Menuiserie PVC Héliance - CSTB

of 28 /28
Fenêtre à la française oscillo-battante ou à soufflet Inward opening tilt and turn or hopper window Nach innen öffnendes Dreh-oder kippflügelfenster Menuiserie PVC Héliance Titulaire : Société Pasquet Menuiseries 29 boulevard des Saulniers BP 4 FR-35370 Argentré-du-Plessis Tél. : 02 99 96 60 47 Fax : 02 99 96 50 10 Usine : Société Izéenne de Menuiseries Le Bourgneuf FR-35450 Val-d’Izé Avis Technique 6/09-1860 Annule et remplace l’Avis Technique 6/06-1669 Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n° 6 Composants de baie, vitrages Vu pour enregistrement le 16 décembre 2009 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr) © CSTB 2009 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087 Avis Technique non valide

Embed Size (px)

Transcript of Menuiserie PVC Héliance - CSTB

6/09-1860ou à soufflet
or hopper window
29 boulevard des Saulniers BP 4 FR-35370 Argentré-du-Plessis
Tél. : 02 99 96 60 47 Fax : 02 99 96 50 10
Usine : Société Izéenne de Menuiseries Le Bourgneuf FR-35450 Val-d’Izé
Avis Technique 6/09-1860 Annule et remplace l’Avis Technique 6/06-1669
Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n° 6 Composants de baie, vitrages
Vu pour enregistrement le 16 décembre 2009
Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr
Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr) © CSTB 2009
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
Av is
Te ch
niq ue
n on
va lid
2 6/09-1860
Le Groupe Spécialisé n° 6 « Composants de baie, vitrages » de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 18 juin 2009, le système de fenêtres PVC Héliance présenté par la Société PASQUET MENUISERIES. Il a formulé, sur ce système, l'Avis Technique ci-après, qui est délivré conformément au « Guide UEAtc pour l'Agrément des fenêtres en PVC » et pour une utilisation en France européenne. Cet avis technique annule et remplace l’Avis Technique 6/06- 1669.
1. Définition succincte
1.1 Description succincte Les fenêtres Héliance sont des fenêtres et des portes-fenêtres à la française, oscillo-battantes ou à soufflet à 1, 2, et 3 vantaux, dont les cadres dormants et ouvrants sont réalisés à partir de profilés extrudés en PVC de coloris blanc pouvant être revêtus sur la face extérieure et/ou intérieure d’un film Rénolit.
Les dimensions maximales sont définies :
- pour les fabrications non certifiées dans le Dossier Technique ;
- pour les fabrications certifiées dans le Certificat de Qualification.
1.2 Identification
1.21 Profilés Les profilés PVC extrudés par la Société PLASTIVAL à Clerval (FR-25) sont marqués à la fabrication selon les prescriptions de marquage précisées dans le règlement de la Marque « NF – Profilés de fenêtres en PVC (NF 126) ».
Les profilés revêtus d’un film par la Société PLASTIVAL à Clerval (FR- 25) sont marqués à la fabrication d’un repère indiquant l’année de fabrication, le jour, l’équipe et le lieu de fabrication ainsi que le sigle CSTB.
1.22 Fenêtres Les fabrications certifiées sont identifiées par le marquage de certifica- tion, les autres n'ont pas d'identification prévue.
2. AVIS
2.1 Domaine d'emploi accepté Il est identique au domaine proposé, en menuiserie extérieure mise en œuvre :
- dans des murs en maçonnerie ou en béton, la pose se faisant en applique ou en feuillure intérieure, au nu intérieur ou en ébrase- ment ;
- sur des dormants existants.
2.21 Aptitude à l'emploi
Stabilité Les fenêtres Héliance présentent une résistance mécanique permettant de satisfaire à la seule disposition spécifique aux fenêtres figurant dans les lois et règlements et relative à la résistance sous les charges dues au vent.
Sécurité Les fenêtres Héliance ne présentent pas de particularité par rapport aux fenêtres traditionnelles.
Isolation thermique La faible conductivité du PVC et les alvéoles multiples confèrent à la menuiserie une isolation thermique intéressante évitant les phénomè- nes de condensation superficielle.
En période froide, les seuils aluminium peuvent être le siège de con- densations passagères.
Étanchéité à l'air et à l'eau Elles sont normalement assurées par les fenêtres Héliance. Au regard des risques d’infiltration, la soudure des assemblages constitue une sécurité supplémentaire.
L’exécution des assemblages mécaniques prévus au dossier technique nécessite un soin particulier pour que leur étanchéité puisse être con- sidérée comme équivalente à celles des assemblages soudés.
Accessibilité aux handicapés Le système dispose d’une solution de seuil permettant l’accès des handicapés aux bâtiments relevant de l’arrêté du 30 novembre 2007.
Entrée d’air Le système de menuiserie Héliance permet la réalisation des types d’entailles conformes aux dispositions du Cahier du CSTB 3576 pour l’intégration d’entrée d’air (certifiées ou sous Avis technique).
De ce fait, ce système permet de satisfaire l’exigence de l’article 13 de l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments.
Autres informations techniques a) Éléments de calcul thermique
Le coefficient de transmission thermique UW peut être calculé selon la formule suivante :
fg
Ψ
Où :
• Uw est le coefficient de transmission surfacique de fenêtre nue en W/(m2.K),
• Ug est le coefficient surfacique en partie centrale du vitrage en W/(m2.K). Sa valeur est déterminée selon les règles Th-U,
• Uf est le coefficient surfacique moyen de la menuiserie en W/(m2.K), calculé selon la formule suivante :
f
Où :
- Ufi étant le coefficient surfacique du montant ou traverse nu- méro « i »,
- Afi étant son aire projetée correspondante. La largeur des montants en partie courante est supposée se prolonger sur toute la hauteur de la fenêtre.
• Ag est la plus petite des aires visibles du vitrage, vues des deux côtés de la fenêtre, en m2. On ne tient pas compte des déborde- ments des joints,
• Af est la plus grande surface projetée de la menuiserie prise sans recouvrement, incluant la surface de la pièce d’appui éventuelle), vue des deux côtés de la fenêtre, en m2,
• Ig est la plus grande somme des périmètres visibles du vitrage, vus des deux côtés de la fenêtre, en m,
• Ψg est le coefficient linéique dû à l’effet thermique combiné de l’intercalaire du vitrage et du profilé, en W/(m.K).
Des valeurs pour ces différents éléments sont données dans les tableaux en fin de première partie.
- Ufi : voir tableau 1 page 4.
- Les valeurs de ψg pour des intercalaires de vitrage en alumi- nium, sont données dans le tableau 2 page 5.
- Pour les menuiseries de dimensions courantes, les coefficients Uw à prendre en compte pour le calcul du coefficient Ubât, se- lon les règles Th-U, sont donnés dans le tableau 3 page 5.
b) Facteurs solaires
Le facteur solaire de la fenêtre avec ou sans protection solaire peut être calculé selon la formule suivante :
F × A+A
AS+AS =S
• Sw est le facteur solaire de la fenêtre,
• Sg est le facteur solaire du vitrage (avec ou sans protection so- laire) déterminé selon les règles Th-S,
• Sf est le facteur solaire moyen de la menuiserie, calculé selon la formule suivante :
e
6/09-1860 3
Où :
- α étant le coefficient d’absorption de la menuiserie pris égal à 0,4,
- he étant le coefficient d’échanges superficiels, pris égal à 25 W/(m2.K),
- Uf étant le coefficient surfacique moyen de la menuiserie en W/(m2.K).
• Ag est la surface (en m2) de vitrage la plus petite vu des deux côtés, intérieur et extérieur,
• Af est la surface (en m2) de la menuiserie la plus grande vu des deux côtés, intérieur et extérieur,
• F étant le facteur multiplicatif :
- pour une fenêtre au nu intérieur, F = 0,9,
- pour une fenêtre au nu extérieur, F = 1.
Pour les menuiseries de dimensions courantes, les facteurs solaires SW de la menuiserie, selon les règles Th-S, sont donnés dans le ta- bleau 4 page 7.
La fenêtre est considérée au nu intérieur.
c) Réaction au feu
Les PV de réaction au feu sur profilés PVC filmés n’ont pas été four- nis.
Pour les produits classés M3 ou M4, il est important de s’assurer de leur conformité vis-à-vis de la règlementation de sécurité incendie.
2.22 Durabilité - Entretien La composition vinylique employée et la qualité de la fabrication des profilés, régulièrement autocontrôlées, sont de nature à permettre la réalisation de fenêtres durables, avec un entretien réduit.
Le film PVC fabriqué par la société RENOLIT est utilisé depuis de nom- breuses années en utilisation extérieure, notamment pour les profilés de fenêtres.
L’examen de profilés ayant subi un vieillissement naturel à BANDOL ainsi que l’expérience favorable d’utilisation en fenêtre en Europe et notamment en France doit permettre de compter sur une conservation satisfaisante de l’aspect de l’ordre d’une dizaine d’années pour la couleur définie dans le dossier de travail.
Le décollement de film/profilé qui n’a pas été observé lors de l’enquête ni au cours des essais, ne semble pas à craindre.
La qualité de soudure des profilés entre eux n’est pas altérée par la présence du film. Il n’a pas été relevé de problème de compatibilité entre les matériaux adjacents utilisés lors de la fabrication ou de la mise en œuvre des fenêtres (profilés d’étanchéité ou mastic) au contact du film.
L’énergie de choc de corps obtenue sur profilés revêtus d’un film PVC reste supérieure à 6J ne remettant pas en cause l’aptitude à l’emploi dans la majorité des cas. (cf. CPT).
Les fenêtres Héliance sont en mesure de résister aux sollicitations résultant de l'usage et les éléments susceptibles d'usure (quincaillerie, profilés complémentaires d'étanchéité) sont aisément remplaçables.
2.23 Fabrication et contrôle
Profilés Les dispositions prises par les extrudeurs dans le cadre de la marque « NF126 - Profilés de fenêtre en PVC » et de l’autocontrôle pour le plaxage du film et les autres profilés sont de nature à assurer la cons- tance de qualité.
Fenêtres La fabrication des fenêtres est réalisée par la SOCIETE IZEENNE DE MENUISERIE.
La fabrication des fenêtres peut bénéficier d’un certificat de qualifica- tion constatant la conformité du produit à la description qui en est faite dans le Dossier Technique et précisant les caractéristiques A*, E*, V* des fenêtres fabriquées complétées dans le cas du certificat ACOTHERM par les performances thermiques et acoustiques des fenê- tres fabriquées.
Les fenêtres certifiées portent en fond de feuillure de la traverse haute et à droite vue de l'intérieur, au minimum le logo :
Suivi du numéro de Certificat
et du classement A*, E*, V*.
Complété dans le cas du certificat ACOTHERM par le logo :
Suivi du classement acoustique AC et thermique Th
2.24 Mise en œuvre Ce procédé peut s'utiliser sans difficulté particulière dans un gros œuvre de précision normale.
2.3 Cahier des Prescriptions Techniques
2.31 Conditions de conception Les fenêtres doivent être conçues compte tenu des performances prévues dans le document FD P 20-201 « Mémento pour les Maîtres d’œuvre – Choix des fenêtres et portes extérieures en fonction de leur exposition » et dans des situations pour lesquelles la méthode A de l’essai d’étanchéité à l’eau n’est pas requise. Pour les fenêtres certi- fiées NF-certifié CSTB certified avec un classement d’étanchéité à l’eau méthode A, cette limitation est sans objet.
De façon générale la flèche de l’élément le plus sollicité sous la pres- sion de déformation P1 telle qu’elle est définie dans ce document, doit rester inférieure au 1/150ème de sa portée sans pour autant dépasser 15 mm sous 800 Pa.
Les vitrages isolants utilisés doivent être titulaires d'un Certificat de Qualification.
Dans le cas de vitrage d'épaisseur de verre supérieure ou égale à 10 mm, le fabricant doit s'assurer, par voie expérimentale, que la conception globale de la menuiserie (ferrage, profilés, renforts) permet de satisfaire aux critères mécaniques spécifiques prévus par la norme NF P 20-302.
Les menuiseries fabriquées avec profilés filmés ne peuvent pas être utilisées en classe d’exposition Q4 telle qu’elle est définie dans la norme NF P 08-302 « Murs extérieurs » - Résistance aux chocs ».
2.32 Conditions de fabrication
Fabrication des profilés PVC La référence et le code d’homologation de la composition vinylique vierge utilisée est :
Caractéristiques Plastival B3/124
Coloris Blanc
La matière retransformée utilisée pour la coextrusion des profilés P105 et P106 est issue des chutes de fabrications de profilés de fenêtres retraités en interne.
Les profilés font l’objet de la Marque de qualité « NF - Profilés de fenêtres en PVC (NF 126) ».
Film RENOLIT MBAS II Il présente les caractéristiques suivantes :
- Epaisseur : 200 µ ± 15 µ
- Allongement à la rupture ≥ à 100 %
- Résistance en traction : ≥ à 20 N/mm²
- Spectrographie infrarouge conforme à celle déposée au dossier.
Profilés PVC filmés De façon générale, la fabrication du profilé fait l’objet d’un contrôle permanent défini dans le dossier technique et dont les résultats sont consignés dans un registre.
La régularité, l’efficacité et les conclusions de cet autocontrôle sont vérifiées par le CSTB et rendu compte en groupe spécialisé.
Fabrication des profilés d’étanchéité souples Les compositions utilisées pour la fabrication des profilés d’étanchéité de frappe et de vitrage font l’objet d’une homologation au CSTB dont les références codées sont A605 et A606.
Fabrication des fenêtres Les fenêtres doivent être fabriquées conformément au document « Conditions Générales de fabrication des fenêtres en PVC faisant l'objet d'un Avis Technique ».
Les contrôles sur les fenêtres bénéficiant d'un Certificat de Qualifica- tion doivent être exécutés selon les modalités et fréquences retenues dans le règlement de la marque « NF certifié CSTB certified – Menuise- ries en PVC (NF 220) ».
Pour les fabrications n'en bénéficiant pas, il appartient au maître d'ou- vrage ou à son délégué, de vérifier le respect des prescriptions techni- ques ci-dessus, et en particulier le classement A*, E*, V* des menuiseries.
L’emploi de l’appui bavette P404 est limité aux fenêtres (portes- fenêtres exclues) mises en œuvre en rénovation avec dépose totale de l’ancien dormant. L’étanchéité avec le gros œuvre en traverse basse devra être réalisée au droit du profilé de dormant.
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
4 6/09-1860
2.33 Conditions de mise en œuvre Les fenêtres seront mises en œuvre conformément au document « Conditions générales de mise en œuvre en travaux neufs et sur dormants existants » Cahier du CSTB 3521 de juillet 2005.
Lorsque les fenêtres sont vitrées sur chantier, la mise en œuvre des vitrages doit s'effectuer conformément au DTU 39.
Sauf dispositions particulières, certaines configurations de fenêtres oscillo-battantes ou à soufflet (dimensions, poids de vitrages, position- nement poignée…) peuvent conduire à un effort d’amorçage de ferme- ture de la position soufflet du vantail supérieure à 100N.
Conclusions
Appréciation globale L’utilisation du système Héliance dans le domaine d’emploi accepté, est appréciée favorablement.
Validité Jusqu’au 30 juin 2012.
Pour le Groupe Spécialisé n° 6 Le Président
Pierre MARTIN
3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé
Cette révision voit entre autre l’incorporation du plaxage du film Rénolit.
Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 6 Hubert LAGIER
Tableau 1 – Valeurs de Ufi
Référence des profilés Ufi - W/(m2.K)
Dormant Ouvrant Battement Sans renfort Avec 1 renfort Avec 2 renforts
P106 P201 1,5 1,8
P112 P201 1,5 1,7
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 5
Tableau 2 – Valeurs de Ψg pour le cas de vitrages avec intercalaires en aluminium
Ug W/(m2.K) 1,1 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 2,7
Ψg W/(m.K) (1) 0,087 0,085 0,082 0,079 0,076 0,073 0,063
Tableau 3 – Coefficients UW à prendre en compte pour le calcul du coefficient Ubât pour dimensions courantes
U jour-nuit W/(m2.K) pour une résistance thermique complémentaire ΔR (*) (m2.K)/W
de :
W/(m2.K)
W/(m2.K) 0,15 0,19
Fenêtre 1 vantail 0,95 x 1,48 m (L x H)
Réf. Dormant : P106 Réf. Ouvrant :
P201+P211+P250+P251
Uf = 1.6 W/(m2.K) Ag = 0,9804 m2 - Af = 0,4256 m2 - lg = 4,1m
1,1 1,5 1,4 1,3
1,2 1,6 1,4 1,4
1,4 1,7 1,5 1,5
1,6 1,8 1,6 1,6
1,8 2 1,8 1,7
2,0 2,1 1,8 1,8
2,7 2,6 2,2 2,2
Fenêtre 2 vantaux 1,48 x 1,48 m (L x H)
Réf. Dormant : P106 Réf. Ouvrant :
P201+P211+P250+P251
Uf = 1,5 W/(m2.K) Ag = 1,5248 m2 - Af = 0,6656 m2 - lg = 7,524m
1,1 1,5 1,4 1,3
1,2 1,6 1,4 1,4
1,4 1,7 1,5 1,5
1,6 1,8 1,6 1,6
1,8 2,0 1,8 1,7
2,0 2,1 1,8 1,8
2,7 2,6 2,2 2,2
Porte-fenêtre 2 vantaux 1,48 x 2,18 m (L x H)
Réf. Dormant : P106 Réf. Ouvrant :
P201+P211+P250+P251
Uf = 1,6 W/(m2.K) Ag = 2,3522 m2 - Af = 0,8742 m2 - lg = 10,324m
1,1 1,5 1,4 1,3
1,2 1,6 1,4 1,4
1,4 1,7 1,5 1,5
1,6 1,9 1,7 1,6
1,8 2,0 1,8 1,7
2,0 2,1 1,8 1,8
2,7 2,6 2,2 2,2
(*) ΔR est la résistance thermique complémentaire apportée par l’ensemble fermeture extérieure/lame d’air ventilée, telle qu’elle est définie dans les règles Th-U.
Nota : les valeurs du tableau 3 ne sont valables que dans les cas de renforcement suivant : - Fenêtres 1 vantail 0,95 x 1,48 m (L x H) : traverses hautes et basses renforcées ; - Fenêtres 2 vantaux 1,48 x 1,48 m (L x H) : 1 renfort montants centraux ; - Porte-fenêtre 2 vantaux, 1,48 x 2,18 m (L x H) : 2 montants centraux.
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6 6/09-1860
Tableau 2bis – Valeurs de Ψg pour le cas de vitrages avec intercalaire TGI Spacer
Ug W/(m2.K) 1,1 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 2,7
Ψg W/(m.K) 0,054 0,053 0,051 0,050 0,048 0,046 0,040
Tableau 3bis – Coefficients UW à prendre en compte pour le calcul du coefficient Ubât pour dimensions courantes
U jour-nuit W/(m2.K) pour une résistance thermique complémentaire ΔR (*) (m2.K)/W
de :
W/(m2.K)
W/(m2.K) 0,15 0,19
Fenêtre 1 vantail 0,95 x 1,48 m (L x H)
Réf. Dormant : P106 Réf. Ouvrant :
P201+P211+P250+P251
Uf = 1.6 W/(m2.K) Ag = 0,9804 m2 - Af = 0,4256 m2 - lg = 4,1m
1,1 1,4 1,3 1,3
1,2 1,5 1,4 1,3
1,4 1,6 1,4 1,4
1,6 1,7 1,5 1,5
1,8 1,9 1,7 1,6
2,0 2,0 1,8 1,7
2,7 2,5 2,2 2,1
Fenêtre 2 vantaux 1,48 x 1,48 m (L x H)
Réf. Dormant : P106 Réf. Ouvrant :
P201+P211+P250+P251
Uf = 1,5 W/(m2.K) Ag = 1,5248 m2 - Af = 0,6656 m2 - lg = 7,524m
1,1 1,4 1,3 1,3
1,2 1,5 1,4 1,3
1,4 1,6 1,4 1,4
1,6 1,7 1,5 1,5
1,8 1,9 1,7 1,6
2,0 2,0 1,8 1,7
2,7 2,5 2,2 2,1
Porte-fenêtre 2 vantaux 1,48 x 2,18 m (L x H)
Réf. Dormant : P106 Réf. Ouvrant :
P201+P211+P250+P251
Uf = 1,6 W/(m2.K) Ag = 2,3522 m2 - Af = 0,8742 m2 - lg = 10,324m
1,1 1,4 1,3 1,3
1,2 1,5 1,4 1,3
1,4 1,6 1,47 1,4
1,6 1,8 1,6 1,6
1,8 1,9 1,7 1,6
2,0 2,0 1,8 1,7
2,7 2,5 2,2 2,1
(*) ΔR est la résistance thermique complémentaire apportée par l’ensemble fermeture extérieure/lame d’air ventilée, telle qu’elle est définie dans les règles Th-U.
Nota : les valeurs du tableau 3 ne sont valables que dans les cas de renforcement suivant : - Fenêtres 1 vantail 0,95 x 1,48 m (L x H) : traverses hautes et basses renforcées ; - Fenêtres 2 vantaux 1,48 x 1,48 m (L x H) : 1 renfort montants centraux ; - Porte-fenêtre 2 vantaux, 1,48 x 2,18 m (L x H) : 2 montants centraux.
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 7
Tableau 4 – Facteurs solaires SW pour les menuiseries de dimensions courantes selon les règles Th-S
Sw
menuiserie W/(m2.K)
Sg facteur solaire du vitrage
avec protection solaire éventuelle 0,4
Fenêtre 1 vantail : 0,95 m x 1,48 m Réf. Dormant : P106
Réf. Ouvrant : P201+P211+P250+P251
0,1 0,07
0,2 0,13
0,3 0,20
0,4 0,26
0,5 0,32
0,6 0,38
0,7 0,45
Fenêtre 2 vantaux : 1,48 m x 1,48 m Réf. Dormant : P106
Réf. Ouvrant : P201+P211+P250+P251
0,1 0,07
0,2 0,13
0,3 0,19
0,4 0,26
0,5 0,32
0,6 0,38
0,7 0,45
Porte-fenêtre 2 vantaux : 1,48 m x 2,18 m Réf. Dormant : P106
Réf. Ouvrant : P201+P211+P250+P251
0,1 0,07
0,2 0,14
0,3 0,20
0,4 0,27
0,5 0,33
0,6 0,40
0,7 0,47
Pour des fenêtres posées au nu extérieur, ces valeurs sont à diviser par 0,9.
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
8 6/09-1860
A. Description
1. Principe Les fenêtres de la gamme Héliance sont des fenêtres, des portes- fenêtres à la française à 1, 2 ou 3 vantaux, à soufflet et des oscillo- battants dont les cadres dormants et ouvrants sont réalisés à partir de profilés en PVC de coloris blanc pouvant être revêtus sur leurs faces extérieur/intérieur d’un film PVC.
2. Constituants
2.1 Profilés PVC Les profilés PVC sont extrudés par la Société PLASTIVAL à Clerval (FR-25) à partir de la composition vinylique PLASTIVAL B3/124 (coloris blanc cassé RAL 9016).
Les profilés de dormants P105 et P106 peuvent être extrudés avec une matière retransformée en sous-couche et revêtues sur leurs faces externes d’une formulation de PVC vierge, d’épaisseur > 0,5 mm sur les faces externes visibles.
2.11 Profilés principaux • Dormant : réf. P106 ;
• Dormant rénovation : réf. P105 ;
• Ouvrants : réf. P201, P202, P203 ;
• Battements : réf. P211, P212, P213* ;
• Battues : réf. P250, P251* ;
• Traverse : réf. P240 ;
• Appui bavette : réf. P404* ;
• Petit bois : réf. P412 ;
• Clip pour dormant rénovation : réf. P105B* ;
• Couvre joint rénovation : réf. P402* ;
• Profilé de soubassement : réf. FO57.
*: profilés non plaxés.
2.2 Film de plaxage Le film RENOLIT MBAS II est en PVC plastifié d’épaisseur 150 µ, revêtu d’une couche acrylique de 50 µ d’épaisseur.
• Coloris beige RAL 1015 : réf. Hellelfenbein (1015 05-167).
2.3 Profilés métalliques
2.31 Renforts Les profilés acier sont réalisés en acier galvanisé DX51D + Z275 sui- vant les normes EN 10142 et EN 10143.
• Renforts pour ouvrants : réf. P521, P522, P523, P527 ;
• Renforts pour dormants : réf. P510, P515 ;
• Renforts pour meneaux : réf. P540, P541, P543.
2.32 Profilés en aluminium Les profilés aluminium sont réalisés en alliage 6060 T5.
• Seuils : réf. P170, P173, P172 ;
• Barreau aluminium : réf. P411.
2.4 Accessoires
2.41 Pièces injectées en matière synthétique • Embout en PVC rigide pour battement : réf. PI200J1, PI200K1,
PI200J2, PI200K2 ;
• Embout en PVC rigide pour battue : réf. PI250J, PI250K, PI251K1, PI251J1, PI251K2, PI251J2, PI251J, PI251K ;
• Assemblage mécanique en polyamide : réf. PI140T1, PI140T2, PI141T1, PI141T2, PI240T1, PI240T2 ;
• Déflecteur en PVC rigide : réf. PI100B, PI141B ;
• Embout en polyamide pour seuil : réf. PI170ING, PI170IND, PI170IRG, PI170IRD ;
• Embout en PVC rigide pour tapée volet roulant : réf. PI114G1, PI114G2, PI114G3, PI114D1, PI114D2, PI114D3 ;
• Grille entrée d’air en PVC rigide : réf. PI103 ;
• Embout en PVC rigide pour décor de panneau : réf. PI405 ;
• Cale de vitrage en polypropylène : réf. PI220, PI221, PI120, PI121 ;
• Sabot de soutien en polypropylène : réf. PI102 ;
• Cale de jeu en polypropylène : réf. PI101 ;
• Cale et embouts en PVC rigide pour barreau : réf. PI411, PI411O3, PI411T ;
• Embout en PVC rigide pour appui bavette : réf. PI404D, PI404G.
2.42 Pièces injectées beige • Embout en PVC rigide pour battue : réf. PI250J GR, PI250K GR,
PI250J BE, PI250K BE ;
• Embout en PVC rigide pour tapée volet roulant gris : réf. PI114G1- 03, PI114G2-03, PI114D1-03, PI114D2-03 ;
• Embout en PVC rigide pour tapée volet roulant beige : réf. PI114G1- 06, PI114G2-06, PI114D1-06, PI114D2-06 ;
• Déflecteur en PVC rigide : réf. PI100B-03, PI100B-06 ;
• Grille extérieure entrée d’air : PI103-03, PI103-06.
2.43 Pièces injectées en matière métallique • Plot d'assemblage en zamack : réf. PA100.
2.5 Étanchéité
2.51 Profilés complémentaires Les profilés d’étanchéité en TPE sont post coextrudés sur les profilés PVC les recevant.
• Profilé de frappe (sur dormant, ouvrant et battement) et de vitrage : réf. P601 ;
• Profilé de frappe (sur ouvrant et battue extérieure) : réf. P602 ;
• Lèvre de parclose : réf. P603 ;
• Profilé de frappe pour seuil aluminium (PU avec une enveloppe PE grise) : réf. P604 ;
• Profilé de frappe SAV: réf. EVJ02.
2.52 Autres • Embouts en polyéthylène à cellules fermées : réf. PM110N,
PM111N ;
• Étanchéité en mousse de silicone pour assemblage mécanique de seuil : réf. PM170RD, PM170RG, PM170N1D, PM170N1G, PM170N2D, PM170N2G, PM170T1, PM170T2.
2.6 Vitrages • Vitrages isolants de 24 à 31 mm.
2.7 Quincaillerie • Visserie extérieure en inox ;
• Visserie intérieure en acier protégé contre la corrosion.
3. Éléments Les cadres dormant et ouvrant sont assemblés par thermosoudure. Les traverses et meneaux sont assemblés mécaniquement.
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 9
P105 X
P114 X X X
P116 X X X
3.12 Étanchéité L’étanchéité périphérique avec l’ouvrant est assurée par une garniture secondaire d’étanchéité thermosoudée dans les angles, déposée en continu sur extrudeuse sur le retour de feuillure du dormant.
3.13 Compléments Tous les dormants sont munis en sous face d’une rainure permettant de recevoir une pièce d’ancrage de patte à scellement.
La traverse basse des cadres dormant avec appui élargi, est équipée, après recoupe droite de la partie saillante de chacune de ses extrémi- tés, de bouchon obturateur : PI404D, PI404G, PM110N ou PM111N.
Les montants des cadres dormant recevant un coffre de volet roulant, sont équipés, après recoupe droite de la partie saillante coté coffre, de bouchon obturateur : PI114D1, PI114G1, PI114D2, PI114G2, PI114D3 ou PI114G3.
Les dormants de portes-fenêtres peuvent êtres équipés de seuil alumi- nium. Leur assemblage aux montants des dormants est réalisés méca- niquement par vissage dans les alvéovis des ces derniers. L’étanchéité de l’assemblage est assurée par une mousse de silicone comprimée entre le seuil et le montant dormant.
Le couvre joint P402 peut être mis en œuvre sur le dormant rénova- tion P105 pour parachever la finition intérieure.
L’appui bavette P404 s’adapte sur le dormant P110.
Le décor d’appui P403 s’adapte sur les dormants P110 et P112.
3.14 Drainage de la feuillure à verre La traverse basse des dormants est percée d’orifices de drainage correspondant à des trous oblongs 6 x 26 mm.
3.15 Décompression ouvrant - dormant Pour assurer l’équilibrage de la pression de la chambre ouvrant / dormant avec la pression extérieure, les traverses hautes des dor- mants sont percées d’orifices de décompression. Cet usinage corres- pond à une découpe du joint de frappe et à un entaillage de la rainure à joint du profilé PVC sur une longueur de 26 mm.
3.16 Configuration des cadres dormants Le cadre dormant est constitué de profilés sélectionnés selon l’adaptation au gros œuvre.
Traverse haute Appui PVC Isolation
(mm) Montant Fausse tapée
Seuil alu
100 P110 P110 P106 P110 P116 P110+ P404
P170
Réno. P105 P105 P105 P105 P105 + P401
P170
3.2 Cadre ouvrant
3.21 Étanchéité L’étanchéité périphérique avec le dormant est assurée par une garni- ture principale d’étanchéité thermosoudée dans les angles, déposée en continu sur extrudeuse sur la battue de frappe de l’ouvrant.
La feuillure destinée à recevoir le vitrage comporte la garniture princi- pale de la feuillure à verre.
3.22 Menuiserie à 2 vantaux Le cadre ouvrant est constitué de profilés P201 et P211, P202 et P212 ou P203 et P213. Des pièces obturent les extrémités des traverses restées ouvertes après soudage et ébavurage.
Le montant central de l’ouvrant secondaire est équipé d’un profilé de battue P250 clippé et collé et dont les extrémités sont équipées d’embouts assurant le raccordement d’étanchéité.
Coté intérieur, le montant central de l’ouvrant principal peut être équipé du profilé de battue P251 collé. Les extrémités étant également équipées d’embouts collés.
3.23 Drainage de la feuillure à verre La traverse basse des ouvrant est percée d’orifices de drainage corres- pondant à des trous Ø8 mm et des trous oblongs 6 x 26 mm.
3.24 Décompression de l’ouvrant L’équilibrage des pressions est assuré en traverse haute par des trous Ø8 mm et des trous oblongs 6 x 26 mm.
3.3 Assemblage mécanique Après contre profilage, les profilés de meneaux ou de traverses peu- vent s’assembler mécaniquement sur les profilés dormants ou d’ouvrants par l’intermédiaire des couples de pièces PI140T1 avec PI140T2, PI141T1 avec PI141T2, ou PI240T1 avec PI240T2.
L’étanchéité, tant au niveau de l’ouvrant ou du dormant que de la traverse ou du meneau, est réalisée par injection de mastic silicone distribué sur les surfaces à étancher par un réseau de canaux dans les pièces d’assemblages.
Un renfort doit être systématiquement mis en place au droit d’un assemblage mécanique.
3.4 Renforts Les profilés PVC sont rendus si besoin est, plus rigide par l’insertion de renforts métalliques selon les spécifications techniques définies par la SOCIETE IZEENNE DE MENUISERIE.
Référence Section (mm²)
P523 248 6,34 13,31 P202 / P212 P203 / P213
P515 153 3,45 7,25 P105
P510 211 5,52 11,59 P106 / P108 P110 / P112 P114 / P116
P540 188 2,86 6,01 P140
P541 283 4,94 10,37 P141
P543 569 9,28 19,49 P141
Les renforts sont rendus solidaires du profilé PVC avec 3 vis, une à chacune de leur extrémité et la troisième au centre.
3.5 Ferrage – Condamnation
3.51 Fiches platines
Nombre de points de rotation
Hauteur tableau H (mm)
H≤960 960<H≤1660 1660<H≤2379 2379<H≤3079
Nb. de points
L≤930 930<L≤1630 1630<L≤2330
Nb. de points 2 3 4
Au-delà, 1 fiche supplémentaire par pas de 700 mm.
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
10 6/09-1860
3.52 Paumelles
Description Paumelle OTLAV de type Compacta ou SFS de type Esthétic 2D.
Hauteur tableau H (mm)
H≤1100 1100<H≤1800 1800<H≤2500 2500<H≤3200
Nb. de paumelles
2 3 4 5
3.53 Crémones Crémones d’origine FERCO et gâches spécifiques au système. D’autres quincailleries sont possibles sur justifications.
3.6 Vitrage La hauteur utile de feuillure est de 16 mm pour les ouvrants et de 20 mm pour les dormants.
Les épaisseurs de vitrage possibles sont 24 et 31 mm.
Le calage du vitrage est effectué selon le DTU 39.
Les garnitures d’étanchéité sont constituées par :
- Garniture principale : lèvre TPE post coextrudée, d’épaisseur comprimée 3 mm ;
- Garniture secondaire : profilé TPE tubulaire post coextrudée, d’épaisseur comprimée 3 mm.
3.7 Dimensions maximales (baie)
P201 P202 P203
ou 2 vantaux + fixe
2,15 x 0,80 2,15 x 1,60
Oscillo-battant 1 vantail 1 vantail 2 vantaux
1,55 x 1,40 2,15 x 0,80 2,15 x 1,60
2,15 x 0,80 2,15 x 1,60
Fenêtre à soufflet 0,95 x 1,80 0,95 x 1,80 0,95 x 1,80
Pour les fabrications certifiées, des dimensions supérieures peuvent être envisagées ; elles sont alors précisées sur le certificat de qualifica- tion.
4. Fabrication La fabrication s’effectue en 2 phases :
- Extrusion des profilés PVC ;
- Élaboration de la fenêtre à partir de ces profilés.
4.1 Extrusion des profilés PVC Les profilés PVC sont extrudés par la Société PLASTIVAL à Clerval (FR- 25), à partir de la composition vinylique PLASTIVAL B3/124 de couleur blanc cassé RAL9016.
Des contrôles de la matière première et de l’extrusion sont effectués selon les spécifications du règlement technique de la marque « NF – Profilés de fenêtres en PVC (NF 126) ».
4.2 Plaxage des profilés Parmi les contrôles effectués sur les films de la gamme MBAS II, RENOLIT réalise les contrôles ci-après pour chaque rouleau :
- Epaisseur du film,
- Allongement à la rupture,
- Résistance à la traction,
- Analyse de la pigmentation,
- Spectrographie infrarouge conforme à celle déposé au dossier.
Les profilés extrudés par la société PLASTIVAL sont plaxés d'un film RENOLIT MBAS II teinté beige RAL 1015.
Le film est déposé sur le profilé PVC en reprise sur une machine spéci- fique. Après dépoussiérage, application et séchage d'un primaire de chez KLEIBERIT sur le profilé, ce dernier est enrobé du film encollé par de la colle de chez KLEIBERIT + durcisseur 870, au moyen d'une machine spécifique.
Les références des produits utilisés sont :
- Primaire 831.0+colle 257/250,
- Primaire 831.2+colle 704.5.
Les profilés sont ensuite contrôlés par un prélèvement par conteneur suivant le cahier des charges établi par PLASTIVAL :
- Epaisseur du film,
- Adhérence (pelage)>2,5 N/mm,
- Résistance au choc de corps dur à -10 °C : >= 10 J,
- Comportement à 150 °C : pas de cloquage.
4.3 Assemblage des fenêtres La fabrication des fenêtres est réalisée par la SOCIÉTÉ IZEENNE DE MENUISERIE.
L’assemblage s’opère conformément au document « Fenêtre en PVC faisant l’objet d’un Avis Technique - Conditions générales de fabrica- tion et d’autocontrôle en usine » - Cahier du CSTB 3625 d’avril 2008.
5. Mise en œuvre Les fenêtres sont mises en œuvre selon les spécifications du document « Menuiserie en PVC faisant l’objet d’un Avis Technique - Conditions Générales de mise en œuvre en travaux neufs et sur dormants exis- tants » – Cahier du CSTB 3521 de juillet 2005.
5.1 Fixation Le mode de fixation est fonction des cas de mises en œuvre décrits dans les documents précités.
5.2 Étanchéité avec le gros œuvre Le système d’étanchéité est :
- soit de type mousse imprégnée à l’exclusion des produits bitu- meux (norme NF P 85-570 et NF P 85-571),
- soit de type mastic obturateur (25E ou 12.5P) sur fond de joint.
Dans les deux cas, le calfeutrement doit être disposé et dimensionné en fonction de la dimension du joint et de l’exposition de la menuise- rie.
Dans les deux cas, il convient de s’assurer de la compatibilité du pro- duit employé avec la matière du dormant.
Pour les mastics obturateurs, il convient également de s’assurer de l’adhésivité / cohésion (avec ou sans primaire) sur les profilés PVC et les différents matériaux constituants l’ouvrage (normes NF EN ISO 10591, NF EN ISO 10590, NF P 85-527).
Les mastics obturateurs ayant fait l’objet d’essais satisfaisants de compatibilité et d’adhésivité - cohésion NF P 85-804 ou NF P 85-507, sur les profilés en PVC de ce système, sont :
• Profilés non plaxés :
- RHONE POULENC : Rhodorsil 5c
- RHODIA : Rhodorsil 5C
• Profilés plaxés :
- ILLBRÜCK : Perrenator FA101
5.3 Nettoyage Dans le cas courant, on utilise de l’eau savonneuse suivi d’un rinçage à l’eau claire. Pour les cas plus difficile, on peut utiliser des produits de nettoyage spécifiques et compatibles avec le PVC.
L’usinage du cordon de soudure, ainsi que les rayures peuvent être masquées au moyen d’un stylo feutre acrylique de couleur proche à celle du film.
B. Résultats expérimentaux a) Résultats concernant les matières PVC
Caractéristiques d’identification de la matière vierge :
• Masse volumique ;
• Température VICAT ;
6/09-1860 11
b) Résultats concernant les profilés PVC filmés
• Essais de chocs à froid, retrait, traction perpendiculaire avant et après sollicitations hygrothermiques sur profilés plaxés (RE CSTB BV09-351).
c) Résultats concernant la menuiserie – Résultats communiqués par le demandeur
Caractéristiques A* E* V* (dimensions hors tout H x L) :
• Fenêtre 2 vantaux, 1,35 x 1,60 m ;
• Porte-fenêtre 2 vantaux, 1,85 x 1,80 m avec seuil aluminium P170 ;
• Porte-fenêtre 2 vantaux, 2,15 x 1,60 m avec seuil P172 ;
• Porte-fenêtre 2 vantaux à crémone barillet, 2,15 x 1,60 m.
d) Résultats concernant la menuiserie – Essais effectués par le CSTB
• Mesure de la perméabilité et des déformations sous gradient thermique – Porte-fenêtre 2OF 2,25 x 1,60 m (H x L) (RE CSTB n° BV04-...) ;
• Caractéristiques A*E*V*, essais mécaniques spécifiques et endu- rance de l’assemblage mécanique du meneau sur porte-fenêtre 2OF + fixe 2,18 x 2,46 m (H x L hors-tout), ouvrant P201, tra- verse intermédiaire sur ouvrant (RE CSTB n° BV04-166) ;
• Caractéristiques A*E*V*, essais d’endurance à l’ouverture ferme- ture sur fenêtre 1OF 1,56 x 1,44 m (H x L hors-tout), vitrage 6- 14-4, ouvrant P201 (RE CSTB n°BV04-187).
C. Références De nombreuses réalisations.
Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
12 6/09-1860
6/09-1860 13 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
14 6/09-1860 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 15
16 6/09-1860 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 17 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
18 6/09-1860 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 19 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
20 6/09-1860 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 21
22 6/09-1860
6/09-1860 23
24 6/09-1860 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 25 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
26 6/09-1860 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
6/09-1860 27 Remplacé le : 25/10/2012 par le n° 6/12-2087
28 6/09-1860
20