Module Menuiserie

of 26 /26
Module Menuiserie 1 Qu'est-ce que la menuiserie ? 1.1 Historique 1.2 Menuiserie/ébénisterie/charpente 1.3 Les différents profils 2 conception 2.1Réalisation des plans d'exécution 2.2 La feuille de débit 3 Les assemblages 3.1 Les signes d'établissement 3.2 Le plan sur règle 4 Le bois 4.1 Composition 4.2 Déformation / Séchage 5 Chronologie de fabrication 6 Atelier 6.1 Choix du bois / Débit 6.2 Tronçonnage / Délignage 6.3 corroyage 6.4 Mortaisage/Tenonage 6.5 Profilage 6.6 Ajustage 6.7 Assemblage - Finition 7 Annexe Réalisé en 2006/07 par Matthieu Beth

Embed Size (px)

Transcript of Module Menuiserie

  • Module Menuiserie1 Qu'est-ce que la menuiserie ?1.1 Historique1.2 Menuiserie/bnisterie/charpente1.3 Les diffrents profils2 conception2.1Ralisation des plans d'excution2.2 La feuille de dbit3 Les assemblages3.1 Les signes d'tablissement3.2 Le plan sur rgle4 Le bois4.1 Composition4.2 Dformation / Schage5 Chronologie de fabrication6 Atelier6.1 Choix du bois / Dbit 6.2 Trononnage / Dlignage6.3 corroyage6.4 Mortaisage/Tenonage6.5 Profilage6.6 Ajustage6.7 Assemblage - Finition7 AnnexeRalis en 2006/07 par Matthieu Beth

  • Module Menuiserie1 Qu'est-ce que la menuiserie ?1.1 Historique1.2 Menuiserie/bnisterie/Charpente1.3 Les diffrents profils

  • 1Qu'est ce que la menuiserie ?

    Historique :Huchiez : coffre servant d'armoire.- Grand huchiez, charpentier.- Petit huchiez, menu huchiez, menuisier.- bnisteQuelle est la diffrence entre ces 3 mtiers ?Charpentier : la connaissance du trait, la vision en 3D, utilisation de bois de boutMenuisier : rendre menu, travail par enlvement de matire.bniste : travail du plaquage de bois nobles.

    Les diffrents types d'assemblages.La diffrence entre un meuble de menuiserie et un meuble d'bniste se reconnat souvent aux assemblages. L'bniste cache systmatiquement le bois de bout : coupes d'onglet, recouvrement...

    les diffrents profils.Il y a 4 types de profils :- le profil droit- la feuillure- la rainure- la moulureQuel profil pour quel usage ?

    Le menuisier travaille l'intrieur d'une section capable de contenir la forme dfinitive, par enlvement de matire

    La section droite :La feuillure sert pour certains assemblages (dormant de porte, vitre)La rainure est utilise dans les planchers (rainure et languettes ou bouvetage), pour recevoir les panneaux...La moulure est esthtique, elle accroche la lumire, cre des ombres et donne de la prsence aux ouvrages.

    Profil droit Profil feuillur

    Profils rainur Moulure

  • Module Menuiserie2 La conception2.1 Ralisation des plans d'excution2.2 La feuille de dbit

  • 2La conception

    Ralisation du plan d'excutionEn menuiserie le plan d'excution se rsume souvent une lvation.Le plan d'excution est un plan ralis l'chelle et comportant l'ensemble des informations indispensables la ralisation de l'ouvrage. Principales ctes, section des montant et des traverses..

    1

    2

    3

    2'

  • 2La feuille de dbitLa feuille de dbit est un tableau rcapitulatif de toutes les informations ncessaires pour raliser la commande de bois, le devis et le dbit des pices ncessaires l'ouvrage.

    - Dsignation : montant, traverses.- L'tablissement : le signe correspondant- Nb : nombres de pices dbiter- Longueur dans le sens du fil- paisseur : paisseur du feuillet, de la planche ou du plateau de dpart.- Dbit NB : dcompte des pices dbites au fur et mesure de l'avancement du travail.- M3 : volume des sections capables- M3 brute : volume du bois ncessaire (2X le M3)- Brut prix unit : prix de la matire par pices (M3 brute X prix du bois)

    3

  • Module Menuiserie3 Les assemblages3.1 Les signes d'tablissement3.2 les diffrents assemblages3.3 Le plan sur rgle

  • 2Le dbit

    L'tablissement quoi cela sert ?- dfinir l'orientation de la pice (haut/bas, parement/contre parement, gauche/droite)- liminer les dfauts ; noeuds, cintrage des pices, aubier ...- tablir une convention commune entre menuisier.

    Comment cela marche ?1 sur le haut des montants2 sur les traverses, avec un trait vertical si plusieurs ouvrages (2')3 sur le montereau

    1

    2

    3

    2'

  • 3Les assemblagesTenon Mortaise

    L'assemblage tenon mortaise permet de lier les montants et les traverses (tenon dans la traverse, mortaise dans le montant sauf si la traverse sert de linteau)

    La mortaise peut tre dbouchante ou borgne.

    Assemblage par tenon mortaise sur une feuillure large (ravencement). Assemblage par tenon mortaise avec renfort d'paulement.

    Assemblage par tenon mortaise avec rainure, moulure et coupe d'onglet. Assemblage par tenon mortaise avec rainure moulure et contre profil

  • Tenon Mortaise Ravencement Coupe d'ongletFeuillure troite Non Non Oui NonFeuillure large Oui Oui Oui NonRainure Oui Oui Non NonMoulure Non Non Oui OuirRainure+moulure Oui Oui Oui OuiProfile Droit Non Non Non Non

    3Les assemblagesenfourchementrainure-languette (bouvetage)

    L'enfourchement peut tre simple ou double, ce n'est pas un assemblage trs rsistant.

    Assemblage par rainure et languette, pour assembler des pices de bois dans leurs longueurs (parquet, panneaux...)Assemblage par enfourchement

    Assemblage par rainure -languette.

    . Diffrents assemblages de panneauxrainure languette

    fausse languette

    micro enture

    plat joint

    Le profil utilis a une incidence sur l'usinage du tenon et de la mortaise :

  • 3Les assemblagesEnfourchementrainure-languette (bouvetage)

    Les queues d'aronde sont des assemblages rsistant des efforts en traction (fond de tiroir...).

    Le trait de jupiter est un assemblage destin relier 2 pices en bois debout.

    Assemblage queues d'arondes non dbouchantes

    Trait de Jupiter queue d'aronde Trait de jupiter de menuiserie

  • 6Les assemblagesPlan sur rgle.Le plan sur rgle permet de dterminer les emplacements et les largeurs exacts des mortaises et tenons, c'est un plan d'excution des coupes ralis l'chelle 1

    Sur une rgle placer les ctes importantes de l'ouvrage (hauteur totale et hauteur de la traverse intermdiaire).Puis placer les pices de bois sur la rgle pour noter leurs largeurs.Enfin tracer les diffrents ravencements.

    Reporter l'emplacement de chaque traverse sur le montant (par exemple)

    Positionner et tracer les diffrentes pices maintenues l'aide de 2 serre joints

  • Module Menuiserie4 Le bois4.1 Composition [voir module charpente]4.2 Hygromtrie

  • 4Le matriaux boisLes diffrents taux d'humidit en fonction de diffrents usages

    CFA de l'argentifre

  • Module Menuiserie5 chronologie d'une ralisation

  • 5Chronologie d'une ralisation

    1 tude : relev de ctes sur le chantier dessins en fonction du bois disposition

    des outils dispositionde la quincaillerie

    2 feuille de dbitdbit : trononnage

    dlignagecorroyage dgauchissage

    rabotage5 tablissement6 plan sur rgle trac des pices7 usinage mortaisage

    tennonagecoupes d'ongletcoupes biaisesravencementspaulements-renforts d'paulement

    8 profilages mouluresfeuillurerainuresralisation des plate-bandes du panneau

    9 assemblage vrification des assemblages un par unmontage blanc sans panneaumontage blanc avec panneauponage des champs intrieursteintes des plates bandeschevillage ou collage

    dbit Plan sur rgle dgauchissage

    rabotage mortaisage tennonage

    Montage blanc sans panneau Montage blanc avec panneau Ponage Vrification des assemblages unitaires

  • Module Menuiserie6 atelier6.1 Choix du bois / dbit 6.2 trononnage / dlignage6.3 dgauchissage/rabotage6.1 le plan sur rgle6.4 tenonage/mortaisage6.5 profilage6.6 ajustage6.7 assemblage6.8 finition

  • 6AtelierChoix du bois, dbit

    Sur la face la plus petite du plateau (ou de la planche) reprer les noeuds gnants invisibles sur l'autre face

    Ensuite en tenant compte du coeur de l'aubier et des noeuds, noter les pices de bois ncessaires l'ouvrage, en commenant par les pices les plus grandes.

    Le dlignage peut tre effectu avec la scie circulaire, la premire coupe s'effectue la vole en suivant un trait, la seconde contre le guide (1). La rgle mobile (2) est utilise pour les coupes de long.La flche rouge indique le sens d'jection d'une pice qui se bloquerait.

    (1)(2)

  • 6atelierdgauchissage rabotage

    Le corroyage commence par le dgauchissage, en premier lieu, cration d'une surface de rfrence sur la largeur.

    Ensuite cration d'une deuxime surface de rfrence sur le chant et d'un angle droit.

    Viens ensuite le rabotage, d'abord sur le chant puis sur la largeur.

  • 6AtelierMortaisage, Tenonnage.

    Les tenons sont raliss aprs les mortaises. Ils peuvent tre raliss :- manuellement avec la scie araser et la scie tenonner- avec une tenonneuse sur toupie- avec une tenonneuse rouleaux.

    La mortaiseuse. La pice mortaiser doit tre solidement fixe par la presse (1) il y a risque d'jection selon (4), les 2 mains sur (2) et (3) pour abaisser la chane et charioter.

    Ralisation d'un tenon avec une tenonneuse sur toupie

    (1)

    (1)

    (3)

    (4)

    Diffrents types de mortaiseuse :

    Mortaiseuse mche: la mortaise est arrondie, il faut l'quarrir au bdane

    Mortaiseuse chane: le fond de la mortaise comporte 2 arrondis, il faut les quarrir ou tailler le bout du tenon avec 2 biais 45.

    Il existe aussi des mortaiseuses bdane qui ralisent des mortaises parfaitement quarries.

  • 6AtelierProfilage.

    C'est la ralisation des :- moulures- feuillures- rainuresActuellement le profilage est ralis la toupie.

    La toupie est une machine sur laquelle normment de paramtres sont rglables, elle en est d'autant plus dangereuse.Le sens de rotation habituel est le sens inverse des aiguilles d'une montre. Les pices de bois sont donc amenes de droite gauche (1). Si la pice subit un recul, la main gauche qui se trouve en aval de l'outil prend le risque d'tre entrane vers lui.Pour limiter les risques: l'ouverture des caches (3) doit tre limite au maximum.

    (1)

    (1)

    (3)

    (4) (1)

    (2)

    (3)

    (3)

    Utiliser systmatiquement un entraneur automatique (4), ou un cran protecteur dans le cas de moulures arrtes.

    (4)

  • 6atelierprofilage.

    La vitesse de coupe doit tre rgle en fonction du diamtre de l'outil et en fonction de sa vitesse de coupe optimum.

    La vitesse de coupe est la distance parcourue en une seconde par la dent de l'outil.

    Elle se calcule avec la formule V =DS/60000

    V= vitesse de coupe=3,14D=diamtre de l'outil en mmS=vitesse de rotation en mtres par minute

    On peut en dduire :

    S = 60000V/D

    (1)

    (3)

    LINRS stipule que les outils de coupe doivent respecter les vitesses suivantes, en fonction de leur conception :outils pastilles brases en carbure de tungstne: Mini/maxi autoris entre 60 et 75 m/s

    outils monobloc en acier & outils pastilles brases en acier rapide: entre 50 et 60 m/s

    porte-outils fixation mcanique de couteaux acier ou carbure : entre 40 et 50 m/s

  • 6atelierajustage

    Diffrentes oprations ne peuvent tre ralises qu' la main, moulure l'ancienne, coupe d'onglet, ravencement...

    (1)

    (3)

    Trac d'une moulure manuelle Dgrossissage de la moulure

    Finition de la moulure Coupe d'un ravancement, la scie appuye contre une cale

  • 6atelierassemblage

    L'assemblage se ralise en plusieurs temps :- vrification unitaire de chaque assemblage et ajustage si ncessaire- montage blanc sans le panneau- montage blanc avec le panneau- ponage des champs avant le montage dfinitif.

    (1)

    (3)

    Tracer d'une moulure manuel.

  • 6AtelierAssemblage

    L'assemblage dfinitif est effectu sur les dormants (dont on vrifiera la planit)Les chevilles sont de section carre, les trous sont percs d'un diamtre gal au ct du carr.Les chevilles sont trempes dans l'huile de lin.Elle sont ensuite coupes la scie dos.

    Les montants sont ensuite coups de long, et l'ouvrage peut recevoir sa finition (rabot, ponage,huile de lin,vernis...)

    (1)

    (3)

  • 7AnnexeLes outils anciens

    Bouvet

    (1)

    (3)

    Varlope Guillaume Rabot

    Bouvet Guillaume d'angle Tarabiscot