Supervision V2 ppt

download Supervision V2 ppt

of 51

  • date post

    30-Apr-2015
  • Category

    Engineering

  • view

    388
  • download

    5

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Supervision V2 ppt

  • 1. Anim par : LABRIGUI Jihane
  • 2. Le mtier dadministrateur devient de plus en plus complexe. Un dfi majeur pour lquipe est de gagner en temps et en efficacit grce un bon outil de supervision. Les systmes dinformation tant par nature complexes, leur supervision est indispensable.
  • 3. Les systmes dinformation sont tous diffrents de par leur taille, leur nature, leur criticit. Ils ont cependant pour point commun dtre le thtre dincidents, un moment ou un autre. La loi de Murphy est immuable. Si quelque chose peut mal tourner, alors elle finira infailliblement par mal tourner . Les administrateurs doivent concevoir larchitecture du systme dinformation de telle manire quune panne ait un impact minimal sur le reste du systme. Ils doivent aussi grer les ventuels problmes. 80% de lactivit dun administrateur consiste en la rsolution de problmes que rencontrent les utilisateurs.
  • 4. Les utilisateurs : un moyen de supervision peu fiable et pas toujours agrable. Les utilisateurs ne manquent pas de signaler aux administrateurs les problmes quils y rencontrent. les problmes surviennent soit par manque de formation des utilisateurs, soit par relle carence du systme. Lutilisateur rclamant un problme nest gnralement ni tendre ni trs prcis. Une solution de supervision permet ladministrateur dviter ce genre de soucis.
  • 5. Ladministrateur est prvenu rapidement dune situation anormale. Il dispose de plus dinformations pertinentes et peut immdiatement satteler la rsolution du problme. En outre, certaines ressources ne sont utilises quoccasionnellement, sans outil de supervision, lerreur nest pas remonte. Les systmes tant de plus en plus imbriqus, une simple erreur peut en produire un nombre incalculable dautres (effet domino).
  • 6. Une ressource fait partie dune architecture plus large. En cas de problme, cette ressource peut emporter avec elle tout un pan de la construction. Assurer une vitesse de dtection et de raction. La rsolution rapide du problme pargne les autres lments. Gagner du temps et minimiser la charge du travail.
  • 7. Un historique pour remonter la source des problmes. Un outil de supervision permet de conserver un historique des alertes. Analyser les incidents qui se sont produits juste avant le problme constat permet de remonter la source. On arrive rsoudre le problme rapidement.
  • 8. Certains problmes sont prcds de signes annonciateurs avant de devenir bloquants. Reprer ces signes est une plus-value non ngligeable des outils de supervision. Surveiller le systme dinformation y compris pendant les priodes non ouvres prsente bien des avantages. tre proactif ; rsoudre les problmes, avant mme quils ne se prsentent, condition dtre bien inform.
  • 9. Distinguer entre les plaintes abusives des utilisateurs et les vritables soucis de performance. Accorder des priorits sur les interventions pour se concentrer sur lessentiel. prvoir les besoins futurs et dimensionner au mieux le systme dinformation. Les outils de supervision ont souvent un champ daction qui stend au-del du seul primtre du systme dinformation.
  • 10. La mise en place dun outil de supervision est un projet complexe, dont il faut prvoir et prvenir les plus gros obstacles. Un dfaut courant dans la mise en place dune solution de supervision est de la traiter comme une opration purement technique. la russite du projet de supervision sera autant technique quorganisationnelle. La supervision doit voluer avec le SI.
  • 11. Trouver lquilibre entre ne rien rater dimportant et vouloir tout superviser . Il vaut mieux alors avoir trop dindicateurs que pas assez. Si un indicateur napporte aucune information par rapport un autre dj en place, il ne faut pas le surveiller. Il est vivement dconseill de mettre en place la totalit de la supervision en une seule opration.
  • 12. Faire accepter le projet de supervision ses suprieurs. Intrt de faire adhrer toute lquipe loutil. Limiter le nombre dalertes et les hirarchiser. Alerter uniquement les bonnes personnes. Des indicateurs aussi simples et clairs que possible. Est peru comme un surveillant permanent.
  • 13. Les indicateurs de mtrologie sont comme les pices dans un plat : sil ny en a pas assez, cest fade ; sil y en a trop, cest curant. Un nombre insuffisant dindicateurs ne permet pas coup sr que lun dentre eux claire sur la cause probable dun problme. Sil y en a trop, les informations risquent dtre en double , de prendre plus despace et de capacit de calcul et cela fait perdre du temps. Trouver un juste milieu est ncessaire.
  • 14. Les outils de supervision ne doivent pas se contenter dun rle de supervision. Ils doivent galement tre lcoute des autres outils afin de centraliser les informations. Une seule console de supervision. La modularit : rduire si possible le nombre de superviseurs.
  • 15. L'organisme international de normalisation ISO (International Standards Organization) a cr un comit visant produire un modle pour l'administration rseau, sous la direction du groupe OSI. Ce modle se dcline en quatre parties: Le modle dorganisation Le modle dinformations Le modle de communication Le modle fonctionnel
  • 16. Le modle d'organisation dcrit les composants de l'administration rseau, par exemple administrateur, agent, et ainsi de suite, avec leurs relations. La disposition de ces composants mne diffrents types d'architecture. Le modle dinformations est relatif la structure et au stockage des informations d'administration rseau. Ces informations sont stockes dans une base de donnes, appele base d'informations de management (MIB). L'ISO a tabli la structure des informations d'administration (SMI) pour dfinir la syntaxe et la smantique des informations d'administration stockes dans la MIB. Le modle de communication traite de la manire dont les donnes d'administration sont transmises entre les processus agent et administrateur. Il est relatif au protocole d'acheminement, au protocole d'application et aux commandes et rponses entre gaux. Le modle fonctionnel concerne les applications d'administration rseau qui rsident sur la station d'administration rseau (NMS). Le modle d'administration OSI compte cinq domaines fonctionnels, parfois appels le modle FCAPS.
  • 17. La gestion de la configuration rseau. La gestion des performances. La gestion des anomalies. La gestion de la scurit. La gestion de la comptabilit.
  • 18. La gestion des anomalies est souvent le module le plus populaire au sein des outils de gestion rseaux. Permet de dtecter, isoler et rsoudre les problmes rseaux rencontrs voire mme de prdire des incidents potentiels. Rduire les temps darrt, la dgradation des performances ou tout autre incident Dtection des incidents, correction des anomalies, isolation des incidents, notifications des incidents, corrlation des alertes,
  • 19. La gestion de la configuration permet de collecter et de stocker les informations de configuration des quipements ; que ce soit physiques ou systmes. Il permet donc dobtenir un inventaire des quipements et des programmes prsents. De plus, cet inventaire sera continuellement jours. Simplifie le processus de changement et en obtenir un rel suivi. Rcolte des informations systmes, gnration de statistiques, gestion des backups, management des c