- Connaissances des L.O.T., L.O.C., et L.O.O. selon la ... ... muscles lisses estomac intestin...

Click here to load reader

  • date post

    28-Jan-2021
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of - Connaissances des L.O.T., L.O.C., et L.O.O. selon la ... ... muscles lisses estomac intestin...

  • PRÉ-REQUIS pour l’examen

    • - Connaissances des L.O.T., L.O.C., et L.O.O. selon la description dans:

    • http://mac.me.com/ tinturierclaude

    Médecine ostéopathique complémentaire

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    ASPECTS THÉORIQUES

    PLAN GÉNÉRAL Introduction Bases physiologiques Rappel du concept Réflexes conditionnés Variation de la vigilance Principes du traitement

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    INTRODUCTION

     LES DIFFÉRENTS COMPORTEMENTS

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    RESEAU MOTEUR

    SYSTÈME EFFECTEUR

    AFFÉRENCES SPÉCIFIQUES

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    Informations externes recueillies

    Activités internes

    Traitement mémoires

    Création dʼun besoin Action sur le monde extérieur

    Attente dʼun résultat Confrontation

    plaisir - échec

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    INTRODUCTION

     RENFORCEMENT DE L ’APPRENTISSAGE

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    ACTION RÉACTION DE LʼENVIRONNEMENT

    1. LE RÉSULTAT COÏNCIDE AVEC INTENTION INITIALE

    = MFB ACTIVÉ (DOP. +NE) = PLAISIR

    RENFORCEMENT APPRENTISSAGE INHIBITION AXE H-H-C-S ET NE PÉRIPH.

    = PVS ACTIVÉ (ACH)

    = ÉVITEMENT DE LA DOULEUR PAR LA LUTTE OU LA FUITE (E)

    SI EFFICACE = PLAISIR

    RENFORCEMENT APPRENTISSAGE INHIBITION AXE H-H-C-S ET NE PÉRIPH.

    MÉCANISME DIRECT

    MÉCANISME INDIRECT

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    BASES PHYSIOLOGIQUES

     L ’INHIBITION DE L ’ACTION • LE RÉSULTAT NE COÏNCIDE PAS AVEC L ’INTENTION

    == S.I.A. == NE +H-H- C-S • SELON ANOKHIN: L ’INHIBITION INTERNE EST LA

    CONSÉQUENCE OBLIGATOIRE DE LA DISSOCIATION ET DE LA RENCONTRE CONFLICTUELLE DE DEUX SYSTÈMES D ’EXCITATION, DE DEUX ACTIVITÉS INTÉGRALES DE L ’ORGANISME.

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    BASES PHYSIOLOGIQUES

     EFFETS DE L ’INHIBITION DE L ’ACTION

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    SYSTÈME INHIBITEUR DE LʼACTION (ACh)

    LÉSION OSTÉOPATHIQUE MNÉSIQUE

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006 réf.: Laborit + E.S.O.

    LÉSION OSTÉOPATHIQUE MNÉSIQUE ET SYSTÈME IMMUNITAIRE

    ABSENCE DE PHÉNOMÈNE EXTÉRIEUR FAVORABLE

    LÉSION OSTÉOPATHIQUE MNÉSIQUE PRIMAIRE

    SYSTÈME INHIBITEUR DE LʼACTION HIPPOCAMPE, AMYGDALE , (ACh)

    HYPOTHALAMUS

    HYPOPHYSE (ACTH)

    SURRENALES (GLUCO-CORTICOIDES)

    antérieur (CRF) postérieur

    +

    +

    _

    _

    INTERLEUKINE 1 THYMOSINE ALPHA 1

    GIF FACTEUR AUGMENTANT LES GLUCOCORTICOIDES

    _

    +

    LYMPHOCYTE T AUXILIAIRE

    _

    _

    MAF = FACTEUR ACTIVANT LES MACROPHAGES

    MACROPHAGE

    BACTERIES VIRUS PARTICULES DECHETS CELLULAIRES

    HYPERSENSIBILITE retardée CHAMPIGNONS MICROBACTERIES AGENTS granulomateux

    INTERLEUKINE 2

    LYMPHOCYTE T CYTOTOXIQUE

    CELLULE TUEUSE NATURELLE

    LYMPHOCYTE T SUPPRESSEUR

    ADRENALINE

    +

    +

    _ _

    _

    MELATONINE +

    ß ENDORPHINES

    _+

    TRANSPLANTS C. TUMORALES VIRUS

    +

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    CONCEPTION " " CLASSIQUE

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

  • 02/20/2006

  • 02/20/2006

  • 02/20/2006

  • 02/20/2006

  • 02/20/2006

  • 02/20/2006

    BASES PHYSIOLOGIQUES

     LES RÉACTIONS VÉGÉTATIVES DE LA L.O.M

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • Organisation Système Nerveux Autonome

    Hypothalamus partie périventriculaire

    Bulbe noy. faisc. solitaire

    S. N. parasympathiqueS. N. sympathique

    muscle lisse, muscle cardiaque, cellules sécrétrices glandulaires

    paroi oesophage, estomac, intestins, pancréas,vésicule biliaire

    intestins, estomac, certaines hormones, vaiss. sanguins

    système entérique plexus myentérique (Auerbach) et plexus sous-muqueux (Meissner)

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • Le système nerveux sympathique travaille à court terme pour les urgences

    dilatation pupille, diminue salivation et production de larmes, relaxe les bronches, accélère le coeur,

    stimule synthèse et sécrétion de glucose, stimule adrénaline et noradrénaline des médullo-surrénales, relaxe la vessie, favorise l’éjaculation

    origine neurones préganglionnaires

    substance grise intermédiolatérale de la moelle épinière tiers central moelle épinière C8-L2

    fibres postganglionnaires distribuées par le grand et le

    petit splanchnique, + splanchnique accessoire

    chaînes sympath. latérovertébrale

    actions diffuses

    multiples lentes

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • Le système nerveux parasympathique travaille dans la durée et silencieusement

    fibres (longues) préganglionnaires distribuées par:

    III VII IX X b.acc. ggl. proches ou à

    l’intérieur de l’organe cible

    fibres post-ganglionnaires

    constriction de la pupille, stimulation salivation et production de larmes, constriction des bronches,

    ralentissement cardiaque, stimulation de la digestion, stimulation du pancréas (insuline et enzymes

    digestives), dilatation des vaisseaux sanguins de l’intestin

    3ème tiers côlon transverse et descendant

    rectum, contracte la vessie, stimule l’érection

    noyau viscéral partie sup. du tronc cérébral origine quatre segments sacrés

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    LIEUX SYMPATHIQUE PARASYMPATHIQUE

    vaiss. peau vaiss. muqueuse vaiss. muscles striés vaiss. visc. abdomin. vaiss. org. gén. ext. vaiss. poumons cerveau vaiss. reins vaiss. gl. salivaires coronaires coeur coeur coeur muscles lisses estomac intestin rectum vessie bronches cardia pylore sphincter anal sphincter vésical sphincter irien muscles ciliaires utérus organes sex. masc. gl. sudoripares gl. salivaires gl. lacrymales gl. nasopharyngiennes gl. gastriques gl. pancréatiques médullo-surrénales

    constriction constriction constriction constriction constriction constriction constriction constriction constriction constriction augm. rythme augm. puissance augm. conduction inhibition dim. tonus et péristaltisme dim. tonus et péristaltisme inhibition inhibition dilatation constriction constriction contraction contraction dilatation relâchement variable éjaculation stimulant stimulant épais visqueux

    inhibition inhibition sécr. adrénaline B

    dilatation dilatation dilatation dilatation

    dilatation dilatation dilatation dim. rythme dim. puissance dim. conduction contraction aug. tonus et péristaltisme aug. tonus et péristaltisme contraction contraction constriction dilatation inhibition inhibition inhibition contraction contraction variable érection

    stimulant aqueux sécrétion sécrétion stimulation stimulation

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    BASES PHYSIOLOGIQUES

     SIGNIFICATIONS DE L ’ADRÉNALINE ET DE LA NORADRÉNALINE

    L. O. C.

    COPYRIGHT © C. TINTURIER D.O. 2004

  • 02/20/2006

    BASES PHYSIOLOGIQUES

    P. 108 Lʼinhibition de lʼaction H. Laborit Ed Masson 1979

    “ Pour notre part nous apportons certains faits (Laborit, Kunz et Baron, 1974) expérimentaux qui montrent que lʼon ne peut plus continuer à parler de réaction sympatho-adrénergique et que ces deux systèmes, système noradrénergique contrôlant le tonus vasculaire par voie nerveuse, et système adrénergique lʼinfluençant par voie humorale par lʼintermédiaire dʼune libération dʼadrénaline à partir de la médullo-surrénale, fonctionnent séparément et nʼont pas la même signification physiologique et compor