Redd+ et usages locaux des forêts

of 20 /20
ATELIER DE RESTITUTION FINALE DES RESULTATS DU PROJET FORAFAMA REDD+ ET AUTRES USAGES LOCAUX: Expérience du Projet PES du CED Présenté par: Moïse KONO et Ranèce Jovial NDJEUDJA

Embed Size (px)

Transcript of Redd+ et usages locaux des forêts

ATELIER DE RESTITUTION FINALE DES RESULTAT DU PROJET FORAFAMA

ATELIER DE RESTITUTION FINALE DES RESULTATS DU PROJET FORAFAMAREDD+ ET AUTRES USAGES LOCAUX:Exprience du Projet PES du CED

Prsent par:Mose KONO et Rance Jovial NDJEUDJAPLAN DE LA PRESENTATIONINTRODUCTION

Prsentation brve du projet PES du CED

La problmatique des usages locaux de la foret et de la terre dans le cadre du projet PES

La dmarche mthodologique dploye dans le projet

Les principales difficults issues de lusage local des forts dans le cadre du projet PES

Leons apprises et recommandations pour la REDD+

introductionDepuis 2009 Le CED (centre pour lenvironnement et le dveloppement) et BRD (Bioclimate research and development) mettent en uvre un projet PES dans 02 forets communautaires au Cameroun.

Projet vise valoriser les efforts des communauts grer durablement la foret travers un mcanisme de payement.

Le projet avait 02 grand objectif auquel se rattachait des sous objectifs spcifiques:Amliorer le couvert forestierAmliorer les condition de vie des populations la base.

AVANT PROJETAVANT PROJET

Contexte : Foresterie communautaire en 2008

Difficults

Attribution /Gestion Tourn versEquit / Partage des terres Exploitation bois Amlioration du niveau de vie pas au rendez vous

PES: Nouvelle perspective pour protger et mettre en valeur certains territoires et cosystmes

AVANT PROJETDFID: Fond pour protger les cosystmes forestiersChoix deux structures non gouvernementales pour implmenter la perspective PES (projet pilote au Cameroun)Bioclimate (Ecosse) / CED (Cameroun) Suivi du standard plan Vivo.

NkolenyengNomedjohMajorit BantouMajorit BakaMinorit BakaMinorit BantouExprience Exploitation commerciale du boisPas dexpriencePSG validPSG en cours de validation Questions de fondsDs le dbut du projet, des questions de fonds ont commenc se poser sur la corrlation entre le projet et le mode traditionnel de gestion de la foret et terres des communauts. 02 cas de figurent se prsentaient:

Dun cot (foret communautaire de Nomedjoh) nous avions les Baka un groupe de populations spcifique avec son mode spcifique de gestion de la foret et usage de la terre,

De lautre cot (foret communautaire de Nkolenyeng) des populations mixtes (fang bulu, les baka, et les hallognes ) qui ont des modes des gestion diffrents de la foret et de la terre.

quel serait lincidence du projet sur le mode de gestion traditionnel de la foret et des terres des populations locales et autochtones.

Questions de fonds (suite et fin)Lamlioration du couvert forestier supposait implicitement 02 choses: capitaliser et encourager les bonnes pratiques des communauts en matire de gestion durable de foret ladoption des comportement nouveaux et par consquent le changement de manires dutiliser la terre et de la foret.Etait-ce possible? Comment amener les communauts adopter les comportement nouveaux dans leur manire dutiliser la terre et la foret sans pour autant compromettent la ralisation de leurs aspirations de dveloppement?

Une dmarche mthodologiqueIdentification des diffrents usage de terres et de la foretNomedjo: la foret est utilise beaucoup plus pour ses biens (chasse, cueillette, ramassage, repos) et la terre pour la petite agriculture.

Cette identification nous permis de faire 02 constatsLes activits des Baka son enclin la conservation de la foret car ils lexploite pour les besoins de subsistance ce qui les prdispose ladoption des pratiques et usages en phase avec le maintien du couvert forestierIl ne sadonnent pas assez lagriculture, ce qui laissent croire quil serait difficile pour eux dadopter des pratiques en vue de la restauration du couvert forestier comme lagro foresterie. Une dmarche mthodologiqueNKOLENGYENG: la foret est galement utilise pour les bien quelle procure (chasse, cueillette, exploitation du bois, cueillette du vin de raphia, exploitation des PFNL) terre utilise pour lagriculture de subsistance et de commercialisation, et pour la cration des plantation de cacao et de palmier huile. Lanalyse du mode dusage de la foret et dutilisation de la terre a permis de faire 02 constatsLa communaut exploite la foret pour des fins essentiellement conomique ce qui laisse croire quil seront moins rceptifs la restriction de leurs activits pour ladoption des comportement nouveauxA contrario ils se sentent alaise dans les activits de rgnration de la foret, de lagro industrie.

Une dmarche mthodologiquePour arriver cette identification, une delimitation des zones d activits des communauts travers la cartographie participative a t faite.

)Delimitation of forest areas

1942 ha1765 ha

Une dmarche mthodologiqueIdentification des moteurs de la dforestationIdentification participative des actions mener en vue de rduire ces moteurs de dforestationlaboration participative des critres dvaluationTest

Mff AfaneChamp vivrierZamCacaoyreUne dmarche mthodologique (suite et fin) la suite de toute cette collecte de donne une orientation des activit du projet PES a t faite en fonction de la spcificit de chaque communaut. Ainsi,Les activits du PES et les critres dvaluation ont t labores de manire diffrentes dune communaut une autre en fonction de sa manire de grer la foret et dutiliser la terre. Le souci ici tait de trouver un juste milieu entre les exigences du PES et les pratiques et usage des communauts de la foret et de la terre.

Difficults rencontresDifficults rencontres taient de 02 ordres:

Sous estimation de lampleur des conflits qui pouvaient gnrer des exigences du PES et de la pratiques de gestion traditionnelles de la foret et de la terre par les communauts. gestion des fuitesAprs la phase test des activits tmoins, la phase dimplmentation proprement dite des activits a connu des difficults notamment sur les questions de:Superficie annuelle exploiterCritres dvaluationLa gestion des comportements nouveaux inattendus.

Difficults rencontresSuperficie annuelle exploiterEn dlimitant la Superficie agricole annuelle ne pas dpasser dans la parcelle destine lagriculture on imaginait pas lampleur de limpact que cela allait avoir sur le mode de gestion des terres des communauts la premire anne de mise uvre du projet les communauts se sont rendus compte que la superficie allou ne leur permettait pas de satisfaire leur besoins agricoles

Ce qui a eu comme consquence que les critres nont pas t respect et leurs paiements affects

On a t oblig la deuxime anne de redfinir les superficies et les critres dvaluation

Difficults rencontresGestion des fuitesLvaluation de limpact du projet sur leur usage de la foret et la terre par les communauts leur a amen dvelopper des comportement nouveaux:Cration des champs trs loin de la zone de fuite identifie question de compenser les restrictions apportes par le projet dans leur usage de terre.Conflits entre ayant droits coutumiers dans la foret communautaire et le reste de la communaut sur lusage des terres.

Leons apprises et suggestionLvaluation de lampleur de limpact des projets REDD+/PES sur les mode dusage de la foret et dutilisation des terres des populations est difficilement apprciable tant quon a pas encore exprimenter la mise en uvre.

Suggestion: faires tes test pilotes pour apprcier limpact

Leons apprises et suggestionLes critres et indicateurs dvaluation peuvent changer et voluer au fur et mesure de la mise en uvre du projet.Suggestion: Dvelopper des indicateurs et critres dvaluation et flexibles capables dtre amends tout moment.