TP Toxoplasmose Dr Fran§oise Botterel. Foetopathie toxoplasmique Kyste de Toxoplasma gondii...

download TP Toxoplasmose Dr Fran§oise Botterel. Foetopathie toxoplasmique Kyste de Toxoplasma gondii Ookyste de T. gondii

of 40

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    107
  • download

    5

Embed Size (px)

Transcript of TP Toxoplasmose Dr Fran§oise Botterel. Foetopathie toxoplasmique Kyste de Toxoplasma gondii...

  • Page 1
  • TP Toxoplasmose Dr Franoise Botterel
  • Page 2
  • Foetopathie toxoplasmique Kyste de Toxoplasma gondii Ookyste de T. gondii
  • Page 3
  • Toxoplasma gondii : Cycle parasitaire
  • Page 4
  • Sroprvalence chez les femmes enceintes - 1995 BEH 51/1996 moyenne nationale : 54,3 %
  • Page 5
  • Toxoplasmose maternelle et congnitale sroprvalence chez la femme enceinte : 54,3 % (1995) risque de sroconversion : 0,5 1,5 % modes de contamination & facteurs de risque kystes tissulaires : viande de mouton et/ou de boeuf consomme peu cuitekystes tissulaires : viande de mouton et/ou de boeuf consomme peu cuite oocystes : consommation de crudits au cours de repas pris hors du domicile et hygine insuffisante (lavage des mains et ustensiles)oocystes : consommation de crudits au cours de repas pris hors du domicile et hygine insuffisante (lavage des mains et ustensiles) femmes infectes pendant la grossesse : 1 300 4 000 / an risque de transmission materno-ftale : 30 % nombre dinfections congnitales : 400 1 200 / an
  • Page 6
  • Page 7
  • 23456 1212121223451243 semainesmoisannes IgG IgM IgA cintique de la rponse humorale
  • Page 8
  • IgG ng dune femme enceinte Surveillance srologique non immunise prvention primaire rptition du test mensuelle laccouchement Primo-infection = sroconversion et IgM
  • Page 9
  • Conseils hygino-dittiques une femme srongative Eviter la consommation de viande crue ou saignante ; prfrer la viande trs cuite ou pralablement congele Laver soigneusement les fruits, les lgumes et les plantes aromatiques ainsi que les ustensiles et les surfaces ayant servi la prparation des repas Se laver les mains avant et aprs toute manipulation daliments Nettoyer rgulirement le rfrigrateur Lors des repas pris en dehors du domicile, viter les crudits et prfrer les lgumes cuits Porter des gants pour jardiner et se laver les mains aprs toute manipulation de terre. Faire nettoyer tous les jours, par une autre personne, le bac litire du chat (ou porter des gants) ; ne pas lui donner de viande crue
  • Page 10
  • IgG IgM avidit pos ng posng srodiagnostic de toxoplasmose Algorithme pour un premier pendant les 4 premiers mois de grossesse forte exclut une infection < 4 mois faible second srum 3 semaines srologie mensuelle
  • Page 11
  • Page 12
  • Atteinte ftale
  • Page 13
  • Choriortinite
  • Page 14
  • Toxoplasma gondii morphologie forme vgtative appele tachyzote ou trophozote, parasite intracellulaire obligatoire de 6 8 m de L sur 3 4l en forme darc qui peut parasiter nimporte quel type de cellules Le bradyzote rsulte du stade tachyzote au cours de son volution chez lhte intermdiaire. Morphologiquement trs proche mais un mtabolisme ralenti. Les bradyzotes sont regroups au sein de kystes.
  • Page 15
  • Cas N1 (0) Vous recevez en consultation une jeune femme de 24 ans, sans antcdents particuliers, pour sa dclaration de grossesse. Lchographie est cohrente avec la notion dune amnorrhe de 6 semaines. Elle a avec elle les rsultats des examens biologiques obligatoires et/ou recommands : elle est immunise vis vis de la rubole et de lhpatite B, son dpistage du VIH est ngatif, le groupe sanguin est O rhsus positif. La srologie de toxoplasmose est ngative. 1. Quelles sont les informations, recommandations et prescriptions que vous devez lui prodiguez ?
  • Page 16
  • Cas N1 (1) Au cinquime mois de la grossesse, alors que les contrles srologiques mensuels taient ngatifs jusque l, le biologiste signale une apparition dIgM antitoxoplasmiques, confirme en ISAGA, sans IgG. Que faites vous ?
  • Page 17
  • Cas N1 (2) Le prlvement suivant confirme la prsence dIgM et signale lapparition dIgG spcifiques antitoxoplasmiques. Quelle information allez-vous dlivrer cette patiente et quelles seront vos prescriptions et dcisions ?
  • Page 18
  • Cas N1 (3) Lchographie morphologique est normale, la recherche du toxoplasme dans le liquide amniotique est ngative par PCR, le rsultat de linoculation la souris (dlai de rponse 4 6 semaines) est en attente. Quelle est la conduite tenir ? Pour votre rponse, considrez que linoculation la souris sera galement rendue ngative.
  • Page 19
  • Cas N1 (4) La grossesse est poursuivie jusquau terme sans problme nouveau. Lors de laccouchement, lexamen clinique du nouveau-est strictement normal. Que faut-il faire ?
  • Page 20
  • Cas N3 Mr G. greff cardiaque 12/01IgG ( seuil 10 UI/ml ) 164 IgM ( seuil 0,65 ) 1,5 26/011710,9 Homme de 45 ans, transplant cardiaque depuis 5 ans, avec 1 srologie toxo ngative avant la greffe et 1 an auparavant.
  • Page 21
  • Cas N4 Mr H. atteint de SIDA 12/01 Avt ttt IgG ( seuil 4 UI/ml ) 164 IgM ( seuil 0,65 ) 0,3 12/02 Aprs ttt 1710,3 Homme de 34 ans, atteint de SIDA, ayant prsent rcemment des crises convulsives et des signes de localisation neurologique. Le scanner rvle 1 lsion rhausse par l infection de produit de contraste.
  • Page 22
  • Page 23
  • On regroupe sous le nom de toxoplasmose toutes les manifestations cliniques ou biologiques dues au toxoplasme, protozoaire parasite de la classe des coccidies dont le nom latin est Toxoplasma gondii. Cest une parasitose cosmopolite qui fait lobjet, en France, de dispositions lgales contraignantes que tout mdecin doit connatre et appliquer.
  • Page 24
  • - - Le sporozote est le rsultat de la reproduction sexue qui a lieu dans les cellules de lpithlium intestinal de lhte dfinitif. Morphologiquement peu diffrent des autres stades infectieux, il est contenu dans des oocystes sporuls qui peuvent survivre sur le sol plus dun an dans un climat humide.
  • Page 25
  • Faq 3 - Modes de contamination La contamination de lhomme seffectue selon trois modalits principales : Transmission par absorption doocystes : cette contamination est essentiellement indirecte par consommation de fruits et lgumes crus mal lavs ou deau de boisson contamine, et une hygine des mains insuffisante aprs contact avec le sol (jardinage) ou les animaux. Transmission par des kystes : la contamination se fait par consommation de viandes fumes, saumures ou insuffisamment cuites, les kystes ntant dtruits que par une cuisson de la viande 67C ou une conglation infrieure 12C pendant 3 jours au moins. Ce sont galement les kystes qui sont impliqus dans la transmission par transplantation dorgane dun donneur sropositif pour la toxoplasmose vers un receveur ngatif avant la greffe. Transmission par les tachyzotes : le tachyzote est une forme fragile, dtruite dans le milieu extrieur et par le suc gastrique. Cest lagent de la transmission transplacentaire, responsable de la toxoplasmose congnitale. Cest galement le tachyzote qui est responsable des exceptionnels cas de transmission par transfusion, possibles si le donneur tait en pleine phase parasitmique dune toxoplasmose.
  • Page 26
  • Faq 4 - Modes de contamination en France : place du chat En pratique, en France, le facteur de risque principal dacquisition de la toxoplasmose chez les femmes enceintes srongatives est la prise quotidienne dun repas en dehors du domicile, occurrence qui ne permet pas le contrle soigneux du lavage des crudits ni de la cuisson des viandes. La prsence dun chat dans lentourage napparat pas comme un facteur de risque majeur; plusieurs explications peuvent tre proposes cette constatation paradoxale : - Les seuls chats reprsentant un risque sont les jeunes animaux qui chassent pour se nourrir. Un chat dappartement urbain, nourri avec des aliments industriels, ne reprsente pas un danger toxoplasmique . - Par ailleurs, les chats nliminent des oocystes que pendant quelques semaines au cours de leur vie, lors de la primo- infection. Ces oocystes doivent sjourner un certain temps (24-48 heures) dans le milieu extrieur pour tre infestants car ils sont mis non sporuls. - Enfin, la plupart des femmes enceintes, associant chat et toxoplasmose, prennent de grandes prcautions lgard de cet animal.
  • Page 27
  • Rpartition gographique, pidmiologie La toxoplasmose est cosmopolite, sa prvalence augmente avec lge et varie en fonction de lenvironnement et des habitudes alimentaires. Dans les pays dvelopps, la contamination est essentiellement lie la consommation de viande infecte. La prvalence est faible, en gnral infrieure 25%, dans les pays o la viande est consomme bien cuite (Royaume Uni, Scandinavie, Amrique du Nord). En France et en Allemagne, en raison des habitudes de consommation de viandes saignantes ou fumes, les chiffres sont plus levs, de lordre de 40 60%. Il existe des disparits rgionales, bien tudies en France, les chiffres variant de 38% dans les zones montagneuses climat hivernal froid (Vosges, Jura, Massif Central, Alpes) 68% dans le Sud et les rgions humides du Nord-Ouest. En Asie du Sud-Est et au Japon la prvalence est trs faible, infrieure 10%, de lordre de 20 30% dans le sous continent indien et au Proche Orient. Dans les pays tropicaux dAfrique et d'Amrique la contamination est plutt lie labsorption doocystes. La prvalence est faible dans les zones o le climat est chaud et sec, peu favorable la survie des oocystes sur le sol, elle est leve, jusqu 80% parfois, dans les rgions humides.
  • Page 28
  • Faq 6 - La toxoplasmose chez lhomme Lexpression clinique de la toxoplasmose est lie aux interactions hte-parasite e