Support du cours de jm salaun

download Support du cours de jm salaun

of 38

  • date post

    21-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    892
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Support du cours de jm salaun

  • 1. conomie de la bibliothque DCB Enssib - Mars 2011 Jean-Michel Salan Ebsi Collegium de Lyon

2. conomie de la bibliothque

  • Une conomie qui compte
  • 1.1 Le poids
  • 1.2 Retours sur investissement
  • 1.3 Le temps long, lcosystme
  • 2. Lconomie de la bibliothque traditionnelle
    • 2.1 Deux moments, trois dimensions
    • 2.2 Le service lusager
    • 2.3 Le service la collectivit
    • 2.4 Le service universel
    • 2.5 Valeurs et cots
  • 3. Le ncessaire repositionnement
    • 3.1 La longue trane, fin de lcosystme
    • 3.2 Marchandisation des deux moments
    • 3.3 Quelques consquences
    • 3.4 Quelques rponses

3. conomie de la bibliothque

  • Une institution trs ancienne
  • .. dune grande stabilit
  • .. lconomie peu tudie

4. (1.1) Une conomie qui compte

  • En 2003 selon une tude dOCLC :
    • Il y avait environ 1 million de bibliothques dans le monde.
    • Les dpenses annuelles taient estimes 31 Milliards de $ (un peu moins de la moiti aux seuls tats-Unis).
    • Un habitant de la plante sur six tait inscrit dans une bibliothque.
    • Les collections des bibliothques comprenaient 16 milliards de livres (4,5 pour les bibliothques publiques, 3,7 pour les bibliothques scolaires, 3,5 pour les bibliothques universitaires, 3,2 pour les centres de documentation ( Special libraries ), 0,9 pour les bibliothques nationales), cest--dire environ 2,5 livres par personne.

5. (1.1) La bibliothque dans lconomie OCLC Canada,Les bibliothques : comment se mesurent-elles? , 2004. 6. (1.1) Financement des bibliothques

  • Pour les bibliothques publiques, scolaires et universitaires, le financement provient de trois sources :
    • 87% Financement public (tat, collectivits locales)
    • 4,5% Utilisateurs (abonnements..)
    • 8,5% Divers (subventions, dons, intrts..)
  • Les fondations et le financement priv aux USA reprsentent entre 200 et 300 millions de dollars par an.

Cathy De Rosa, Lorcan Dempsey, et Alane Wilson,Analyse de l'environnement 2003 par OCLC : Identification des modles(OCLC Online Computer Library Center, 2004), 7. (1.1) Lingalit npargne pas les bibliothques Les tats-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, l'Italie et la France contribuent eux cinq prs de 75 pour cent des dpenses estimes travers le monde pour les bibliothques. Si elle continue d'allouer 2,2 pour cent de son PIB l'ducation, en 2008, vu l'expansion conomique de la Chine, les dpenses de celle-ci en matire d'ducation auront augment de 50 %. Cathy De Rosa, Lorcan Dempsey, et Alane Wilson,Analyse de l'environnement 2003 par OCLC : Identification des modles(OCLC Online Computer Library Center, 2004), 8. (1.2) Retours sur investissement

  • Au dbut du millnaire les tudes se multiplient aux US :
    • Worth Their Weight(2007)
    • Making Cities Stronger: Public Library Contributions to Local Economic Development(2007)
    • Lib-Value(2010 - )

9. (1.2)Worth Their Weight

  • Valuation contingente (CVM), retour social sur investissement, triple bilan (personnes-plante-profit)
  • Synthse de 17 tudes de cas
  • ROI pour 1$ investi = 3 6,54$

10. (1.2)Making Cities Stronger

  • Les services de lecture pour les jeunes
  • Les ressources sur lemploi et les carrires prparent les travailleurs aux nouvelles technologies.
  • Des ressources et des programmes pour les petites entreprises pour abaisser les barrires permettant lentre sur les marchs.
  • Les bibliothques, comme lieu, servent de catalyse pour le dveloppement local.

11. (1.2)Making Cities Stronger (extrait de la conclusion)

  • Les bibliothques publiques sont bien places pour alimenter non seulement la nouvelle, mais aussi la prochaine conomie par leur rle dans la construction des comptences technologiques, lactivit entrepreneuriale et leurs lieux vivants et accueillants. La combinaison, entre un rle plus important dans les stratgies de dveloppement conomique et leur omniprsence 16.000 antennes dans plus de 9.000 systmes fait des bibliothques publiques des outils stables et puissants pour les villes qui cherchent construire une conomie solide et rsistante. (trad JMS)

12. (1.2)Lib-Value

  • Bibliographie (+ de 400 entres)
  • Phase 1 : ROI pour les subventions de recherche = 0,64 15,54$
  • Phase 2 : encore en cours, largie dautres services (enseignement, diplomation..).
  • Ncessaire homognisation des mesures.Lib-Qual

13. (1.3) Le temps long

  • Premires bibliothques ds lantiquit (Assyrie, gypte, Grce, Chine).
  • 15 e 18 e: Perte du monopole sur la mise en forme et reproduction du livre avec limprimerie, monte progressive de lditeur.
  • 18 e 19 e: Monte du document et systmatisation du modle bibliothconomique
  • 19 e 20 e: Introduction progressive de lensemble des documents ( records ) .
  • 21 e: Perte du monopole sur la constitution de collections et la recherche.

14. (1.3) Lcosystme des bibliothques

  • Record , document, information consigne = bien
    • bien non-rival (sa consommation par un individu ne prive pas un autre de le consommer)
    • bien singulier (chaque livre, au sens de chaque titre et non chaque exemplaire, est particulier, non rductible un autre)
  • Service de lecture
    • Deux moments (collection , accs)
    • Trois dimensions (usager, collectivit, socit)
  • Ecosystme autonome
    • Sortie de lconomie marchande (mutualisation, partage)
    • Stock ( just in case ) ou rseau ( just in time )

15. (2.1) Deux moments, trois dimensions Collection Accs Information Action Patrimoine Transmission Mmoire Capital Empreinte B So D Cs C L Gnral Collectivit Usager 16. (2.2) Les deux tapes du service lusagerLa servuction La construction dela collection B So D Cs C L 17. (2.2) Quest-ce que la servuction ? Servuction A Servuction B Interfrence entre A et B Support physique Personnel en contact Client A Service B Client B Service A Interne Adapt de Eiglier Pierre, Langeard Eric,Servuction, le marketing des services , McGraw-Hill, 1987 18. (2.2) La servuction dans une bibliothque D Cs L C B Traite- ment D 19. (2.2) Analyse de la servuction

  • Squenage
    • Un service a une temporalit
    • Srie de services articuls
  • valuation
    • Cohrence
    • Rsultat
    • Satisfaction

20. (2.2) La servuction du prt dun livre Florence Muet et Jean-Michel Salan,Stratgie marketing des services d'information(Cercle de la librairie, 2001). 21. (2.3) les deux mondes du service la collectivit Le monde de laction Le monde delinformation (documents) B So D Cs C L 22. (2.3) Deux mondes = deux conomies B Fournis- seurs Lecteurs Parte- naires Tutelles Economie des documents C Economiede la collectivit Cs 23. (2.3) Au service dune collectivit

  • Diffrence selon le typede collectivit
    • Autonomie documentaire
    • Activit documente
    • Activit documentaire
  • Double stratgie entre le service rendu aux lecteurs et les moyens rechercher auprs de leur reprsentant.

24. (2.3) Dans une conomie du document

  • Lactivit de la
  • bibliothqueretire le documentdu monde marchand.
  • La mutualisation peut stendre au-del de la collectivit, auprs dorganismes de vocation comparable.

25. (2.4) Les deux universels du service la socit Laccs pour tous Le patrimoine B So D Cs C L 26. (2.4) La bibliothque dans la socit

  • Lavancement des savoirs,
  • la cohsion et paix sociale
  • le niveau gnral dducation et de culture
  • La transmission intergnrationnelle..
    • .. Infrastructures pistmiques(Hedstrom & King, 2006)

27. (2.5) Valeurs ajoutes

  • Mutualisation
    • Raret
    • Insolvabilit
  • Opportunit
    • Gain de temps
    • Dcouverte, srendipidit
  • Potentialit
    • Bien dexprience

28. (2.5) Structure du budget Pour mettre disposition un document, il faut dpenser presque trois foisson prix dachat.. Cathy De Rosa, Lorcan Dempsey, et Alane Wilson,Analyse de l'environnement 2003 par OCLC :