Nico 35 - Trail des Templiers 2010

download Nico 35 - Trail des Templiers 2010

of 34

  • date post

    22-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Le récit de la Grande Course des Templiers 2010 vue de l'intérieur par le néophyte Nico35...

Transcript of Nico 35 - Trail des Templiers 2010

  • La Grande Course des Templiers.... ahhh... un mythe pour les Trailers !!!

    70 kilomtres de Trail dans le pays des Grandes Causses, aux alentours de Millau et de son clbre Viaduc, avec 3200m de Dnivel positif... rien que , me donne dj la chair de poule, mais bon avec un entrainement rigoureux trs bien ax by Kinou, il ny a pas de raisons que ne passe pas ! hein ?...

    Voil dj de longs mois quMRic ma lanc ce truc de fou dans la tte, auquel Bruno, rcemment revenu de Nouma a dcid de se joindre. Bien que la saison 2010 ait dmarr sur une bonne voie avec de bons chronos sur des 10 bornes, voire des courses nature un peu plus longues, laccumulation de la fatigue et de quelques soucis, ma pourri la vie de juin aot. Un marathon en demi-teinte avec seulement 3 H 24 pour les 3 H prvues, suivi dun semi de reprise catastrophique morientaient mal vers la fin de saison... Avec du soutien et un gros coup de collier jai remis le train sur ses rails et me suis lanc sur le Trail du Sancy en septembre, sur les conseils de Patrick... histoire de dcouvrir ce monde inconnu, et ne pas arriver la fleur au fusil Millau !

    Au Sancy, tout sest bien pass, et mme mieux que ce que je pensais, mme si une grosse erreur dhydratation ma cot quelques crampes.... Du coup, le moral a repris du poil de la bte et cest avec un mental de warrior que je me suis dirig vers la capitale du Trail !!!

    Nest pas traileur qui veut, et malgr mon exprience de triathlte sur des efforts longs et difficiles (XL de Grardmer, Ironman de Nice, et bien sr lEmbrunman...), je reste trs prudent pour affronter ce domaine nouveau... dautant que je nai jamais fait plus de 42 km de course pieds dune seule traite... l il y en a 70 !!!... et qui sont loin dtre plat et faciles, mais plutt dangereux, accidents, trs techniques parfois ou encore dignes dun jeu dquilibriste...

    Le numro de ma chambre dhtel... cest le mme que celui du dossard avec lequel jai vaincu lEmbrunman... cest un signe ! lol...

  • Arriv vendredi en fin de soire, aprs quelques 7 heures et demies de route papoter... hein Bruno, sacrs retrouvailles !... et beau dtour du ct du Futuro-scope... mdr !!!... la fatigue ne stait pas fait ressentir plus que , enfin pour moi.Du coup, rcupration du dossard et papotage (encore...) sur le salon avec quelques trailers qui venaient de finir lEndurance Trail de 114 km . Au passage, Valrie de 2EP termine 2nde fminine et 25me au scratch... RESPECTS mdame !!!

    Un ptit coup de tloche et quelques parties de SolitIphone avant une nuit loin dtre reposante... sans doute les nerfs qui commenaient penser la course.Le samedi, aprs quelques promenades dans les alles du salon qui fourmillait de stands Traillistiques, rendez-vous avec les 2EPistes pour une petite collation avant la sance de dcrassage, en cte. Kinou, TomTom, Jj, Yoan, Eric, Olivier, Julien, mais aussi Yann, Olivier, Martin, bref que du beau monde... pour une petite sance de 40/45 minutes sur une partie du circuit du lendemain, et dj la pression qui commence monter.

    Beau paysage, mais... putain qu monte !... Bon les gars l cest plat par rap-port ce quon aura demain... ahhh, parce que cest plat l ?Et force de discussion avec les plus agurris, voil une des phrases que jai comprise et enregistre ds le moment o elle ma t dite : demain, il faudra arriver frais au 40me kilomtre, la course commencera srieusement l !

    Voil, les bases sont poses, et cest peu de le dire !

    On en a reparl longuement avec Bruno, mais de toute faon ne me chang-era pas ma faon de prendre le dpart. Jai dcid dtre devant (pas compltement puisque cest rserv aux dossards prfrentiels) mais au mieux, pour filmer ce mo-ment inoubliable avec une seule obsession en tte : passer la finishline !

  • 4Henfin!...alorsquedepuispasmaldetempsjetourneetjeviredansmonlitenregardantlheure...iltaittemps,jenavaismarredattendre,presquecommeungaminquiattendlarrivedupreNol.

    Jai cette impression bizarre que ne va pas tre dur (va lastar taspas trop leschvillesquienfent?)...sansdoute lefaitdenepasrellementsavoirojemets lespieds,surquoi jevaismlancer.Toutefois,jerevrifieencoremonsac,soncontenupourtresrdenavoirrienzapp.Lestee-shirtsderechangebienrangsdansleurpocheimpermable,lesgels,lapoudrehydrixir,limphone,legarmin,laveste,lesbtons,lapommade,etc.....Alors que Bruno sen va prendre son ptit dej, je reste dans lachambrepoursavourermesptitscakedegatosport,soigneuse-mentconfectionnsparmySteff.Jenprofitedailleurspourluifaireparvenirunepetitephotoparmail,histoiredeluidirequemmeicijeneloubliepas!

    5H,jedcidedemenvolerverslastartline,parceque2700fousfurieuxvacommencerfaire,alorsautantarriverttpourbiensepositionner!

    PetitpetitlesathltesarriventetjeretrouveEric,aper-oisPhilou,Kinou,TomTom,Jj,Julien...lapressionmonteduncran,oncommencetredeplusenplusserrs,prendredescoups de btons, des coups de frontale... les discussions sontdemoinsenmoinsdcontractes, je commence ressentir cebonheurmlangaustress,dtrel!Enfin,depuistoutcetempsquejattendais...

    Jesouffle,etmalgrlapluiequitombedepuisplusdunedemi-heurejevoisquetoutlemondehtedeslancer,definirsasaisonenbeaut!!!

  • Il est 6 H 15, le palpitant commence sacclrer au son de la musique... cest Amno dEra, vraiment de circonstance.... brrrr jen ai encore plein de frissons, rien que de lcrire !

    Le speaker se laisse aller et nous libre enfin !

    5...4...3...2...1... TOP !

    Ca y est, les fauves sont l-chs, les fumignes rouges sallument

    et le troupeau svade sous des tonnerres dapplaudissements et dencouragements ! Allez papa, allez maman

    par ci, Allez les gars par l, Bravo les filles encore ici.... La musique rsonne dans toute la ville et me rchauffe le coeur. Je me sens port par cette foule et cette chaleur humaine, cest G.R.A.N.D.I.O.S.E !!! Dans ce nuage de fume rouge, tel un volcan en ruption, tout le monde semble heureux, content de partir enfin vers cette longue journe...

    Le camscope en main jimmortalise ces instants magiques sans trop savoir o don-ner de la tte... part de tous les cts, il me faudrait 1dix paires dyeux pour tout savourer, et encore !

    Trs rapidement, les lumires samenuisent, le public se rtrcit, le bruit des foules, des sacs, des souffles remplacent leuphorie... petit petit je me plonge dans la course, cest dj maintenant, que pour moi elle commence...

  • Trs vite lobscurit nous imprgne, les faisceaux des frontales scintillent de mille feux et certaines clairent tel-lement que jai limpression de ne rien avoir sur la tte. Cest l que je me rends compte que je suis 10 000 lieues de lexprience dun traileur. Et moi croyais avoir un ma-tos efficace !!! Pourvu que je ne me sois pas lanc dans une galre !

    Le premier kilomtre est boucl aprs seulement 507 et dj la pente commence nous mettre dans ljus, aprs ce rond point o quelques spectateurs se sont poss pour nous saluer une dernire fois....

  • Je marrte un instant pour me retourner et admirer le spectacle... cette longue file majestueuse de lanternes qui parait interminable, et tellement silencieuse...Je ramasse enfin le camscope et je plonge dans ma bulle, allez, maintenant il faut y aller... Encore quelques pas de trottinage et ds que la pente durcit je dcide de marcher pour ne pas commencer taper dans ldur.Philou me double, puis Jj, ahhh, sont trop forts les 2EP ! lol... Je ne peux pas mempcher de ressortir la boite images tellement je suis fascin par ce spectacle. Au loin, je distingue les arches du viaduc, avec la ville en contrebas, des lumires scintillent encore sur la route... on a au moins 2 kilomtres davance, et pourtant notre allure a considrablement baiss.

    Km2 aprs seulement 6, puis le 3me en un peu plus de 8... allez faut vraiment que jarrte de filmer... Les 4me, 5me et 6me se passent aux alentours de 540 en trot-tinant facile, mais dun coup la pente augmente et je prfre arrter de regarder le Garmin, sinon je vais me faire peur... Jentame le passage sur le chemin o la veille nous avions fait le dcrassage, avant de reconnaitre rapidement Julien qui me coiffe comme une fuse... Bruno et MRic doivent tre dans le paquet derrire, pas trop loin jespre... ce serait cool quon finisse ensemble. Mais bon, ils sont peut-tre devant, je ne les ai peut-tre pas vus me doubler, qui sait, avec cette obscurit, pas vident de reconnaitre quelquun !

    Ds le 7me kilo, je reprends une allure de marche, qui durera jusquau 11me, avec plus de 17 pour le 9me... l on est dans le vif du sujet, mais comme il parait que cest plat l encore, je nose imaginer ce qui nous attend. Tout le monde est la file indienne, le silence prime sur les papoteries. certains ont sorti les btons... pourtant

  • ils nous avaient dit pas avant le 15me... cest bien cette attitude !.. et moi qui croyais que tous les traileurs taient respectueux des rglement ? Je dois mtromper, dautant quau dpart le speaker nous a demander dtre cool avec les bnvoles puisque la veille lun deux a t insult par un athlte... ya des cons partout, on ne lempchera pas, cest triste mais que voulez vous lintelligence nest pas donne tout le monde ! lol...

    Jeprofitedecesinstantsderepospourjeterunoeilsurliphoneetrpondreaux SMS de Tiq, Fab, Alexis, Camille... et de poser un pti mot sur Facebook, histoire defaireunLIVEpourlescopainsetlescopinesrestesenterrebretonnepourlaplu-part...OuijesaisjesuisunpeufoumaisbonfairepartagerunLIVEcommecestsympapourceuxquisontdevantleurPC...maispetitpetitla3Gnepasseplus...finilewebdanslesGrandesCausses...tantpisjemeconcentreraisurlacourse.

    Lapluiequistaitpourainsidirecalmesemblerevenirunefoisenhautdelapremirebosseetlarrivesurleplateau...lejourcommencetoutdoucementfaireuneapparitiontimideetjeprofitedecetteportionplatepourmettremaveste,histoirederestersec.

    Millau en contrebas et les arches du Viaduc !

  • La file indienne ne semble jamais sarrter. Tant derrire comme devant l