Projet de vie et acculturation professionnelle des jeunes ... ©esNationales/Diaporama...آ  2-Les...

download Projet de vie et acculturation professionnelle des jeunes ... ©esNationales/Diaporama...آ  2-Les baby-boomers

of 46

  • date post

    07-Aug-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Projet de vie et acculturation professionnelle des jeunes ... ©esNationales/Diaporama...آ  2-Les...

  • 11

    Projet de vie et acculturation professionnelle des jeunes-étudiants : enjeux des relations intergénérationnelles

    Nathalie Dupont Université de Caen / Basse-Normandie Centre d’Etudes et de Recherches en Sciences de l’E ducation EA 965 Equipe Enfances, jeunesses, cultures

    70è Journées nationales du CEFIEC Centre des congrès de Caen 27 au 29 mai 2015

  • 2

    Croiser les approches

    anthropologie et sociologie de la jeunesse et des générations : socialisation, construction des identités

    psychologie : développement

    psychologie sociale : motivation, compétences sociales

    sociologie et didactique professionnelle : identités professionnelles, compétences professionnelles et expérience

    sciences de l'éducation : transmission et autorité,

    pédagogie : apprentissages

    en sciences de gestion : rapports au travail

  • 3

    Des recherches

    Des recherches dans le monde de la santé, mais aussi dans le monde de l'entreprise, de l'usine, des services � étude par entretiens sur les représentations de dirigeants, managers, responsables ressources Humaines? à l’égard de la génération Y en contexte de travail

    Des recherches menées par des cadres de santé pour l'obtention de leur diplôme de CDS et le master 1 des sciences de l'éducation : 1. les effets des temps d’échanges formalisés et d’analyseS de pratiques professionnelles sur les relations intergénérationnelles ; 2. les enjeux de la transmission intergénérationnelle dans un service où

    les jeunes sont largement majoritaires ; 3. les ressources que peut représenter le partage d'expérience entre les

    générations dans un contexte d'inquiétude lié à une restructuration de pôles.

  • 4

    Intérêts des recherches sur la génération Y

    Contexte de renouvellement des populations en âge de travailler � étude du comportement et du rapport au travail de la générat ion Y � question de nouveaux modes d’organisation du travail

    La cohabitation des générations au travail : opportunités et difficultés pour le management des ressources humaines (Saba et al., 2010) - des valeurs et des attentes divergentes (Smola et Sutton, 2002), - une cohabitation intergénérationnelle plus longue - des modes de gestion des organisations de plus en plus imprévisibles - une trajectoire professionnelle des individus moins linéaire (Guillemard,

    2007).

  • 5

    Plan

    1. Génération(s) / inter-génération(s)

    2. Les marqueurs de la génération Y Les relations intergénérationnelles du point de vue des transformations des dépendances entre les générations familiales

    3. La construction des trajectoires professionnelles des individus de la génération Y Les effets de ces trajectoires dans l’engagement dans l’activité avec les autres générations.

    4. Des pistes de réflexion pour un transfert et un partage d'expériences intergénérationnelles.

  • 6

    Génération (s)

    Une génération : une communauté d'individus d'âges proches, partageant des influences communes (Grima, 2007), des valeurs proches, des comportements communs (Pijoan, 2012).

    Une catégorisation par l’âge importante mais non su ffisante , d’autres indicateurs : - bourgeoise ou populaire (Prost, 1997) - diplômée ou non diplômée - favorisée ou précaire : « les héritiers (Bourdieu, 1964) » ou « les jeunes

    sans avenir » (Pialoux, 1979) - féminine ou masculine - urbaine ou rurale (Bourdieu, 2011) - de centre ville ou de banlieue (Van Zanten, 2001) - laïque ou chrétienne ou musulmane ou d’autres religions - d’origine du pays d’accueil ou d’origine d’un autre pays.

  • 7

    Trois à quatre générations présentes sur le marché du travail

    1- Les traditionalistes ou vétérans nés entre 1920 et 1945

    - le respect des règles et de l'autorité

    - des valeurs de sacrifice et de devoir avant le plaisir

  • 8

    Trois à quatre générations présentes sur le marché du travail

    2- Les baby-boomers nés entre 1945 et 1965

    - périodes de grande prospérité économique - des valeurs comme l’esprit d’équipe, la santé et le bien-être,

    (Zemke et al., 2000, cité par Saba, 2009) - attachés au travail pour réussir socialement et à l’engagement

    pour avoir un sentiment d'utilité sociale (Guérin, 2005)

  • 9

    Trois à quatre générations présentes sur le marché du travail

    3- La génération X (moins nombreuse que les baby-boomers) nés entre 1965 et 1980

    - marqués par la crise économique - « des besoins d’indépendance, d’autonomie et de contrôle du

    temps qui se manifestent dans leurs attentes face au travail. Le travail est moins une fin en soi que le moyen de gagner de l'argent. » (Saba, 2009)

  • 10

    Trois à quatre générations présentes sur le marché du travail

    4- La génération Y nés entre 1980 et 1995-2000 Deux cohortes : encore dépendants / déjà indépendants

    - évolue avec la mondialisation et les TICE - travailler moins mais mieux - multitâches dans leurs pratiques culturelles � multiples compétences - plus d'égalité dans les relations de travail

    Des croyances et des stéréotypes entre les générations � des mythes, sources d’incompréhensions et de difficultés de cohabitation.

  • 11

    Trois à quatre générations présentes sur le marché du travail

    5- La génération Z nés entre 1995-2000 et 2015

    - plus numérique que la génération Y - multiplie ses comptes sur la toile : Instagram, Snapchat... - compte ses amis, ses followers sur Twitter - génération des tablettes, smartphones et autres supports connectés - être populaire

    - apprendre à gérer des temporalités - apprendre à faire des choix entre les multiples sollicitations - apprendre à distinguer divagation dans les informations et navigation

    dans les connaissances

  • 12

    2. Génération Y : génération des jeunes- étudiants et des nouveaux diplômés

    Un groupe générationnel - proches par des complicités entre pairs du même groupe d’âge - proches par leurs expériences familiales et amoureuses - proches par leurs réseaux élargis de sociabilité avec les NTC

    (téléphones portables, Internet, blogs, réseaux sociaux…) - proches par leur inscription dans des modes de

    consommations culturelles relativement homogènes - ce qui les rapproche, c'est aussi de nouvelles relations avec les

    adultes.

    Différentes classes sociales

  • 13

    Evolution des représentations

    Les conditions démographiques et les progrès de la santé

    Les conditions économiques

    1968

    L’abaissement de l'âge de la majorité civile de 21 à 18 ans en 1974

    La Convention internationale des Droits de l’enfant du 20 novembre 1989

    � Un réagencement des places et des rapports des uns et des autres (Gavarini, 2001)

  • 14

    Evolution des représentations

    Non plus une étape, mais un processus de construction longue entre l'enfance et l'âge adulte

    Plus qu'individualistes, des jeunes qui s’individualisent

    « Une accession plus précoce à divers attributs qui, auparavant définissaient La maturité. » (Boutinet, 2010)

  • 15

    Mécanismes de renouvellement des passages de l'enfance à l'âge adulte

    Première raison : L’allongement de l’espérance de vie

    Une nouvelle façon de rythmer l’existence : petite enfance, enfance, préadolescence (Gauchet, Glévarec), adonaissance (De Singly),

    adolescence, post-adolescence, adulescence, jeunes adultes

  • 16

    Le témoignage d'un étudiant de 34 ans en reprise d'études (enquête CDS-D.S., 2012)

    Des écarts entre fin génération X (fin en 1978) et la génération Y : « En 1ère année, je pense que je leur faisais peur aux jeunes de la promotion ; je reprends mes études après 7 ans d'interruption. Ils m'ont surnommé Papy et je leur ai dit non pas ce surnom alors ça a été Tonton ».

    Des écarts avec la génération Z : « Je travaille dans un lycée professionnel pour payer mes études et les élèves qui ont de 16 à 20 ans, je vois encore une autre différence de langage. Ce n'est pas la même façon de communiquer. »

    Des écarts avec la génération X : « Je n'ai jamais eu de problème pour m'intégrer dans une équipe mais en tant qu'étudiant il a fallu que j'apprenne à rester à ma place. »

    Des relations intergénérationnelles inversées : « Je me suis retrouvé avec un tuteur plus jeune que moi. Mon tuteur venait d'avoir son diplôme, on avait dix ans d'écart, j'ai senti que ça l'avait déstabilisé. Moi je suis resté à ma place et lui, il a très bien géré mais il m'a dit qu'il avait eu la pression. »

  • 17

    Mécanismes de renouvellement des passages de l'enfance à l'âge adulte

    Seconde raison : L'allongement de la période de scolarisation et de formation

    Les enfants et les jeunes, des acteurs sociaux à part entière (Sirota, Delalande) : agency ou pouvoir d’agir avec des modes de partage et de transmission plus horizontaux.

    Se construire par des expériences qui laissent une place beaucoup plus grande à l’auto-définition de soi.

    Désinstitu