development Results: Tunisia

of 98

  • date post

    31-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    233
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Assessment of Development Results: Tunisia

Transcript of Assessment of Development Results: Tunisia

  • TUNISIE V A L U A T I O N D E S R S U L T A T SD E S A C T I V I T S D E D V E L O P P E M E N T

  • Bureau de lvaluation, mai 2011Programme des Nations Unies pour le dveloppement

    TUNISIE V A L U A T I O N D E S R S U L T A T SD E S A C T I V I T S D E D V E L O P P E M E N T

  • LES RAPPORTS PUBLIS AU TITRE DE CETTE SRIE

    VALUATION DES RSULTATS DES ACTIVITS DE DVELOPPEMENT : TUNISIE

    Copyright UNDP 2012, tous droits rservs. Fabriqu aux tats-Unis. Lanalyse et les recommandations figurant dans le prsent rapport ne reprsentent pas nces-sairement les vues du Programme des Nations Unies pour le dveloppement, de son conseil dadministration ou des tats Membres des Nations Unies. Cette publication indpendante, prpare par les soins du PNUD, reflte uniquement lopinion de ses auteurs.

    Copy editing : Nasser Brahimi

    Conception : Laurie Douglas Graphic Design (lauriedouglas.com)

    Photographies de couverture : Moncef Kouidhi, Olivier Cosse et PNUD Tunisie

    AfghanistanArgentineBangladeshBarbadeBninBhoutanBosnie-HerzgovineBotswanaBrsilBulgarieBurkina FasoCambodgeChiliChineColombieCongo (Rpublique dmocratique du)Congo (Rpublique du)DjiboutiquateurgyptethiopieGorgieGhanaGuatemalaGuyaneHondurasIndeIndonsie

    JamaqueJordanieLaosLibyeMaldivesMontngroMozambiqueNicaraguaNigriaPapouasie-Nouvelle-Guine ProuPhilippinesRwandaSerbieSeychellesSomalieSoudanSyrie (Rpublique arabe syrienne)TadjikistanThalandeTunisieTurquieUgandaUkraineUzbekistanViet NamYmenZambie

  • i i iR E M E R C I E M E N T S

    tenons remercier galement pour leur appui le Bureau rgional du PNUD pour les pays arabes, le Gouvernement de la Rpublique tunisienne, lquipe de pays des Nations Unies ainsi que les reprsentants de la socit civile, des organisa-tions non gouvernementales, des pays donateurs et des institutions financires internationales rencontrs. George Zaidan et Olivier Cosse ont comment fort utilement sur les premires ver-sions du rapport. Nos remerciements vont enfin Thuy Hang To et Michelle Sy du Bureau de lvaluation New York pour leur appui adminis-tratif, ainsi qu Marina Blinova, Anish Pradhan, Olivier Cosse et Nasser Brahimi qui ont dit et mis en forme le texte pour sa publication.

    Le Bureau de lvaluation tient remercier toutes les personnes qui ont contribu la pr-sente valuation. Lquipe dvaluation, dirige par Moncef Kouidhi, tait en outre compose de Henda Gafsi (genre), dAli Abbab (environne-ment) et de Mohamed Haddar (dveloppement conomique et gouvernance). Azusa Kubota tait responsable de lvaluation pour le Bureau de lvaluation, aide par Anna Parini, assistante de recherche. Lvaluation a t prpare et rali-se avec laide prcieuse du personnel du Bureau du PNUD en Tunisie, particulirement M. Mohammed Belhocine, Reprsentant rsident, et Mme Rossana Dudziak, Reprsentante rsidente adjointe et point focal pour cette valuation. Nous

    REMERCIEMENTS

  • i v

  • vCette valuation a donc le mrite de poser une question difficilemais importante: que peut faire le PNUD, hraut du dveloppement humain et de la bonne gouvernance, face un gouvernement qui se proccupe fort peu de ces notions?

    En Tunisie, le PNUD sest gard de toute attitude agressive envers le gouvernement. Il a travaill patiemment btir des alliances et des partenariats o et quand cela tait possible, comme dans son appui la Cour des comptes, pour essayer de promouvoir une meilleure gouvernance et une plus grande transparence dans l'utilisation des fonds publics. Il faut garder lesprit que le PNUD tire sa lgitimit de lOrganisation des Nations Unies et de ses tats Membres. Il rpond aux gouvernements qui composent son conseil dadministration. En consquence, ses marges de manuvre dans un pays donn sont dfinies essentiellement par le gouvernement hte.

    Faut-il en conclure que, dans un tel contexte, le PNUD est par nature incapable duvrer au dveloppement des peuples ? Lvaluation offre quelques conseils utiles cet gard : entretenir un dialogue stratgique au plus haut niveau avec le gouvernement, pour obtenir des engagements prcis et viter que des dcisions arbitraires, prises la dernire minute, ne viennent dstabiliser le programme ; approfondir les liens avec la socit civile pour tablir des canaux dassistance alternatifs et ouvrir des espaces de dialogue ; enfin, et sans ngliger le plaidoyer pour la bonne gouvernance et le dveloppement humain, investir plus de ressources dans les domaines techniques perus comme plus neutres politiquement et o les chances de succs sont plus fortes. Cela a t le cas en Tunisie, o les trois quarts des ressources du PNUD furent affects au secteur de lenvironnement et lnergie.

    Un autre point soulev dans le rapport et qui semble devoir tre soulign est celui de lassistance technique aux pays revenus intermdiaires.

    La prsente valuation, appele valuation des rsultats des activits de dveloppement (ERAD), examine la contribution du PNUD aux rsultats de dveloppement en Rpublique de Tunisie pour la priode allant de 2002 2010. La mission dvaluation principale sest tenue du 26 octobre au 13 novembre 2010, une poque o le rgime prsid par Zine El Abidine Ben Ali semblait fermement tabli.

    De faon soudaine et imprvisible, la rvolution de janvier 2011 est venue tout changer, librant des tensions anciennes jusque-l ignores ou rprimes. Cette rvolution ouvre de nouvelles perspectives de coopration pour le Systme des Nations Unies dans son ensemble, et pour le PNUD en particulier. Pour prendre en compte ces nouvelles perspectives, une mission de mise jour de lERAD a t organise en fvrier 2011. De ce fait, les conclusions et les recommandations de la prsente ERAD se fondent autant sur les rsultats atteints par le pass que sur les perspectives et les espoirs davenir.

    Il ressort de lvaluation que les contributions du PNUD aux rsultats de dveloppement en Tunisie sont trs ingales selon les secteurs. Si les interventions dans des domaines techniques, comme lenvironnement ou lnergie, ont dbouch sur des rsultats positifs que les structures nationales se sont appropris, les rsultats demeurent trs faibles dans les domaines plus politiques de la gouvernance, des OMD et de lemploi. Ce nest pas faute davoir essay. de nombreuses reprises, le PNUD et ses partenaires ont produit des outils, des tudes et des documents potentiellement utiles mais que le gouvernement a finalement choisi dignorer ou de ne pas utiliser. Par exemple, ltude prospective Tunisie 2030, fruit du travail de plus dune centaine dexperts nationaux et internationaux issus de ladministration, du secteur priv, de la socit civile et de luniversit, a fini dans un tiroir car la Prsidence sest oppose sa publication.

    A V A N T - P R O P O S

    AVANT-PROPOS

  • v i

    ses rseaux, en collaborant davantage avec les autres agences des Nations Unies, y compris les institutions et les agences spcialises, et en nouant des relations durables avec les centres dexcellence rgionaux.

    Mon vu est que cette valuation contribue, mme modestement, renforcer lappui quapporte le PNUD la nation tunisienne dans son ensemble, afin de laider raliser ses aspirations au dveloppement conomique, la justice sociale et la libert.

    Juha I. Uitto, Directeur adjoint

    En Tunisie et dans dautres pays de la rgion, la qualit de lassistance technique apporte par le PNUD a souvent t juge insuffisante par rapport aux besoins et au niveau de dveloppement du pays concern. A lvidence, les pays et les contextes dans lesquels le PNUD intervient sont en constante volution. Au-del des bouleversements politiques, des mutations dordre social, conomique et technique transforment progressivement ces socits et les rendent aujourdhui plus ambitieuses et plus exigeantes quelles ne ltaient auparavant. Le PNUD ne peut demeurer inactif face ces bouleversements. Pour rester pertinent dans les pays revenu intermdiaire, il doit absolument amliorer sa capacit mobiliser les comptences de haut niveau l o elles se trouvent, en activant

  • v i iT A B L E D E S M A T I R E S

    TABLE DES MATIRES

    Acronymes et abrviations ix

    Rsum xi

    Chapitre 1 Introduction 1

    1.1 Objectifs et porte de lERAD 11.2 Phases dvaluation 11.3 Dmarche mthodologique 21.4 Plan du rapport 4

    Chapitre 2 Dfis de dveloppement de la Tunisie 2002-2011 5

    2.1 Contexte gographique et dmographique 52.2 Contexte conomique 52.3 Contexte du dveloppement humain et des OMD 72.4 Stratgies de dveloppement de la Tunisie 82.5 Rle du secteur priv 142.6 Rles des acteurs non gouvernementaux 152.7 Genre 152.8 Place et rle de la Tunisie dans les espaces sous-rgionaux 162.9 Nouveaux enjeux de dveloppement de la Tunisie 17

    Chapitre 3 Rponses et stratgies du PNUD 21

    3.1 Priorits du SNU et rponses du PNUD 213.2 Stratgies et outils de mise en uvre des programmes 273.3 Capacits de pilotage et de gestion des projets 283.4 Mobilisation et utilisation des ressources 28

    Chapitre 4 Contributions des programmes PNUD aux rsultats de dveloppement 31

    4.1 valuation par thme 314.2 Positionnement stratgique du PNUD 47

    Chapitre 5 Conclusions et recommandations 51

    5.1 Conclusions 515.2 Recommandations 54

    Annexes

    Annexe 1 Termes de mandat 59Annexe 2 Matrice dvaluation 67Annexe 3 Personnes rencontres 75Annexe 4 Documentation consulte 79

  • v i i i T A B L E D E S M A T I R E S

    Figure

    Figure 1 : Taux de croissance du PIB rel 1958-2009 6Figure 2 : Dpenses du PNUD par secteur 2007-2009 (6,8 millions) 28Figure 3 : volution des dpenses effectues par les projets du PNUD 2004-2010 29

    Tableaux

    Tableau 1 : Situation des OMD 9Tableau 2 : Tunisie : Principaux indicateurs de performances conomiques 1997-2009 6Tableau 3: Principaux indicateurs du march de lemploi 2006-2009 11Tableau 4 : Effets et produits du programme