Revue de la Présidence de la République de Madagascar - Mai 2016

of 20 /20
N°019 Mai 2016 MADAGASCAR -FMI Accord de principe (p. 12) RENCONTRES CITOYENNES A L'ENAMPour une vision commune du progrès (p. 17) MANAKARA ▲ Appui aux jeunes et au développement (p. 10) ATSIMO ANDREFANA LE BAS MANGOKY RENAÎT

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Revue de la Présidence de la République de Madagascar - Mai 2016

  • N019 Mai 2016

    MADAGASCAR -FMI Accord de principe (p. 12)

    RENCONTRES CITOYENNES A L'ENAM

    Pour une vision commune du progrs (p. 17)

    MANAKARA Appui aux jeunes et au dveloppement (p. 10)

    ATSIMO ANDREFANALE BAS MANGOKY RENAT

  • 2 La de la Prsidence

    dite parLa Direction de la Communication

    Prsidence de la Rpublique

    Palais dtat Ambohitsorohitra

    www.facebook.com/compresidencemadagascar

    SOMMAIRE

    05SANTABARY A TANANDAVA

    La de la Prsidence

    16Juin : Mois de La langue Malagasy

    La Revue de la Prsidence est tlchargeable sur le site www.presidence.gov.mg

    03 LE BILLET DE LA REVUE

    04 INSTALLATION DE L'UNITE SPECIALE ANTI-DAHALO A MAHABO, BETROKA

    05 ATSIMO ANDREFANA : QUAND LE BAS MANGOKY RENAT >

    Atsimo Andrefana : Le progrs, loin de la dstabilisation Atsimo Andrefana, pont de Befandriana : Route du riz et nouvelles donnes Atsimo Andrefana, lEPP de Bevoay : Relever les mentalits

    08 CENTRE FISCAL D'ALASORA > Les impts, levier du dveloppement

    09 TOAMASINA >4eme Unit de Protection Civile

    10 MANAKARA > Appui aux jeunes et au Dveloppement de la Rgion Vatovavy Fitovinany

    12 MADAGASCAR-FMI > Vers un Programme triennal appuy par la Facilit Elargie de Crdit

    14 SOMMET MONDIAL SUR LACTION HUMANITAIRE, ISTANBUL

    17

    16 LA LANGUE MALAGASY > Symbole de l'unit nationale

    17 ENAM > Pour une vision commune du progrs

    18 CENI > Vers un Projet de rassemblement en rseau

    19 Haltrophiles et rugbymen chez le Prsident de la Rpublique

    20 PRTS ET DONS SIGNES EN 2016

  • LE BILLET DE LA REVUE

    LA MONTE EN RGIME

    3La de la Prsidence

    Laccord du FMI pour la Facilit Elargie de Crdit marque une tape importante dans le cheminement vers le redressement et la croissance conomique de Madagascar.

    Au-del des chiffres, USD 310 millions qui sont traditionnellement affects la balance des paiements, USD 25 millions en aide budgtaire exceptionnelle, cette FEC est un signal fort pour tous les partenaires de Madagascar et les investisseurs internationaux potentiels.

    A travers la FEC, le message du FMI est simple mais significatif : Madagascar est entr dans une phase de gouvernance financire normalise qui permet dsormais dtablir des relations de coopration financires sereines avec les partenaires et les investisseurs. Cet accord de principe doit tre entrin par le Conseil dAdministration du FMI vers fin Juillet mais le message est pass.

    Les efforts de normalisation de lEtat malgache ont t apprcis leur juste valeur et sanctionns positivement donc. Mais il est clair quils doivent tre poursuivis et consolids. Dans sa brve intervention le Ministre des Finances a mis trois points en lumire : la prsentation de la Loi des Finances Rectificative lAssemble Nationale, la fin des contrats de gr gr dans la fourniture dnergie et le strict respect des rgles en matire de march public.

    A plusieurs reprises, le Prsident de la Rpublique a soulign que les efforts de normalisation ne doivent pas tre perues comme juste des contraintes du FMI mais comme une ncessit absolue dans lintrt propre du pays si lon veut commercer avec le monde et mettre en valeur notre potentiel conomique. Par ailleurs, il importe de prciser que cest le programme de Madagascar qui est la base des ngociations qui vont aboutir vers une conclusion positive.

    Il se trouvera toujours des esprits grincheux pour dire que cela a pris trop de temps. Cest vite oublier que le FMI a quitt Madagascar ds 2008 pour les drives financires que lon sait et que les cinq annes de crise partir de 2009 ont parachev le repoussoir radical. Le FMI rassemble 188 pays et na certainement pas le temps de se mler des errances politiques dun pays en particulier. Si besoin, cest une sorte de piqure de rappel pour les adeptes de laventurisme politique. Huit annes de rupture ont donc pris fin grce aux efforts de Madagascar sous lil vigilant du Prsident de la Rpublique.

    En ce mois o lon clbre le 56me anniversaire du retour de lIndpendance, la question reste pose de savoir pourquoi Madagascar reste excessivement dpendant des financements extrieurs mme pour son budget. Des lments de rponse sont dj connus : les alternances chaotiques qui polluent la vision politique dun destin partag, une conception parfois infantile de la dmocratie. Dans un discours rcent le Prsident de la Rpublique a rappel que durant ces 56 annes du retour lIndpendance, il y a eu 13 Chefs dEtat mais seuls 6 dentre eux ont t lus au suffrage universel. Ces crises rcurrentes ont toujours eu un impact dsastreux sur le PIB de Madagascar, jet le trouble dans les relations internationales, empch de mettre en uvre des actions stratgiques structurantes et branl la confiance de la population envers les politiciens, au pouvoir ou en dehors.

    Avec la BAD, la dmarche structurante a permis la ralisation du plus grand barrage hydro-agricole de Madagascar au service de milliers de riziculteurs qui produisent 7t/ha sinon plus, deux fois par an dans le Bas Mangoky. Cette production, et bien dautres dune rgion connue pour la fertilit de ses sols, peuvent maintenant scouler de manire fluide vers Toliara avec la rnovation de la RN9 et son nouveau pont de 234 mtres Befandriana. Limpact conomique et social est irrfutable et ajoute de la cylindre la monte en rgime de Madagascar.

    dite parLa Direction de la Communication

    Prsidence de la Rpublique

    Palais dtat Ambohitsorohitra

    www.facebook.com/compresidencemadagascar

    La Revue de la Prsidence est tlchargeable sur le site www.presidence.gov.mg

  • 4 La de la Prsidence

    LUSAD, lUnit Spciale Anti-Dahalo, a t officiellement installe, le 17 juin, par le Prsident de la Rpublique, Chef Suprme des Forces Armes, dans sa base oprationnelle de Mahabo, district de Betroka. La cration de cette unit dlite de la Gendarmerie Nationale est une rponse la persistance des vols de bufs, en particulier dans le Sud du pays, et son objectif est de mettre fin ce flau, sinon la rduire au minimum.

    A la population de la commune rurale de Mahabo, le Prsident Hery Rajaonarimampianina a dclar que la cration et linstallation de lUSAD traduit la ferme volont de lEtat renforcer la lutte contre les dahalo. Il a par ailleurs appel lunion et la collaboration de tous pour mener ce combat qui sinscrit aussi dans le cadre gnral de la lutte contre la pauvret. Il a notamment ritr que lEtat entend rpondre aux besoins de la population, notamment en matire scuritaire, en sapprochant toujours davantage delle, pour effacer lide quil existe des contres oublies dans ce pays. Le Prsident Hery Rajaonarimampianina a fait savoir Mahabo que la lutte contre les dahalo est mene dans le plein respect des lois et que, par ailleurs, lEtat svira avec fermet contre tous ceux qui sont associs ce flau dont la base, les complices des dahalo qui tablissent les fausses Fiches individuelles de bovids.

    LUSAD a une comptence sur tout le territoire national mais sa zone daction permanente couvre les Rgions Anosy, Androy, Ihorombe, Atsimo Andrefana et Atsimo Atsinanana. Le choix de Mahabo, son lieu dimplantation, est tactique, car il est situ au centre de zones forte criminalit en matire de vols de bufs, telles quAntanimora, Bekily, Ebelo, Ifotaka, Tranomaro, Esira, Betroka, Ranotsara Sud, et Marovitsika.

    La localit de Mahabo est aussi situe proximit de la chane montagneuse dAndridy, une zone de cache des btails vols. Outre la lutte contre les vols de bufs, ainsi que les dommages collatraux causs par les dahalo au niveau de la population, lUSAD intervient

    INSTALLATION DE LUNIT SPCIALE ANTI-DAHALO MAHABO, BETROKA : Lutter eNseMbLe coNtre LiNscurit pour Mieux asseoir Le dveLoppeMeNt

    aussi contre les actes de banditisme dans sa zone de couverture, notamment pour dmanteler les rseaux de trafics darmes, en assurant aussi une prsence dissuasive en complment des actions assures par les units territoriales.

    LUSAD de Mahabo est la premire unit dlite anti-dahalo installe dans le pays, tel que la indiqu le Secrtaire dEtat en charge de la Gendarmerie Nationale. Dressant un bilan des 5 dernires annes, pour ce qui est des mfaits des dahalo, le Gnral de Corps dArme Didier Paza a fait savoir quil y a eu 2000 attaques pour vols de bovids, soit en moyenne 400 vols par an. Dans la lutte contre les dahalo, 33 gendarmes ont perdu la vie. Les lments de lUASD installs Mahabo-Betroka disposent darmements organiques et de moyens roulants. Lors de linauguration de la base, ce 17 juin, le Prsident de la Rpublique a fait part de lamlioration qui sera mene dans le domaine matriel et, dores et dj, il a annonc la dotation de drones pour lUSAD.

    A Betroka, le 17 Juin, le Prsident de la Rpublique a inaugur, entre autres ralisations, le bloc opratoire du Centre Hospitalier de Rfrence du District II. La mise en place de cette unit met fin au dplacement des patients vers Ihosy, en cas de ncessit.

  • 5La de la Prsidence

    ATSIMO ANDREFANA :Quand le Bas Mangoky renatUne productivit rizicole de 7 tonnes lhectare est dsormais une performance de croisire dans le Bas Mangoky depuis ces dernires annes. Le plus, dans ce vaste primtre, situ dans le Nord de la Rgion Atsimo Andrefana, cest la possibilit de deux rcoltes par an. Pour rappel, la moyenne mondiale en termes de productivit rizicole est de 6 tonnes lhectare, tandis que le record mondial se situe un peu plus de 12 tonnes. Pour le Bas Mangoky, la renaissance a t rendue possible par la construction et la rhabilitation du rseau hydroagricole le plus moderne du pays, assurant la permanence de lirrigation, partir de la prise deau de Bevoay, sur le fleuve Mangoky.

    La population, le rseau hydroagricole et la productivit constituent le vaste ensemble du Bas Mangoky. A lheure actuelle, ce sont 5000 ha de rizires qui sont exploites et, grce aux travaux dextension en cours, le primtre stendra dans les prochaines annes sur 7000 15 000 ha. Le Bas Mangoky est devenu, en quelques annes, la locomotive dun vritable changement pour la Rgion Atsimo Andrefana. Cest juste titre que les Prmices du Riz ont t clbres pour la premire fois le 31 mai dans la localit de Tanandava. Le Prsident de la Rpublique, Hery Rajaonarimampianina, est venu participer ce grand

    vnement aux cts des divers groupements de paysans et des populations des localits de la zone. Il a reu des mains des riziculteurs du Bas Mangoky les gerbes et les soubiques symboliques de riz produites dans la rgion. A cette occasion, le Chef de lEtat a lou la persvrance ainsi que la patience des paysans du Bas Mangoky qui ont su attendre et qui, aujourdhui, se rjouissent juste titre des fruits de leur labeur. Cette nette amlioration est aussi lactif de la coopration efficiente avec la Banque Africaine de Dveloppement dont le financement permet aujourdhui lextension du primtre du Bas Mangoky.

    Atsimo AndrefAnA :Le progrs, LoiN de La dstabiLisatioN

    A Tanandava, devant les reprsentants des diffrents groupements paysans, tels que ceux des Fdrations respectives des paysans, des coopratives, des femmes rizicultrices, ainsi que ceux de la Fdration des associations des usagers de leau, le Chef de lEtat a lou leur esprit de fraternit, ciment de lunit nationale. Le Bas Mangoky accueille en effet des malagasy venus des quatre coins de la Grande le, issus du mouvement migratoire des annes 1960 vers la rgion, du temps o elle tait surtout connue pour la culture du coton. Aujourdhui, la culture du riz est la base des activits qui runissent harmonieusement plus de 1200 agriculteurs. La fraternit et lesprit combattif ont fait que les paysans du Bas Mangoky sont aujourdhui prts relever le dfi du dficit alimentaire qui touche le Sud de Madagascar. Le message du Prsident Hery Rajaonarimampianina tait clair Tanandava ce 31 mai : dans le Bas Mangoky,

    comme dans dautres rgions du pays, il y a des compatriotes qui relvent le dfi du dveloppement au quotidien, loin des calculs de ceux qui veulent nourrir la dstabilisation dans le pays. Nous avanons, a-t-il notamment dclar, car nous nous vouons une confiance rciproque. Par ailleurs, le fleuve Mangoky est la source du dveloppement agricole de la rgion, et constitue ainsi un lment dunion pour toute la rgion. Long de 965 kms, le Mangoky est le plus long fleuve de Madagascar, et dispose dun bassin versant de plus de 55 000 km, soit le dixime de la superficie de la Grande le.A cet gard, le Prsident Rajaonarimampianina a lanc un appel la population locale, et tout le pays, pour la protection de lenvironnement, afin de combattre notamment les feux de brousse qui sont la cause racine du phnomne drosion en amont.

  • 6 La de la Prsidence

    1. les Bas Mangoky est prt relever le dfi du dficit aliMentaire dans le sud2. le prsident au preMier "santaBary" du tanandava3. le pont de Befandriana Met fin a l'isoleMent de la partie nord de la region atsiMo andrefana4. le pont de Befandriana : 234 M pour en finir avec l'isoleMent5. la nouvelle epp de Bevoay : auX norMes reQuises pour un enseigneMent de Qualite

    1 2

    3

    4

    5

  • 7La de la Prsidence

    La dtermination et la productivit des paysans du Bas Mangoky sont accompagnes aujourdhui par la rhabilitation de la RN9, dont les travaux sur la premire tranche de 107 kms sont en cours. Linauguration du pont de Befandriana, le 31 mai, par le Prsident de la Rpublique, est toute aussi symbolique dans ce sens. En effet, la construction de louvrage, long de 234 mtres, met fin lisolement de la partie Nord de la Rgion Atsimo Andrefana, pendant quatre cinq mois, jusqu avril, durant la saison des pluies. Les travaux ont t financs par la Banque Africaine de Dveloppement.

    La rhabilitation de la RN9, dont la seconde tranche des travaux est en phase de recherche de financement, ouvre la voie une meilleure connectivit et, partant, de nouvelles opportunits. Lorsque lon sait que le vaste primtre du Bas Mangoky produit actuellement quelques 60 000 tonnes de paddy par an, ainsi que dautres produits agricoles, on ne peut que se rjouir des opportunits offertes en termes dchanges et dimpacts sur le dveloppement rgional au terme de son extension. Pour le Prsident Rajaonarimampianina, le pont de Befandriana est le reflet dune conviction partage car il sagit dune nouvelle infrastructure qui va favoriser la croissance du pays, notamment celle de lAtsimo Andrefana.

    Atsimo AndrefAnA, lePP de BevoAy :reLever Les MeNtaLits

    A Bevoay, commune dAnkatsakatsa, dans le Bas Mangoky, lcole primaire publique, construite dans le cadre des travaux de ralisation de la prise deau, a t inaugure par le Prsident Hery Rajaonarimampianina le 31 mai. Ltablissement comprend quatre salles de classes, des logements dastreinte ainsi que des sanitaires, et ce petit complexe dispose dlectricit dorigine solaire. Les enfants de Bevoay ntudient plus sous le petit abri de bozaka qui servait dEPP des annes durant. Chaque anne, travers tout le pays, et avec la contribution des partenaires techniques et financiers, lEtat construit prs de 1500 coles, a dclar le Prsident Rajaonarimampianina, mais ce nest pas encore suffisant. La construction dcoles va de pair avec le recrutement et lintgration des maitres FRAM.

    A Bevoay, les parents dlves ont beaucoup apprci la rponse apporte par lEtat par rapport leur souci quant lenseignement et lducation de leurs enfants. Pour le Chef de lEtat, au-del de lacquisition de connaissances et de savoir-faire, lcole est un creuset o les enfants et la jeunesse en gnral pourront adhrer la culture du respect et des valeurs malagasy. Il sagit en effet de corriger la mauvaise mentalit pour que le citoyen se donne de nouvelles bases visant le dveloppement et la culture du progrs.

    Atsimo AndrefAnA, Pont de BefAndriAnA :route du riz et NouveLLes doNNes

  • 8 La de la Prsidence

    Dans le cadre du rapprochement des services par rapport aux contribuables, le Ministre des Finances et du Budget a implant un Centre fiscal Alasora pour quatre Communes dans le district dAntananarivo Avaradrano, savoir Alasora, Ankadinandriana, Ambohimanambola et Masindray. Le Prsident Rajaonarimampianina a inaugur ce centre fiscal, le 10 juin dernier, et a soulign qu travers cette nouvelle infrastructure, lEtat poursuit sa politique de rapprochement par rapport aux usagers, et que les impts, constituent un devoir citoyen pour le dveloppement du pays.

    Ralis avec un budget de 260 Millions dAriary par les moyens propres de lEtat, ce Centre Fiscal dAlasora est dj oprationnel depuis cinq mois, et a pu jusquici rcolter prs de 434 Millions dAriary. Ce qui signifie que le District dAvaradrano est forte potentialit fiscale avec les impts synthtiques, limpt sur le revenu et lenregistrement. En effet, le Prsident a fait

    savoir que les revenus de lEtat Malagasy travers les impts directs ou indirects, ou travers les droits de douanes, ne permettent jusquici que le paiement des salaires des fonctionnaires, le paiement des droits la retraite, et le fonctionnement simple des activits de lAdministration. Les impts rcolts jusqu maintenant ne suffisent pas encore pour permettre la ralisation des projets de dveloppement, a-t-il poursuivi ; et cest pour cette raison quil est primordial de faire de grands efforts pour amliorer le secteur des impts. Daprs les constats, Madagascar figure parmi les pays africains qui prsentent un trs faible taux de recouvrement des impts. Selon le Chef de lEtat, Seuls les impts constituent un vritable levier pour vraiment faire se dvelopper Madagascar de faon indpendante et durable. Aussi, chaque citoyen a le devoir de participer au Dveloppement du pays, notamment travers le paiement des impts.

    Les impts, levier du dveloppement

    InauguratIon du Centre FIsCal dalasora :

    letat poursuit sa politiQue de rapprocheMent par rapport auX usagers

  • 9La de la Prsidence

    Les impts,

    Protger et servir4me Unit de Protection civile

    Pour le renforcement de la protection des habitants de Toamasina, sujets des risques tant industriels que naturels, le projet Ambatovy a fait don de nouvelles infrastructures et matriels de Protection Civile, inaugures par le Prsident de la Rpublique Hery Rajaonarimampianina, le 03 Juin 2016.

    Des infrastructures entirement quipes, des vhicules, deux camions de pompiers, ainsi que des quipements individuels de sauvetage dune valeur totale de 1 million USD ont t remis par Ambatovy la ville de Toamasina, dans le cadre de ses projets sociaux. Le projet a galement financ la formation des lments du Corps de protection civile de Toamasina. Pour Tim Dobson, le Prsident dAmbatovy, il est ncessaire dimplanter une unit de protection civile professionnelle Toamasina afin de protger la population des accidents dus aux activits industrielles ainsi quaux catastrophes naturelles, rappelant lpisode de llimination des 24 tonnes dammoniac qui aurait pu tuer plus de 5000 personnes en quelques heures.

    Le Prsident de la Rpublique, Hery Rajaonarimampianina, a relev limportance dune bonne coopration avec les investisseurs, avec des impacts significatifs en termes demplois, dinfrastructures sociales, contribuant au dveloppement de la ville. Le Chef dEtat malagasy a galement renouvel son appel la stabilit, gage de confiance des investisseurs et bailleurs de fonds. Soulignant lnorme potentiel de Toamasina en termes de croissance par la prsence du plus grand port de Madagascar, il en a profit pour adresser un message aux jeunes pour quils changent leur tat desprit afin de se soucier davantage de lintrt gnral et du respect de la dmocratie.

    1. le nouveau BtiMent du corps de preotection civile de toaMasina2. les eleMents du corps de protection civile Quips

    et entrains pour prvenir et agir

    VISITE DU CHU DE TOAMASINA

    durant son passage toamasina, le 3 juin, le prsident de la rpublique, Hery rajaonarimampianina, a effectu une visite au centre Hospitalier universitaire de toamasina. il a pu constater plusieurs amliorations au niveau des infrastructures grce la collaboration avec lorganisation Mercy ships. pendant les 21 mois de prsence toamasina du navire-hpital africa Mercy, 40 000 personnes ont pu bnficier de soins divers, et plus un millier dautres opres dans les domaines gyncologique, maxillo-faciale, plastique, reconstructive et orthopdique.

  • 10 La de la Prsidence

    Appui aux jeunes et au Dveloppement de la Rgion Vatovavy Fitovinany

    le PrsIdent rajaonarImamPIanIna manakara :

    Le Prsident Rajaonarimampianina sest rendu Manakara, le samedi 4 juin, pour procder linauguration de cinq ralisations majeures du Gouvernement dans la Rgion Vatovavy Fitovinany. Il sagit respectivement de lInstitut Suprieur de Technologie (IST), des nouveaux btiments du Lyce Technique et Professionnel (LTP) de Manakara, les btiments rnovs du Lyce Sileny Paul avec la Vitrine Numrique, les nouveaux locaux de la Direction Rgionale de l'Environnement, de l'Ecologie et des Forts (DREF), et le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) pour la Rgion Vatovavy Fitovinany. A loccasion de ces diffrentes inaugurations, le Chef de lEtat a ritr que les ralisations du Gouvernement vont se poursuivre et seront augmentes afin dapporter un rel dveloppement, non seulement Manakara, mais dans toute la Rgion Vatovavy Fitovinany en gnral.

    Une attention particulire a t accorde aux jeunes, travers lenseignement et les formations techniques, afin quils puissent suivre des formations de qualit, leur donnant la possibilit daccder efficacement au march du travail. Sur le plan politique, le Prsident a mis en relief les efforts dploys pour sortir Madagascar de la pauvret endure depuis plus de cinquante ans. Ainsi, il a rappel limportance de la stabilit politique et institutionnelle, avec la tenue dlections libres et dmocratiques. Cette stabilit permet galement la confiance des partenaires techniques et financiers, pour faciliter la ralisation des infrastructures de dveloppement dont le pays a tant besoin, surtout en faveur de la ralisation du PND qui concerne toutes les rgions de lile.

    1. l'institut suprieur de technologie du vatovavy fitovinany2. le nouveau BtiMent du lyce techniQue et professionnel

    3. le Bureau du cadastre Minier de Madagascar a Manakara

    le PrsIdent rajaonarImamPIanIna manakara :

  • 11La de la Prsidence

    LIST de Manakara a t bti par lEglise Orthodoxe et remis officiellement lEtat malagasy, plus prcisment au Ministre de lEnseignement Suprieur et de la Recherche Scientifique, par Monseigneur Ignatios Senis. Cet IST est lune des plus grandes uvres ralises par lEglise Orthodoxe dans le pays ces dernires annes. Il tmoigne lattachement de cette glise la jeunesse malagasy, titre de contribution pour son panouissement intellectuel et un soutien pour la vie professionnelle. Quant aux nouveaux btiments inaugurs du Lyce Technique et Professionnel (LTP) de Manakara, ils sont composs de trois grandes salles de classe, des locaux destins la formation technique, ainsi quun atelier de fabrication de matriels agricoles. Lextension a bnfici de lappui du programme PROSPERER. A loccasion, le Chef de lEtat a tenu fliciter le Ministre de tutelle, les partenaires ainsi que les lves qui peuvent dsormais y suivre des formations adquates. Au cours de ce dplacement prsidentiel Manakara, on note aussi la rception des travaux de rnovation du Lyce publique Sileny Paul et linauguration de la Vitrine Numrique. Une Vitrine Numrique implante Manakara, et qui fait partie des projets prsidentiels, ralis conjointement avec le Ministre des Postes, des Tlcommunications et du Dveloppement Numrique. Outre lamlioration du cadre des tudes, le Chef de lEtat a annonc que les efforts sont aussi orients vers les nouvelles technologies de linformation et de la communication, afin de permettre louverture des jeunes malagasy au monde et au savoir pour pouvoir apporter de linnovation et de nouvelles expriences en faveur du dveloppement local. Il a galement offert pour les 6 CISCO de la Rgion Vatovavy Fitovinany, 870 postes de tlphones portables, 30 postes de tlviseurs numriques, 36 panneaux solaires, et 200 tablettes rparties pour les Lyces de Vohipeno, dIkongo, dIfanadiana et de Nosy Varika.

    Par ailleurs, le Prsident Rajaonarimampianina a aussi procd linauguration des nouveaux locaux de la Direction Rgionale de lEnvironnement, de l'Ecologie et des Forts de Vatovavy Fitovinany. Il a rappel les missions principales de ce Ministre en matire dapplication des lois et rglement, la mobilisation de la population pour la protection de lenvironnement et la prservation de la biodiversit. Tout cela constitue un levier de dveloppement, notamment pour le tourisme a-t-il soutenu. Enfin, linstar dautres localits telles quAmbatondrazaka, le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) a dsormais son antenne Manakara. De nombreux exploitants miniers travaillent dans la Rgion Vatovavy Fitovinany et le secteur fait vivre beaucoup de familles. Le premier rle du BCMM est de promouvoir lapplication des lois et des normes en vigueur pour le secteur minier.

    les nouveauX locauX de la direction rgionale de l'environneMent, de l'ecologie et des forts

    la vitrine nuMriQue de Manakara

  • 12 La de la Prsidence

    Avec cet accord de principe, moyennant lapprobation de la Direction Gnrale et du Conseil dAdministration du FMI, Madagascar pourra sengager rsolument sur la voie dune croissance soutenue et inclusive, et bnficiera dun concours de 220 millions de DTS, soit 310 Millions USD, au titre de la Facilit Elargie de Crdit. Sous rserve de lexcution temps des mesures pralables et lobtention des assurances de financements ncessaires, la demande dappui au titre de la FEC pourrait tre examine par le Conseil dAdministration

    Les discussions engages entre la mission des services du Fonds Montaire International et les autorits malagasy, du 25 au 8 juin, ont abouti un accord de principe sur un programme conomique couvrant la priode allant jusqu fin 2019. Les rsultats du Programme de rfrence, men de septembre 2015 mars 2016, ont t passs en revue, et des discussions engags sur le programme conomique et financier triennal, appuy par un accord au titre de la Facilit Elargie de Crdit (FEC). Le raffermissement des relations avec le FMI constitue un signal fort lendroit des bailleurs, des partenaires techniques et financiers, ainsi quaux investisseurs quant la crdibilit recouvre de Madagascar.

    Madagascar-FMI :Vers un Programme triennal appuy par la Facilit Elargie de Crdit (FEC)

    la dlgation des services du fonds Montaire international (fMi), conduite par M. Marshall Mills.

  • 13La de la Prsidence

    de la Rpublique, le 8 juin. Sagissant de lexcution du programme de rfrence, des rsultats satisfaisants et des progrs ont t enregistrs. Tous les objectifs quantitatifs ont t atteints, lexception du niveau de crdit net ltat, principalement en raison dun retard dans le dcaissement de financements extrieurs. Quant la situation conomique, elle sest progressivement amliore durant la priode de mise en uvre du programme de rfrence. La croissance devrait dpasser 4 % cette anne, tandis que des facteurs externes positifs ont permis la Banque Centrale de Madagascar daccrotre les rserves en devises.

    ProgrAmme conomique triennAl et PlAn NatioNaL de dveLoppeMeNt

    Madagascar-FMI :

    Adoss au Plan National de Dveloppement (PND), le Programme conomique appuy par la FEC traduit une intensification des rformes. Il vise enrayer la dtrioration des indicateurs de dveloppement, en renforant la stabilit macroconomique, en rendant les institutions publiques plus efficientes et en augmentant les dpenses publiques alloues aux infrastructures essentielles et aux priorits sociales. En outre, le Programme contribuera stimuler linvestissement priv et mobiliser le soutien des partenaires techniques et financiers. Dans ce contexte, loctroi de dons et de prts taux concessionnels participera au maintien de la soutenabilit de la dette. Le Prsident de la Rpublique, Hery Rajaonarimampianina, a relev limportance de laccord de principe avec le FMI, pour acclrer la croissance et dvelopper lconomie.

    rorientAtion des dpeNses

    Laccroissement des recettes et lamlioration de la qualit des dpenses publiques constituent les lments centraux du Programme. Ainsi, les dpenses seront rorientes vers les secteurs porteurs de croissance inclusive que sont les infrastructures et les services sociaux. Cela exige, entre autres, lamlioration de la gestion des finances publiques, le maintien de la vrit des prix des carburants et la rduction des besoins de subventions des entreprises publiques dficitaires, dont la JIRAMA. De mme, les efforts seront intensifis en termes de renforcement de la gouvernance conomique et de lutte contre la corruption par llaboration dune lgislation plus rigoureuse. Pour le Chef de lEtat, cet accord avec le FMI va certainement ouvrir de nouvelles opportunits de coopration avec dautres bailleurs et partenaires financiers de Madagascar, notamment les investisseurs privs.

    lors de la confrence de presse conjointe

    - projet de Loi sur la lutte contre la corruption

    - projet de Loi sur les ples anti-corruption

    - projet de Loi compltant certaines dispositions de la Loi organique 2014-018 du 12 sept 20144 rgissant les comptences, les modalits dorganisation et le fonctionnement des collectivits territoriales dcentralises, ainsi que celles de la gestion leurs propres affaires.

    -communication verbale relative la signature, Macau/chine du Mmorandum concernant le projet de construction de lautoroute reliant antananarivo toamasina.

    ECHOS DU CONSEIL DES MINISTRES

  • 14 La de la Prsidence

    SOMMET MONDIAL SUR LACTION HUMANITAIRE, ISTANBUL:

    eNgageMeNt de Madagascar daNs des respoNsabiLits partages

    Nous avons la richesse, les connaissances et la conscience ncessaires pour prendre soin les uns des autres ; mais nous avons maintenant besoin d'actions concrtes pour assumer nos responsabilits. Cette dclaration du Secrtaire Gnral des Nations Unies, Ban Ki-moon, rsume les enjeux du premier Sommet Mondial sur lAction Humanitaire qui sest tenu Istanbul les 23 et 24 mai. Madagascar, par la voix du Prsident de la Rpublique, a pris des engagements majeurs, notamment en termes de renforcement des capacits et la sollicitation dun partenariat fort face aux risques de catastrophes naturelles, laugmentation des efforts pour promouvoir lgalit entre lHomme et la Femme, et lamlioration des mesures judiciaires pour la rduction de la souffrance humaine.

    Le Sommet Mondial sur lAction Humanitaire a vu la participation de 135 pays, des ONGs, des acteurs du secteur priv et les grandes agences onusiennes. Le Secrtaire Gnral des Nations Unies, initiateur des assises dIstanbul, a indiqu que 1500 engagements ont t pris, fruits de deux ans de consultations avec diffrents acteurs, et le bilan sera prsent lors de lAssemble Gnrale de lONU en septembre prochain. Intervenant au Sommet dIstanbul, le Prsident Hery Rajaonarimampianina a appel la refondation du partenariat international en faveur dune action humanitaire plus efficace, inclusive et globale, un Programme Stratgique prconisant des solutions plus adaptes et innovantes face aux dfis actuels et futurs. Ainsi, Madagascar sest engag pour le respect des normes humanitaires, lamlioration des conditions de vie de la population et le renforcement de laction humanitaire.

    changement climatique et catastrophes naturelles

    Les impacts du changement climatique sur des systmes dj fragiles, Madagascar ou dans dautres rgions du monde, ont t voqus par le Chef de lEtat malagasy, idem pour les catastrophes naturelles sur les populations les plus vulnrables et les plus exposes, comme dans le Sud du pays. Par rapport ces impacts, laccent est mis sur le renforcement de la rsilience face aux catastrophes naturelles. Par ailleurs, Madagascar soutient toutes les actions qui ont pour objectif de faire respecter la dignit et les valeurs humaines, et de promouvoir la lutte contre toutes les formes de violence et atrocits commises lencontre de la personne humaine en violation du Droit International Humanitaire et des

    Prvenir et faire cesser les conflits; respecter les rgles de la guerre; ne laisser personne de ct; travailler autrement pour mettre fin aux besoins; investir dans lhumanit.

    LES CINQ RESPONSABILITS FONDAMENTALES ISSUES DU SOMMET DISTANBUL :

    refonder le partenariat international en faveur dune action huManitaire plus efficace, inclusive et gloBale ,

  • 15La de la Prsidence

    En marge de sa participation au Sommet Mondial sur lAction Humanitaire, le Prsident de la Rpublique, Hery Rajaonarimampianina, a t reu par son homologue de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

    Ce fut la premire rencontre entre les deux Chefs dEtat, laquelle constitue le point de dpart dune coopration bilatrale, selon le Prsident Rajaonarimampianina, car la Turquie possde des potentialits normes. Dans un proche avenir, les deux parties vont identifier les domaines de coopration, notamment dans les secteurs de lindustrie, du tourisme, les infrastructures portuaires, ainsi que dans le btiment. Nous sommes prts cooprer avec la Turquie dans un systme gagnant-gagnant , devait dclarer le Chef de lEtat malagasy lissue de la rencontre.

    mAdAgAscAr-turquie :des perspectives de coopratioN

    Droits de lHomme. Madagascar sest galement engag soutenir les actions humanitaires sensibles la question de genre dans lesquels les femmes et les filles auront jouer un rle primordial. Concluant son intervention devant le Sommet dIstanbul, le Prsident de la Rpublique a interpel laropage sur la problmatique de la pauvret, prconisant une rvision des fondamentaux en matire daides humanitaires, notamment en ce qui concerne les pays bnficiaires, pour plus de justice et dimpartialit dans leur octroi, car il nest pas juste que, pour diffrentes raisons, deux pays prsentant les mmes besoins humanitaires, ne reoivent pas le mme volume daide.

    le Prsident et lA Presse mAlAgAsy istAnBul

    situation intrieure et dstabilisation : letat prendra ses responsabilits vis--vis des semeurs de trouble ; vision positive du dveloppement : le Prsident a pos la question de savoir sil ny a pas eu de ralisations par rapport aux prcdents rgimes, et que le fait de contribuer la cration demplois ne constituerait pas une avance ; la lutte contre la pauvret au quotidien. sur ce point, daucuns auront compris que lorsquon isole quelques mots ou phrases de leur contexte original, les plumes et le verbe volent lgrement dans lther de la dsinformation.

    Madagascar soutient toutes les actions Qui ont pour oBjectif de faire respecter la dignit et les valeurs huMaines,

    Madagascar - turQuie : le point de dpart dune coopration Bilatrale

  • 16 La de la Prsidence

    ENGAGEMENT ET DTERMINATION

    Juin est le mois de la langue malagasy. Le lancement officiel de cet vnement sest droul le 01 Juin 2016 lAcadmie Malagasy, Tsimbazaza. Cet vnement aura galement t loccasion de la clbration des 150 ans du Journalisme Madagascar.

    Le Prsident Hery Rajonarimampianina aura t le Premier Chef dEtat et Haut Protecteur de la lAcadmie honorer de sa prsence cette inauguration. Dans son discours, le Prsident de la Rpublique a mis en exergue limportance de la langue malagasy qui contribue au renforcement de lunit nationale, car elle permet tous les habitants de la Grande le de communiquer. De ce fait, il a invit tout un chacun parler et valoriser sa langue maternelle, sans la mlanger dautres langues.

    Le Prsident de LAcadmie Malagasy, Rajaona

    La Langue Malagasy : SYMBOLE DE LUNIT NATIONALE

    une politiQue nationale pour la proMotion de la langue Malagasy

    Andriamananjara, a remis au Chef de lEtat un document stratgique sur la politique nationale de la Langue Malagasy, pour dvelopper et promouvoir cette richesse nationale. Le document a t transmis lAssemble Nationale pour son adoption. Cet vnement est un tournant culturel important pour la Langue Malagasy qui na fait lobjet, jusquici, dune politique particulire.

    http://fr.euronews.com/2016/06/04/rajaonarimampianina-determine-a-sortir-madagascar-de-la-pauvrete/

    Invit de Global Conversation sur EURONEWS interview par tokunbo salako, le Prsident rajaonarimampianina voulait, malgr les difficults rencontres et les dfis qui restent encore relever, transmettre un message positif et optimiste et prsenter Madagascar autrement , avec son potentiel et son attractivit. ce programme a t diffus en 13 langues dans 140 pays.

  • 17La de la Prsidence

    ENAMPoUr Une vision commUne dU Progrs Une premire dans les annales de lENAM, lEcole Nationale dAdministration de Madagascar : le Prsident de la Rpublique est venu rencontrer et discuter avec les futurs cadres de lEtat en formation Androhibe, Antananarivo, le 16 juin. Le Prsident Hery Rajaonarimampianina a tenu intensifier ce genre de rencontres citoyennes ces derniers temps pour tre lcoute des diffrents acteurs de la vie nationale. Sa visite lENAM sinscrit dans cette dmarche, lheure de la mise en uvre de diffrentes rformes pour le renforcement de la bonne gouvernance.

    Que ce soit lors de linauguration du centre fiscal dAlasora ou celle du Guichet unique mis en place au tribunal de premire instance dAntananarivo, le Prsident de la Rpublique a ritr lesprit et le comportement qui devraient prsider aujourdhui le travail des agents de lEtat, quelque niveau quils soient, pour servir, au mieux, la population. Il a rappel cet effet quune grande partie du budget de lEtat est consacre aux salaires des fonctionnaires et au fonctionnement de ladministration, outre celle des pensions de retraite. Le Prsident Hery Rajaonarimampianina a tout dabord insist sur la probit quant lutilisation de largent public. Faisant ensuite rfrence aux diffrents types de formations dispenses lENAM, le Chef de lEtat a mis en relief leur dnominateur commun, en loccurrence ladaptativit tant au niveau de la mise en pratique, pour rpondre au mieux aux besoins rels de la population, quau niveau du fonctionnaire lui- mme.

    A ces futurs cadres de lEtat, le Prsident de la Rpublique a prn le sens de linitiative, par rapport une vision bien dfinie, et oser sortir des sentiers battus pour btir le progrs. Dans ce sens, la transparence et la redevabilit sont essentielles lobtention de rsultats de dveloppement. De faon concrte, le Chef de lEtat a parl du problme nergtique qui rend aujourdhui ncessaire, voire vitale, lexploitation des sources dnergie renouvelables, telles que le solaire, lolien, ou lnergie hydraulique. Au-del de limpratif de changement dans divers domaines, le Prsident Rajaonarimampianina a rappel le fondamental, savoir le changement qui doit soprer en tout citoyen en termes de mentalit.

  • 18 La de la Prsidence

    ceni : Vers un Projet de rassemblement en rseau

    Le Prsident Rajaonarimampianina a reu Iavoloha, le 8 juin dernier, une dlgation des Commissions Electorales Nationales Indpendantes respectives de Maurice, des Comores et de Madagascar, conduite par le Prsident de la CENI-Madagascar, Hery Rakotomanana, et compose de ses homologues de Maurice et des Comores, Abdoul Rahman et Djaza, ainsi que de la Directrice des Programmes du Centre Europen dAppui Electoral, Eva Palmans.

    La dlgation a prsent au Chef de lEtat, lesquisse dun projet de rassemblement en un rseau, des organes en charge des lections dans la Zone Ocan Indien, en loccurrence ceux des Comores, des Seychelles, de Maurice et de Madagascar. Lobjectif principal de ce projet vise la bonne organisation des lections, lequel a reu le soutien du Prsident Rajaonarimampianina. Parmi les points saillants tudies dans le projet, figurent le renforcement

    le prsident de la rpuBliQue avec les representants des cenis : vers un projet de rasseMBleMent en rseau

    des capacits, les changes dexpriences, lobservation des lections, ainsi que la mise en place dun centre de formation pour le personnel en charge des lections, financ par le COI et lUnion Europenne.

    Latelier organis par la CENI Antananarivo, ax sur lenregistrement des lecteurs, a port sur lamlioration de ltablissement de la liste lectorale, de faon transparente et exhaustive, car il existe encore un gap combler pour que la liste lectorale malagasy soit vraiment complte et jour. Le processus inclut la Socit civile, les partis politiques, ladministration et la CENI afin de bien cerner les points qui ncessitent une amlioration pertinente. Le Prsident de la CENI malagasy a soulign quil ne sagit pas dun projet de refonte, mais juste une amlioration de la liste lectorale visant linclusion de tous les lecteurs malagasy toutes les lections futures.

  • 19La de la Prsidence

    les sPortifs lhonneur Au PAlAis diAvolohA :

    HALTROPHILES ET RUGBYMEN CHEz LE PRSIDENT DE LA RPUBLIQUE

    Lquipe nationale dhaltrophilie tait lhonneur au palais dIavoloha le 10 juin. Le Prsident de la Rpublique, Hery Rajaonarimampianina, a tenu fliciter ces athltes qui ont port trs haut les couleurs nationales lors des championnats dAfrique, Yaound, au Cameroun. Les haltrophiles malagasy ont remport en effet 2 mdailles dor, 4 dargent, et 4 mdailles de bronze. Il sagit de : Andriantsitohaina Tojo (-62 kg) 2 mdailles dor, 1 mdaille de bronze Andriatsitohaina Eric (-56 kg) 3 mdailles dargent Ravololoniaina Elisa (-63 kg) 1 argent, 2 bronze Randafiarison Rosina ((-48 kg) 1 mdaille de bronze Le Chef de lEtat a remis des certificats et des primes chacun de ces quatre mdaills aux Championnats dAfrique dhaltropholie, raison de 1 million ar par mdaille dor, 500 000 ar par mdaille dargent, et 250 000 ar pour chaque mdaille de bronze.

    Les XV Makis de Madagascar taient galement Iavoloha pour recevoir le tsodrano et les encouragements du Prsident de la Rpublique avant leurs matchs pour la Coupe dAfrique 1B, du 12 au 19 juin, qui se drouleront Antananarivo. Dans la Poule B, Madagascar sera oppos successivement la Zambie puis au Sngal. Le Chef de lEtat a remis une enveloppe de 10 millions dar aux XV Makis de Madagascar titre dencouragement.

    La compagnie Air Madagascar est enfin sortie de lAnnexe B de lUnion Europenne. Interdits daccs dans lespace arien europen depuis 2011, les aronefs dAir Madagascar pourront dsormais desservir les pays de lUE sous limmatriculation 5R.

    AIR MADAGASCAR LIBRE DE LANNExE B DE LUE

    La clbration est place sous le thme : "Le progrs de Madagascar comme objectif commun".

    les athletes halterophiles et les Xv Makis de Madagascar cheZ le president de la repuBliQue

  • 20 La de la Prsidence

    1. LES PRTS

    - projet dappui aux rformes de la gestion economique (parge)o Bailleur : BAd-guichet fAdo montant : 17,30 millions usdo signature : 26.04.l6

    - appui au renforcement des organisations professionnelles et aux services (aropa additionnel)o Bailleur : fidAo montant : 11 millions usdo signature : 23.05.16

    - croissance Agricole et scurisation foncire (cAsef)o Bailleur : idAo montant : 53 millions usdo signature : 08.04.16

    - projet dappui la performance du secteur Public (PAPsP/PPf)o Bailleur : idAo montant : 2 millions usdo signature : 11.01.16

    - projet damlioration de la gouvernance et des oprations dans le secteur de lelectricit (pagose)o Bailleur : idAo montant : 65 millions usdo signature : 08.04.16

    - Projet RN 5 : Soanierana Ivongo-Vahibeo Bailleur : ofid* (cofinancement)o montant : 10 millions usdo signature : 15.04.16> cofinancement : BAdeA (10 millions usd), Abu dhabi (30 millions usd), Koweit (c/v 12,8 millions usd), *ofid (10 millions usd), fsd (c/v 14 millions usd)

    - programme entrepreneuriat des Jeunes dans lAgriculture et lAgro-industrie (PeJAA/PPf)o Bailleur : BAd-guichet fAdo montant : 1 million usdo signature : 23.05.16

    2. LES DONS

    - projet damlioration de la productivit agricole Madagascar (papaM)o Bailleur : Afdo montant : 7 000 000 euro signature : 07.01.16

    - projet delaboration de schmas directeurs dassainissement de 8 centres urbains secondaires (sdauM)o Bailleur : BAdo montant : 1 803 500 euro signature : 21.03.16

    - appui institutionnel la stratgie et au plan de modernisation de la formation Professionnelle dans le secteur htellerie, tourisme et restauration (isfAm)o Bailleur : Afdo montant : 500 000 euro signature : 07.01.16

    - Fonds dEtudes et de Renforcement de Capacit (FERC 11)o Bailleur : Afdo montant : 880 000 euro signature : 07.03.16

    LES PRTS ET DONS SIGNES EN 2016donnes communiques par le ministre des finances et du Budget

    (juin 2016)

    Sigles des bailleurs :

    Afd : Agence franaise de dveloppement BAd : Banque Africaine de dveloppement fAd : fonds Africain de dveloppement (guichet concessionnel du groupe de la Banque Africaine de dveloppement) fidA : fonds international de dveloppement Agricole (Agence spcialise onu) idA : Association internationale de dveloppement (groupe de la Banque mondiale) ofid : opec fund for international development (fonds de loPeP pour le dveloppement international)