Nfp94 282calculgotechnique Ouvragesdesoutnement Ecrans 150219082534 Conversion Gate02

download Nfp94 282calculgotechnique Ouvragesdesoutnement Ecrans 150219082534 Conversion Gate02

of 184

  • date post

    11-Nov-2015
  • Category

    Documents

  • view

    15
  • download

    5

Embed Size (px)

description

Norme française

Transcript of Nfp94 282calculgotechnique Ouvragesdesoutnement Ecrans 150219082534 Conversion Gate02

  • Reef4 version 4.4.3.6 - Edition 163 - Mars 2011Document : NF P94-282 (mars 2009) : Calcul gotechnique - Ouvrages de soutnement - crans (Indice de classement : P94-282)

    NF P 94-282 Mars 2009

    P 94-282

    Calcul gotechnique Ouvrages de soutnement Ecrans

    Geotechnical design Retaining structures Embedded walls Entwurf Berechnung und Bemessung in der Geotechnik

    Sttzwandkonstruktion Spundwandkonstruktion

    StatutNorme franaise homologue par dcision du Directeur Gnral d'AFNOR le 18 fvrier 2009 pour prendre effet le 18 mars 2009.

    CorrespondanceA la date de publication du prsent document, il n'existe pas de travaux internationaux ou europens traitant du mme sujet.

    AnalyseLe prsent document constitue la norme d'application de l'Eurocode 7 pour ce qui concerne les crans de soutnement. Il dfinit la terminologie et les notations employes. Il dcrit le comportement des crans de soutnement et fournit les rgles de justification par le calcul des crans aux tats-limites ultimes et aux tats-limites de service.

    DescripteursThsaurus International Technique : gotechnique, ouvrage, sol, cran, ancrage, appui, paroi, acier, bton, palplanche, calcul, limite, contrainte admissible, dplacement, rupture, excavation, stabilit.

    Reef4 - CSTB

    01/04/2011http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABXR

  • Membres de la commission de normalisation Prsident : M VEZOLE Secrtariat : M CANEPA DREIF LREP

    M BAGUELIN FONDASOL M BERTHELOT VERITAS M BUET EDF-SQR-TEGG M CARPINTEIRO COPREC / SOCOTEC M DAUBILLY FNTP M DELAHOUSSE ARCELORMITTAL M DELHOMEL SNCF M DELMAS CN GEOSYNTHETIQUE / CNAM M FALLOUEY VALLOUREC MANNESMAN M FRANK LCPC ENPC CERMES M GRATIER THYSSENKRUPP M GRAU SPIE FONDATIONS M GUERPILLON SCETAUROUTE M HAIUN SETRA M KOVARIK DTMRF M LEGENDRE CNETG / SOLETANCHE BACHY M LEMOINE FFB-UMGO M MAGNAN LCPC M MICHALSKI CNREG / ANTEA M PIET CETMEF M PINON FFB MME PINEAU AFNOR M PLUMELLE CONSULTANT M RAYNAUD AEROPORTS DE PARIS M SCHMITT SOLETANCHE BACHY M SEGRESTIN TERRE ARMEE / CONSULTANT M SIMON USG / TERRASOL M THONIER EGF-BTP M VEZOLE EIFFAGE CONSTRUCTION M VOLCKE SOFFONS / FRANKI FONDATION

    Participants en tant qu'experts Liste des personnes associes l'laboration de ce document Rdacteurs

    M BIGOT DREIF-LREP M CANEPA DREIF-LREP M SCHMITT SOLETANCHE BACHY M VEZOLE EIFFAGE / CNJOG

    Experts reprsentants les acteurs de la profession M CARPINTEIRO SOCOTEC / COPREC M FRANK ENPC CERMES / TC 250 M HAIUN SETRA M LEGENDRE SOLETANCHE BACHY / CNETG M MAGNAN LCPC / CCNG M MICHALSKI ANTEA / CNREG M SIMON TERRASOL / USG M VOLCKE FRANKI FONDATION / SOFFONS

    Autres experts consults M BAGUELIN FONDASOL M BERTHELOT VERITAS M DELAHOUSSE ARCELORMITTAL M GIGAN DREIF-LREP M GLANDY SOLETANCHE BACHY M GRATIER THYSSENKRUPP M MACHADO ARCELORMITTAL M MADEC BOTTE M SOULAT CETMEF

    Reef4 - CSTB

    01/04/2011http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABXR

  • M PLUMELLE CONSULTANT Reef4 - CSTB

    01/04/2011http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABXR

  • Avant-propos Le prsent document a pour objet la justification des crans de soutnement. Il a t labor pour complter l'Eurocode 7 (NF EN 1997-1 ) dont il constitue la norme nationale d'application. Ce document est conforme aux principes du calcul aux tats-limites avec facteurs partiels, dfinis dans la norme NF EN 1990 et son Annexe nationale NF P 06-100-2 , et respecte les exigences de la norme NF EN 1997-1 et de son Annexe nationale NF P 94-251-2 , applicables au calcul des ouvrages gotechniques. Conformment ces normes, il est permis de justifier la rsistance structurale (STR) des ouvrages gotechniques et la rsistance du terrain (GEO) selon deux approches (notes 2 ou 3) qui se diffrencient par la faon d'appliquer les facteurs partiels sur les actions ou Forces (F ), les proprits du terrain ou Matriau (M ) et les R sistances (R ). Pour le calcul des crans de soutnement il a t fait le choix de l'approche de calcul 2 qui consiste appliquer les facteurs de scurit aux actions ou leurs effets et aux rsistances. Dans certaines conditions, il est toutefois permis de justifier la stabilit gnrale du site selon l'approche de calcul 3 laquelle consiste appliquer les facteurs partiels de scurit aux actions ou leurs effets et aux proprits des matriaux. Les dispositions de ce document reposent sur les hypothses numres en 1.3 de la norme NF EN 1997-1, qui supposent en particulier sur une bonne connaissance des conditions de terrain, le contrle de la qualit de la ralisation des travaux et le choix d'un modle de comportement plausible du terrain et/ou de la structure l'tat limite considr. Il importe donc de retenir ce qui suit :

    La connaissance des conditions de terrain dpend de l'importance et de la qualit des reconnaissances gotechniques. Cette connaissance et le contrle de la qualit de la ralisation des travaux sont plus importants pour satisfaire les exigences fondamentales que la prcision des modles de calcul et des facteurs partiels.

    a.

    Les mcanismes de ruine considrer doivent tre plausibles et tre identifis en se basant sur des donnes de comportement d'ouvrage rel ou dfaut, sur les rsultats d'une modlisation approprie.

    b.

    La vrification d'un tat-limite ultime suppose l'tude du mcanisme de ruine le plus dfavorable vis--vis de celui-ci avec un modle de calcul fiable et correctement utilis.

    c.

    Lorsqu'il n'existe pas de modle de calcul fiable pour un tat-limite particulier (par exemple pour l'analyse d'un tat-limite de dplacement lorsque les mouvements admissibles de l'cran sont faibles), il peut tre prfrable de procder l'analyse d'un autre tat-limite, en utilisant des facteurs qui rendent improbable le dpassement de l'tat limite considr. dfaut et selon le cas, il est possible de justifier le dimensionnement :

    d.

    soit par mesures prescriptives (lorsqu'une exprience comparable rend les calculs de dimensionnement inutiles) ; soit sur la base de rsultats d'essais de chargement, ou d'essais sur des modles ; soit par la mthode observationnelle, qui permet de revoir la conception en cours de construction.

    Reef4 - CSTB

    01/04/2011http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABXR

  • 1 Domaine d'application (1) Le prsent document s'applique au calcul des crans de soutnement verticaux, continus et plans (voir NOTES 1 et 2), que ces crans soient auto-stables (crans dits en console) ou raliss avec des appuis (crans retenus par des tirants d'ancrage ou prenant appui sur des butons ou sur des lments de structure), c'est--dire :

    aux parois moules coules en place ou aux parois prfabriques en bton arm (Figures 1.1 a et b ) ; aux rideaux de palplanches mtalliques simples ou ventuellement en bois (Figure 1.1 c ) ; ainsi lorsque cela est appropri (voir NOTE 3), qu'au calcul des crans inertie non uniforme dont le comportement est apparent celui des crans verticaux, continus et plans (voir l'Annexe B ), c'est--dire :

    les crans composites de type berlinoise ou assimils (Figure 1.2d ) ; les parois composites ralises partir de pieux fors scants (Figure 1.2a ) ou contigus ; les rideaux mixtes de palplanches mtalliques (Figure 1.2b ) ; les parois moules en bton arm avec contreforts (Figure 1.2c ) ; les parois armes au coulis ; les parois circulaires ; les crans raliss partir de tranches ou de puits blinds ; les crans raliss partir de voiles par passes alternes.

    NOTE 1 Le prsent document s'applique des ouvrages qui sont destins retenir des terrains (sols, remblais) et de l'eau, pour permettre la ralisation d'excavations verticales, le cas chant jusque sous le niveau de la nappe phratique, et dont les lments de structure subissent des forces imposes ou transmises par le matriau retenu.

    NOTE 2 La vrification de la rsistance de la structure des crans, incluant les appuis, relve des normes de calcul relatives au matriau qui les constitue (par exemple la norme NF EN 1992-1-1 pour les structures en bton arm, et les normes NF EN 1993-1-1 et NF EN 1993-5 pour les rideaux simples ou mixtes en palplanches mtalliques).

    NOTE 3 On entend, par appropri, des crans qui respectent les critres gomtriques et les hypothses de calculs dfinis en Annexe B.2 et qui sont vrifis en tenant compte le cas chant (par exemple pour les crans composites) des rgles complmentaires donnes en Annexe B.3 . Certains types d'crans prsentent en effet dans leur comportement ou mode de fonctionnement certains aspects particuliers qu'il convient de prendre en compte.

    (2) Le prsent document ne s'applique pleinement qu'aux projets relevant de la catgorie gotechnique 2 (voir l'Annexe I.3 et les NOTES 1 4), c'est--dire aux ouvrages courants qui ne prsentent pas de risque exceptionnel et ne sont pas exposs des conditions de terrain ou de chargement exceptionnellement difficiles.

    NOTE 1 En rgle gnrale, la catgorie gotechnique d'un ouvrage est fixe par le matre d'ouvrage ou son reprsentant avant le dbut de l'tude du projet, et, le cas chant, est prcise au fur et mesure de l'avancement des tudes.

    NOTE 2 Les ouvrages tablis dans des terrains dont le comportement relve de la mcanique des roches sont classer le plus souvent dans la catgorie gotechnique 3 et/ou sont traiter par la mthode observationnelle.

    NOTE 3 Il en est de mme pour les ouvrages difis sur des pentes ou des versants dont la stabilit initiale ne satisfait pas aux conditions de scurit minimale normalement requises et pour les ouvrages dont la gomtrie est complexe ou quand les critres de dplacement sont svres.

    NOTE 4 Les batardeaux relvent normalement du domaine d'application de ce document.

    (3) Les spcifications du prsent document peuvent tre appliques aux ouvrages de catgorie gotechnique 3, mais il importe dans ce cas de vrifier leur pe