Assemblée annuelle des actionnaires

Click here to load reader

  • date post

    13-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    33
  • download

    0

Embed Size (px)

description

191 ANS. Assemblée annuelle des actionnaires. Nous avons confiance en l’avenir. David Galloway Président du conseil. Mise en garde concernant les déclarations prospectives. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Assemblée annuelle des actionnaires

  • Assemble annuelle desactionnaires191 ANS

  • David GallowayPrsident du conseilNous avons confiance en lavenir.

  • Mise en garde concernant les dclarations prospectivesLes communications publiques de la Banque de Montral comprennent souvent des dclarations prospectives, crites ou verbales. Le prsent document contient de telles dclarations, qui peuvent aussi figurer dans dautres documents dposs auprs des organismes canadiens de rglementation ou de la Securities and Exchange Commission des tats-Unis, ou dans dautres communications. Toutes ces dclarations sont nonces sous rserve des rgles dexonration de la Private Securities Litigation Reform Act, loi amricaine de 1995, et des lois canadiennes sur les valeurs mobilires applicables, et elles sont conues comme des dclarations prospectives aux termes de ces lois. Les dclarations prospectives peuvent comprendre notamment des observations concernant nos objectifs et nos priorits pour lexercice 2009 et au-del, nos stratgies ou actions futures, nos cibles, nos attentes concernant notre situation financire ou le cours de nos actions et les rsultats ou les perspectives de notre exploitation ou des conomies canadienne et amricaine.

    De par leur nature, les dclarations prospectives exigent la formulation dhypothses et comportent des risques et des incertitudes. Il existe un risque apprciable que les prvisions, pronostics, conclusions ou projections se rvlent inexacts, que nos hypothses soient errones et que les rsultats rels diffrent sensiblement de ces prvisions, pronostics, conclusions ou projections. Nous conseillons aux lecteurs du prsent document de ne pas se fier indment ces dclarations, tant donn que les rsultats rels, les conditions, les actions ou les vnements futurs pourraient diffrer sensiblement des cibles, attentes, estimations ou intentions exprimes dans ces dclarations prospectives, en raison dun certain nombre de facteurs.

    Les rsultats futurs ayant trait aux dclarations prospectives peuvent tre influencs par de nombreux facteurs, notamment la situation conomique gnrale dans les pays o nous sommes prsents, les fluctuations des taux dintrt et de change, les changements de politique montaire, lintensit de la concurrence dans les secteurs gographiques et les domaines dactivit dans lesquels nous uvrons, les changements de lgislation, les procdures judiciaires ou dmarches rglementaires, lexactitude ou lexhaustivit de linformation que nous obtenons sur nos clients et nos contreparties, notre capacit de mettre en uvre nos plans stratgiques, de conclure des acquisitions et dintgrer les entreprises acquises, les estimations comptables critiques, les risques oprationnels et infrastructurels, la situation politique gnrale, les activits des marchs financiers internationaux, les rpercussions de guerres ou dactivits terroristes sur nos activits, les rpercussions de maladies sur les conomies locales, nationales ou mondiale, et les rpercussions de perturbations des infrastructures publiques telles que les perturbations des services de transport et de communication et des systmes dalimentation en nergie ou en eau et les changements technologiques.

  • Mise en garde concernant les dclarations prospectivesNous tenons souligner que la liste de facteurs qui prcde nest pas exhaustive. Dautres facteurs pourraient influer dfavorablement sur nos rsultats. Pour de plus amples renseignements, le lecteur peut se reporter aux pages 30 et 31 du Rapport annuel 2008 de BMO, qui dcrit en dtail certains facteurs cls susceptibles dinfluer sur les rsultats futurs de BMO. Les investisseurs et les autres personnes qui se fient des dclarations prospectives pour prendre des dcisions lgard de la Banque de Montral doivent tenir soigneusement compte de ces facteurs, ainsi que dautres incertitudes et vnements potentiels, et de lincertitude inhrente aux dclarations prospectives. La Banque de Montral ne sengage pas mettre jour les dclarations prospectives, verbales ou crites, qui peuvent tre faites, loccasion, par elle-mme ou en son nom. Linformation prospective contenue dans le prsent document est prsente dans le but daider nos actionnaires comprendre notre situation financire aux dates indiques ou pour les priodes termines cette date, ainsi que nos priorits et objectifs stratgiques, et peut ne pas convenir dautres fins.

    Pour dterminer que lacquisition des oprations dassurance vie au Canada de la compagnie American International Group , Inc. sera conclue le 1er juin 2009, sous rserve de lapprobation des organismes de rglementation, nous avons considr que nos plans conjoints des activits pralables la conclusion de lentente se drouleront conformment au calendrier tabli par entente mutuelle et que les rsultats des prparatifs de clture rpondront nos attentes. Pour tablir que la transaction aura une incidence infrieure 15 et 25 points de base respectivement sur le ratio du capital de premire catgorie et le ratio du capital total, nous avons bas notre hypothse sur un prix dachat de 375 millions de dollars.

    Pour conclure que les redressements de la valeur du march des instruments drivs de couverture qui ne rpondent pas aux conditions de la comptabilit de couverture se rsorberont sur la dure des couvertures sans entraner de perte conomique, nous avons considr que les instruments drivs seraient conservs jusqu leur chance.

    Les hypothses relatives aux ventes d'actifs, aux prix de vente prvus pour les actifs, au cot net de mobilisation des fonds, la qualit du crdit et au risque de dfaillance et de pertes sur dfaillance des actifs sous-jacents des entits de gestion de placements structurs sont des facteurs importants dont nous avons tenu compte lors de l'tablissement de nos attentes concernant les entits de gestion de placements structurs dont il est question dans le prsent document, y compris le montant qui pourrait tre retir en vertu des facilits de trsorerie fournies par BMO et la perspective que la protection de premier niveau fournie par les billets de capital subordonns dpasse les pertes futures. Selon certaines de nos principales hypothses, les actifs continueront tre vendus dans le but de rduire la taille des entits de gestion de placements structurs, selon diverses hypothses de prix dactifs, et le niveau des dfauts et des pertes sera conforme la qualit du crdit des actifs sous-jacents et nos attentes actuelles concernant la persistance des difficults sur les marchs.

  • Mise en garde concernant les dclarations prospectivesLes hypothses relatives au niveau de dfauts et aux pertes en cas de dfaut sont des facteurs importants dont nous avons tenu compte lors de l'tablissement de nos attentes concernant les rsultats futurs des transactions que Apex Trust a conclues. Selon certaines de nos principales hypothses, le niveau des dfauts et les pertes en cas de dfaut seraient comparables ceux de l'exprience historique. En tablissant nos attentes concernant le risque de pertes sur crances li Apex Trust dans l'avenir, tel que nous l'expliquons dans le prsent document, nous avons tenu compte de facteurs importants dont la diversification sectorielle, la qualit initiale du crdit de chaque portefeuille et la protection de premier niveau intgre la structure.

    Les hypothses relatives au comportement des conomies canadienne et amricaine en 2009 et aux consquences de ce comportement sur nos activits sont des facteurs importants dont nous avons tenu compte lors de l'tablissement de nos priorits et objectifs stratgiques et des perspectives de nos divers secteurs d'activit. Selon certaines de nos principales hypothses, les conomies canadienne et amricaine vont se contracter au cours de la premire moiti de 2009 et les taux d'intrt et d'inflation vont demeurer bas. Nous prvoyons actuellement une dtrioration des conditions conomiques et une baisse des taux dintrt plus importantes que ce que laissaient entrevoir nos prvisions de la fin de lexercice 2008. Nous avons galement suppos que les marchs de l'habitation au Canada faibliraient en 2009 et qu'ils prendraient de la vigueur au cours de la deuxime moiti de l'anne aux tats Unis. Nous avons suppos que la situation des marchs financiers s'amliorerait quelque peu au cours de la deuxime moiti de 2009 et que le dollar canadien se raffermirait lgrement par rapport au dollar amricain. Pour laborer nos prvisions en matire de croissance conomique, en gnral et dans le secteur des services financiers, nous utilisons principalement les donnes conomiques historiques fournies par les administrations publiques du Canada et des tats-Unis et leurs agences. Les lois fiscales en vigueur dans les pays o nous sommes prsents, principalement le Canada et les tats-Unis, sont des facteurs importants dont nous devons tenir compte pour dterminer notre taux d'imposition effectif normal.

  • Assemble annuelle desactionnaires191 ANS

  • William DownePrsident et chef de la directionNotre clientle, notre force.

  • a a du sens. Profitez.

  • Assemble annuelle desactionnaires191 ANS

  • Russel RobertsonChef des finances intrimaireSolidit et stabilit.

  • Mesures non conformes aux PCGRPour valuer ses rsultats, BMO utilise la fois des mesures conformes aux PCGR et certaines mesures non conformes aux PCGR. Les organismes de rglementation du commerce des valeurs mobilires exigent que les entreprises prviennent les lecteurs que les rsultats et les autres mesures rajusts en fonction de critres autres que les PCGR n'ont pas une signification standard selon les PCGR et sont difficilement comparables avec des mesures similaires utilises par d'autres entreprises. Les rapprochements des mesures financires conformes aux PCGR avec les mesures financires hors PCGR, de mme que les motifs justifiant leur utilisation, figurent dans le rapport aux actionnaires et le rapport de gestion du premier trimestre 2009 et dans le Rapport annuel 2008 de BMO, qui peuvent tous tre consults sur notre site Web, www.bmo.com/relationsinvestisseurs.

  • Crer l'exprience client exceptionnelleExercice2008RSULTATS FINANCIERS

  • Exercice 2008 Solidit et stabilit

    Exercice 2008Revenu net1,978 milliards de dollarsRsultat par action3,76 $Rendement des capitaux propres 13,0 %Ratio du capital de premire catgorie9,77 %

  • tat des rsultats de lexercice 2008

  • Exercice 2008 Revenu net par groupe d'exploitation(en millions de dollars)Services bancaires Particuliers et entreprises CanadaLes donnes sur le revenu net des Services bancaires Particuliers et entreprises tats-Unis sont en dollars amricains; toutes les autres sont en dollars canadiens.2007 200820072008200720082007 2008Groupe Gestion priveBMO Marchs des capitauxServices bancaires Particuliers et entreprises tats-Unis20072008Services dentreprise 10739541795395692(64)1 267(525)1 320

  • Groupes dexploitationRevenu(en millions de dollars)

  • RSULTATS FINANCIERST109

  • Rsultats financiers T1 2009

    T1 2009Revenu net225 millions de dollarsRsultat par action0,39$Rendement des capitaux propres 4,9%Ratio du capital de premire catgorie10,21%

  • tat des rsultats T1 2009

  • Se concentrer sur la gestion des frais dans le contexte actuel(en millions de dollars)

  • T1 2009 Revenu net par groupe dexploitationServices bancaires Particuliers et entreprises CanadaGroupe Gestion priveBMO Marchs des capitauxLes donnes sur le revenu net des Services bancaires Particuliers et entreprises tats-Unis sont en dollars amricains; toutes les autres sont en dollars canadiens. Services bancaires Particuliers et entreprises tats-UnisT1 08T1 09T1 08T1 09T1 08T1 09T1 08T1 09T1 08T1 09Services dentreprise 26962757179(129)(29)291(370)325(en millions de dollars)

  • Solide assise financire et force du revenu netCapitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires (en milliards de dollars)Capital de premire catgorie (en milliards de dollars)

    14,417,016,919,7

    Ratio du capital de premire catgorie9,48%10,21%Excdent de capital (plus de 8%)2,7milliards de dollars4,3milliards de dollars

  • Relations avec les investisseursViki Lazaris, premire vice-prsidente 416-867-6656 [email protected] Bonin, directeur gnral 416-867-5452 [email protected] 416-867-3367Courriel [email protected]/relationsinvestisseurs

  • Assemble annuelle desactionnaires191 ANS

  • Pour pouvoir tre administrateur d'une banque, le candidat :doit tre une personne physique ge dau moins 18 ans;doit tre sain desprit;ne doit pas tre failli;doit avoir le droit, en vertu de la Loi sur les banques, dexercer les droits de vote attachs des actions de la banque;ne doit pas tre administrateur, dirigeant ou employ temps plein dune entit laquelle la Loi sur les banques interdit dexercer les droits de vote attachs des actions de la banque;ne doit pas tre mandataire ou employ de Sa Majest du chef du Canada ou dune province;ne doit pas travailler pour le gouvernement dun pays tranger ou de lune de ses subdivisions politiques ou en tre le mandataire.

  • Assemble annuelle desactionnaires191 ANS

    *