Strategies de Rehabilitation énergétique durable : exemple à l échelle...

Click here to load reader

  • date post

    21-Oct-2014
  • Category

    Education

  • view

    1.771
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Intervention de Philippe Outrequin, directeur de la Calade au 2e forum sur les quartiers durables

Transcript of Strategies de Rehabilitation énergétique durable : exemple à l échelle...

Microsoft PowerPoint - Suden_BayonneABa faire en pdf.ppt

Organis par

Stratgies de rhabilitation nergtique durable

Philippe OUTREQUIN Directeur

La Calade

Conseil et assistance en

amnagement durable et

stratgies nergtiques

www.suden.org

Exemples de stratgie nergtique durable lchelle territoriale

Organis par

2

Plan de la prsentation

1. Origine du projet 2. Comment agir ? 3. Profil nergtique 4. Analyse cible 5. Bouquets de travaux 6. Gisements 7. Pistes dactions

Organis par

3

Origine du projet

Elaboration dun Bilan Carbone : lhabitatreprsente 16 % des missions de CO2, soit 158 000 tonnes par an

Ncessit dagir dans le cadre du Plan ClimatTerritorial

Rpondre localement aux enjeux du Grenelle : rduire de 38 % les consommations dnergie de lhabitat dici 2020

Organis par

4

Comment agir ?

Intgration de la stratgie nergtiquersidentielle dans le PLH (Plan Local de lHabitat)

Mobilisation des acteurs multiples du secteur de lhabitat

Dfinition dune mthodologie : Connaissance fine du parc et des enjeux : le Profil Identification des gisements dconomie dnergie et de

gaz effet de serre Dfinition dune stratgie et dun plan dactions

Organis par

5

I. Profil nergtique

Croisement de nombreuses dimensions Type de logement (nature, taille, date de construction) Statut doccupation (PO, PB, LS, autres) voir aussi le niveau de

revenus et les relations la prcarit nergtique et la pauvret Mode de chauffage (collectif, individuel) Energies de chauffage et ECS Localisation voir la cohrence avec les politiques communales

Croisement des enjeux : nergtiques : qui consomme quoi et combien ? Ecologiques : missions de CO2 Social : taux deffort nergtique, capacit de financement des travaux

Organis par

6

Rpartition de la consommation pour le chauffage et l'eau chaude santitaire par nergie - CABAB

9%

72%

5%

1%

13%0%

Gaz naturel chauffagecollectif

Gaz naturel chauffageindividuel

Fioul

GPL

Electricit

Autres

Source : La Calade

Les rsidences principales sont chauffes pour 72 % par un chauffage individuel au gaz

PROFIL ENERGETIQUE DE LAGGLOMERATION Chauffage et ECS

Organis par

7

PROFIL ENERGETIQUE DE LAGGLOMERATION

Source : La Calade Les logements individuels consomment 43 % de lnergie mais ne reprsentent que 26% des logements

40 % de la consommation dnergie du parc sont dus aux immeubles collectifs privs

Rpartition de la consommation d'nergie totale des rsidences principales par type de logement et statut d'occupation

37%

20%1%11%

5%

20%

6%

Propritaire occupant en individuel

Propritaire occupant en collectif

Logement social public en individuel

Logement social public en collectif

Logement locatif priv en individuel

Logement locatif priv en collectif

Autres

Organis par

8

PROFIL ENERGETIQUE DE LAGGLOMERATION : Emissions de CO2

Source : La Calade Les missions totales de CO2 slvent 140 000

tonnes par an

Bayonne, maisons11%

Bayonne, appartements

26%

Anglet, maisons23%

Anglet, appartements

14%

Biarritz, maisons13%

Biarritz, appartements

13%

Organis par

9

BLANCPIGNON

CHIBERTACHAMBRE DAMOUR

CINQ CANTONS

MONTBRUN/HARDOY

JOUANETOTE

CENTRE ANGLET

ST CHARLESPHARE

CENTRE BIARRITZ

REPUBLIQUEST MARTIN

PARMEARITXAGUE

LAHOUZEBRAOU

KLEBERAGUILERA

MILADYCOLLINE

BEAURIVAGE

LA NEGRESSE

BRINDOS SUTAR

ST LEON

POLO BEYRISMOUSSEROLLES

ARROUSETSSTE CROIX

ST BERNARDHABAS

GRAND BAYONNE

ALLEES MARINESARENES

ST ESPRITST FREDERICPETIT

BAYONNE

G : gazE : lectricit

F : fioul

G

SPECIFICITE DE CHAQUE SECTEUR PLH Reprsentation de la famille majoritaire sur le secteur

G

Immeuble collectif

Maison individuelle G

E

E

G

G EE

G

G

G

GG

GG

G

GE

E

E

E

G

G

E

Organis par

10

Question : connatre la consommation dnergie relle des logements

La consommation nergtique dun logement dpend : des lments techniques propres au bti : enveloppe du bti, forme (compacit, complexit), des systmes nergtiques (gnrateur de chaleur, distribution) : rendement des comportements des habitants

Bases de donnes disponibles au vu des objectifs de ltude : Recensements INSEE 2006 (parc de logements par statut doccupation, type de logements,

mode de chauffage et nergie de chauffage) et 1999 (parc de logements par type, mode de chauffage, nergie et date de construction)

Matrice cadastrale 2007 de la CABAB Consommations unitaires nationales des logements

Les donnes de consommations unitaires ne suffisent plus aujourdhui pour rpondre aux enjeux quantitatifs du Grenelle

on ne peut plus se contenter de donnes agrges ou de ratios nationaux extrapols lchelle locale

il faut rechercher des donnes relles pour complter cette base dinformations et tenir compte des conditions de vie relles : climat ocanique, humidit, ge de la population, revenus

une analyse cible par famille dacteurs

Organis par

11

LE PROFIL ENERGETIQUE DU PARC PAR TYPE DE LOGEMENT ET STATUT DOCCUPATION

A : logements du parc social

B : coproprits prives (logements locatifs et propritaires occupants)

C : maisons individuelles prives (logements locatifs et propritaires occupants)

Organis par

12

A - LA CONSOMMATION DENERGIE DU PARC SOCIAL

Nombre de logements : 7 300 rpartis entre 6 bailleurs Trois sources dinformations :

Les DPE : nous avons analys les DPE de 4 937 logements soit 68 % du parc

Les consommations de chaufferies collectives Ltude rgionale mene pour lAROSHA

Des constats : Des divergences normes entre les trois sources dinformations Des DPE qui fournissent une information de base utile mais

Une absence de contrle et de vrification par rapport aux consommations rellesUn modle bas sur des degrs jours dpartementauxDes hypothses de travail des bureaux dtudes non connues et non demandes (traitement de

lisolation dun btiment ancien par exemple)

Des chaufferies collectives dont la consommation est la seule vrifiable Un besoin de collaborer avec les distributeurs dnergie qui ont des

informations sur les consommations relles

Organis par

13

Des carts parfois tonnants entre les DPE et les consommations relles(Analyse de 1328 DPE concernant 17 119 logements en Picardie)

0

200

400

600

800

1000

1200

1400

1600

1800

2000

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%

R2 = 0,2657

0

50

100

150

200

250

300

0 50 100 150 200 250 300

Consommat ion des chauf f er ies

Lhypothse de ce BET : lisolation initiale est encore

performante ce jour DPE < consommation relle

Lanalyse des DPE

Organis par

14

Comparaison des donnes de 26 chaufferies collectives avec leurs DPE (tous faits par le mme BET)

-80%

-60%

-40%

-20%

0%

20%

40%

60%

80%

100%

1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 25

Ecart DPE/Chaufferie

Ecart DPE/Chaufferie

26 chaufferies analyses soit

4 596 logements

Surface habitable :

288 277 m

Un cart moyen de 20 % soit une classe de ltiquette Energie

Organis par

15

B - PROFIL ENERGETIQUE DES IMMEUBLES COLLECTIFS PRIVES

46 000 logements rpartis entre 6 500 btiments avec 17 000 rsidences secondaires et 29 000 rsidences principales

rparties entre 13 370 propritaires occupants et 15 587 locataires Sources dinformations :

Enqute auprs des syndics de coproprits (groupe de travail et entretiens individuels) qui ont fourni des DPE, des donnes sur leurs chaufferies collectives et ont propos des btiments pour des visites et analyses

Questionnaires auprs du personnel administratif de la CABAB Donnes dorganismes professionnels : centre de formation, FSL, ADIL Etude nergtique (sur le centre ancien de Bayonne, source : Ville de Bayonne) DPE fournis par les bureaux dtudes thermiques

Ce qui reprsente une base de donnes en cours de constitution pour :

les logements en chaufferies collectives Tous statuts les DPE individuels de logements en gestion locative Locations les DPE individuels lors des mutations Propritaires occupants

Organis par

16

Rpartition des DPE corrigs du climat par classe nergtique en fonction du type dnergie et de la date de construction

100 %100 %100 %100 %100 %100 %Total

2 %G

11 %8 %F

6 %11 %37 %13 %E

72 %78 %48 %9 %70 %51 %D

22 %5 %73 %30 %36 %C

18 %B

1990 et +1975-89 /JPEG2000ColorACSImageDict > /JPEG2000ColorImageDict > /AntiAliasGrayImages false /CropGrayImages true /GrayImageMinResolution 300 /GrayImageMinResolutionPolicy /OK /DownsampleGrayImages true /GrayImageDownsampleType /Bicubic /GrayImageResolution 300 /GrayImageDepth